Comment l’OCDE veut améliorer l’emploi des séniors en France

 |   |  270  mots
Dans la zone OCDE, la France est un des plus mauvais élèves mais s'est améliorée sur la dernière décennie
Dans la zone OCDE, la France est un des plus mauvais élèves mais s'est améliorée sur la dernière décennie (Crédits : sleepinyourhat)
L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) estime que l’Hexagone accuse un retard par rapport à de nombreux pays sur le taux d’emploi des séniors et doit poursuivre ses efforts.

L'emploi des séniors n'est pas vraiment le point fort de l'Hexagone. Le taux d'emploi des 55-64 en France est resté parmi les plus faibles de la zone OCDE, à 44,5% en 2012 contre une moyenne européenne de 48% et près de 10 points derrière la moyenne OCDE (54%), rapporte l'organisation internationale dans un communiqué publié ce jeudi.

L'OCDE note toutefois une amélioration ces 10 dernières décennies, dues aux réformes des retraites de 2003 et 2010 notamment mais aussi au relèvement à 70 ans de l'âge de mise à la retraite d'office dans le privé et aux dispositifs favorisant les préretraites. Depuis 2007, le taux d'emploi des séniors de 55 à 64 ans a ainsi progressé de 6,7 points.

À titre de comparaison, il a connu la plus forte progression en Allemagne (plus de 10 points)  où 61,5% des séniors sont employés. Malgré une baisse importante (-5,7 points), l'Islande reste en tête du classement avec un taux d'emploi des 55-64 ans de 80%.

Mesures pour l'emploi 

Pour améliorer l'emploi chez les séniors, l'OCDE recommande à la France d'améliorer sa lutte contre la discrimination liée à l'âge. L'organisation estime négative l'image des quinquagénaires dans le monde du travail, n'incitant pas les entreprises à les recruter. 

Entre autres, l'OCDE préconise également de rendre plus attractive la retraite progressive, de modifier les limites d'âge dans le secteur public, de rendre la rupture conventionnelle moins attractive en fin de carrière ou encore de faciliter la reconversion et l'accès au temps partiel.


Lire aussi :

>> Silver economy : une mine d'or

 

Crédit photo : Employ Older Workers par sleepinyourhat via Flickr CC License by.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2014 à 23:44 :
SOS SENIORS EN DETRESSE

"Nous sommes des milliers de seniors en situation de grande précarité, après avoir cotisé et validé tous les trimestres exigés pour bénéficier de la retraite à taux plein. Or, nous ne pouvons pas prétendre à ce droit, car nous n'avons pas encore atteint l'âge légal de départ : il nous faut attendre 2, 3 ans ou plus encore ! L'Allocation Equivalent Retraite (AER) ayant été supprimée en 2010 et l'Allocation Transitoire de Solidarité (ATS) étant trop restrictive, nous ne percevons que l'Allocation Spécifique de Solidarité (ASS), soit 480 € par mois avec ça il faut se loger se nourrir assumer ses charges etc..etc.
Nous n'en pouvons plus cela est profondément injuste nous avons tous écrit au Président De La République pour dénoncer cette situation et exprimer notre désarroi.
Messieurs les journalistes nous vous demandons de parler de nous, aidez nous,soutenez notre cause Publiez cet article dans vos journaux SVP

Le collectif AER-ATS 2014 vous remercie chaleureusement et reste a votre entiere disposition pour d'éventuels renseignements complémentaires.
a écrit le 30/01/2014 à 18:46 :
Ils sont merveilleux ces analystes de l'OCDE !!
Ils ont des nom?
Qui sont-ils?
On les paye combien pour nous bassiner avec leur remède à la con?
Qui les payent?

Merci aux journalistes de La Tribune de répondre à ces questions. Allez au boulot.....

Mes questions ne sont pas anodines. Car cela fait longtemps que l’on bourre le mou du citoyen avec des idées soit disant miraculeuses sans jamais nous dire qu’elles intérêts politiques ou financiers se cachent derrière ce matraquage idéologique unilatéral et permanent dont votre média se fait le relais immédiat…

Qui se cache derrière le mec de l’OCDE qui nous pond ces âneries ? Qui est-il? Qui le paye? Comment s‘appelle t il ?
Où est la transparence de l’information ?
Réponse de le 30/01/2014 à 20:40 :
Qu'est ce qui vous choque dans ces propositions ? Je ne vous comprends pas...
a écrit le 30/01/2014 à 18:15 :
En France, c'est tout le système qu'il faut changer. Entre l'incompétence des uns, le mépris des autres vis-à-vis de tous et l'indifférence générale, le pays est foutu sans l'arrivée d'un dictateur pour remettre un peu d'ordre !!!
Réponse de le 30/01/2014 à 20:41 :
Vous croyez au dictateur bienveillant !?? Seriez vous naïf ?
a écrit le 30/01/2014 à 17:57 :
Création Accélérée de Famine en 2013 2014
a écrit le 30/01/2014 à 17:53 :
Bien qu'en économie libérale, c'est la réglementation obligatoire qui a amélioré un peu les chiffres. Mais, à partir de 50 ans,sinon avant, les salariés ne croient plus en leur profil de carrière ; ils subissent ensuite l'enfermement de leur stagnation sinon régression ; jugés récalcitrants. Que peut dicter l'OCDE.
a écrit le 30/01/2014 à 17:37 :
57 ANS / 4 LANGUES / 20 ANS DE MANAGEMENT COMMERCIAL EN FRANCE EN EUROPE ET DANS LE MONDE

= CHÔMAGE DEPUIS 2 ANS
a écrit le 30/01/2014 à 17:12 :
C'est indéniablement dans les pays où les seniors ont leur part de reconnaissance dans la société qui ont les meilleurs scores et étrangement sont performants au niveau économique Malheureusement en France le vieux est rangé du côté des riches : profiteurs et égoîstes.Cherchez l'erreur
Réponse de le 30/01/2014 à 20:36 :
"Malheureusement en France le vieux est rangé du côté des riches : profiteurs et égoîstes." : En France, le "vieu" se bat pour sa pension indexée sur l'inflation (14% du PIB), pour la défiscalisation sur ses rentes et PV immobilières, pour avoir le droit de ponctionner 500 euros sur un studio, etc...
Qu'en est-il ailleurs?
a écrit le 30/01/2014 à 16:52 :
L'emploi des seniors !
Je rêve ,dans la plupart des grands groupes ,les seniors de la génération baby-boom se battent pour partir dès 57 ans pour être mis en disponibilité et rester chez eux jusqu'à leur retraite effective.Leur salaire étant payé par le gel des augmentations salariales des actifs restants ( pas belle la vie) .Arrêter de faire croire que tout les seniors veulent travailler jusqu'à 70 ans ,c'est un mensonge éhonté.Je peux vous dire, que nos baby-boomers ayant bien profités de tout ,veulent continuer jusqu'au bout à se goinfrer.Par contre, ils sont plutôt favorable à ce que les générations suivantes bossent jusqu'à 67 ans , allez savoir pourquoi.
a écrit le 30/01/2014 à 15:59 :
Annonce :
Cadre supérieur 55 ans, domaine industriel sur secteurs aéronautique et électronique propose d'être recruté avec salaire = 0 sur 12 mois. Mobilité totale et retraite à 62 ans.
Laissez information pour rappel.
Expérience grands groupes + ETI
Réponse de le 30/01/2014 à 16:05 :
Peut être intéressé. Tel. au DRH sur Bourges. Merci
a écrit le 30/01/2014 à 15:57 :
l'OCDE oublie évidemment de dire la précarité des contrats pour les séniors en Allemagne, et comment ceux-ci ont été obligé d'accepter ces contrats suite à la baisse de leurs retraites. Forcés de travailler pour arriver à vivre, ils sont exploités dans des emplois sous-payés, avec soutien de l'état.
a écrit le 30/01/2014 à 15:27 :
La France, et les gouvernements sociaux démocrates UMP PS UDI eux ils préfèrent les envoyer au ciel, c'est une autre façon de réduire la population et faire la place aux jeunes.
Réponse de le 30/01/2014 à 18:50 :
coucou, tu as quel âge mon petit elle est où ta maman?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :