Les Français épargnent moins pour leur retraite

 |   |  287  mots
Pour 35% des sondés, le Livret A est avec les PEL et CEL, l'un des meilleurs placements.
Pour 35% des sondés, le Livret A est avec les PEL et CEL, l'un des meilleurs placements. (Crédits : DR)
Les Français épargnent plus par précaution, ou au cas où ils auraient besoin de puiser dans leurs économies pour soutenir leur consommation que pour leur retraite, selon une enquête CSA / Cecop publiée ce mercredi.

Les Français épargnent de moins en moins pour leur retraite. C'est en tout cas ce qui ressort d'un sondage Cecop - CSA publié ce mercredi. Ainsi, alors qu'ils étaient 53% à déclarer épargner en vue de financer leur retraite en 2012, les sondés ne sont plus que 49% en 2014, comme en 2013. Pourtant, la confiance qu'ils ont en pensant à leurs "vieux jours" est plutôt en berne.

Les Français puisent dans leurs économies pour vivre correctement

Ceci confirme une récente étude TNS, selon laquelle les jeunes actifs seraient moins nombreux à épargner pour leur retraite. Ils seraient désormais un quart à le faire contre un tiers auparavant. Ils se disent en effet plus préoccupés par leur quotidien et par la recherche d'un logement.  

 Il faut dire que si les Français se disent plus nombreux à épargner davantage "par précaution" (35% en 2014 contre 31% en 2013), ils sont également plus nombreux à compter puiser dans leurs économies pour soutenir leur consommation (22% en 2014 contre 19% en 2013). D'ailleurs, fin septembre, selon un sondage Ipsos, 56% des Français puisaient dans leurs économies pour couvrir leurs dépenses.

Les sondés pensent avoir le même niveau de vie à la retraite

À cet égard, notons que 37% des sondés estiment que pour vivre correctement durant leur retraite, il leur faudrait percevoir l'équivalent de leur salaire actuel. Une moindre proportion (22%) pense que 80% de leur salaire actuel suffirait. Cela dit, seules 3% des personnes interrogées s'attendent à percevoir la totalité de leur salaire actuel, une fois à la retraite, tandis qu'un peu plus d'un cinquième (22%) s'attend à n'en percevoir que 70%.

Enfin, pour "maintenir à l'avenir le montant des retraites", le quart des sondés évoque le recul de l'âge de départ à la retraite à 65 ans au lieu de 62 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2014 à 14:12 :
J'ai déjà deux collègues décédés avant la retraite
a écrit le 12/02/2014 à 13:48 :
A quand un mode de gestion AU CHOIX.
Individuel : je ne cotise pas aux caisses communes je me démerde.
Répartitaire : je cotise aux caisses communes et j'aurai ce que l'Etat voudra bien me laisser.

Qu'on permette aux citoyens de choisir plutôt que d'imposer l'individuel (anglo saxon) ou collectif (français).
Faut repenser toutes les procédures et les systèmes d'information ?
Parfait ! Ca va donne du boulot au secteur privé ! (SSII etc)
a écrit le 12/02/2014 à 12:39 :
Nous épargnons tous les mois par les cotisations sur les salaires...n'est 'il pas...!
Que l'état me rembourse mes cotisations et j'aurai un gros capital retraite.... depuis 36ans... ;o)
Réponse de le 12/02/2014 à 15:15 :
Non vous n'épargnez pas tous les mois : c'est une système par répartition .... et dans le système par capitalisation que vous appelez de vos voeux vous pourriez ne rien récupérer .... Demandez aux nombreux salariés américains qui continuent de travailler parce que leur retraite par capitalisation ne leur donne rien !
Réponse de le 12/02/2014 à 16:33 :
@Titi 3

Votre système par répartition est un panier percé saignant les jeunes actifs pour offrir l'espérance de vie de Mathusalem aux seniors qui voient déjà leur rêve se réaliser par l'invention d'un coeur artificiel capable de limiter le nombre de décès par crise cardiaque, une cause importante de mortalité chez une population vieillissante comme en France.
Réponse de le 12/02/2014 à 16:40 :
@Toto 2

Vous n'épargnez rien sur vos salaires car les gestionnaires se goinfrent au passage. Même en épargnant (supposant la suppression du monopole de la CARSAT [ex-CRAM]) vous ne pourrez profiter d'une pension retraite comparable à celle de vos aînés qui ont creusé la dette du pays à leur bénéfice exclusif.
Réponse de le 18/03/2014 à 2:37 :
Non ce n'est pas un systeme par repartition, car si c'etait le cas on se contenterait de repartir ce qui est cotise par les actifs en ajustant le niveau des pensions, et le systeme ne serait pas en deficit. On creuse les deficits et accumule les dettes chaque annees, ce qui est intenable, et dont seront les victimes les cotisants actuels.
a écrit le 12/02/2014 à 12:24 :
Retraite = Salaire à euro constant ?
a écrit le 12/02/2014 à 11:12 :
"La retraite, il faut la prendre jeune, il faut surtout la prendre vivant"
Audiard, Les Barbouzes
a écrit le 12/02/2014 à 10:54 :
C'est un comportement tout a fait normal, quand on ignore si l'on sera réellement en vie pour prendre une retraite! Par contre prendre des précautions pour la sauvegarder est bien naturel!
a écrit le 12/02/2014 à 10:50 :
Ce matin vous avez présenté la déflation comme un risque économique majeur. cependant la hausse extraordinaire de l'immobilier depuis quelques années n'est elle pas un risque pour nos enfants transformés obligés de rembourser des crédits sur 30 - 40 ans, qui peut dire qu'il vivra au même endroit dans 5 ans.
il m'apparait important que le salaire serve à vivre et que la part de dépenses contraintes comme le logement revienne dans des proportions raisonnables
Bonne réception

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :