Hollande dote le plan de lutte contre le cancer de 1,5 milliard d'euros

 |   |  797  mots
Les spécialistes estiment que 40 à 50% des 350.000 nouveaux cas de cancers dépistés chaque année pourraient être évité grâce à la prévention. (Photo : Reuters)
Les spécialistes estiment que 40 à 50% des 350.000 nouveaux cas de cancers dépistés chaque année pourraient être évité grâce à la prévention. (Photo : Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
François Hollande prévoit une enveloppe de 1,5 milliards d'euros dans le cadre du 3e plan de lutte contre le cancer. Ses annonces sur le tabagisme,responsable du plus grand nombre de cas "évitables", étaient très attendues.

1,5 milliard d'euros sur cinq ans. C'est le montant de l'enveloppe destinée à la lutte contre le cancer annoncé ce mardi par François Hollande. Près de la moitié de cette somme (730 millions d'euros) doit financer des mesures nouvelles. 

Le montant total est un plus élevé que pour le 2e plan, lancé en 2009 par Nicolas Sarkozy pour lequel quelque 1,2 milliard d'euros ont été dépensés. 

Importance des mesures de prévention

Ce 3e plan devrait s'inspirer d'un rapport du Pr Jean-Paul Vernant, un hématologue chargé par le président d'élaborer un ensemble de "recommandations" sur le sujet. La maladie reste la première cause de mortalité en France, mais les spécialistes estiment que 40 à 50% des 350.000 nouveaux cas observés chaque année pourraient être évités par des mesures de prévention et d'éducation. 

C'est pourquoi il sera suivi de près par les milieux de la santé et les associations de lutte contre le tabagisme qui espèrent des mesures fortes contre le tabac, un fléau qui fauche 200 personnes tous les jours en France.

Pas tous égaux face à la maladie

En donnant le coup d'envoi aux travaux préparatoires du troisième plan en décembre 2012, le président avait lui-même abordé le thème des inégalités, soulignant que "le risque de mourir" d'un cancer "entre 30 et 65 ans (est) deux fois plus élevé chez les ouvriers que chez les professions libérales".

Le Professeur Vernant avait repris ce thème dans ses "recommandations" rendues publiques fin août, réclamant des "mesures correctrices" contre des inégalités sociales et territoriales encore "très marquées" et réaffirmant la nécessité de l'absence de reste à charge, c'est-à-dire de tous frais non remboursés entraînés par la maladie.

Coût "scandaleusement élevé" des traitements

Il avait également dénoncé des prix "scandaleusement élevés" des nouveaux traitements contre le cancer pouvant dépasser les 100.000 euros par an et par patient et appelé à un "nouveau système de régulation des prix".

Il a aussi recommandé d'officialiser la "consultation de fin de traitement" déjà pratiquée par certains hôpitaux et d'impliquer davantage les médecins généralistes, aujourd'hui largement exclus des soins et du suivi de leurs patients atteints de cancer.

Un arbitrage attendu sur le tabac

Les anti-tabac attendaient pour leur part l'arbitrage du président sur la question du tabac, espérant que le 3e plan cancer renouerait avec le 1er plan cancer (2003-2007) qui avait "déclaré la guerre" au tabac grâce à une hausse significative du prix des cigarettes.

"Des augmentations de 20 ou 30 centimes sont totalement inefficaces, il faut augmenter le prix du paquet d'au moins 1,5 euro" a souligné lundi le président de l'Office français de Prévention du tabagisme (OFT), le Pr Bertrand Dautzenberg. "Le président a entre ses mains la vie de dizaines de milliers de Français" a-t-il ajouté, estimant qu'en fonction de ce qui serait décidé il pourrait y avoir "10.000 morts de plus ou 25.000 morts de moins".

L'exécutif leur a répondu à ces demandes en affirmant qu'il donnerait la priorité à la lutte contre le tabagisme. La part des fumeurs réguliers dans la population n'a pu descendre sous les 33% (pour un objectif de 20%), bien que le prix du tabac en France soit l'un des plus élevé en Europe. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, est désormais chargée de mettre en place un "programme national de réduction du tabagisme" qui comprendra la poursuite de la hausse du prix du tabac, une campagne ciblant les adolescents et une hausse de l'aide pour arrêter de fumer. Elle passera de 50 à 150 euros pour les moins de 25 ans et sera notamment proposée au 25-30. 

Résultats mitigés pour le précédent plan de lutte

Le deuxième plan cancer (2009-2013) annoncé sous Nicolas Sarkozy avait, selon lui, été une "catastrophe" en ce qui concerne la lutte contre le tabagisme, aboutissant à une hausse de 2% du nombre des fumeurs en l'espace de cinq ans.

Ce plan avait en revanche permis "d'oeuvrer au renforcement de la qualité et de la sécurité des soins" en direction des enfants, personnes âgées et malades de cancers rares, selon un bilan officiel diffusé en 2013 qui avait également déploré le faible nombre persistant d'IRM (Imagerie par résonance magnétique) en France.

Le nouveau plan a été annoncé lors des Rencontres de l'Institut national du cancer (Inca) à Paris, s'articulera autour de cinq axes: prévention et dépistage, recherche, prise en charge du patient, métiers/formations et pratiques en cancérologie et enfin vie pendant et après le cancer.

 

(Article créé le 04/02/2014 à 10:56; mis à jour à 13:24)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2014 à 21:45 :
On est vraiment tombé très bas: Le président de la République (l'actuel) qui nous parle d'un ton docte de gynécologue de "frottis vaginal". J'hallucine, j'hypnose...
Vous imaginez, ne serait-ce qu'un dixième de seconde, le Général de Gaulle abordant le thème du frottis vaginal dans un de ses discours?
Il faut l'entendre pour le croire.
a écrit le 04/02/2014 à 21:25 :
Encore un coup d'épée dans l'eau et une excuse pour augmenter le prix du tabac... Surement une augmentation du gasoil et essence en même temps...
a écrit le 04/02/2014 à 17:52 :
Comme le chantait Sardou " sans tabac, sans alcool....je vole".
Faites en autant et vous serez libres
Réponse de le 04/02/2014 à 19:40 :
Sans voitures, sans bistros, sans boulot...faites en autant et vous serez libres
a écrit le 04/02/2014 à 17:50 :
Le tabac 44 000 morts par an, certainement plus que le canabis qui est interdit.
Pourquoi ne fermerait on pas tous ces bureaux de tabac qui vendent le poison à nos enfants en engageant une lutte féroce contre tous les trafics de produits toxiques?
Réponse de le 04/02/2014 à 19:42 :
Et les bistros, et les grandes surfaces qui vendent de l'alcool...
Réponse de le 04/02/2014 à 19:44 :
Ne donnez plus d'argent de poche à vos enfants, car ils auront les dépenser en alcool et en tabac...
Réponse de le 04/02/2014 à 21:20 :
Si vos gosses fument c'est a vous qu'il faut vous en prendre... Si vous leur aviez expliqué et voir tester avec une bonne cigarette bien dégueulasse après; il n'y aurais pas pris gout. Ça s'appelle l'éducation.
Réponse de le 04/02/2014 à 21:52 :
Les parents non fumeurs qui sont fermes sur l'interdiction du tabac pour leurs enfants ont, statistiquement, moins d'enfants fumeurs que les autres...
a écrit le 04/02/2014 à 17:32 :
On pollue l environnement,les aliments et on parle de plan contre le cancer ,belle fumisterie cette société qui empoisonne lentemment l humain!
Réponse de le 04/02/2014 à 19:35 :
Rien de contradictoire : ceux qui polluent sont des acteurs privés qui se moquent bien de la santė publique et ceux qui paient les dégâts sont des organismes publics qui cherchent a réduire les coûts.
a écrit le 04/02/2014 à 17:26 :
le risque de mourir " deux fois plus élevé chez les ouvriers que les professions libérales " et hop des voix qui s'envolent aux élections ! car je doute qu'il pense au cancer , surtout du tabac compte tenu des taxes tous les matins en se rasant ... lui aussi ! vous publiez ou pas , vous êtes chez vous n'est-ce pas ( car votre modération est plus de la censure qu'autre chose ) .
a écrit le 04/02/2014 à 16:03 :
ou trouve-t-il tt cet argent ?? c'est un gros malin il nous interpelle avec un sujet compliqué et douloureux (la maladie) et HOP LA on occulte tt le reste ainsi que son IMCOMPETENCE à resoudre le moindre problème et mon Dieu qu'il fiche la paix à Mr Sarkozi une bonne fois pour toute il ne lui arrivera jamais à la hauteur
a écrit le 04/02/2014 à 16:03 :
ou trouve-t-il tt cet argent ?? c'est un gros malin il nous interpelle avec un sujet compliqué et douloureux (la maladie) et HOP LA on occulte tt le reste ainsi que son IMCOMPETENCE à resoudre le moindre problème et mon Dieu qu'il fiche la paix à Mr Sarkozi une bonne fois pour toute il ne lui arrivera jamais à la hauteur
a écrit le 04/02/2014 à 15:35 :
Il n’en manque pas une… « C’est la faute à Sarkozy »… Mais c’est pas possible d’être aussi mauvais !!
En voulant lutter contre le tabac, il ne fait que détruire les réseaux de ventes et appauvrir un peu plus ces personnes…. Et ceci uniquement au bénéfice du trafic et des vendeurs étrangers !

Messieurs les journalistes, quelqu’un il n’y a pas si longtemps parlait de stabilité fiscale. En augmentant la taxe sur les cigarettes, vous n’avez pas l’impression qu’il ment une nouvelle fois aux français ?

Il serait peut-être temps de prendre des décisions courageuse : quelqu’un désire fumer, il sait le risque qu’il prend : Il paie les soins de son cancer, pas d’aide.
Et toutes les taxes sur le tabac vont dans les soins sur le tabagisme passif.
Réponse de le 04/02/2014 à 19:39 :
Et comment différenciez vous un cancer du poumon causé par le tabagisme d'un cancer du poumon causé par la pollution ? Vous n'arriverez pas a le distinguer et au final vous devrez rembourser tous les cancers ou bien aucun...ce qui n'est pas une solution.
Réponse de le 04/02/2014 à 22:24 :
@Bof

Un fumeur actif est volontaire pour le cimetière. Pourquoi le sauver malgré lui et à nos frais?
a écrit le 04/02/2014 à 14:31 :
Comme s'il n'y avait QUE le tabac qui filait le cancer. Mais là, on toucherait à des intérêts bien trop puissants, n'est-ce pas..??
Réponse de le 05/02/2014 à 10:18 :
Entièrement d'accord avec vous.
a écrit le 04/02/2014 à 14:04 :
ce président des pauvres. Il dépense de l'argent alors que le pays est endetté comme jamais et que chaque mois l'endettement augmente.
Quand trouverons nous des gouvernants compétents pour s'occuper du désendettement de la FRance du à l'incompétence de plusieurs génération de politiciens depuis principalement Giscard en passant par Mitterand, Chirac, Sarkosy et enfin le pire de tous l'actuel président.
a écrit le 04/02/2014 à 13:43 :
F.Hollande l'improductif ...comme d'habitude ...fait le joint ...avec l'argent des autres....
a écrit le 04/02/2014 à 13:09 :
le clonage pour tous , un remède à tous les problèmes de santé ...
a écrit le 04/02/2014 à 12:36 :
IL ME SEMBLE AVOIR ETE CENSURE pour avoir ecrit que le terme tres attendu etait un peu fort ???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :