Affaire des écoutes : Hollande garantit une justice "incontestable"

 |   |  433  mots
Ma responsabilité, comme chef de l'Etat, c'est d'assurer l'indépendance de la justice, un principe fondamental, a souligné François Hollande, rappelant que cette indépendance était fondée sur trois principes.
"Ma responsabilité, comme chef de l'Etat, c'est d'assurer l'indépendance de la justice", un "principe fondamental", a souligné François Hollande, rappelant que cette indépendance était "fondée sur trois principes". (Crédits : reuters.com)
François Hollande a rappelé les trois principes sur lesquels repose l'indépendance de la justice, un "principe fondamental".

"La justice passera et je dois faire en sorte qu'elle puisse être incontestable parce qu'elle ne peut pas être contestée". Voici ce qu'a déclaré le chef de l'Etat samedi aux côtés de Matteo Renzi, le nouveau président du Conseil italien, s'exprimant pour la première fois publiquement sur l'affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy, lors d'un point de presse commun à l'Elysée.

Des écoutes décidées "par la justice seule"

François Hollande doit recevoir la semaine prochaine, à sa demande, le bâtonnier de Paris, qui proteste contre les écoutes de Nicolas Sarkozy et l'interception, par ricochet, de conversations avec son avocat, Me Thierry Herzog. Il recevra également le président de l'Union syndicale de la magistrature (USM), majoritaire, qui soutient les magistrats instructeurs dans cette affaire.

François Hollande a souligné samedi que les écoutes incriminées avaient été décidées "par la justice, et par la justice seule". Il a toutefois éludé les questions sur la date à laquelle il avait pris connaissance de ces écoutes, sur sa connaissance de leur contenu ou sur le renouvellement de sa confiance à la ministre de la Justice Christiane Taubira.

L'indépendance de la justice, un "principe fondamental"

Informée le 26 février par le parquet général de l'existence d'écoutes visant l'ancien président, celle-ci avait d'abord assuré lundi qu'elle en avait appris l'existence le 7 mars dans la presse, avant d'être corrigée le lendemain par le Premier ministre en personne, qui avait alors assuré être au courant des écoutes mais pas de leur contenu.

"Ma responsabilité, comme chef de l'Etat, c'est d'assurer l'indépendance de la justice", un "principe fondamental", a souligné François Hollande, rappelant que cette indépendance était "fondée sur trois principes".

La séparation des pouvoirs

Le premier est "la séparation des pouvoirs, c'est-à-dire le fait que l'exécutif n'intervienne pas sur le judiciaire", a-t-il dit assurant qu'il "y veill(ait) tout particulièrement" avec un "changement des pratiques".

Le respect des droits de la défense

"Le second principe, c'est le respect des droits de la défense", a-t-il poursuivi, rappelant qu'il recevra la semaine prochaine "les avocats qui, à un moment, ont pu s'interroger sur des écoutes qui ont été décidées par la justice et par la justice seule".

La présomption d'innocence

"Et le troisième principe, c'est la présomption d'innocence", a-t-il dit, notant qu'il y avait "des affaires, des noms qui sont cités, des procédures qui sont en cours" mais qu'il ne lui "appart(enait) pas de les qualifier".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2014 à 17:19 :
Le Brave homme il garantit une justice à son image ?
a écrit le 17/03/2014 à 3:55 :
"La justice passera et je dois faire en sorte qu'elle puisse être incontestable parce qu'elle ne peut pas être contestée".

Arrêtez de faire rire Guérini, il n'en peut plus !
a écrit le 16/03/2014 à 21:27 :
Une justice incontestable, avec ceux qui ont fait le mur des cons ?
Je ne me fait aucune illusion à droite, il doit y avoir le même genre de personnages.
a écrit le 16/03/2014 à 14:36 :
Il ment, comme pour sa prostate qu'il n'a déclarée aux assurances pour son prêt de campagne?
a écrit le 16/03/2014 à 11:17 :
Je garantis un gouvernement intolérable !
a écrit le 16/03/2014 à 9:30 :
Un ancien Président, un avocat et deux ministres sur écoute pendant plusieurs mois, plusieurs dizaines de fonctionnaires de la magistrature, juges et policiers monopolisés pour une procédure qui, selon les "spécialistes" est exceptionnelle et réservée aux malfrats relevant du grand banditisme. Tout ça pour un éventuel délit de financement occulte de campagne!!!! les Al Capone des cités et autres assassins peuvent dormir tranquils, nos fonctionnaires ont des priorités...
Réponse de le 16/03/2014 à 14:00 :
Attention au retour de bâton après les municipales concernant la primaire socialiste financée par les mairies socialistes... donc le contribuable.
a écrit le 16/03/2014 à 8:35 :
Taubira va y veiller personnellement !!!
a écrit le 16/03/2014 à 6:56 :
la justice semble avoir du mal à passer à Marseille pour GUERINI. Y aurait il deux poids et deux mesures selon son appartenance politique ?
Réponse de le 16/03/2014 à 9:12 :
Y en a déjà deux en fonction de si vous êtes politicien ou du peuple... Ils arrivent a nous retrouver pour quelques millier d'euro et même moins; alors que eux pour des millions voir des milliard extorqué à tous les Français, aucune condamnation... La justice est a deux vitesses.
Réponse de le 16/03/2014 à 23:38 :
Tiens au fait, Cahuzac, on n'en entend plus parler. Affaire enterrée? Pourtant, pour les fraudeurs repentis, Cazeneuve est plus rapide et plus sévère! Deux poids, deux mesures?
a écrit le 16/03/2014 à 3:45 :
- F.HOLLANDE : "Ne vous inquietez pas, je sais exactement ce qu'il fait"
- M. SAPIN : "On va s'occuper des enquêtes de Nicolas Sarkozy... euh, les juges vont ... "
Elle est pas belle la république socialiste et sa justice "indépendante" ?
Réponse de le 16/03/2014 à 9:33 :
FH au salon de l'agriculture 2013 à une petite fille au sujet de NS:"lui tu ne le verras plus..."
a écrit le 16/03/2014 à 3:44 :
un gouvernement de menteur bien
et pour les dom quelle honte
a écrit le 15/03/2014 à 23:46 :
C'est du solide à 26% On peut compter sur lui.
a écrit le 15/03/2014 à 23:07 :
Comme disait mon père, menteur comme un arracheur de dents, en voilà un bel exemple.
a écrit le 15/03/2014 à 22:00 :
je sent pas beaucoup les Allemands sur cette confrontation Ouest-Est peut-être que de vieux démons hantent encore le Bundestag .
a écrit le 15/03/2014 à 21:54 :
A mon avis , cela ressemble à ce que l'on a connu , mais bien sur, il ne faut pas s'attendre à une explication claire . La seule qui pose question , qu'est-ce qui pourrait faire peur avant des élections importantes .
a écrit le 15/03/2014 à 21:44 :
Les communicants ont pris le pouvoir . Il fait des déclarations en fonction des sondages.
a écrit le 15/03/2014 à 20:57 :
Président normal, république socialiste irréprochable, justice incontestable, ... les termes élogieux ne manquent pas pour justifier la dictature socialiste.
a écrit le 15/03/2014 à 20:18 :
Si Hollande promet et garantit, on sait à quoi s'en tenir :-)
a écrit le 15/03/2014 à 20:10 :
Une justice incontestable? Disons plutôt une justice aux ordres...,
Réponse de le 16/03/2014 à 0:18 :
Aux ordres de la vérité ..... Et ça ennuie l'UMP qui ne sait pas comment s'en sortir.....
Réponse de le 16/03/2014 à 1:18 :
@oui: "ça ennuie l'UMP qui ne sait pas comment s'en sortir."

Ah bon ? Parce que l'UMP a été condamnée de quelque manière que ce soit par la justice ? Vous pouvez nous donner un exemple ? J'attends votre exemple de condamnation pénale de l'UMP en attendant... et j'attends... et je peux encore attendre je crois... Ou l'art de parler et sous entendre pour ne rien dire. Oh, mais suis-je bête ! la présomption d'innocence ne fonctionne que pour "le peuple de gauche", c'est ça la justice "indépendante" et "irréprochable". Suffit de ne pas être sur "le mur des cons" pour en bénéficier. A bon entendeur...
Réponse de le 16/03/2014 à 13:20 :
ne nous faites pas rigoler avec le respect de la présomption d'innocence! Mr Sarkozy a été le 1er, alors au gouvernement à la bafouer en proclamant au sujet de la capture de Mr Y. Colonna " nous avons pris "l'assassin du préfet Erignac " !!!! Alors, à BON ENTENDEUR !!....
Réponse de le 16/03/2014 à 13:52 :
Rien n'est dit sur l'UMP mais ses dirigeants irréprochables ; Monsieur Copé qui en grand démocrate est le responsable d'un parti alors qu'il était pourtant minoritaire dans l'élection ...... Voilà un bel exemple. Quand aux affaires ..... Il n'ont rien fait, rien vus et sont innocents ...... C'est la décision de justice qui sera rendu quand Claude Guéant sera ministre de la justice .....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :