Pourquoi la légalisation du cannabis gagne-t-elle du terrain ?

 |   |  1385  mots
(Crédits : Reuters)
D'après les spécialistes de la question, et même dans les plus hautes sphères institutionnelles, légaliser le cannabis apparaît comme la solution la plus efficace pour mieux atteindre l'objectif de santé publique. Voici pourquoi.

Faut-il légaliser le cannabis ? La question est de plus en plus prégnante depuis que l'Uruguay, mais aussi l'État du Colorado et celui de Washington aux Etats-Unis ont décidé de franchir le pas. D'autant plus que la défense de la légalisation n'est pas l'apanage de personnes souhaitant encourager la consommation.

Bien des noms issus des plus hautes institutions ont ouvertement manifesté leur soutien à la libéralisation de cette drogue. C'est notamment le cas de l'ancien ministre de l'Intérieur de Lionel Jospin, Daniel Vaillant, qui jure pourtant n'avoir jamais fumé, mais aussi ni plus ni moins de Barack Obama, qui a déclaré en début de semaine que "fumer de l'herbe" ne lui semble pas plus dangereux que "de boire de l'alcool".

La répression ne fonctionne pas

La raison de cet infléchissement dans la "guerre aux drogues" lancée dans les années 1970 par l'ONU et l'ancien président américain Richard Nixon est double. La répression ne fonctionne pas.

"La France est le pays européen le plus répressif en matière de lutte contre le cannabis, et pourtant, nous sommes les plus gros consommateurs en Europe," explique Christian Ben Lakhdar, économiste des drogues à l'Université catholique de Lille et ancien expert de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

Entre 2005 et 2010, le nombre des interpellations a doublé, sans qu'il n'y ait d'impact. "Cela aurait dû avoir un effet haussier sur le prix lié à la prime de risque exigée par les trafiquants. Or la seule hausse du prix observée est plutôt liée à une augmentation de la qualité du produit", relève le chercheur, qui fait état de statistiques de l'OFDT.

De fait, le marché est de mieux en mieux alimenté par la production locale qui fait l'objet d'une véritable sélection des meilleures graines et bénéficie des techniques hydroponiques, c'est-à-dire une culture optimisée en lieu clos et à lumière constante.

Pour lui, la politique de lutte contre la toxicomanie basée sur la répression est un "échec total". Constat partagé par ces pays qui dépénalisent, voire légalisent la production et la vente, non par laxisme, mais pour des raisons de santé publique et économiques.

La légalisation est bonne pour les finances publiques

D'après les travaux publiés en 2003 par Pierre Kop, professeur agrégé d'économie à la Sorbonne, et compilés par la suite par Christian Ben Lakthar, on peut estimer à 910 millions d'euros le coût social total du cannabis à la France.

Ce chiffre prend en compte les accidents de la route causés par la consommation de la plante ou de ses dérivés, le coût de la prévention, le coût pour la sécurité sociale, mais aussi ceux de l'engorgement des tribunaux et des prisons, des douanes et des enquêtes de police.

"Au final, 55% à 60% de ces 910 millions d'euros sont imputables au régime légal", note Christian Ben Lakhtar. En clair, le système répressif mis en place pour lutter contre le trafic et la consommation de cannabis coûte entre 450 et 500 millions d'euros à l'État chaque année, soit 5 milliards d'euros sur dix ans.

Aux prix actuels, c'est-à-dire entre 5 et 7 euros pour un gramme de résine et entre 7 et 9 euros pour un gramme d'herbe, on estime le marché total à 1 milliard d'euros par an. Au niveau de TVA actuelle, ce serait donc quelque 200 millions d'euros de recettes supplémentaires qui viendraient s'ajouter aux économies liées à la fin de la répression.

Dépénalisation ou monopole d'État ?

Alors pourquoi la question gêne-t-elle autant la classe politique, à l'image de François Hollande qui a cherché à éviter le sujet lorsqu'il était candidat à la présidentielle de 2012 ? Parce qu'au-delà de la peur d'une mauvaise réaction de l'opinion publique, un système idéal est très complexe à mettre en place.

Daniel Vaillant, lui, est pour un monopole d'État, à l'image de ce qu'était la SEITA. C'est-à-dire que l'État produirait et vendrait lui-même le cannabis.

"Mais attention à la variable cruciale qu'est le prix", met en garde l'économiste pour qui il ne faut pas perdre de vue l'objectif de santé publique, et non de renflouement des caisses de l'État. De fait, un prix trop élevé n'aurait aucun effet sur le narcotrafic, l'une des cibles originelles de la "guerre aux drogues". De même qu'un prix trop bas visant à lutter contre le marché noir inciterait à la consommation, selon lui.

En outre, les économistes des drogues ont le plus grand mal à évaluer les marges que font les trafiquants en fonction de la qualité et de la provenance du produit. Il est donc difficile de savoir à quel niveau de prix, dans des conditions de production respectueuses de la loi française, l'activité serait rentable. L'Uruguay, qui a fait le choix de produire lui-même, a décidé de s'aligner sur les prix du marché.

Porter atteinte à l'économie de la débrouille est risqué

Mais se pose alors aussi la question de l'impact social d'une telle révolution. Une étude réalisée en 1993 sous la direction de Michel Schiray pour le Conseil national des villes avait souligné l'importance de l'économie parallèle dans les quartiers sensibles, la qualifiant d'économie de la "débrouille". Or, on a du mal à évaluer l'impact d'une amputation des revenus du cannabis qui participent de cet amortisseur social dans les quartiers défavorisés.

Une des questions que s'était posé Dominique Vaillant était de savoir si les personnes impliquées dans le trafic pouvaient être embauchées par son "service public du cannabis". Avec un problème majeur : celui de la mise en concurrence de jeunes formés dans des écoles et universités, et donc aux rouages du commerce légal, avec des trafiquants plus habitués à l'économie parallèle, comme le souligne Christian Ben Lakhtar.

La question étant de savoir comment ces petits trafiquants s'en sortiraient sans ce "gagne pain". Le risque est celui de la fuite en avant. Michel Gandilhon, chargé d'études au pôle Tendances récentes et nouvelles drogues de l'OFDT, avait souligné l'explosion de la culture par des particuliers alimentant le marché local ainsi que la progression de l'autoculture pour subvenir à la consommation personnelle, qui a privé les organisations criminelles d'une partie de leurs revenus.

Résultat, elles ont mis l'accent sur d'autres drogues pour compenser le revenu manquant. Si ce phénomène se confirme, la maintien d'un système répressif sur ces autres drogues exigera des moyens supplémentaires, réduisant d'autant les économies réalisées grâce à la légalisation du cannabis et posant un nouveau problème de santé public.

Ne pas perdre de vue l'objectif de santé publique

Pour toutes ces raisons, la Commission mondiale pour la politique des drogues qui compte des personnalités telles que Kofi Annan, l'ancien secrétaire général de l'ONU, Paul Volcker, l'ancien président de la Réserve fédéral américaine qui a mis fin à la stagflation des années 1970, ou encore des chefs d'États, a appelé en 2011 à mettre fin à la "guerre aux drogues", dans leur ensemble :

"Les dépenses considérables engagées pour la criminalisation et la mise en place de mesures répressives visant les producteurs, les trafiquants et les consommateurs de drogues illicites ne sont visiblement pas parvenues à freiner efficacement ni l'approvisionnement ni la consommation. (…) Les efforts de répression ciblant les consommateurs vont à l'encontre des mesures de santé publique visant à prévenir la transmission du VIH/sida, les décès par surdose et les autres dommages liés à la drogue."

En ce sens, on peut étudier le cas du Portugal qui a lui-même décidé de dépénaliser toutes les drogues. Le pays européen ne voit désormais plus les consommateurs comme des délinquants mais comme des gens qui ont un problème de santé publique. Un objectif que la France a perdu de vue. "Pourtant, le législateur avait alors eu la présence d'esprit d'intégrer sa loi de 1970 contre les drogues non pas dans le Code pénal mais dans le Code de santé publique", rappelle Christian Ben Lakhtar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2014 à 17:36 :
moi chuis pour a donf , il suffit de penser a la prohibition aux usa et toute les ravages qu'elle a fait , quand on ne peut interdir une chose il faut la legaliser pour pouvoir la controler
je vis pres de marseille
avant j'habitais un hlm , je suis repassé un jour , une bande jeunes m'a alors abordé
a l'entrée e m'a dis:
- qu'est ce tu veux toi ? kek tu fais ? t'es un poulet ?
terrible , ils etaient en fait entrain de vendre de la drogue...
je loue aussi un appart a marseille et aujourd'hui je me suis fait agressé de la sorte par un groupe de jeunes alors qu'auparavant la cité etait calme sans probleme
le cannabis avance avec la misere et le chomage
malheureusement le gouvernement n'aura jamis les couilles dele legaliser
vue qu'ils ont deja interdit la prostitution et qu'ils sont pas fouttus de reduire le chomage
la bande a flamby ne merite meme pas le respect
a écrit le 20/11/2014 à 23:03 :
On aurait tout à y gagner! Déjà les consommateurs ne se sentiraient plus hors la loi et serait plus en sécurité. L'argent de cette vente légale apporterait énormément d'argent dans les caisse contre celles des petits et gros dealers qui motivent les jeunes à ne plus faire d'études en voyant la quantité d'argent qu'ils peuvent gagner. De plus, l'argument principal des "contre" qui dit que les drogues dures exploseraient n'est pas vrai car la plupart des dealers d’aujourd’hui proposent déjà des drogues dures alors qu'un point de vente légale de cannabis réglerait cette tentation, d'ailleurs on trouve déjà tout ce qu'on veut facilement et très peu de gens tombent dedans ce qui prouve que les consommateurs ont conscience des risques des drogues dures.
a écrit le 11/10/2014 à 21:22 :
En 1798, pendant la campagne d’Egypte, Napoléon promulgua un décret qui interdisait aux soldats français de "boire de la liqueur forte fabriquée par les musulmans avec une herbe nommée Hashish, et de fumer les feuilles de Cannabis". Au retour de l’expédition en Europe, l’utilisation du hashish commença à se répandre dans toute la France. Pendant la guerre Franco-Anglaise, avec la défaite définitive de Napoléon à Waterloo en 1815, la France commença à faire pression sur le Tsar Alexandre Ier afin de bloquer les livraisons de chanvre indispensables à la flotte anglaise. En 1810, contraint de vendre la Louisiane aux Etats-Unis pour un prix ridicule (5 cents l’hectare), et à la recherche de financements, Napoléon décida d’intervenir avec les armes face à la Russie hésitante. La flotte américaine en profita tout de suite, en vendant au Tsar du rhum, du sucre, du café, du tabac, en échange de Cannabis, cédé promptement aux anglais. Mais ces derniers trouvèrent un nouvel accord avec Alexandre Ier, qui garantissait les livraisons de chanvre à des coûts plus bas : le congrès des Etats-Unis décida d’entrer en guerre à côté de Napoléon, dans le but de conquérir le Canada. Mais, la désastreuse campagne de Napoléon en Russie libéra aussitôt les Anglais des engagements européens et les tentatives de guerre américaines furent évitées avec succès. Le traité de Ghent (1814) conclut la partie, en garantissant définitivement l’inviolabilité des conflits canadiens d’une part et d’autre part la liberté de commerce pour les navires américains.
a écrit le 08/10/2014 à 20:23 :
Il n'y a pas de prohibition, ici, mais une interdiction. La prohibition touche les choses qui auparavant étaient légales, comme l'était l'alcool aux USA avant que les prudes anglo-saxons la jouent puritaines . Le cannabis n'a jamais fait partie de la tradition française, c'est même exagérément récent, et ça n'a aucun de sens de le comparer à l'alcool consommé depuis 2000 ans et intégré qu'on le veuille ou non dans nos cultures ce qui n'est pas le cas du cannabis (mais qui l'est dans d'autres cultures).

Certains aimeraient légaliser car ce sont des incompétents mais qu'ils ne subissent eux personnellement jamais les conséquences de cette incompétence (songez qu'ils ne sont même JAMAIS virés à grands coups de pieds dans le cul !) , et puisque notre régime persiste à leur laisser le pouvoir et les manettes, eh bien l'incompétence persiste et aboutit à ça.
a écrit le 10/09/2014 à 1:27 :
LEGALIZE !
a écrit le 19/05/2014 à 11:52 :
L'asphyxie par le tabac et l'abrutissement par l'alcool sont parfaitement légaux. Autrement dit, attraper un cancer ou une cirrhose c'est parfaitement légal. Mais se soigner avec du bon cannabis, oui, du BON cannabis!, ça c'est toujours interdit.
a écrit le 19/05/2014 à 11:45 :
C'est la prohibition qui, en diabolisant le cannabis, en a fait une substance si attractive pour les jeunes. C'est la prohibition qui est responsable des problèmes de violence, de deals de rues, de produits frelatés. La prohibition du cannabis est une erreur historique et même une conspiration des sociétés pétrochimiques naissantes afin de rendre le chanvre économiquement non-viable. C'est une honte car on cache aux gens bons nombres de vérités aux gens sur le cannabis alors que cette plante doit être envisagée sous tous ces aspects: 5000 applications industrielles et des dizaines d'applications thérapeutiques! Byebye Total!
a écrit le 15/05/2014 à 7:35 :
Légaliser et encadrer le cannabis?? Je vous demande de réfléchir a ce qui ce vendra a la place dans les cités. Pour le moment il s'agit de drogue douce les amis...
Réponse de le 19/05/2014 à 12:30 :
Il est clair que lorsqu'on est la plaque tournante mondiale de l'héroïne, il vaut mieux agiter les drapeaux liberticides de la prohibition du cannabis afin de dissimuler dans l'amalgame et la confusion nos sales petites affaires...
Réponse de le 20/11/2014 à 22:04 :
On voit bien que vous n'y connaissez rien Jean. On trouve déjà de tout dans les cités (et partout ailleurs)! Si la plupart des consommateurs ne prennent que du cannabis, c'est parce qu'ils ont conscience des dégâts des drogues dures. D'ailleurs, un lieu de vente légale où on ne proposerait que du cannabis éviterait la tentation des drogues dures que chaque dealer nous proposent!
a écrit le 24/04/2014 à 16:37 :
Moi je vais chez un pote lui acheter mon petit gramme, après je vais au tabac m'acheter des feuilles longues... Normal?
Réponse de le 21/11/2014 à 15:54 :
On nous dit que c'est interdit mais ta juste à aller au tabac du coup coin pour pour acheté les accessoires pour pouvoir la fumer (bang, feuille slim, roulot de feuilles, grinder etc..) plus de 30 ans de répression pour quoi rien quand on sais que la France et le pays où on consomme me plus de cannabis en Europe faudrai juste commencer ouvrir les yeux et voir la réalité en face votre répression ne marche pas vue qu il y de plus en plus de consommateurs. Vous arreté un raiseau 5 ce créer lol.
a écrit le 17/04/2014 à 7:45 :
La pénalisation du cannabis est une grave injustice. Perso, je voterai n'importe quel politicien promettant la réparation de cette injustice, quel que soit le reste de son programme. ça paraît excessif comme position mais ça ne l'est pas. Car malgré toutes leurs promesses, la plupart des politiciens ne parviennent pas à atteindre les résultats qu'ils ont annoncé. Ce qui fait que voter un politicien ou un autre, c'est du pareil au même. Alors, si à un moment donné, il y en a un qui est suffisamment courageux pour vouloir réparer l'injustice faite aux fumeurs de cette plante naturelle qu'est le cannabis, il faudra impérativement saisir cette chance historique. Même s'il ne réussit pas, comme les autres, à accroître le bien-être général, au moins il aura réparé cette injustice.

De la même manière, je serai toujours l'ennemi de tout politicien qui est opposé à la dépénalisation du cannabis. Quel que soit ses autres promesses.

Une fois que l'injustice du cannabis sera réparée, je pourrais de nouveau tenir compte des autres promesses.

Soit on dépénalise le cannabis ici et maintenant, soit on criminalise le tabac et l'alcool ici et maintenant. Sinon, c'est de l'injustice et de l'hypocrisie. Et ça, je ne le supporte plus.
a écrit le 16/04/2014 à 17:13 :
Le cannabis, c'est aussi 5000 applications industrielles et des dizaines d'applications thérapeutiques. Raisons pour lesquelles les sociétés pétrochimiques et les lobbys pharmaceutiques ne veulent surtout pas entendre parler de "légalisation" en accord avec les gouvernements et tous les vieux cons qui n'ont toujours rien compris.
a écrit le 16/04/2014 à 17:01 :
Si le cannabis avait été interdit pour de bonnes et louables raisons, le débat autour de sa légalisation ne serait pas sans cesse remis en cause. Il n'y a aucun combat pour la légalisation de l'héroïne, et pour cause. Mais la prohibition du cannabis n'est en rien une loi inscrite dans la nature et encore moins celle des hommes. La substance psychotrope qui inflige le moins de dépendance, pas d'escalade et constitue un remède pour bon nombre de patients, voire une "drogue d'abandon" (notamment aux opiacés, aux benzodiazépines ou à l'alcool) pour d'autres ne devrait en rien être considérée sur le même pieds d'égalité que les autres. Comment expliquer par ailleurs l'éradication du chanvre industriel et la déforestation pour la fabrication de papier consécutive à la prohibition?
a écrit le 06/04/2014 à 17:49 :
L'addiction consiste à programmer sa consommation. A programmer aussi la connexion avec la personne qui fournit la substance. Le manque n'est pas physique mais psychologique. Les drogues ne sont pas interdite sans raison. Avec tout ce que les trafiquants mettent dans le drogues aujourd'hui, on devient de plus en plus accro. Si un enfant fume tous les jours " un pétard " avant de se coucher, il sera dans les vapes à l'école, il ne se battra pas. C'est lorsqu'il tentera d'arrêter que les problèmes vont se voir : il aura des insomnies terribles. Il consommera à nouveau ...
Réponse de le 22/06/2014 à 0:55 :
Arrêtez avec vos sales gosses!!! Y a pas un débats ou on ne parle pas d eux putain!!! C est pas eux qui demande un changement!!! "Les jeunes les jeunes les jeunes"!!!
On est pas con comme l ancienne génération a s amuser dans un élan de fierté mal placer a tendre un verre de picol a un gosse, voir un nourrisson!!!
Déjà vos "jeunes" occupez vous en, surveillez les et élèvez les correctement avant de nous stigmatiser en rejetant la faute des parents et de l états sur nous!!!
Je sais même pas pourquoi on parle d eux, ça les concerne pas et en plus on demande pas de magasins en fin de compte mais simplement qu on nous laisse juste faire pousser nos plants sans faire chier personne juste histoire de profiter d un salaire complet( puisque ci ça pousse du coup on paye que l electrac, le matos et les engrais... Pour ce qui est de l hiver.) et de pouvoir profiter d un smic au lieu de se retrouver avec un vieux rsa du fait de notre consommation ( peut être un peu lourde mais chacun fait ce qu il veut de lui même )alors qu on s tape un 35h comme tout l monde (la fameuse "desociabilisation", et oui sans argent tu fait rien...forcement).
Le fossé avec sa famille, oui mais quand le compte banquaire est percé les soucis des parents envers leurs enfants(adulte je précise)vont avec et cela crée un mauvais climat dans des famille qui pourrait s en passer et vivre une vie normal.
Boire un coup avec son gosse qui fume un joint sans que cela ne gêne personne dans la famille, au lieu que maman ne se dise "mon fils se drogue" avec toute les questions con (induite par l état et sa répression) qui vont avec...

L alcool j comprend qu ça puisse avoir un coût du fait d une manufacture, mais pour notre bonne vielle beuh j comprendrai pas qu il faille encore la payer une fortune si y a du changement...

L addiction... Je suis persuadé que sans passer par ces transformations issue de la répression (shit notamment et la bonne clope pourri qui va avec...) personne n aurait a fumer avec le rythme dans lequel ce cercle visqueux nous a plonger.
Mon avis est que le shit est au cannabis ce que le whisky est a l'alcool(c est mon point de vue) et que nous n avons pas eu la possibilité de nous taper l'équivalent d une tite bière quand l'envie s en faisait sentir...
Imaginez un monde sans alcool "doux"...
Commencer par des alcool fort des le départ... Imaginez donc...

La plupart des "maladies" donnant sur une "paranoïa anarchique" n est du qu a la stigmatisation de cette répression(tout comme la haine envers les forces de l ordre)... Imaginez si tous consommateur d alcool serai vu comme un pochetron qu il faud soigner!!!
Le français se sentiraient terriblement mal et complexé j pense...(déjà qu ils ne vont pas bien...)
Oui ce produit peut rendre skyzo... Mais pour un sujet qui sans passer par le cannabis aurait tôt ou tard déclencher sa maladie...

L escalade vers d autre drogue n arrive pas si l on ne traine pas avec le milieu d une autre drogue mais la répression nous y a mené.
Un placard de culture ne proposera jamais l'expérience d autre chose... C est un placard, ça parle pas... Et croyez moi ci quelqu un a besoin d aller plus loin dans l expérience psychique c est que le problème est ailleur et non a cause du cannabis sinon les chiffres d usager du cannabis serait le même que pour les autres substance ce qui n est pas le cas du tout...

Arrêtez de chercher la petite bête surtout ci vous ne connaissez pas le produit!
Soit on nous laisse notre ivresse, soit on stop toutes les autres( tabac, alcool, antidépresseurs... Et puis les voitures aussi tiens, ça va vite et ça tue, et la nourriture aussi pacque les accro au mcdo on en parle moins, et la télé aussi, puis les consoles et ordinateur aussi, et internet aussi, puis l iPhone aussi, et puis on interdit de respirer aussi pacqu on respire tout plein de petite particules pourri, et l travail tiens! Le travail tue aussi et parfois même a cause du patron et de la productivité...
Z avez compris l message j pense...

La France pourrait enfin se targuer de suivre totalement sa politique du "ne fait rien, c est pour ton bien..."

Nan faud sortir les tête du sable et s y mettre...
a écrit le 01/04/2014 à 13:03 :
pourquoi le consommateur est il vu co,,e un delinquant pourtant ce nes pas le cas
a écrit le 16/03/2014 à 12:17 :
Combien de victimes collatéral du trafic de drogue dans le monde? La légalisation peut elle résoudre ce problème? Le problème de santé n'est pas l'unique facteur à prendre en compte chaque vie est importante en France ou ailleurs.
a écrit le 01/02/2014 à 11:43 :
Travaillant dans l'enseignement, je voudrais vous parler de quelque chose que beaucoup de gens veulent cacher: l'échec scolaire à cause de l'usage de drogue. On remarque que des élèves normaux d'un seul coup ont leurs résultats qui s"écroulent, dans 70% des cas à cause d'une consommation de drogue. Je ne sais pas si l'usage de drogue est aussi nocif sur la santé que l'alcool, mais concernant l'apprentissage c'est une catastrophe.
Réponse de le 21/02/2014 à 22:50 :
Ou peu-etre qu ils realisent que ton systeme educatif cest de la merde :)
Réponse de le 13/03/2014 à 20:57 :
Déjà pensée aux malades et ceux qui ont besoin de cette molécule :Merci pour EUX...
Réponse de le 14/03/2014 à 8:58 :
haha belle réponse ! mais POURQUOI tout le monde croit que si on légalise l'herbe les gamin de 14 ans vont fumé ??? -- Vous croyez que des mômes vont entré dans les coffee shop et acheter leur weed sans être contrôlé ? De plus une bonne partie des universitaires fument de l'herbe et réussissent il sufit de savoir ce gérer...
Réponse de le 07/04/2014 à 11:32 :
N'importe quoi ici !
Réponse de le 01/05/2014 à 23:48 :
Je consomme quotidiennement du cannabis depuis mes 15 ans à des fins spirituelles personnelles, et récréative.
J'ai jamais eu de problèmes majeur durant mon apprentissage, je suis actuellement en ecole d'ingénieur.
Lorsque je n'ai pas fumé, j'ai une trés trés bonne mémoire et je n'ai aucun trouble cognitif.

La culture du cannabis est un peu flou au début car notre société la cache, la repousse. Alors forcement de nombreuses jeunes ne savent pas fumer; ils ne comprennent pas le produit.

Pour revenir sur tes élèves fumeur en echec scolaire, il me semble que de toute façon il n'aurait pas écouté en cours qu'il est fumé ou pas, ils se servent du cannabis comme un refuge à un problème.

La consommation de cannabis n'est pas à la source d'un problème ce n'est qu'une concequence.

Je tiens tout de même à revenir sur le fait qu'il existe une bonne "façon" de consommer le cannabis au quotidien, tout comme l'alcool, or ici le cannabis trouve de nombreux "moment" où il peut-être consommé.

Tout comme l'alcool, on peut le consommer en soirée, repas de familles, concert, avant de se reposer/dormir, entre amis le soir à la place de se zombifier devant la télé.

De toute façon je n'attend plus la legalisation, je la legalise déjà !
Réponse de le 04/05/2014 à 2:39 :
Sans doute la baisse des résultats scolaires de l'élève consommant de la drogue, à plus à voir avec la raison de la consommation de drogue, qu'avec la consommation en question.
Pourquoi un élève se met à consommer plusieurs joints par jours, à 15,16 ans? Sans doute est-il mal dans sa vie, dans son environnement insatisfaisant. La drogue n'est pas la solution, certes, mais souvent, elle n'est pas non plus le problème.
En outre l'immense majorité des consommateur de cannabis, ne sont que des fumeurs occasionnel et "festif" qui font tourner leur joint. Donc, pour deux ou trois élève dépendant par classe, n'oubliez jamais qu'il y en à une vingtaine qui fume une fois par semaine ou par moi et qui vont très bien.
Réponse de le 22/06/2014 à 1:10 :
Arrêtez avec vos sales gosses!!! Y a pas un débats ou on ne parle pas d eux pu**in!!! C est pas eux qui demande un changement!!! "Les jeunes les jeunes les jeunes"!!!
On est pas c*n comme l ancienne génération a s amuser dans un élan de fierté mal placer a tendre un verre de picol a un gosse, voir un nourrisson!!!
Déjà vos "jeunes" occupez vous en, surveillez les et élèvez les correctement avant de nous stigmatiser en rejetant la faute des parents et de l états sur nous!!!
Je sais même pas pourquoi on parle d eux, ça les concerne pas et en plus on demande pas de magasins en fin de compte mais simplement qu on nous laisse juste faire pousser nos plants sans faire chier personne juste histoire de profiter d un salaire complet( puisque ci ça pousse du coup on paye que l electrac, le matos et les engrais... Pour ce qui est de l hiver.) et de pouvoir profiter d un smic au lieu de se retrouver avec un vieux rsa du fait de notre consommation ( peut être un peu lourde mais chacun fait ce qu il veut de lui même )alors qu on s tape un 35h comme tout l monde (la fameuse "desociabilisation", et oui sans argent tu fait rien...forcement).
Le fossé avec sa famille, oui mais quand le compte banquaire est percé les soucis des parents envers leurs enfants(adulte je précise)vont avec et cela crée un mauvais climat dans des familles qui pourrait s en passer et vivre une vie normal.
Boire un coup avec son gosse qui fume un joint sans que cela ne gêne personne dans la famille, au lieu que maman ne se dise "mon fils se drogue" avec toute les questions c*n (induite par l état et sa répression) qui vont avec...

L alcool j comprend qu ça puisse avoir un coût du fait d une manufacture, mais pour notre bonne vielle beuh j comprendrai pas qu il faille encore la payer une fortune si y a du changement...

L addiction... Je suis persuadé que sans passer par ces transformations issue de la répression (shit notamment et la bonne clope pourri qui va avec...) personne n aurait a fumer avec le rythme dans lequel ce cercle visqueux nous a plonger.
Mon avis est que le shit est au cannabis ce que le whisky est a l'alcool(c est mon point de vue) et que nous n avons pas eu la possibilité de nous taper l'équivalent d une tite bière quand l'envie s en faisait sentir...
Imaginez un monde sans alcool "doux"...
Commencer par des alcool fort des le départ... Imaginez donc...

La plupart des "maladies" donnant sur une "paranoïa anarchique" n est du qu a la stigmatisation de cette répression(tout comme la haine envers les forces de l ordre)... Imaginez si tous consommateur d alcool serai vu comme un pochetron qu il faud soigner!!!
Le français se sentiraient terriblement mal et complexé j pense...(déjà qu ils ne vont pas bien...)
Oui ce produit peut rendre skyzo... Mais pour un sujet qui sans passer par le cannabis aurait tôt ou tard déclencher sa maladie...et que l on ne me dise pas que l alcool ne jouerait pas le même rôle...

L escalade vers d autre drogue n arrive pas si l on ne traine pas avec le milieu d une autre drogue mais la répression nous y a mené.
Un placard de culture ne proposera jamais l'expérience d autre chose... C est un placard, ça parle pas... Et croyez moi ci quelqu un a besoin d aller plus loin dans l expérience psychique c est que le problème est ailleur et non a cause du cannabis sinon les chiffres d usager du cannabis serait le même que pour les autres substance ce qui n est pas le cas du tout...

Arrêtez de chercher la petite bête surtout ci vous ne connaissez pas le produit!
Soit on nous laisse notre ivresse, soit on stop toutes les autres( tabac, alcool, antidépresseurs... Et puis les voitures aussi tiens, ça va vite et ça tue, et la nourriture aussi pacque les accro au mcdo on en parle moins, et la télé aussi, puis les consoles et ordinateur aussi, et internet aussi, puis l iPhone aussi, et puis on interdit de respirer aussi pacqu on respire tout plein de petite particules pourri, et l travail tiens! Le travail tue aussi et parfois même a cause du patron et de la productivité...
Z avez compris l message j pense...

La France pourrait enfin se targuer de suivre totalement sa politique du "ne fait rien, c est pour ton bien..."

Nan faud sortir les tête du sable et s y mettre...
a écrit le 30/01/2014 à 21:13 :
Si on luttait aussi fermement contre les trafics de drogues que contre les chauffards sur la route on pourrait réduire les trafics. Mais si on coupe le financement de l'économie parallèle on aura une explosion dans les banlieues. Bref, on ne légalisera pas car c'est trop dangereux. Pas la peine de rêver.
Ou alors c'est la solution (F...!) pour régler le problème des banlieues dites sensibles.
Réponse de le 09/02/2014 à 12:49 :
Tu n'as rien pigé, toi.
Réponse de le 05/03/2014 à 9:17 :
c'est dla bonne
Réponse de le 22/06/2014 à 1:16 :
Toi ton permis a sauter a cause de la kro j me trompes?.. Tu donne l impression d avoir quelque chose contre la guerre des chauffards sur la route... (Genre a dire au policiers qu y devrait courrir après la drogue au lieu de t emmerder parcque tu roule a 150...)T aurai pas quelque chose a te reprocher par hasard..?
Réponse de le 21/11/2014 à 16:28 :
Tu dit de la cette lutte et la plus forte d'Europe. Je me fait plus contrôlé dans la rue pour du cannabis que sur la route pour l'alcool elle est où la logique quand on sais que l'une des premiers cause de mort en France c'est sur la route que sa ce passe ? Non on préfère mettre des radar qui ne servent à rien à mon sens vue que les automobilistes ralentissement à l'endroit du radar seulement c'est vachement utile.
a écrit le 29/01/2014 à 21:39 :
legalisons y aura moins de gueguere entre bandes
a écrit le 29/01/2014 à 19:22 :
Mon fils a commencé avec une drogue douce comme ont dit. Maintenant c'est autre chose depuis qu'il prend du crack et d'autres produits dont je ne connais même pas le nom. Je le sais maintenant qu'il n'y a pas de drogue douce mais juste des drogues. Je suis pour une répression la plus sévère possible.
Réponse de le 30/01/2014 à 12:01 :
vous avez raison .
Réponse de le 30/01/2014 à 14:57 :
Il sortait, votre fils ? Il allait en boite, sûrement, comme tous les jeunes ce qui veut tout simplement dire : un accès rapide et pas forcément cher aux autres drogues.
Quelles étaient ses fréquentations ? Ils fumaient sûrement tous, certains devaient déjà prendre autres choses et lui ont proposés.

Et attention, madame, je suis ancienne consommatrice de ce que l'état appel "drogues dures" et je peux vous dire que mes questions sont tout à fait fondées.
Je sortais en boite et je fumais du cannabis, je fréquentais des gens qui consommaient aussi, ces même personnes m'ont proposés des xta, du speed, de la kétamine..
Ce n'est pas le cannabis qui a fait que j'en ai pris mais bien l'environnement et les connaissances que j'avais à l'époque.

Vous n'êtes absolument pas objective et c'est malheureux...
Réponse de le 16/03/2014 à 2:54 :
Werdo + 1
Vous diabolisez cette plante avec les même arguments que vos parent qui ont subit un véritable lavage de cerveau depuis les années 30. Il serait temps de revenir dans le présent... on commence a en avoir marre avec ces faux arguments.
Je suis désolé pour votre fils, mais sur les 4 millions de consommateur de cannabis en France, vous croyez qu'on passera tous au stage supérieur de la défonce ? Une grosse majorité des consommateurs et des gens en général ont une réel conscience des ravages des vrais drogues pour ne pas y succombé. Si vous être contre le cannabis pourquoi n'êtes vous pas contre l'alcool (50 000 morts/ans, 0 pour le cannabis) Ouvrez les yeux et ne vous limitez pas que au cas de votre fils, même si c'est difficile à entendre je l'entend bien.
Réponse de le 11/04/2014 à 20:45 :
pour sm@rt : tes estimations sont fausses il y a aussi des morts avec le cannabis, on appelle ça "overdose"
Réponse de le 29/04/2014 à 1:40 :
Overdose de cannabis ? Pour répondre sur un tel sujet il faut connaître un minimum.. C'est impossible.
Réponse de le 22/06/2014 à 1:35 :
Je suis très triste pour vous et pour votre fils mais la question ne se pose pas sur le cannabis mais sur vous "parents", votre entourage et votre façon d élever votre fils...
Étant dans le besoin de se libérer de quelque chose il s est malheureusement penché du mauvais côté... Et vu votre idee arrêtée sur la chose je doute que votre ouverture d esprit n'y soit pas pour rien... Cela dit il est tellement facile pour un parent de se décharger sur autrui pour souffler un peu de ses erreurs...
A mes yeux c est plutôt le dénis qui devrait être réprimandé...

Quand a phlenonn je sais pas d ou tu sort qu une overdose de cannabis puisse exister... Tu te donne un peut trop d importance ou tu mélange avec les herbes de synthèse(qui elle sont légal malheureusement "legalhigh") et qui peuvent entraîner de grosse complication voir la mort effectivement... Mais je tiens a rappeler que ces saloperies existent justement pour pallier a la répression ce qui remplace un produit non létal par un produit létal et la effectivement les gens sont en danger... Tape "danger of spice légalhigh"dans Youtube et tu comprendra qu un joint c est pas aussi malsain que de finir paralyser a cause d un faut joint commandé légalement sur internet... Voilà ou on en est...
Réponse de le 23/06/2014 à 23:19 :
Excusez moi, mais je dois réagir, c'est halucinant de voir encore aujourd'hui des gens autant peu informer, ça m'étonne même pas que l'ont soit encore au niveau du moyen âge sur ce sujet ... Monsieur phlenonn, l'overdose par cannabis est impossible, il faudrait fumer plusieurs kilos en même pas 15 / 20 min .... encore 0 mort a ce jours par l'overdose ( par contre il y en a eu, mais indirectement )
Ce que risque le consommateur, c'est juste un bon Badtrip de quelques heures Mdr !
Réponse de le 24/06/2014 à 1:25 :
une overdose de cannabis
Réponse de le 24/06/2014 à 1:26 :
une overdose de cannabis? Bha bien sûr t'as vu ça où toi?
Réponse de le 08/09/2014 à 11:56 :
Une overdose de cannabis, n'importe quoi ! Il faut se renseigner sur le sujet avant de dire des GROSSES GROSSES betises
Réponse de le 21/11/2014 à 16:23 :
La répression du cannabis en France et la plus fort d'Europe. Quand on sais qu environ 500 millions d'euros son jeté par la fenêtre pour cette répression qui ne marche pas faut l'avoué plus de 30ans de répression et toujour aucun résultat faudrait commencer ouvrir les yeux et commencer à trouver une autre solution.
Réponse de le 21/05/2015 à 15:27 :
Dodo , Polux, guiguinome
Overdose de cannabis n'existe pas . Des connaisseurs ....
http://dailycurrant.com/2014/01/02/marijuana-overdoses-kill-37-in-colorado-on-first-day-of-legalization/
a écrit le 28/01/2014 à 21:10 :
On remarquera que le sujet des accidents de la route et du cannabis est souvent mis en avant par les adeptes de la prohibition du cannabis en France.

Il faut quand même rappeler que les accidents de la route peuvent être provoqués par bien d'autres choses.

Quelques exemple :

l'Alcoolémie
Les autres drogues
La prise de médicament
La fatigue
Les défaillances mécanique du véhicule
Les conditions météorologiques
Le téléphone au volant
l'inattentions
La possibilité d'infarctus, de crise d'épilepsie, de crise cardiaque ou tout autres défaillances humaine au volant.

Et bien sûr le Cannabis qui lui est quasi systématiquement désigné comme en partie responsable voir responsable de la cause de l'accident si la personne impliqué lors du dépistage était positif au cannabis

Une informations qu'il serait interéssante de savoir ce serait de savoir à quand remonte exactement la prise de cannabis avant l'accident nous savons que les tests de dépistages peuvent détecter des traces dans les urines jusqu’à 27 jours après la consommation.

Sachant que les effets psychotrope du cannabis ont une durée de deux à quatre heures maximum. il est fort probable qu'ils puissent ne pas être directement impliqué dans un certains nombres d'accidents de la route.


Les constructeurs automobiles eux aussi devrait un peut plus être montré du du doigt car impliqués dans beaucoup d'accidents de la route, leurs véhicules peuvent rouler à bien plus que ce qui est légale en France beaucoup de compteurs de vitesses affichent des vitesses bien au dessus des 200km/h mais sur ce point les constructeurs automobiles ne sont pas ou très peu inquiété en cas d'accident de la route d'une de leurs voitures.

Dans la vie il y à des gens responsable et malheureusement des gens irresponsables et ça, ça ne concerne pas que les accidents de la route alors SVP arrêter de diaboliser le cannabis il n'est pas responsable des gens irresponsables.


L'alcool tue pas loin de 60 000 personne en France par an et pourtant l'alcool est toujours en vente libre.

Le cannabis quand à lui n'a jamais tué personne, il n’y a pas de dose létale connue et pourtant ils est ilégales .
Réponse de le 09/02/2014 à 13:10 :
Tu as tout compris, donc tu ES Free.
Réponse de le 18/02/2014 à 9:37 :
bravo !
Réponse de le 17/04/2014 à 8:00 :
C'est une grave injustice que je ne peux plus accepter. On nous présente comme des délinquants, alors que la plupart d'entre nous sommes cadres, ingénieurs, professeurs d'université, chirurgiens,...
a écrit le 28/01/2014 à 16:46 :
J ai lu l'article et tous les commentaires et rien que cela me fais comprendre que la légalisation voir même ne serais ce que la dépénalisation n'arriveront pas demain...
Problème de santé publique, oui c'est sur, la drogue c'est pas bon, oui c'est sur (et je ne reprendrais pas les différents argument sur le sucre, le lait ou les matières grasse que je cautionne à 100% !!) le réel problème en France reste la morale, fumer c'est pas bien !! c'est écrit dans la loi !! comme beaucoup d'autres conneries faites par Napoléon d'ailleurs.... après les aberrations de cette interdiction face au tabac à l'alcool sont inexistante face aux porteurs de la bonne morale : "protégeons nos enfants", "trop de drogués trop jeune" etc...
je ne suis pas d'un très vieille génération mais à mon "époque" on voyait aussi beaucoup le fléau de l'alcool attaquer nos "jeunes" (et même à l'école) mais ça on l'a oublié.... bah oui, l'alcool c'est moral, un mec ivre mort sur la voir publique, c 'est interdit mais morale... un mec (ou une femme d'ailleurs ^^) qui boit 2 verres avant de conduire, c'est dangereux pour lui et pour les autres mais c'est morale..... alors pourquoi on autorise 1 ou 2 ou 3 verres avant de conduire ?? c'est quoi cette hypocrisie ?? puisque l'acool est un fléau sur les routes (comme le cannabis semble t il) alors tolérance ZERO !! tu conduis, tu bois pas !!
Il est souvent assez réducteur de comparer le cannabis uniquement à l'alcool mais ça reste tout de même un exemple frappant et je ne parle pas des anti dépresseur......
Aujourd'hui on parle de 5 000 000 de consommateurs régulier en France, ok mais quel tranche d'age ??? est ce vraiment surtout les "jeunes" qui sont concernés ?? aujourd'hui qui dans son entourage n'a pas de trentenaire ou plus qui consomme tous les jours ?? et eux ce sont des criminels ou des bons parents et bons citoyens qui se laissent le droit de faire ce qu'ils veulent sans forcément faire du mal aux autres ?? oui parce que le consommateur lambda n'est pas forcément le vilain méchant pas beau que l'on veut nous présenter, il a un travail, paie ses impots, a des enfants, une vie social (et pas une personne dépressive et renfermée comme il nous l'es souvent décrit)...
Bref, n'utilisez pas d’argument comme les Pays bas, forcément ils ont modifié leur loi pour éviter le tourisme de la drogue (et uniquement aux frontières, pas de souci de ce côté là à Amsterdam...) mais si tous les pays européens les avaient suivi, ce tourisme n'existerait pas.
Bref, ce débat reste et restera infini tant que cette bonne morale réfléchira à notre place et pourtant cette légalisation ferait du bien à notre pays (houla je vois déjà tous les détracteurs debout sur leur bureau ^^) bah oui, moins de trafic, moins de criminalité, moins de flic qui courent après les fumeurs de joint et plus après les vrais brigands, de l'argent dans les caisses de l'état et j en passe...mais bon cette utopie verra t elle le jour ??? j'espère le voir avant de partir......

Sur ce, i'm gonna burn one down ;)
Réponse de le 30/01/2014 à 23:55 :
En principe, si le cannabis est interdit, c'est pour éviter l'usage des autres drogues plus dures encore. Le cannabis est en effet, l'équivalent au point de vue nocif du tabac et de l'alcool (plus de l'alcool d'ailleurs car il détruit le cerveau). L'interdiction permettait de garder une drogue "supportable" interdite pour attirer les éternels polissons qui ont besoin d'enfreindre la loi pour être heureux.
Le problème, c'est que depuis 30 ans, l'Etat ne fait plus son job, les consommateurs de cannabis savent qu'ils ne sont jamais poursuivis ou vraiment par manque de bol complet.
Résultat, cela s'est banalisé et les "hardis" vont vers des drogues plus dures malgré tout...
De là à dire que c'est bien de se droguer... il y a un monde. C'est humain, comme l'erreur, c'est tout.
Réponse de le 14/03/2014 à 3:53 :
Si on parle de nocivité des drogues (toutes les drogues, donc l'alcool et les tabac compris), le rapport Rocque de 1998 a étudié leurs dangerosité:

http://03.wir.skyrock.net/wir/v1/resize/?c=isi&im=%2F2050%2F83732050%2Fpics%2F3089995539_2_3_gWzC3y88.png&w=760

Le cannabis est dernier, après on remarque la cocaïne et seulement après le tabac puis l'alcool (les deux pouvant êtres considéré de "dure" en terme de santé publique) Seule l’héroïne est plus forte que l'alcool.
Voila pour la vérité sur les danger du cannabis

Même votre argument sur le cerveau est fallacieux, c'est l'alcool qui détruit foie et cellules nerveuses (donc le cerveau), les dernières études prouverai même que le cannabis est un neuro-protecteur et qui pourrai soigner des maladies neuro-dégénératives, comme Alzheimer.

Votre autre argument comme quoi l’état ne fait pas son travaille de répression, sont aussi parfaitement infondés, en 2013, les arrestations de fumeur n'ont jamais été aussi élevés: + de 198.000 (160.000 en 2012) et les saisies on triplé de 30 a 89 tonnes, notre pays est un des plus répressif du monde et le 1er en Europe et pourtant c'est aussi celui ou il y a le plus de "drogués", spécialement chez les jeunes. Aux pays bas, la prévalence du cannabis chez les jeunes est deux fois moins élevé que chez nous, alors qu'il est en vente libre. Le Portugal qui a dépénalisé TOUTES les drogues a vue le nombre de ses consommateur divisé par 2 en 10 ans, au point d'êtres cité plusieurs fois en exemple a l'ONU, pour sa politique des drogues.

Quand a la théorie de l'escalade qui veux qu'il fasse passer par le cannabis pour passer a des drogues plus dure, elle a été invalidé il y a bien longtemps et n'est plus reconnue ni par la science, ni par les médecins addictologues.

Tout mes arguments sont vérifiable rapidement sur le net.

Moi je trouve que si on regarde le sujet d'un œil pragmatique et non idéologique, il ne reste plus beaucoup d'arguments sérieux aux prohibitionnistes, aux quels je tient a rappeler qu'il font implicitement le jeu des dealeurs et des mafias, qui n'ont qu'une seule peur celle de perdre 80% de leur chiffre d'affaire, qui pour le moment ne profite a personnes sauf aux narcos et extrémistes de tout poils pour qui c'est un moyen de financement rapide et sur.

La légalisation est le seul moyen pour une démocratie de reprendre la main sur le sujet des addictions, car le contrôle a toujours été plus efficace que l'interdiction qui a pour effet de nier les problèmes, au lieux de les affronter ... et stigmatise une grande partie de la population (12.000.000 d'occasionnels, 5.000.000 de fumeurs réguliers et 550.000 de fumeurs journaliers) pour qui les droits les plus basiques sont refusés (GAV de 4j sans avocat pendant les 3 premiers, confiscation des biens, lourdes de peine financières et de prison ...) tout cela pour des personnes qui ne font de tord a personnes autres qu'a eux même.
Réponse de le 17/04/2014 à 8:03 :
Merci François Meg.
a écrit le 28/01/2014 à 16:46 :
J ai lu l'article et tous les commentaires et rien que cela me fais comprendre que la légalisation voir même ne serais ce que la dépénalisation n'arriveront pas demain...
Problème de santé publique, oui c'est sur, la drogue c'est pas bon, oui c'est sur (et je ne reprendrais pas les différents argument sur le sucre, le lait ou les matières grasse que je cautionne à 100% !!) le réel problème en France reste la morale, fumer c'est pas bien !! c'est écrit dans la loi !! comme beaucoup d'autres conneries faites par Napoléon d'ailleurs.... après les aberrations de cette interdiction face au tabac à l'alcool sont inexistante face aux porteurs de la bonne morale : "protégeons nos enfants", "trop de drogués trop jeune" etc...
je ne suis pas d'un très vieille génération mais à mon "époque" on voyait aussi beaucoup le fléau de l'alcool attaquer nos "jeunes" (et même à l'école) mais ça on l'a oublié.... bah oui, l'alcool c'est moral, un mec ivre mort sur la voir publique, c 'est interdit mais morale... un mec (ou une femme d'ailleurs ^^) qui boit 2 verres avant de conduire, c'est dangereux pour lui et pour les autres mais c'est morale..... alors pourquoi on autorise 1 ou 2 ou 3 verres avant de conduire ?? c'est quoi cette hypocrisie ?? puisque l'acool est un fléau sur les routes (comme le cannabis semble t il) alors tolérance ZERO !! tu conduis, tu bois pas !!
Il est souvent assez réducteur de comparer le cannabis uniquement à l'alcool mais ça reste tout de même un exemple frappant et je ne parle pas des anti dépresseur......
Aujourd'hui on parle de 5 000 000 de consommateurs régulier en France, ok mais quel tranche d'age ??? est ce vraiment surtout les "jeunes" qui sont concernés ?? aujourd'hui qui dans son entourage n'a pas de trentenaire ou plus qui consomme tous les jours ?? et eux ce sont des criminels ou des bons parents et bons citoyens qui se laissent le droit de faire ce qu'ils veulent sans forcément faire du mal aux autres ?? oui parce que le consommateur lambda n'est pas forcément le vilain méchant pas beau que l'on veut nous présenter, il a un travail, paie ses impots, a des enfants, une vie social (et pas une personne dépressive et renfermée comme il nous l'es souvent décrit)...
Bref, n'utilisez pas d’argument comme les Pays bas, forcément ils ont modifié leur loi pour éviter le tourisme de la drogue (et uniquement aux frontières, pas de souci de ce côté là à Amsterdam...) mais si tous les pays européens les avaient suivi, ce tourisme n'existerait pas.
Bref, ce débat reste et restera infini tant que cette bonne morale réfléchira à notre place et pourtant cette légalisation ferait du bien à notre pays (houla je vois déjà tous les détracteurs debout sur leur bureau ^^) bah oui, moins de trafic, moins de criminalité, moins de flic qui courent après les fumeurs de joint et plus après les vrais brigands, de l'argent dans les caisses de l'état et j en passe...mais bon cette utopie verra t elle le jour ??? j'espère le voir avant de partir......

Sur ce, i'm gonna burn one down ;)
Réponse de le 30/01/2014 à 20:53 :
Hé! Mister H faut tirer un peu moins sur la fumette t'as posté deux fois !!!
a écrit le 28/01/2014 à 15:39 :
https://www.youtube.com/watch?v=-7xoC9xv5Y4 ( bob mareley dit VRAIS en 1m30)
L'herbe vous rend responsable de vous même !! ;)
Qu'est-ce que le gouvernement attend pour l’écouter et rendre tout sa légal ?
Réponse de le 12/04/2014 à 14:57 :
tout à fait d'accord !
a écrit le 28/01/2014 à 15:39 :
https://www.youtube.com/watch?v=-7xoC9xv5Y4 ( bob mareley dit VRAIS en 1m30)
L'herbe vous rend responsable de vous même !! ;)
Qu'est-ce que le gouvernement attend pour l’écouter et rendre tout sa légal ?
a écrit le 27/01/2014 à 11:41 :
le cannabis est dangereux et occasionne de nombreux accidents. Il ne faut pas le légaliser sauf à fin médiacle.
Réponse de le 27/01/2014 à 14:12 :
Les boissons alcoolisées sont dangereuses et occasionnent de nombreux accidents. Elles sont légales et n'ont aucune fin médicale, ou "médiacle" si vous préférez. Il faut donc les prohiber comme on le fait le cannabis.
Réponse de le 27/01/2014 à 14:14 :
Et L'alcool alors , elle ne fait pas de degats ?
Réponse de le 28/01/2014 à 3:46 :
Au lieu de poster des réponses toutes faites, prends le temps de comprendre le but de cet article.
Réponse de le 28/01/2014 à 8:29 :
Faux. Il n'y a pas de surreprésentation dans les stats des consommateurs de cannabis seul, sans qu'il y ait mélange notamment avec l'alcool. La hollande a un réel recul : regarder leur expérience plutot que de répandre des idées fausses.
Réponse de le 29/01/2014 à 1:38 :
Traverser la rue est dangereux, et fait des victimes, on doit y mettre une interdiction
Réponse de le 29/01/2014 à 16:18 :
il faut gardé les tests salivaires et si possible les rendre efficaces pendant 5h ( au lieu de 15 a 24h ) et voila le travail ! moi j'ai perdu mon permis quand je fumais alors que je n'étais pas défoncé . si il le dépénalise tout le monde sera gagnant et il y aurais pas beaucoup plus de fumeurs mais je pense qu'il y aurais moins d'alcolique !
a écrit le 27/01/2014 à 10:48 :
Je vais vous donner mon avis de prof de lycée. Nous avons maintenant dans chaque classe une petite proportion d'élèves qui arrivent défoncés en cours. Leurs capacités à apprendre s'en retrouve extrêmement réduite, des lacunes à tous niveaux surviennent. Quand à leur avenir . .
Réponse de le 27/01/2014 à 14:04 :
"quand à leur avenir"....pour un prof de lycée, ça fait saigner les yeux là quand même
Réponse de le 27/01/2014 à 14:43 :
C'est étrange comme remarque vu qu'en France nous avons la loi la plus répressive qui soit. Donc même interdit le cannabis existe ??? dans une proportion double chez les jeunes par rapport au pays ou le commerce est légal ? Donc qui interdit le cannabis donne de faite le marché aux adolescents, la population qui devrait justement s"abstenir d'en consommer. Etonnant non ?
Réponse de le 29/01/2014 à 17:34 :
On est tous d'accord que la cannabis est une drogue qui provoque des dégâts chez les plus jeunes. Le but d'une modification de la loi (dépénalisation ou légalisation) n'est pas d'offrir de la drogue à tous et à volonté mais de proposer aux adultes responsables la liberté de consommer les produits qu'ils souhaitent de façon légal tant qu'ils ne nuisent pas aux autres. Il va de soi que la régulation doit s'accompagner d'une véritable politique de santé publique intégrant information auprès des jeunes et interdiction de la distribution aux mineurs (comme l'alcool), restrictions quand à l'usage (sur les lieux publics ou avant de conduire par exemple). Pour un prof je manquez un peu de réflexion. Vous fumez aussi avant les cours ?
Réponse de le 02/02/2014 à 5:09 :
+1 Didier , hors sujet le prof
la conduite et l' alcool sont interdit aux mineurs et tuent également
de plus cette légalisation mettra fin a cette économie de l'ombre qui vend des barettes a nos gosses contrairement aux pharmacies par exemple
Réponse de le 22/06/2014 à 1:57 :
Mais personne ne dit qu il faud faire fumer les jeunes!!!

Si ces fameux "jeunes" on la même réponse que lorsqu il souhaite acheter de l alcool en supermarchés ou est l problème!!!?
Mieux, si les adultes fonts pousser leur cannabis les ados n y auront plus accès...
Au choix
Répression pour continuer cette ecatombe scolaire ou decriminalisation pour un accès bien plus limité...
Le choix est pourtant simple me*de!!!
a écrit le 27/01/2014 à 8:54 :
Ce qu'il faut savoir, c'est que le D9 THC, la substance active du cannabis, est un neuro-toxique. Avis aux amateurs. Ce n'est pas un banal problème de santé publique et les consommateurs doivent être informés des dégâts sur leurs neurones. C'est tout.
Ps : j'ai étudié ces questions - stupéfiants et psychotropes- pendant près de 10 ans.
Réponse de le 27/01/2014 à 13:30 :
vous n'avez pas étudié d'assez près. cette substance n'est pas neurotoxique, même le plus grand et acharné défenseur de la prohibition, le Pr Jean Costentin, de l'académie de médecine, et en charge de la commission sur les addictions, bref un expert, démontre dans ses publications que le D9 THC n'est pas neuro toxique, et que la seul expérience visant à prouver une destruction des neurones était absurde (celle sur les singes portant un masque à gaz)
Réponse de le 31/01/2014 à 0:19 :
Malheureusement depuis l'amiante et le tabac, je crois que plus personne ne croit sur paroles un scientifique. Ils ont menti pour s'enrichir de façon éhontée et il faudrait continuer à gober tout ce qu'ils racontent ?
Réponse de le 17/04/2014 à 7:57 :
Votre étude ne peut être crédible, et ce n'est sans doute pas de votre faute. A partir du moment où une loi interdit de faire l'éloge du cannabis, il y avait peu de chances que vous trouviez autre chose.
Réponse de le 17/04/2014 à 8:05 :
Le seul danger qui menace un fumeur de cannabis, c'est le ministère de la Justice.
Réponse de le 22/06/2014 à 2:04 :
A madoff
Pr constentin... Un expert!!!
Un gros gros gros mitho ouai...
Inquiet de l avenir de ses copains du lobby pharmaceutique.
Le gars veut faire croire que le cannabis est un petit paracethamol et qui en contradiction hurle a la mort contre le cannabis du fait du risque qu il apporte...
a écrit le 26/01/2014 à 21:04 :
Tout ces milliards dépensés en infrastructures, équipements, personnels, retraites, vies, ingéniosité, prisons, prisonniers, TEMPS uniquement pour la prohibition de cette plante et soulager le "sentiment d' insécurité" de nos ptits vieux (qui concentre en grande parti les richesses du pays en passant) ce qui me pousse a hurler de rire quand on sait que la France est l' un voir le grand pays le plus paisible au monde
a écrit le 26/01/2014 à 18:27 :
ce sont des experts comme ceux en économie qui disent ça ?Il est urgent d'attendre et de voir dans 10 ans ou en seront des pays commme les Pays Bas.
Réponse de le 26/01/2014 à 18:46 :
Bonjour, les pays Bas vont mieux que chez nous question nombre de consommateurs de cannabis et ça fait plus de 10 ans qu'il est égalisé chez eux
Réponse de le 26/01/2014 à 23:13 :
@Cricou

Les hollandais ont interdit la vente de cannabis aux étrangers alimentant le trafic international. Voilà ce qui s'est passé depuis la légalisation aux Pays-Bas. Si vous légaliser la vente de drogue, ne soyez pas étonnés que des drogués consomment devant votre porte et vos enfants. Je pense que la cigarette a causé suffisamment de dégâts en France pour que l'on puisse se passer d'importer un fléau supplémentaire au pays malgré l'appât du gain fiscal qui ne comblera ni le déficit commercial puisque cette plante est cultivée massivement au Maghreb pour un coût de production défiant toute concurrence française (cf. coût de main d'oeuvre) ni le déficit de la sécurité sociale (cf. coût des soins médicaux).
Réponse de le 27/01/2014 à 8:30 :
FAUX :
- Le constat c'est que plus il y a de repressions et plus il ya de fumeurs, on le sait depuis les années 30
- La cigarette, le tabac, le chocolat, le sucre, le cannabis, l'alcool...etc sont toutes des drogues, plus ou moins forte mais qui créé des dépendances, donc tout est une question de mesures, le sucre tue dix fois plus que la cigarette en France ??? pourquoi ne légiférons nous pas sur le sucre ?????
- Commentaire sur la main d'oeuvre et la sécu complètement subjectif et a l'encontre de toutes les études menés depuis 20ans, il faut se renseigner avant de lancer des phrases comme cela !
Réponse de le 27/01/2014 à 10:54 :
Le problème que vous semblez pas voir, c'est c'est que les drogués achètent et fument déjà devant mes enfants, devant un lycée prestigieux de Paris, en plein 6ème arrondissement de Paris. Je pense que ce lycée n'est pas une exception. Je préfèrerais que les drogués aillent au bureau de tabac.
Réponse de le 30/01/2014 à 19:52 :
C'est peut etre parceque les élèves du lycée en consomment ! et de toutes façons vos enfant finiront aussi par en entendre parler voir meme essayer faut pas se voiler la face ahah
Réponse de le 19/05/2014 à 12:20 :
Les Pays-Bas ont le meilleur service de soins de santé et de sécurité sociale d'Europe, le moins de violence et le moins de chômage aussi! Mais là au moins on respecte les libertés individuelles et on ne se couvre pas de ridicule en interdisant une plante qui fait rigoler.
a écrit le 26/01/2014 à 17:21 :
Santé publique, certes. Quid de la consommation d'alcool dont les ravages exhibent des chiffres autrement affolants ?
La consommation de certaines substances relèvent des droits les plus élémentaires de l'individu dans la mesure où elle n'impacte ni la sécurité d'autrui, ni sa santé.
Rêvons un peu : la génération des plus de 65 ans vieillit et disparaît. Le cannabis représentera alors un gain de plus pour les nations. Gageons dès lors qu'il se parera de toutes les vertus...
En quoi le THC serait-il plus difficile à encadrer que l'alcool ?
Stupéfiant, non ?
Ah ce bon vieux Lexomil a encore de beaux jours devant lui.
Longue vie aux laboratoires pharmaceutiques, au commerce du tabac et de l'alcool !
Et puis, cela sent si bon la France.
Ça, au moins, "on" maîtrise, tandis que de pauvres adolescents se verraient par trop menacés en abusant de cette maléfique plante. Car nous le savons bien que l'alcool, les "médocs ad hoc" et le tabac sont strictement encadrés afin de les préserver.
Baste ! La retraite approche pour moi. Où vais-je bien pouvoir aller en dépenser le montant ?
a écrit le 26/01/2014 à 16:35 :
Pourquoi la légalisation du cannabis gagne-t-elle du terrain?

Personne ne dis ici que c'est parce que la prohibition de cette plante est injuste et mensongère, et qu'elle cache une entité politique antidémocratique qui en profite pour placer des gens à eux dans les postes clefs de notre société. Une fois en place, nous ne sommes pas prêt de les y déloger. Cela fait 44 ans que ça dure ! Et ils n'ont pas envie de lâcher l'affaire.

Ces gens exploitent à la fois une faille du système démocratique et à la fois, un filon, car outre les postes occupés, il faut voir le pognon qu'on leur distribue ! Personne ne dit non plus que les fumeur de ganja, en dépit du caractère non violent qu'on leur connait, sont prêts à s'insurger contre cette connerie organisée. Y'a en un peu marre !
Réponse de le 26/01/2014 à 20:35 :
j' approuve.
Réponse de le 12/04/2014 à 15:04 :
Ce sentiment grandit de plus en plus. Il y en a marre !
a écrit le 26/01/2014 à 16:25 :
ne passons pas sous silence les dégats sur le système nerveux central occasionnés par cette drogue. Et aussi la certitude de voir de plus en plus d'accidents sous les effets du cannabis (souvent rajouté à ceux de l'alcool). L'irresponsabilité de ceux qui préconisent la libéralisation est effarante
Réponse de le 27/01/2014 à 8:35 :
- Ah cela ne risque pas de passer sous silence, cela fait 40ans que l'on nous rabache ce pseudo discours préventionniste sur le cannabis, ce même discours que vous portez est responsable des 94% de jeunes qui ont fumé des joints, bus de l'alcool... etc Si nous en sommes la aujourd'hui, c'est a cause de discours comme le votre, car ce qui m'effraie moi aujourd'hui, c'est l'irresponsabilité de votre discours face a 40ans de repression inefficace et a l'encontre de la prévention auprès des jeunes
Réponse de le 30/01/2014 à 11:27 :
Dégâts du SNC? Sources?
Réponse de le 31/01/2014 à 0:25 :
@ Guguinome : voulez -vous dire que les gens boivent de l'alcool, fument du tabac et du cannabis juste parce qu'on leur a dit que c'était mauvais pour la santé ou par esprit de contradiction ? J'ai quelque doute : je suis une droguée du chocolat, du sucre et du gras et je peux vous dire que c'est pas goût personnel et pas du tout parce que ça fait grossir et que si j'exagérais ma consommation (je suis tout de même raisonnable), l'obésité me guetterait et diminuerait mon espérance de vie en bonne santé. Ce n'est pas non plus par contradiction, dans mon enfance personne ne m'a jamais contrariée à ce propos au contraire avoir de l'appétit était bien vu. C'est même parce que je suis consciente désormais de l'effet sur ma santé que je ne suis pas une consommatrice effrénée.
a écrit le 26/01/2014 à 15:16 :
A tous les beaux esprits qui nous parlent dépénalisation, renseignez vous sur le "siècle perdu" en Chine, et vous comprendrez...peut être...
Réponse de le 26/01/2014 à 15:40 :
Vous confondez opium et canabis
Réponse de le 26/01/2014 à 23:25 :
@Malraux

Aucune confusion possible, ce sont des produits stup(id)éfiants.
Réponse de le 27/01/2014 à 8:15 :
Aucune discussion possible avec des personnes mélangeant volontairement des produits n'ayant pas du tout les mêmes propriétés.
Ma grand mère me disait tout le temps 'je vais prendre mes drogues" en parlant de ses médocs chimiques, d'ailleurs elle en est morte. Elle aurait mieux fait de prendre de l'herbe en infusion plutot que ses saloperies remboursés par la sécu mais il n y a que les imbéciles pour ne pas le voir.
a écrit le 26/01/2014 à 15:16 :
A tous les beaux esprits qui nous parlent dépénalisation, renseignez vous sur le "siècle perdu" en Chine, et vous comprendrez...peut être...
Réponse de le 26/01/2014 à 18:49 :
C'était de l'opium et le cannabis est inoffensif comparé à lui.
Réponse de le 26/01/2014 à 19:32 :
Certes le cannabis a moins d'effet, mais à Montpellier cela se combine bien avec le chômage. Le cannabis tous le jours, cela ne doit pas aider pour trouver du boulot, sauf à en vendre.
Réponse de le 26/01/2014 à 23:03 :
Et l'alcool aide a trouver du boulot? je pense pas...
a écrit le 26/01/2014 à 14:15 :
La politique de répression est un échec car de facto elle n'est pas appliquée aux simples consommateurs, sur ordre de la chancellerie les tribunaux étant saturés.

Si on veut maintenir le cap de la répression il faut autoriser le recours à l'Amende forfaitaire (comme pour le stationnement):
- saisie de la marchandise
- amende en fonction de la quantité
- si insolvabilité cure de desintox d'office ...

Une peine n'a aucun effet dissuasif lorsqu'elle n'est pas certaine: c'est le b a ba du droit pénal :)
a écrit le 26/01/2014 à 12:04 :
Dès l'instant où l'on sait que le cannabis, consommé raisonnablement, n'est pas plus dangereux que l'alcool consommé modérément, il n'y a plus lieu de se faire des noeuds au cerveau. La production et la vente de cannabis doit adopter les mêmes caractéristiques quepour l'alcool. Production libre, vente libre (il n'y a pas de monopole d'Etat pour l'alcool), imposition du produit et message de santé publique par rapport aux dangers potentiels des excès. Et sur les autres drogues, si l'on veut éviter effectivement un report des mafias sur d'autres produits, il n'y a pas 36 solutions, il faut tout dépénaliser et tout taxer ! La lutte contre la drogue souterraine doit de fait être menée par le fisc ! Comme le travail clandestin, par ex.
Réponse de le 27/01/2014 à 11:50 :
Enfin une réflexion réfléchie bravo!
a écrit le 26/01/2014 à 11:51 :
Quand mon fils ou ma fille viendront me voir pour me demander de l'argent pour leur drogue, que faudra il répondre ? Tout cela finira mal
Réponse de le 26/01/2014 à 11:59 :
Justement, vous pourrez alors en profiter pour leur parler de la question des drogues. Aujourd'hui, leur argent de poche leur sert quand meme à ça, sans que vous soyez au courant et sans que vous puissiez rien y faire !
Réponse de le 26/01/2014 à 12:14 :
Et quand ils viennent réclamer l'argent pour se défoncer la gueules au whisky, au gin ou à la téquila : vous répondez quoi ? ET l'argent de leur nicotine...?
Réponse de le 26/01/2014 à 12:57 :
Aujourd'hui, quand votre fils ou votre fille viennent vous voir pour vous demander de l'argent pour leur alcool, que leur répondez vous ?
Réponse de le 26/01/2014 à 14:48 :
Je leur dis : Pensez à moi...
Réponse de le 27/01/2014 à 10:54 :
100% d'accord avec Pierre 43, autour de moi je vois les ravages que font la drogue et surtout la délinquance que les jeunes mettent en place pour trouver de l'argent pour acheter. Ce qui m'inquiète le plus c'est surtout tous les ados qui tombent dans la drogue dure, et là c'est foutu, des familles entières se retrouvent dans des situations dramatiques.
a écrit le 26/01/2014 à 11:29 :
Et pourquoi pas le cannabis obligatoire à l'école ? Peillon va nous faire une réforme moderne pour cela !
Réponse de le 26/01/2014 à 23:07 :
Il y a des limites à la conneries... Et pourquoi pas de la vodka dans le biberon? De plus que le cannabis peut soigner des enfants avec une maladie grave tel un cancer. Essayez avec n'importe quelle alcool on en reparlera.
a écrit le 26/01/2014 à 10:39 :
Attention danger ! le cannabis ouvre la porte aux autres drogues : protegeons nos jeunes
Réponse de le 26/01/2014 à 11:09 :
Tout à fait d'accord! Alors marquons une différence entre l'herbe et l'hero en reconaissant qu'on ne finit pas camé avec une seringue dans le bras et qu'il y a des drogues dur et drogues douces. Et à tout les fumeur, on a commencé par quoi? L'alcool, j'y parierai mon salaire, alors dans l'ordre d'une logique imposée:
1-alcool
2-canna
3-les autres saloperies
Donc c'est pas l'herbe la '"passerelle" mais l'alcool
Réponse de le 26/01/2014 à 12:54 :
d'après les spécialistes du milieu médical il n'y a pas de drogues douces.......
Réponse de le 26/01/2014 à 16:38 :
Bonjour Rubis : 100% des héroïnomanes ont commencé par boire du lait ! Interdisons ce fléau qui décime notre jeunesse ! Non au lait ! Non au lait !
a écrit le 26/01/2014 à 10:21 :
Les noces de cana bis ..intéressent beaucoup de monde....car même les poumons malades flottent sur la mer morte...!
a écrit le 26/01/2014 à 10:15 :
Enfin un peu d'intelligence.
a écrit le 26/01/2014 à 10:06 :
Le trafic de drogue existe car il rapporte de grosses sommes. La seule façon de le détruire est de le rendre non rentable par des prix de vente très bas. Quant à vouloir employer les anciens dealers cela fait partie du rêve car une SEITA de la drogue ne pourra jamais offrir des rémunérations comparables. Je trouve d'autre part l'argument de paix sociale totalement irréaliste quand on voit ce qui se passe dans les banlieues et particulièrement. Marseille.
a écrit le 26/01/2014 à 9:59 :
Lidee est bonne ,? ALORS POURQUOI PAS EN FRANCE???
Réponse de le 26/01/2014 à 11:45 :
Nous avons déjà le socialisme au pouvoir...
Réponse de le 08/09/2014 à 11:57 :
C'est bien ça le problème ! La droite nous a tellement enfoncée avant l'arrivée des socialistes qu'il aurait peut-être mieux fallu que la Droite s'en fume un ou deux ou lieu de claquer tout nos argents !
a écrit le 26/01/2014 à 9:58 :
LI DEE EST BPNNE ALORS POURQUOI PAS EN FRANCE ???
a écrit le 26/01/2014 à 9:45 :
FUTURS GÉNÉRATION DE DEMEURES
Quand on voit des enfants de cité déjà accroc à 12 ans, quand on voit le nombre d accidents mortels de la route impliquant des personnes ayant console de l herbe, quand on voit les difficultés d arrêter de fumer ou de boire quand on voit la gravité des accidents de travail , alors c est certain : il faut légaliser le cannabis
Réponse de le 26/01/2014 à 12:09 :
Le cannabis est moins dangereux que l'alcool au volant. Le cannabis multiplie le risque d'accident par 2, l'alcool par 20 ! Quand on conduit, on ne doit ni boire ni fumer. C'est tout. On n'interdit pas l'alcool tant qu'on ne roule pas. Interdire le cannabis sous prétexte des risques sur la route n'a aucun sens
Réponse de le 28/01/2014 à 18:48 :
Quand voit la bêtise de certain il y a urgence à légaliser le Cannabis je pense que quelques infusions ne leurs feront pas de mal.
a écrit le 26/01/2014 à 8:40 :
Le cannabis est utilisé par l'humanité depuis plus de 10 000 ans. Dès qu'on l'a remplacé par les dérivés chimiques issus du pétrole, par le coton, par les médicaments de synthèse, par le bois, on a commencé à entendre pollution, réchauffement climatique, trous dans la couche d'ozone, déforestation, scandales du médiator ( et j'en passe ...et j'en passerai aussi sans doute...)...L'Histoire ne ment jamais...
Réponse de le 17/04/2014 à 14:04 :
T'as parfaitement raison réalisme. La prohibition du cannabis est un des facteurs majeurs à l'origine du dérèglement climatique et de la pollution environnementale.
Toutes les matières plastiques et le papier pourraient être fabriqués à partir de chanvre et mettre un terme définitif à la déforestation et à l'empoisonnement de la faune marine. Mais où sont donc les vrais écolos défenseurs de l'environnement? Aveuglés par l'empirie et le lavage de cerveau des sociétés pétrochimiques et des lobbys pharmaceutiques?
a écrit le 26/01/2014 à 7:51 :
En réponse au titre, c'est probablement que l'Etat y voit une manne financière qui jusque là lui échappe. La santé publique va passer au second plan.
Réponse de le 26/01/2014 à 11:06 :
tout à fait d'accord , est-ce aussi une étape vers la légalisation des autres drogues?
Les socialistes ça ose tout ,c'est même à ça qu'on les reconnait.
Réponse de le 27/01/2014 à 19:43 :
ne jamais faire confiance a un homme politique. Plantez votre herbe et c'est tout ! bon courage
Réponse de le 17/04/2014 à 8:12 :
En pénalisant le cannabis, on place déjà la santé publique au second plan.
a écrit le 26/01/2014 à 6:27 :
Quand on voit ce qui se passe partout en france avec le canabis, autant légaliser et confier le commerce à l'état. De plus les ravages de l'alcool sont bien pires.
Réponse de le 26/01/2014 à 7:54 :
Alors dans ce cas, en cas de contrôle sur la route par les forces de l'ordre, une tolérance devra être accordée au même titre que l'acool. Cela dit, je croyais que les effets du canabis avait des conséquences sur la capacité de conduite ?
a écrit le 26/01/2014 à 6:14 :
Quand au Discours du locataire de la maison blanche, imaginons qu 'une de ses filles devienne une fervente consommatrice du cannabis et nous verrons bien la teneur de ses prochaines allocutions.
Réponse de le 26/01/2014 à 8:54 :
Vous avez raison. Le père serait très angoissé de voir une de ses filles consommer en excès du cannabis.... mais pas plus que d'anxiolytique ( gratuits chez nous) ou d'alcool ( moulte pub)

De plus, il y a plus de risque pour l'acheteur de cannabis à le faire auprès de voyou... que de fumer le produit lui meme.

La seule inconnue, c'est la reconversion de l'économie parallèle du cannabis.
a écrit le 25/01/2014 à 23:17 :
Barak a peut-être dit qu'il n'était pas plus dangereux de fumer de l'herbe que de boire de l'alcool, mais il a aussi ajouté qu'il n'en recommandait pas l'usage parce qu'aucune drogue n'est inoffensive!
a écrit le 25/01/2014 à 22:45 :
En plus de l'aspect idéologique des vieux soixante-huitards décatis et toujours aussi irresponsables, qui ayant tout gâché dans l'avancé vers le progrès du monde occidentale tentent de cacher leur dernières vigueurs perverses il y a le monde de la sous-culture hors-sols, de la néo-aristrocratie mondialisée qui à trouvé ce moyen supplémentaire de destruction des nations (cf. le Vietnam).
Le cannabis est nettement plus dangereux que l'alcool, mais surtout il est son contraire social, un séparateur. Comme toujours la social-démocratie accepte le déchet là où la république refuse la fatalité.
La répression, la fin des discours lamentables, de l'adulation et du prosélytisme, le retour des frontières -mon dieu l'horreur absolu des bobos !- et le cannabis, cette fausse liberté, cette laisse sociétale, sera vite oublié.

La collusion libertaires/libéraux toujours aussi nette et toujours aussi létale.
Réponse de le 26/01/2014 à 10:18 :
vraiment n'importe quoi
c'est vos propos qui sont dangereux
Réponse de le 22/06/2014 à 2:58 :
"Le cannabis est nettement plus dangeureux que l alcool "
"Séparateur social"
!!!
Pour trancher avec le même aplomb dont vous faites preuve...
Vivement que votre génération disparaisse... Elle cause beaucoup trop de tort a notre société...
a écrit le 25/01/2014 à 22:42 :
En plus de l'aspect idéologique des vieux soixante-huitards décatis et toujours aussi irresponsables, qui ayant tout gâché dans l'avancé vers le progrès du monde occidentale tentent de cacher leur dernières vigueurs perverses il y a le monde de la sous-culture hors-sols, de la néo-aristrocratie mondialisée qui à trouvé ce moyen supplémentaire de destruction des nations (cf. le Vietnam).
Le cannabis est nettement plus dangereux que l'alcool, mais surtout il est son contraire social, un séparateur. Comme toujours la social-démocratie accepte le déchet là où la république refuse la fatalité.
La répression, la fin des discours lamentables, de l'adulation et du prosélytisme, le retour des frontières -mon dieu l'horreur absolu des bobos !- et le cannabis, cette fausse liberté, cette laisse sociétale, sera vite oublié.

La collusion libertaires/libéraux toujours aussi nette et toujours aussi létale.
Réponse de le 26/01/2014 à 16:22 :
"Le cannabis est nettement plus dangereux que l'alcool"
Pour écrire ça, il faut soit être totalement ignare, soit n'être pas (plus? l'abus d'alcool? ) capable du moindre discernement entre l'intox et l'information.
Réponse de le 28/01/2014 à 19:12 :
Mr Couvert vous êtes complètement hors sujet vous devriez plutôt vous renseigner sur quand passe le prochaine épisode de Derrick et surement votre jeux favori des chiffres et des lettres cela me semble plus adapté pour vous plutôt que de perdre votre temps ici à débattre sur le sujet du cannabis..

bien à vous.
a écrit le 25/01/2014 à 22:29 :
En France tu verbalises le client d'une prostitué, l'état dès lors autorise la prostitution
En France tu verbalises le petit trafiquant de cannabis, et t'autorise les clients à fumer

En France on fait compliqué quand on peut faire simple :
Simple comme interdire la prostitution et sanctionner tout le monde, le client comme la prostitué
Simple comme autoriser la prostitution sous couvert d'une carte professionnelle délivrée par la préfecture et sanctionner les prostitués exerçant sans cette carte
Simple comme interdire le cannabis et sanctionner le dealer et le client
Simple comme autoriser la vente de cannabis chez les marchands de tabac et concentrer la police sur les trafics de stup sans aménagement
Mais je dois avoir un esprit trop simpliste pour être compris ou entendu
a écrit le 25/01/2014 à 21:27 :
Enfin on entend un discours intelligent sur la légalisation!
Légalisez ou interdisez le tabac, l’alcool, le sel, le sucre, les motos, les voitures, et pleins d'autres choses qui tuent et sont beaucoup plus dangereuse que le cannabis.
Car le cannabis ne tue pas. C'est une drogue quand même, qui ne doit pas être un produit de consommation "dérèglementé", comme toutes les drogues et autres produits ou objets potentiellement meurtrier.
a écrit le 25/01/2014 à 18:08 :
Autant que ce soit l'État qui gagne le fric. L'alcool c'est que l'on fait, Si ceux pris en état d'ébriété en voiture, si les sanctions étaient plus sévères, les maladies liées à l'alcool
n'étaient plus prise à 1OO % ainsi que toutes les maladies issues du tabac , drogue etc
L'arthrose n'étant plus presque remboursée, alors que c'est un problème de vieillesse.
a écrit le 25/01/2014 à 17:05 :
La répression est un échec total. Autant légaliser le cannabis pour mieux le surveiller. Et puis quelle hypocrisie, si on interdit le cannabis autant interdire l'alcool, première addiction en France et principale cause de mortalité sur les routes. A mince, on est le pays du bon vin, donc l'alcool n'est pas une drogue!
Réponse de le 25/01/2014 à 22:45 :
Faux et archi-faux, il n'y a plus de répression réelle depuis que les peines ne sont plus exécutée depuis qu'il ne faut pas stigmatiser, depuis qu'il n'y a plus de frontières.
Quand au discours que l'alcool, la route, et autre débilités sociétales vous rendez-vous compte de qui vous êtes le complices en relayant ce que tous les chiffres réels démentent.
Réponse de le 26/01/2014 à 5:02 :
C'est vous qui avez Faux et Archi faux:

En 10 ans les arrestations et les condamnations ont doublées en France et ceux malgré la surpopulation carcérale (environ 2 prisonniers par place disponible).
La prohibition est obligatoirement une impasse, car avec 5.000.000 d'usagés plus ou moins réguliers de cannabis en France (sources officielle) et une capacité d'accueil des 191 prisons françaises de 57 320 places, si on arrêtait toutes ses personnes que vous qualifiez de "drogués", on monterait a 87 prisonniers par place disponible!!!!! ..... bon .. l'avantage c'est qu'ils mourriraient tous d’étouffement avant.

Bref face a un problème d'une telle ampleur, la seule solution réellement porteuse de solution est le contrôle strict par l’État de la production a la distribution sous conditions (age, quantité, absence de promotion), de prévention massive (surtout en direction des jeunes) et une meilleur prise en charge des usagés problématiques (financés par les économies sur la répression et les taxes sur la vente).

Bref les gens honnêtes ont tout intérêt a défendre la règlementation des substances, alors que les mafieux et les utopistes radicaux défendront eux la prohibition, afin de conserver leur profits pour l'un et leurs envie de domination sur "la plèbe" pour l'autre.
Réponse de le 22/06/2014 à 3:05 :
Pauvre Gérard couvert !!!
Affirmation de petit mouton ignorant bien élevé par les mensonge de sa patrie...
a écrit le 25/01/2014 à 17:05 :
La répression est un échec total. Autant légaliser le cannabis pour mieux le surveiller. Et puis quelle hypocrisie, si on interdit le cannabis autant interdire l'alcool, première addiction en France et principale cause de mortalité sur les routes. A mince, on est le pays du bon vin, donc l'alcool n'est pas une drogue!
Réponse de le 26/01/2014 à 9:47 :
Incroyable!Tous ces "gens" qui critiquent tout!Si vous ne fumez pas,si vous ne buvez pas,mais qu'est-ce que ça peut bien vous faire que les autres fument et boivent?Vous n'êtes nullement concernés par la drogue et les boissons,alors ne donnez pas votre point de vue!
Réponse de le 26/01/2014 à 15:14 :
Bien sur que nous sommes concernés par les crétins qui fument ou boivent.
Ce sont eux qui:
. entrainent nos enfants dans une dépendance à vie
. sont sur la route après avoir consommé
. vont bosser après avoir consommé
. agressent les autres pour se payer leur dose
Réponse de le 26/01/2014 à 18:09 :
LEGALISER ET ARRETEZ D ETRE HYPOCRITE C INTOLERABLE
Réponse de le 27/01/2014 à 20:49 :
j'ai pus lire des tas de bêtises inspirées de cliché et proféré par des gens souvent dans une méconnaissance total du produit ... quand plus de 40 ans de répression n'on pas apporter de solutions satisfaisante il faut savoir ce remettre en question et tirer des leçons de " nos erreurs " encadrer me semble la solution la plus judicieuse ( qu alitée quantité accès taux de thc etx ...) aussi consommer n'importe quel drogue avant de prendre le volant n'est évidement pas préconiser pour autant on ne vous retirera jamais votre permis pour avoir bus un verre il y a deux jours alors que cette aberration touche bon nombre de consommateur de cannabis ... le manque d'encadrement entraîne des dérives aussi bien en ce qui concerne les sanctions encourue que en ce qui concerne la qualité le prix et le mode de vente en France ! j'ose espérer que le fait que les états-unis ai emboîté le pas contribue a décoincer les fesses de nos ........... les plus encroûte dans leurs mœurs d’après guerre et je garde l'espoirs que le pays des droits de l'homme puisse un jours vivre avec son époques ... a bon entendeur SALUT !!!
Réponse de le 01/02/2014 à 15:21 :
On a qu'a légaliser la weed au Nord de Vichy et l'interdire au Sud...
Cà rappellera de bons souvenirs aux petits fachos moralisateurs qui eux sont "légaux" dans ce pays.
Ma liberté individuelle n'a jamais empiété sur la votre, et quand ce sera légal je viendrais pas vous cracher ma fumée dans la tronche, je respecte vos opinions moi.
Par contre vous "les détracteurs" vous vous permettez de piétiner les miennes de libertés... sans vergogne.
en me prenant pour un irresponsable connard de surcroît.
Merci de tout cœur !
Réponse de le 01/02/2014 à 15:59 :
On a qu'a légaliser l'herbe au Nord de Vichy et l'interdire au Sud...
Cà rappellera de bons souvenirs aux petits fachos moralisateurs qui eux sont "légaux" dans ce pays.
Ma liberté individuelle n'a jamais empiété sur la votre, et quand ce sera légal je viendrais pas vous cracher ma fumée dans la figure, question de respect.

Par contre vous les détracteurs vous vous permettez de piétiner les miennes de libertés... sans vergogne.
en me traitant d' irresponsable c** de surcroît.

Je connais des gens qui pense que lire trop de livres ca peut rendre malade, ils ne fument pas et ont tous leurs neurones : Mais alors pour quoi faire ?
Moi peut être qu'il ne m'en reste plus beaucoup mais il sont "overbookés" et je suis très fier de leur boulot.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :