Municipales : un nouveau record d'abstention estimé à 38,5%

 |   |  257  mots
A 17 heures, la participation était de 52,36% selon la place Beauvau.
A 17 heures, la participation était de 52,36% selon la place Beauvau. (Crédits : reuters.com)
A 17 heures, la participation atteint 52,36% selon le ministère de l'Intérieur. Elle pourrait s'élever en fin de journée à 61,5% selon l'Ifop, soit un nouveau record d'abstention à 38,5%.

Le taux de participation s'élevait à 52,36% à 17 heures pour le second tour des élections municipales dimanche en métropole, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Un niveau en baisse par rapport à 2008, où 54,45% des électeurs s'étaient rendus aux urnes à la même heure. A Paris en revanche, il est très légèrement supérieur, à 38,6% à 17 heures ce dimanche contre 38,1% au second tour à la même heure il y a six ans, mais il est en baisse par rapport à la semaine dernière (39,57%). Au premier tour dimanche dernier, le taux de participation en France s'était élevé à 54,72% à 17 heures. A midi, il atteignait 19,83%, contre 23,216% dimanche dernier à la même heure au premier tour, un taux déjà très bas. Le passage à l'heure d'été intervenu cette nuit a peut-être eu un impact négatif sur ce niveau de participation.

 

Mauvais présage pour la gauche ?

Selon l'Ifop, le taux de participation devrait s'élever à 61,5% en fin de journée, soit un taux d'abstention de 38,5%. Ce serait un nouveau record par rapport aux 35% du second tour des municipales de 2008. La semaine dernière, le taux d'abstention global avait atteint 36,45% pour le premier tour, ce qui représentait (déjà) un nouveau record par rapport à 2008 où il avait été de 33,46%. Pour l'institut Harris Interactive, la participation devrait s'établir à 62%, ce qui correspond à une abstention de 38%, tandis que l'institut CSA estime l'abstention au niveau national à 38,5%, comme l'Ifop. C'est un mauvais présage pour la gauche, dont les sympathisants se seraient davantage abstenus au premier tour selon les sondages.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2014 à 23:19 :
C'est malheureux , mais il y a que 38,5 % qui ont compris la situation et ce qu'il faut faire , je suis de tout cœur avec vous .
a écrit le 30/03/2014 à 20:17 :
À quand un taux d'abstention de 80% et une révolution ? Pour bientôt surement :)
Réponse de le 30/03/2014 à 23:22 :
doucement, oui, on y arrivera......!
a écrit le 30/03/2014 à 19:33 :
J'appelait a relativiser l'abstention au premier tour, dans les petites communes a une seule liste, on n'a pas envie de se depelacer et ca se comprend.
Mais la c'est plus inquiétant, au second tour.
Desormais en France, si l'on compte les votes sanctions, les bulletins blanc, et les abstentionnistes par raz-le-bol, on obtient un nombre énorme de mécontents.
Y'a un gros problème, et on le reglera difficilement autrement qu'en balayant tout le paysage politique, et en installant une vraie démocratie directe en rendant le pouvoir aux citoyens.
a écrit le 30/03/2014 à 18:36 :
Si c' est les socialistes et les verts qui sont restés à la maison tant mieux pour les autres !!!
a écrit le 30/03/2014 à 18:34 :
C'est sûr qu'une grande partie des naïfs qui ont voté Hollande ne sont pas prêts à aller se faire bananer une 2eme fois si peu de temps après... !!!
a écrit le 30/03/2014 à 18:07 :
Si les "mauvais" électeurs sont restés à la maison c'est tant mieux pour les autres!
Réponse de le 30/03/2014 à 19:43 :
Il n'y a pas de mauvais électeurs mais simplement des gens qui savent que voter blanc ou s'abstenir a la même valeur
Réponse de le 31/03/2014 à 12:53 :
@demo

Qui ne dit mot consent... donc les absentionnistes sont de fait partisans de la majorité dégagée à la suite du scrutin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :