Consommation des ménages : la hausse de mars ne compense pas le recul de janvier

 |   |  225  mots
Après une baisse de 0,7% en février, la consommation en produits alimentaires redresse en mars (+0,4%). (Photo : Reuters)
Après une baisse de 0,7% en février, la consommation en produits alimentaires redresse en mars (+0,4%). (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
Après avoir dévissé de 1,8% en janvier et stagné en février, la consommation des ménages a connu une légère croissance de 0,4% en mars selon l'Insee. Les dépenses en énergie en ont été le principal moteur.

La consommation des ménages français en biens a progressé de 0,4% en mars avec la hausse des dépenses en énergie, selon les données publiées mercredi par l'Insee.

Cette hausse mensuelle après la quasi-stagnation de février (-0,1%, contre +0,1% en première estimation) est toutefois insuffisante pour compenser le recul de 1,8% accusé en janvier avec pour conséquence une contraction de la consommation des ménages de 1,2% sur l'ensemble du premier trimestre. Elle avait progressé de 0,6% sur les trois derniers mois de 2013.

Les dépenses en énergie portent la consommation

Dans un communiqué, l'Insee fait état d'une hausse de 2,3% des dépenses en énergie en mars, après un recul de 1,0% le mois précédent. Entre janvier et mars, elles se sont néanmoins repliées de 3,6%, après -1,1% au quatrième trimestre 2013, "des températures supérieures aux normales saisonnières pesant sur les dépenses de chauffage".

Les dépenses en biens durables sont restées quasi-stables (-0,1%) après leur net rebond du mois précédent (+2,6%). Les achats de textile, habillement et cuir ont poursuivi leur contraction à -2,3% sur le mois après -2,6% en février.

La consommation en produits alimentaires quant à elle se redresse avec une progression de 0,4% (-0,7% en février).

 

 

X

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2014 à 0:23 :
Pour la hausse de la consommation des ménages, ça ne va pas durer longtemps! On va vite le voir après les élections européennes car les coups de massue du gouvernement vont tomber tout comme le score...
Une claque à l'horizon.....
a écrit le 30/04/2014 à 12:59 :
Ben oui, on consomme quand on a des besoins et quand on a de l'argent pour payer .
On n'est pas des banquiers débiles avec des "leverages".
a écrit le 30/04/2014 à 12:49 :
Ne compte pas sur moi pour relancer l'économie. Tu as vidé mes poches avec tes impôts, démerdes toi avec tes bobos de gauche.
a écrit le 30/04/2014 à 12:35 :
Mesdames et Messieurs économiste, levez un peu le nez de vos graphiques et pensez un peu à nous:
Comment voulez vous nous faire admettre comme une évidence que le "cadeau du ciel" de la douceur de janvier et février est un 'recul' économique...
Cette fois il y a un grain de sable dans vos certitudes.
Triez un peu plus vos lentilles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :