Ecoutes de Sarkozy : Ayrault et Taubira savaient. Et François Hollande ?

 |   |  676  mots
La ministre de la Justice Christiane Taubira recevait régulièrement une synthèse des écoutes visant Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog, affirme le Canard enchaîné.
La ministre de la Justice Christiane Taubira "recevait régulièrement une synthèse des écoutes" visant Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog, affirme le Canard enchaîné. (Crédits : reuters.com)
Le parquet général aurait transmis à la ministre de la Justice le 26 février une synthèse des écoutes visant l'ancien président et son avocat. L'UMP dénonce un "véritable espionnage politique".

François Hollande avait-il connaissance des écoutes de Sarkozy ? C'est la question que se posent désormais plusieurs représentants de l'opposition. Interrogé mardi au journal de 20 heures de France 2, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a reconnu que Christine Taubira et lui-même avaient été informés du placement sur écoutes de Nicolas Sarkozy. Des aveux qui contredisent les dires de la Garde des Sceaux.

Versions contradictoires

Selon le Canard Enchaîné à paraître mercredi, le parquet aurait transmis à Christiane Taubira une synthèse des écoutes le 26 février, date de l'ouverture d'une information pour trafic d'influence visant Nicolas Sarkozy et son entourage.

Or la ministre de la Justice avait soutenu lundi sur France Info et TF1 ne pas avoir été au courant de l'affaire avant la lecture de l'article du Monde la révélant vendredi 7 mars.

Mais, d'après les informations de l'hebdomadaire satirique, elle recevrait en réalité "régulièrement un résumé du déroulé de l'enquête, comprenant une synthèse des écoutes téléphoniques".

"A partir du moment où le juge d'instruction verse les écoutes au dossier, le procureur général transmet les informations à la ministre de la Justice" explique un haut magistrat au Canard Enchaîné.

Prise de parole exceptionnelle

De façon exceptionnelle, la ministre de la Justice a pris la parole à l'issue du conseil des ministres mercredi, avant le traditionnel point-presse de la porte parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

La ministre de la justice Christiane Taubira a les accusations de mensonge dont elle fait l'objet. "Non, je n'ai pas d'informations concernant la date, la durée, le contenu des interceptions judiciaires", "le contenu des procédures n'est pas remonté à la chancellerie".

"Il paraît que j'ai des synthèses d'écoutes. C'est votre liberté et votre imagination de penser ça", a-t-elle ajouté. Elle a, par ailleurs, indiqué qu'elle n'avait pas informé le président de la République de l'existence d'écoutes judiciaires visant Nicolas Sarkozy.

Le chef de l'Etat a néanmoins été mis au courant le 4 mars de perquisitions au cabinet de Thierry Herzog, "car le président ne peut pas être exposé à l'ignorance totale".

"Espionnage politique"

Quant au ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui a assuré sur RTL avoir pris connaissance de l'affaire par la presse le 7 mars, et pas avant, le journal affirme que les officiers de police judiciaire peuvent "à sa demande, lui faire parvenir régulièrement leur rapport sur l'avancement de l'enquête".

Des accusations que Jean-Marc Ayrault a démenti sur France 2. Selon le Premier ministre, le gouvernement "n'a pas appris le contenu des écoutes" judiciaires visant Nicolas Sarkozy, et n'en connaissait que l'existence depuis le le 26 février.

"Trop, c'est trop, cette affaire est en train de revêtir une exceptionnelle gravité", a réagi dans un communiqué Jean-François Copé, avant de demander au président François Hollande de "dire la vérité aux Français sur cette affaire d'Etat qui s'apparente à un véritable espionnage politique".

Hollande au courant ?

Les députés UMP ont donc demandé mardi à Jean-Marc Ayrault de réunir "en urgence" le Parlement pour s'expliquer sur ces écoutes, tandis que l'ancien Premier ministre François Fillon se disait lui favorable à une commission d'enquête parlementaire. Jean-Marc Ayrault a opposé une fin de non-recevoir à ces demandes, considérant que le Parlement ne devait pas "s'occuper des affaires de justice".

"J'ai beaucoup de mal à imaginer que le garde des Sceaux et le Premier ministre ne soient pas informés (de ces écoutes, ndlr), et à partir de là le président de la République l'est" et ainsi "l'Etat de droit est bafoué", avait dit Jean-François Copé lors d'une réunion du groupe UMP mardi.

François Hollande s'est dit prêt à recevoir le bâtonnier de Paris et le président de l'Union syndicale des magistrats (USM) tout en rappelant explique qu'il ne lui "appartient pas, en vertu de la séparation des pouvoirs, de (s')immiscer" dans une affaire judiciaire.

[Edité à 14h00 avec déclaration de Christiane Taubira]

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2014 à 12:21 :
Bien sûr que non, le Président est assez occupé à préparer ses discours, qui lui évitent de faire des réformes douloureuses, pour écouter des conversations banales qui occupent déjà ministres, juges et policiers.
a écrit le 13/03/2014 à 22:18 :
Sous Nixon quand on écoutait le parti adverse contre la libre expression, cela faisait une crise dans le pays. Et pour l'acculturation, on passe pour des belges, les français sont plus ignorants que les autres...
Réponse de le 13/03/2014 à 23:35 :
Obama, NSA, Taubira, ... (Atilla) tous ces noms finissent par un 'A' étonnant? :-)
a écrit le 13/03/2014 à 10:16 :
On s'en fout de savoir s'ils savaient et on s'en fout du caca nerveux des avocats. La bonne nouvelle, c'est que la justice enquête et qu'elle ne soit pas entravée par le pouvoir politique.
$arkozy de Nagy Bocsa et sa bande sont soupçonnés de malversation (euphémisme), les juges font leur boulot, rassemblent des preuves et s'il y en a suffisamment, un procès et des sanctions, comme pour tout quidam.
Réponse de le 13/03/2014 à 15:07 :
Vous êtes dirigé par des menteurs et ça ne vous gêne pas ?
a écrit le 13/03/2014 à 9:41 :
Tout ce B....l ne crée aucun emploi, mais les politique s'amusent entre eux et crée des dérivatifs pour que les français se déchirent entre eux. La meme situation avait été crée pour le Mariage pour tous. Ces politiques oublient sans cesse que l'économie pilote tout et que lorsque les politiques et gouvernants ont des comportments sérieux les pays se portent mieux et créent de l'emploi.
a écrit le 13/03/2014 à 8:19 :
j'admets bien volontiers que Sarkozy ne soit pas un modèle du vertu ,mais les Taubira ,Ayrault, Hollande , Valls ,Sapin , Moscovici n'ont rien à lui envier.
Réponse de le 13/03/2014 à 8:39 :
Vous avez oublié Flamby c'est lui l'investigateur, il est vil.
a écrit le 13/03/2014 à 8:18 :
Alors modération , on ne peut plus parler du lobby qui n'existe pas, de l'oligarchie mondialiste qui organise la bouffonnerie démocraturesque et la fausse alternance UMP -PS ? De la volonté délibérée d'au moins la moitié de ce gouvernement de francs maquereaux de dissoudre la nation dans le "nouvel ordre mondial" ?
a écrit le 13/03/2014 à 7:19 :
que cela est pathétique et on franchit les bornes de l'ecoeurement général , si ces ecoutes ou affaires sont fausses cela s'appelle de la diffamation ( comme les rumeurs ) , pour que des affaires qui remontent jusqu'au garde des sceaux , il n'était pas le seul , ces prédécesseurs savaient aussi quand ces dites affaires chatouillaient un peu trop des personalitées .. donc rien de neuf .. si ce n'est qu'une reforme sur la justice parait désormais criante , car rien ne serait pire que revoir ressurgir lors d'un prochain gouvernement ou présidence de tels insanités mondaines , jamais l'Europe n'a été aux portes d'un conflit qu'en france on se délecte de scandales en scandales , on est tombé bien bas ..
a écrit le 13/03/2014 à 4:35 :
1984, c'est maintenant!
a écrit le 12/03/2014 à 23:26 :
Les sondages sont clairs ouvrez le bal impérial les français peuvent-ils vivre mieux, s' enrichir!!
a écrit le 12/03/2014 à 23:17 :
Fait-on barrage sur l'affaire des écoutes?
a écrit le 12/03/2014 à 22:49 :
Puisqu'on parle écoutes et élections: un bilan, selon les sondages, un petit travail d'utilité publique, non rémunéré, un bon cardinal assiège bien la Rochelle, Paris plage fait-il fuir les parisiens, 50%, A St Quentin, wow, Et si chantait Malbrough s'en va en guerre contre l'euro. Pau est repris, on s'arrête à Menton, bonne ville, Nancy tombe faute de triangulaire? Avignon pose question, on triangule pour la gauche ou bien on fait une alliance droitière? Béziers est exceptionnelle, Cannes est sans ambages, à Fréjus on triangule, Hyères est forte on applaudit! A Brignoles la réaction est forte! Le bordeaux est bon, Nice on en parle pas, on fait du premier tour, nous avons soucis d'accords ponctuels pour cause de triangulaires: Marseille 3. Les triangulaires menacent...
a écrit le 12/03/2014 à 22:28 :
On nous sert le Titanic... en terme d'humanisme...
a écrit le 12/03/2014 à 22:15 :
Est-ce qu'un parti peut écouter le parti adverse pendant un an sans le faire savoir... voila une question de démocratie... détournée ou bien qu'on a obtenue par le mensonge ou bien sur un malentendu, on sait jamais.... ça peut marcher!
a écrit le 12/03/2014 à 21:57 :
On écoute des présidents, on écoute les citoyens ? Et si on parlait médailles dans les familles françaises? Laquelle en a le plus? Commandeur, résistant blabla bla
a écrit le 12/03/2014 à 21:45 :
En d'autres temps, chez les américains, écouter les idées des autres, ça produisait une crise. En France on peut écouter un ancien président sans rendre de compte pendant des mois? Alors sommes-nous en démocratie? Les américains appellent cela l'effet porte, on pourrait inventer effet sarkle, puisque nous sommes dans l'absurdité, l'abscondité réponse b ou bien l'absendité en terme de gouvernance? En démocratie, on écoute, on travaille, on rend compte...
a écrit le 12/03/2014 à 21:43 :
Christiane Taubira le 26 février, et Nicolas Sarkozy le 27 février ?
a écrit le 12/03/2014 à 21:13 :
Dieu, que la politique est d'une puanteur sans commune mesure! hypocrisies, retournements de veste, vice, cupidité, déshonneur,fourberie,violence des mots, des gestes, des faits en douce", lâcheté, narcissisme,mégalomanie, misogynie, tromperies, la liste, hélas n'est pas exhaustive, comment voulez vous encore avoir envie de faire votre devoir de citoyen, c'est à dire voter? ce n'est plus possible, c'est tout.......
Réponse de le 12/03/2014 à 21:42 :
Si vous ne votez pas pour défendre vos droits, d'autres le feront pour vous les enlever!
Réponse de le 12/03/2014 à 22:18 :
et voter pour se faire de longue mettre, vous pensez que c'est vraiment "utile"? vous me répondrez peut-être que ça dépend de sa propre façon de voir les choses...évidemment si l'on considère que ça comporte un côté positif...faut beaucoup d'enthousiasme et d'imagination...mais bon, tous les goûts sont...etc, etc..
Réponse de le 13/03/2014 à 1:36 :
Tout le monde sait depuis que le vote est vote qu'il est irrationnel de voter. Le font ceux qui en ont envie, et en aucun cas pour "peser" sur un scrutin. Un vote, quel qu'il soit, alors qu'il y a 40 millions d'électeurs, ne change jamais rien au résultat, c'est mathématique. Que les politiciens soient nauséabonds ou non n'eest pas une donnée du problème.
Réponse de le 13/03/2014 à 6:33 :
Ça fait longtemps que les oligarques de la democrassouille vous ont ôté vos droits. Vous vous rappelez du référendum sur le TCE ?
Réponse de le 13/03/2014 à 23:30 :
@Axel

Votez donc FN si cela ne change rien au résultat, en signe de protestation contre la cinquième république.
a écrit le 12/03/2014 à 20:40 :
Il ne faut pas réagir comme si le mur des cons du SM n'avait jamais existé. Oui ce mur est une réalité! Oui beaucoup de magistrats sont politisés et oui un certain nombre veulent se payer Sarko en l'attendant s'il le faut à la sortie d'un supermarché pour vérifier qu'il n'a pas volé un paquet de chips! Combien de magistrats, de fonctionnaires de la magistrature, de fonctionnaires de police, de journalistes mobilisés pour une éventuelle fraude de financement de parti? Les vrais assassins, malfrats et violeurs de petites filles peuvent dormir tranquilles...
Réponse de le 12/03/2014 à 21:48 :
c'est sûr, aux innocents" les mains pleines"....
Réponse de le 13/03/2014 à 8:43 :
Les magistrats et les juges aiment l'argent comme les autres et ils se font acheter la justice des riches au détriments des pauvres, on le voit dans cette affaire qui montre la justice du pouvoir présent.
a écrit le 12/03/2014 à 20:31 :
Cette oligarchie UMPS qui gère la fausse alternance pseudo démocratique est en état de putréfaction avancée. Ça sent le purin les gars !
a écrit le 12/03/2014 à 20:27 :
C'est l'une des facettes de l'héritage Mitterand...souvenez vous, à propos des écoutes de l'Elysée, de la réponse du président à une question des journalistes belges : L'Elysée n'écoute rien. Le système d'écoutes dépend du Premier ministre. Moi, personnellement, je n'en ai jamais lu une seule.»
a écrit le 12/03/2014 à 18:54 :
françois ne pouvait pas entendre il garde son casque en permanence !!!
Réponse de le 12/03/2014 à 18:57 :
Vous voulez dire que sa braguette est ouverte en permanence.
Réponse de le 12/03/2014 à 20:35 :
Les enfants il est temps de faire dodo, Nicolas et pimprenelle c'est terminé...
a écrit le 12/03/2014 à 17:48 :
Gauche/droite ou droite/gauche : quelle différence ?
a écrit le 12/03/2014 à 16:08 :
VALLS notre ministre de l'intérieur apprends les nouvelles en lisant les journaux !!! il fonctionne donc en mode REACTIF et non pas PREVENTIF. Celà me laisse un peu dubitatif quant à la sécurité intérieure du pays. A moins, bien sur, qu'il ne nous dise pas tout, comme sa collègue de la Justice ?
Réponse de le 12/03/2014 à 16:32 :
Malheureusement il y a beaucoup de voyous en France il n'est pas possible que le ministre s'occupe personnellement de chacun!
Réponse de le 12/03/2014 à 18:36 :
@Gringo

Et qui leur a offert un passeport supplémentaire? L'UMPS. Le changement c'est le dimanche 23 mars 2014! Que les français n'oublient pas que Hollande a promis d'offrir le vote aux étrangers NON européens et que l'Ukraine nous coûtera la somme de 11 milliards d'euros... sans même être entrée dans l'Union européenne.
Réponse de le 12/03/2014 à 20:37 :
Un étranger qui paye des impôts peut avoir le droit de donner son avis sur l'utilisation qui en est faite par sa mairie...
C'est un minimum, ca devrait être une évidence.
Réponse de le 13/03/2014 à 8:48 :
Ou cherchez vous votre évidence!
a écrit le 12/03/2014 à 16:06 :
Nous avions des incompétents, maintenant nous avons des menteurs. Pauvre France.
Réponse de le 12/03/2014 à 16:33 :
Sarkozy est incompétent et menteurs, nous avions donc des incompétentes et menteurs!
Réponse de le 12/03/2014 à 18:59 :
Et vous faites partie de quelle catégorie.
Réponse de le 12/03/2014 à 20:39 :
Je ne suis pas au pouvoir.

Mais soyons sincère nous ne devons surement pas faire partie de la même catégorie!
Réponse de le 13/03/2014 à 7:22 :
nuance , un avocat connait bien le droit , le politique connait bien l'avocat , la boucle est bouclée et le mensonge c'est de la diffamation , c'est donc condamnable comme lancer une rumeur .. c'est pour cela qu'on a des juges d'instruction pour instruire une affaire diffamatoire au début .. pourquoi supprimer les juges d'instructions ? .. si on a rien a cacher ? ou il n'y a jamais de fumée sans feu .. ? a suivre helàs
Réponse de le 13/03/2014 à 8:50 :
Vous dites que vous n'êtes pas au pouvoir, vous êtes sûr que vous n'avez pas pris le melon.
a écrit le 12/03/2014 à 16:00 :
Un ancien président de la République Française est placé sous écoute depuis bientôt un an et personne, à la tête de la police nationale, du parquet et bien entendu au gouvernement ne serait au courant. Il faut arrêter de nous prendre pour des idiots. Ou bien ce sont tous des amateurs incompétents ou des menteurs...faites votre choix, le mien est fait !
Réponse de le 12/03/2014 à 19:40 :
V ous n'avez pas tort mais c'est pire : comment deux avocats qui soupçonnaient d'être sur écoute au point de recourir à une autre ligne avec deux autres appareils,le tout sous un faux nom, comment ont-ils fait pour ne pas interpeller le gouvernement avec leur bâtonnier ? L'histoire est bien, encore plus extravagante.
a écrit le 12/03/2014 à 15:32 :
Habituellement, la langue française est assez précise pour décrire une situation complexe!...Dans le cas d'espèce, qui met en émoi tout le «Microcosme», s'agît-il:
a) du fait que le ministre de la Justice et autres membres de l’Exécutif concernés aient été informés par notification bureaucratique qu'une procédure d'écoute légale était engagée à telle date à l'encontre d'un suspect S dans le cas d'une (des) procédure(s) X (Y, Z...) ?
ou
b) du fait que, outrepassant le Droit, les dits Exécutifs auraient eu connaissance (ce qui est illégal) du (des) détail(s) du contenu des écoutes ?

Si quelqu'un dispose de la bonne réponse [ ()a ?, (b) ?, (a+b) ? ], qu'il veuille bien le signaler..., et cela, de préférence de manière circonstanciée, par respect envers l'opinion publique...
a écrit le 12/03/2014 à 14:28 :
Les politicards se battent dans leurs porcherie d'une extrême puanteur.
Réponse de le 12/03/2014 à 15:24 :
Ils sont meme élus par vous depuis 40 ans. Ca créé des lien avec les entreprises qui travaillent pour l' Etat ou l' Administration. Merci de continuer à voter UMP ou PS ! Il faut surtout que rien en change (aucune réforme importante, aucune réduction du nombre d'élus).
Réponse de le 13/03/2014 à 1:42 :
Merci de continuer à coter tout court, vous voulez dire. Les autres ne valent en aucun cas mieux que l'UMP et le PS et s'ils arrivent au pouvoir ils feront très exactement la même chose.
a écrit le 12/03/2014 à 14:24 :
Ayrault et Taubira: dehors
Réponse de le 12/03/2014 à 15:06 :
Et Sarkozy et Azibert : dedans. Quartier VIP, bien sûr...
Réponse de le 12/03/2014 à 16:58 :
Moi, cela ne me dérangerait pas dans les deux cas...
a écrit le 12/03/2014 à 14:16 :
la droite qui virevolte, la gauche qui s'enrhume,
j'ai fouillé dans mes poches et j'ai toujours pas une thune !!!
a écrit le 12/03/2014 à 14:16 :
Nous sommes (mal) gouvernés par des menteurs et des voleurs !
Réponse de le 12/03/2014 à 16:38 :
Pourtant la droite n'est plus au pouvoir!?
Réponse de le 12/03/2014 à 18:17 :
Comme quoi Gringo, il serait temps d’ôter vos oeillères. Non seulement Hollande est un menteur professionnel (cf affaire caton sur youtube), mais en plus il est nul.
Réponse de le 12/03/2014 à 20:44 :
Vous avez de fantastique arguments. J'ai peur de ne pas pouvoir me mettre à votre niveau.
Réponse de le 13/03/2014 à 0:01 :
Tu pars de trop bas !
Réponse de le 13/03/2014 à 8:53 :
Ça rien d'écrire de nombreux commentaires s'ils sont vides, c'est Coluche qui a inventé le schmiblick, pour votre gouverne vous devez le découvrir, vous essayez de le faire avancer, regarder vos classiques pour comprendre. Si vous n'arrivez pas on vous expliquera,
a écrit le 12/03/2014 à 14:14 :
(merci aux media complices d'ailleurs). L'accusé est maintenant devenu Hollande tandis que Copé/Sarko sont devenus des victimes blanches comme neige. Si Hollande était au courant (probablement) pour les coups de filet dans les milieux djihadistes, qu'est-ce qu'on fait, on les relâche ? Doit-on désormais relâcher TOUS les mafieux, trafiquants, terroristes et autres pour lesquels les ministres de l'intérieur ou de la justice savaient qu'il y avait une enquête ?
Réponse de le 12/03/2014 à 15:11 :
Un gouvernement, et donc le président de la République, n’a pas à utiliser les services de l’état pour espionner un adversaire politique.
La justice n’a pas à espionner les conversations entre un avocat et son client. Il faut que dans ce cas précis, ce soit l’avocat qui soit visé par une enquête, et qu’il soit soupçonné d’un crime assez grave pour risquer au moins 2 ans de prison.

Dans le cas de cette affaire, on soupçonne Sarkozy d’avoir été financé par la Lybie pour la campagne de 2007.
Après 1 an d’écoute infructueuse, on utilise ces écoutes pour relancer une enquête pour un abus d’influence pour un poste que la personne en question n’a même pas obtenu.

Si tu ne vois pas le problème énorme de la justice dans cette histoire, alors tu ne verras aucune différence avec la justice dans une dictature !
Réponse de le 12/03/2014 à 17:07 :
C'est la France qui va mal économiquement et qu'il fait redresser. Tous ces sujets n'ont qu'un but pour les 'politicards, anciens ou actuels gouvernants', nous occuper car meme en sport il y a de la défection.
a écrit le 12/03/2014 à 14:05 :
Notez, et si nous en profitions pour décerner le Prix Snowden au Juge qui a ordonné les écoutes..??
a écrit le 12/03/2014 à 13:58 :
Clair que si j'étais accusé de quelque chose, je trouverais très sympathique qu'un juge me tienne au courant du dossier. Et même qu'il influe sur l'affaire en ma faveur, tiens. Tant qu'on y est...
Réponse de le 12/03/2014 à 16:45 :
Et surtout que vous soyez le premier informé qu'on vous écoute!
a écrit le 12/03/2014 à 13:55 :
La politique est vraiment le domaine des médiocres, combien auraient pu réussir une brillante carrière dans le secteur productif ?
a écrit le 12/03/2014 à 13:54 :
poser la question c' est donner la réponse . oopins , coquins ,magouilleurs et idéologues .Le profil anti droits de l'homme
a écrit le 12/03/2014 à 13:45 :
Il n'y a aucune démocratie ou un ministre convaincu de mensonge ne démissionne sur le champ.
Mais la France étant un ersatz de démocratie, Taubira peut continuer à se pavaner devant les caméras et être grassement payée par les contribuables français.
Réponse de le 12/03/2014 à 14:06 :
Personnellement je me fous de savoir qui savait ou qui ne savait pas. Ce que je veux savoir pourquoi un ancien président de la république a été mis sous écoute. Je pense que cette décision n'a pas été prise à la légère car je pense que les juges doivent avoir de sérieux soupçons pour en être arrivé à ce point. Tout le reste ce n' est que de l' enfumage de la part de l'opposition pour ne pas aborder le vrai problème.
Réponse de le 12/03/2014 à 15:16 :
@jkarl : Il est soupçonné d’avoir financé sa campagne de 2007 avec la Lybie.
Outre le fait que pour ordonner une écoute, il faut que la personne risque au moins 2 ans de prison, ce qui n’est pas possible dans le cas de l’affaire suscitée, ceci n’implique pas de mettre également sur écoute toutes les personnes de l’entourage de la personne soupçonnée.

C’est pour cela que c’est une affaire d’état (bien pire que le watergate en son temps)
a écrit le 12/03/2014 à 13:45 :
C'est drôle la tournure que le débat prend... l'enjeu est de savoir maintenant qui savait...et non pas de savoir si le "présumé coupable" est bien coupable de ce qui lui est reproché...
Par ailleurs, une partie de la classe politique s'indigne car certains membres du gouvernement auraient menti, car ils étaient au courant...Démission demande-t-on. Je réponds connaissez-vous un seul homme / femme politique français(e) qui n'ait pas au moins une fois menti aux français... Alors je me demande donc de quelle manière va-t-on encore tenter de nous duper pour étouffer les histoires dans lesquelles baignent monsieur Sarkozy pour préparer son retour en 2017?
Réponse de le 12/03/2014 à 14:01 :
Je pense que vous avez raison. Cela ressemble de plus en plus à du noyage de poisson. Ce qui ne serait pas étonnant car ils essaient de défendre le peu de crédibilité qui leur reste.
a écrit le 12/03/2014 à 13:37 :
Les socialistes ont un alibi plaqué or ...car ils vous écoutent avec des boules Quiés.....
a écrit le 12/03/2014 à 13:10 :
en bref, Lamentable
nous avons une garde des sceaux censée être la garante de la justice, qui ment ouvertement au peuple, l'honneur voudrait comme bachelot dont le plan vaccin grippe qui fut une pantalonnade qu'elle démissionne, mais ces gens n'ont pas d'honneur....
a écrit le 12/03/2014 à 13:08 :
La tactique d'enfumage de l'UMP est à se plier de rire. C'est maintenant Taubira qui est suspectée de ne pas assez manipuler les juges ! C'est vrai que sous Sarkozy ils étaient très forts sur ce point. Ca rappelle les contre attaques de Berlusconi lors de ses ennuis judiciaires.
Réponse de le 12/03/2014 à 13:24 :
Courage Dan75 vous défendez les chevaliers blancs contre les chevaliers noirs au moins pour vous la vie est simple il y a les bons et les méchants.
Réponse de le 12/03/2014 à 13:58 :
La gauche fait pire que la droite la preuve aujourd'hui personne savait mais tout le monde était au courant voilà la triste vérité
a écrit le 12/03/2014 à 13:03 :
Surprenant ce buzz concernant un citoyen comme les autres même pas dirigeant d'un parti politique, il est suspect on l'espionne what else?
a écrit le 12/03/2014 à 13:03 :
ceux sont tous des menteurs droite et gauche confondus, les politiciens sont véreux, point final
a écrit le 12/03/2014 à 12:35 :
Le monde politique c'est de la merde droite et gauche ............. vote BLANC !
Réponse de le 12/03/2014 à 13:29 :
Qui ne dit mot consent. Seriez-vous un socialiste qui s'ignore? C'est en tout cas ce qu'on pourrait penser à la vue des résultats de l'élection présidentielle 2012.
a écrit le 12/03/2014 à 12:33 :
Mais qu'est ce qu'on en a à faire que le gouvernement soit au courant ou pas???
Est-ce là le fond du problème???
Les juges font mener une enquête pour confondre des personnes sur qui ils ont des soupçons.
La seule chose qui mérite attention est le contenu des écoutes!
Depuis un moment, on ne condamne plus l'auteur de crimes ou malversations, mais on fait le procès de ceux qui révèlent, accusent, jugent ou condamnent! Les criminels et leurs complices devenant systématiquement des victimes!
Les présumés coupables ne sont pas les journalistes, les juges, le gouvernement, mais ceux sur qui des enquêtes sont apparues nécessaires, sur la base d'informations, de témoignages ou de preuves: des Sarkosy, Balkany, Tibéri, Dassault, Cahuzac, Strauss-Khan, Kuchéida, Guérini, Copé....
Les honnêtes gens n'ont pas ces problèmes, les crapules oui!
Alors il faut cesser cet enfumage permanent et laisser rendre des comptes, ceux qui ont pris longtemps les autres pour des imbéciles!
Réponse de le 12/03/2014 à 13:51 :
Cela pose quand meme un tres serieux probleme si on est plus capable de garantir le secret professionnel entre l'avocat et son client, sans lequel la defense ne peut s'exercer, et si les juges procedent a des perquisitions chez l'avocat lui-meme (!!) sans indice grave et concordant, pour trouver des elements a apporter a leur dossiers d'instruction... C'est tres grave et je trouve cela normal et sain qu'on en parle... Apres, le contenu des ecoutes est un autre sujet, et si il est moins mediatise c'est sans doute parce qu'il n'y a rien de spectaculaire a l'heure actuel, et que le pretendu traffic d'influence n'est pas avere...
Réponse de le 12/03/2014 à 13:51 :
Sur ordre de qui les juges mènent-ils une enquête ?
De Taubira qui prétend ne pas être au courant de cette mise sur écoute depuis bientôt 1 an (on se croirait dans une affaire de terrorisme) ou d'Hollande qui affirme être au courant de tout ce que fait N. Sarkozy ?
Ce sont des méthodes dignes de la Gestato et le NKVD.
Réponse de le 12/03/2014 à 18:39 :
Sans rire, cela ne vous dérange de mêler dans votre argumentation des personnes coupables et des personnes non condamnées. Et c'est quand même extraordinaire d'oser appeler présumés coupables, des personnes qui n'ont même pas encore été mises en examen. Cela en dit long sur votre conception de la Justice. Quand au juges, il est clair que l'histoire du mur des cons a été un véritable révélateur aux yeux de beaucoup de français sur la mentalité et les motivations qui animent une partie du corps judiciaire. La question de l'indépendance de la Justice se pose tout autant aujourd'hui que sous Sarkozy. Le problème est structurel. Les socialistes continuent l'enfumage qui dure depuis des décennies et en plus osent en rajouter. Ce gouvernement et ce présidents sont en train de pulvériser les limites de l'acceptable.
a écrit le 12/03/2014 à 12:30 :
évidemment ou si non c'est très grave et cela signifie qu'il passe plus de temps sur son MP3 et en rendez vous galant que à gérer la France
a écrit le 12/03/2014 à 12:22 :
Cet article ne répond pas aux bonnes questions.

Les ministres ont été informés, ou aurait pu demander à être informés. Est-ce légal? OUI.

Est-ce normal que notre démocratie permette cela? NON.

Pourquoi la droite et la gauche ont laissé cela en place? J'attends une réponse!
a écrit le 12/03/2014 à 12:14 :
Et qui a informé Sarkozy qu'il était sur écoute?

Vivement qu'on le sache!
a écrit le 12/03/2014 à 12:05 :
Le sujet est la "presomption d'innocence" versus la "presomption de culpabilité". Imaginez que vous soyez mélé à une affaire judiciaire aujourd'hui. Le gouvernement actuel accepte de la part des magistrats que selon les personnes des actions soient menées sur la base d'enquete parce que vous etes reconnu coupable avant meme que la preuve n'en ait été faite. C'est cela le sujet ! et non pas toujours ce vieux principe ringard Gauche / Droite cher à nos français qui ne savent pas et ne veulent évoluer avec leur temps parce qu'attaché à leurs petits "avantages" et qui pleurent de se voir isoler au coeur d'un monde en pleine évolution.
Réponse de le 12/03/2014 à 12:27 :
"Le gouvernement actuel accepte de la part des magistrats"

Non le gouvernement n'a pas à donner son avis. On lui dit ce qui se passe. Vous n'avez pas bien compris la situation.

"êtes reconnu coupable avant meme que la preuve n'en ait été faite"

Non la justice essaye d'enquêter, mais des avocats aux magistrats Sarkozy a des complicités qui font qu'il est le premier informé de sa mise sous écoute, mais la loi ne prévoit évidemment pas qu'il le soit!
Réponse de le 12/03/2014 à 13:36 :
@Gringo

Le valet rapporte toujours les nouvelles à son maître... Le coeur du problème dont il est ici question, c'est l'instrumentalisation politique de la justice au nom de la vendetta socialiste.
Réponse de le 12/03/2014 à 15:28 :
@Gringo : Pourquoi le gouvernement s’informe sur les écoutes d’un dirigeant politique de l’opposition ?
La justice a enquêté pendant 1 an avec ces écoutes. (ils devront aussi s’expliquer ce qu’ils soupçonnaient de l’avocat de Sarkozy… parce que tu n’as pas le droit de mettre quelqu’un sur écoute parce que son client est le parrain de la pègre).
Ils ont obtenu tellement de preuve accablante qu’ils ont ouvert une autre procédure judiciaire sur la base des écoutes qu’il ont fait pour une autre affaire.

Si un jour tu es écouté parce qu’on te soupçonne de meutre, est-ce que la justice a le droit d’utiliser ces écoute pour t’inculper de vol ? La réponse est non, et ceci est d’autant plus vrai quand ils t’inculpent sur les écoutes de ton avocat !
Réponse de le 12/03/2014 à 16:51 :
Le gouvernement ne s'est pas informé il a été informé comme le prévoit la procédure qui était en vigueur sous la droite, qui n'tait pas choquée d'être informée pendant l'affaire DSK!

Quant à l'avocat, il a été écouté car il est lui aussi soupçonné d'avoir commis un délit. Et c'est normal, les avocats sont des citoyens comme les autres et peuvent aussi être des délinquants et la justice doit pouvoir enquêter sur eux.
a écrit le 12/03/2014 à 11:56 :
TAUBIRA aurait du accompagner SARKOSY à Nice pour sa conférence sur ALZEIMER car elle semble en présenter des troubles évidents
Réponse de le 12/03/2014 à 17:41 :
Vous avez semble t-il oublié comment s'écrivent Sarkozy et Alzheimer, vous présentez vous aussi des troubles évidents de la mémoire bien plus graves que ceux que vous prêtez à madame Taubira.
Réponse de le 12/03/2014 à 22:22 :
EXACT !!
a écrit le 12/03/2014 à 11:52 :
Cocasse de voir l'opposition relayer sa nouvelle "bible" qu'est le Canard Enchaîné.
L'UMP en attaquant sur le thème "l'exécutif ment car il savait" essaie d'allumer ce qu'on appelle en langage de pompier un contre-feu. Mais il y a des pompiers moins légitimes que les autres pour le faire : JF Copé par exemple qui risque encore une fois de se brûler.
a écrit le 12/03/2014 à 11:42 :
Bien sûrs qu'ils savaient, c'est dans l'attribution de leurs postes.

Et après ??

L'UMP n'a rien de mieux à faire que de pleurer comme ça ?

Les magistrats appliquent les règles, laissons la justice travailler.
Réponse de le 12/03/2014 à 11:52 :
c'est dur de se rertouver dans la position de l'arroseur arrosé n'est ce pas ? Une dure semaine se profile pour la gauche donneuse de leçons et prise à son propre piège
Réponse de le 12/03/2014 à 12:33 :
oui comme le jour ou on ressortira le dossier DSK et là on verra le rôle joué par Sarkozy dans cette affaire car venant d'un tel homme nul doute qu'il a du aller bien au delà de la légalité!
Réponse de le 12/03/2014 à 13:40 :
Il faut chercher à qui DSK faisait peur? sans DSK la porte était ouverte à Hollande, puisque Sarko était l'homme à abattre.
Réponse de le 12/03/2014 à 15:30 :
@Gringo : ca te fera d’autant plus mal lorsqu’on se rendra compte que ca venait d’Hollande..
Réponse de le 12/03/2014 à 17:45 :
Ou des martiens!
a écrit le 12/03/2014 à 11:39 :
J'aimerai voir un sursaut électoral .... pour voter BLANC !
Réponse de le 12/03/2014 à 11:57 :
100.....pour 100 q d'accord
Réponse de le 12/03/2014 à 15:32 :
@Gorillaz : Le vote blanc, ca signifie « je sais pas, alors choisissez pour moi ».
Pour moi, quelqu’un qui vote blanc n’a pas a raler ensuite du résultat, vu qu’il vote précisément pour ce résultat !
a écrit le 12/03/2014 à 11:33 :
L' UMP est scandalisée, mais quand Marine est attaquée de toute part... là personne ne bouge !!! Droite ou gauche !!! Mon buletin est déjà prêt !!!!
Réponse de le 12/03/2014 à 11:41 :
"blanc" !!!!!!!!!!! ?
Réponse de le 12/03/2014 à 12:34 :
Ou nul !?!
Réponse de le 12/03/2014 à 12:43 :
Oh que non !!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 12/03/2014 à 13:16 :
Non !!! Pour le rassemblement bleu Marine !!!!!
Réponse de le 12/03/2014 à 13:32 :
UMPS, il est beau leur resultat... VOTE FN
Réponse de le 12/03/2014 à 17:51 :
Les électeurs du FN votent FN parce qu'ils sont fondamentalement racistes, ne peuvent comprendre le monde qui les entoure et se réfugient dans un vote simple pour les simples avec des raisonnements simplistes..

Il accusent l'UMPS pour trouver une raison plus acceptables que la vraie qui est écrite juste au dessus mais qu'ils n'assument pas, car la lâcheté est aussi une caractéristique de l'électorat FN.

Je propose donc un vote à leur image, blanc ou nul!
Réponse de le 13/03/2014 à 8:56 :
Vous avez la science infuse ou vous avez une boule de cristal, vous n'avez aucune des deux il vous reste la conn....
Réponse de le 13/03/2014 à 8:58 :
Ça t'arrive de travailler, j'en doute ! Encore un bobo de gauche qui profite du systeme
a écrit le 12/03/2014 à 11:30 :
Bravo pour ces magistrats majoritairement de gauche !! Il ont eu raison de mettre sur écoute certains magistrats, il ne doit pas y avoir une justice à 2 vitesses, une pour les riches et une pour les pauvres !!!! Et puis rappeler vous le fameux " mur des cons ou il n' y avait que des politiques de droite, alors le retour de baton est justifié !!!
a écrit le 12/03/2014 à 11:30 :
Hollande ? Il ne pouvait pas savoir , il ne lit pas la presse . En revanche , Le Drian a appris l'opération Sangaris par la presse .
a écrit le 12/03/2014 à 11:27 :
Les yeux dans les yeux, je vous dis que je ne savait pas?
a écrit le 12/03/2014 à 11:23 :
Je suis pour le rétablissent de la peine de mort .... uniquement pour l'univers politique !.... y' aura certainement moins de de candidats !!!!!!!!!!!!!!! ;o)))))))))
a écrit le 12/03/2014 à 11:20 :
Ayrault et Taubira ....A LA LOURDE !!!!!!
a écrit le 12/03/2014 à 11:13 :
Ce qui est fandard .... c'est de voir le monde politique s'émouvoir de cette triste réalité .... on nous confirme qu'on nous prend pour des cons ! droite et gauche !!!!!!!!!!! ouf .... le vote blanc va être reconnu .... il manque un petit truc .... en cas 50% de votes blancs .... une élection n'est pas valide !!!!!!!!!!
a écrit le 12/03/2014 à 11:09 :
Selon le Canard Enchaîné à paraître mercredi, le parquet aurait transmis à Christiane Taubira une synthèse des écoutes le 26 février

....26 février.... 2013 .... et aussi le 27.... le 28..... 1er mars.... avril... juillet... septembre... décembre....
a écrit le 12/03/2014 à 11:03 :
C'est : en France la présomption d'innocence existe t elle encore ou nos gouvernants via les magistrats l'ont il sremplacée par la présomption de culpabilité ? C'est le débat de fond, car les moyens "d'espionnage" utilisé font de la personne un coupable à priori comme les grands bandits et dans ce cas les français doivent se poser des vraies questions sur ce changement de notre pays qui n'a plus un Etat de droit mais un Etat "dirigiste voire emprunt de méthode de dictatures".
Réponse de le 12/03/2014 à 11:13 :
On est au delà du banditisme quand on tente de vendre un EPR à Kadafi personnage "parfaitement respectable" que l'on invite en grande pompe à Paris. Pour le remercier de quoi? Si se n'est d'avoir fait un virement. Affaire Karachi, Betancourt, etc... La liste est tellement longue que NS n'a d'autre choix que de se représenter si il veut enterrer toutes les casseroles qu'il trimbale. La méthode à fait ses preuves (conf. Berlusconi).
Réponse de le 12/03/2014 à 11:35 :
Que des rumeurs, jusqu'à ce jour, rien ni personne n'a prouvé quoi que ce soit. vous entendez, vous croyiez que ce qui vous arrange, non? ne soyez pas aussi sélectif.
Réponse de le 12/03/2014 à 12:37 :
Sarkozy est tellement sur de lui qu'il s'est battu pour que ses agendas ne puisse être utilisés contre lui et ainsi qu'il n'ait pas à répondre sur ses rendez-vous compromettants.

Il a clairement envie que la vérité sorte!!
Réponse de le 12/03/2014 à 13:47 :
Mon cheval aussi avance avec des œillères.
a écrit le 12/03/2014 à 10:39 :
Hollande, Taubira, Ayrault, pas au courant ?? MDR..!! Décidément ce pays est devenu un bateau à la dérive car ceux qui sont sensés le diriger ne savent jamais ce qu'il s'y passe.!
a écrit le 12/03/2014 à 10:33 :
Bizarre, il me semble avoir entendu madame Taubira, ministre de la Justice, très clairement indiquer qu'an grand dieu, elle n'était pas au courant avant le 07 mars. Le cahuzac syndrome.
a écrit le 12/03/2014 à 10:32 :
J'approuve toutes les décisions de la cour pénale internationale. Cela n'a rien à voir mais bon quand même.
a écrit le 12/03/2014 à 10:24 :
Grandeurs (relative) de la Sarkozie et surtout décadence.
Réponse de le 12/03/2014 à 10:32 :
decadence de la gauche en place qui se croit limpide !
Réponse de le 12/03/2014 à 11:56 :
Décadence de la gauche qui se cahuzacise de jour en jour.
Des menteurs "droit dans les yeux". Commanditaire aussi ?

N'oubliez pas que ces gens sont des enfants spirituels de Mitterand décoré par Pétain de la médaille de la francisque.

Bref, notre République bananiére tombe dans la fiente.
a écrit le 12/03/2014 à 10:18 :
Visiblement pendant plus d'un an le pouvoir n'a pas été au courant des écoutes et c'est seulement depuis 2 semaines qu'ils auraient été informé. Cela prouverait que les juges rechignent à informer les politiques et ont peur des fuites vers les médias, ce qui semble finalement se confirmer encore une fois. Maintenant se pose la question de savoir si le pouvoir, à partir du 26 février, devait faire stopper ou pas les écoutes.
a écrit le 12/03/2014 à 10:15 :
Cahuzac était-il écouté ? Si non c'est que pour ce gouvernement ce qu'il a fait n'était pas grave !
a écrit le 12/03/2014 à 10:10 :
Ca ne change rien qu'ils aient été au courant ou pas. En vertu du secret de l'instruction, de toutes façons ils n'auraient pu rien dire. Après la révélation du Monde, c'est désormais public, ils peuvent s'exprimer. La diversion de l'UMP est grotesque, ces gens là ont l'habitude de frayer avec le pouvoir judiciaire, ils n'acceptent pas que la justice puisse leur demander des comptes. Aujourd'hui, on comprend mieux pourquoi $arkozy de Nagy Bocsa voulait supprimer le juge d'instruction. Petit monsieur, petit président.
Réponse de le 12/03/2014 à 10:34 :
cousu de fil blanc le gouvernement actuel veut la peau de l'opposition ...
Réponse de le 12/03/2014 à 10:53 :
Le sujet est la "presomption d'innocence" versus la "presomption de culpabilité". Imaginez que vous soyez mélé à une affaire judiciaire aujourd'hui. Le gouvernement actuel accepte de la part des magistrats que selon les personnes des actions soient menées sur la base d'enquete parce que vous etes reconnu coupable avant meme que la preuve n'en ait été faite. C'est cela le sujet ! et non pas toujours ce vieux principe ringard Gauche / Droite cher à nos français qui ne savent pas et ne veulent évoluer avec leur temps parce qu'attaché à leurs petits "avantages" et qui pleurent de se voir isoler au coeur d'un monde en pleine évolution.
Réponse de le 12/03/2014 à 13:18 :
la gauche "elle" , elle évolue peut être, on peut douter
a écrit le 12/03/2014 à 10:08 :
Cela provoque deux interrogations : ce mécanisme est-il une pratique nouvelle, ou traditionnelle ? et, en quoi, une telle information altère-t-elle le fonctionnement de la justice, si le pouvoir exécutif ne doit pas et ne peut pas s'en mêler ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :