Clara Gaymard, dirigeante de GE France, vue par la presse anglo-saxonne

 |   |  524  mots
La dirigeante française aurait mis Arnaud Montebourg au courant d'un accord potentiel avec Alstom dès le mois de février. (Photo : Reuters)
La dirigeante française aurait mis Arnaud Montebourg au courant d'un accord potentiel avec Alstom dès le mois de février. (Photo : Reuters) (Crédits : DR)
Clara Gaymard, présidente générale de la branche française de General Electric, dit n'avoir joué qu'un rôle modeste dans l'accord GE-Alstom. De quoi susciter l'intérêt de la presse anglo-saxonne pour cette femme brillante au parcours atypique.

Fille du généticien Jérôme Lejeune, qui a découvert le chromosome du syndrome de Down, mère de neuf enfants (dont un adopté) et auteure de trois livres, dont la nouvelle "S'il suffisait d'aimer", voilà un CV atypique pour la diplômée de Science-Po et de l'ENA qu'est Clara Gaymard. Un parcours qui ne manque pas d'intéresser la presse anglo-saxonne lorsqu'elle dresse le portrait de la PDG de General Electric France.

Si elle occupe ce poste depuis 2006, la femme de l'ancien ministre de l'Économie Hervé Gaymard (démissionnaire suite à un article du Canard Enchaîné révélant qu'il occupait un appartement de 600 m² aux frais de l'État) a été auparavant présidente de l'Agence française pour les investissements internationaux. Un endroit où elle a pu "faire le tour du monde, arguant à quel point les investissements étrangers sont bienvenus en France", écrit le Wall Street Journal. 

Minimisation de son rôle dans l'accord GE-Alstrom

Une fonction prédestinée au vue du récent accord entre GE et Alstom. Interrogée par Bloomberg, Clara Gaymard explique pourtant que ce sont surtout "Jeff Immelt et le chef de la branche fusion-acquisition qui ont conduit le projet". L'agence de presse américaine note au passage qu'elle "minimise son rôle dans l'accord ".

Cette modestie n'en est néanmoins pas pour tous. Bloomberg rapporte ainsi que les banquiers impliqués dans l'accord estiment son rôle "marginal". Une opinion partagée par Cyril Caritey, délégué syndical CGT chez GE Belfort, qui déclare à l'agence de presse que "le moins elle parle, le mieux c'est", expliquant qu'elle n'a "aucun pouvoir".

"Elle dit ce qui doit être dit"

Les compétences de Clara Gaymard sont toutefois reconnues par les gens avec qui elle a travaillé, notamment son efficacité puisqu'elle "dit ce qui doit être dit", estime Alexandre de Juniac, PDG du groupe Air France-KLM. Le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg a ainsi "salué General Electric, qui a été correct" dans l'annonce du rachat des activités d'énergie d'Alstom. 

Et pour cause, la dirigeante française l'aurait mis au courant de l'intérêt "possible" de GE pour l'entreprise française dès le 11 février lors de la visite du président de la République François Hollande à Washington, rapportent Bloomberg et le Financial Times. Le quotidien financier britannique lui attribue même ces propos : "Je lui ai demandé si cela posait problème, et il a répondu que non."

"Excellente intermédiaire"

"Clara est une excellente intermédiaire puisqu'elle connaît bien le monde des finances, ainsi que les hauts fonctionnaires de l'administration et le monde politique français", reconnaît ainsi Laurence Parisot, ancienne dirigeante du Medef.

Lors d'une interview accordée en novembre 2008 au Financial Times, Clara Gaymard a détaillé les qualités dont elle estime avoir besoin pour son travail : l'écoute, le travail d'équipe et enfin "aimer les gens avec qui vous travaillez. […] Cela veut dire les aider à grandir". Un message caché sans doute destiné aux syndicats d'Alstom qui insistent sur la priorité de préserver l'emploi. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2016 à 15:41 :
Madame,

Je suis intéressée par les activités du mouvement portant sur les écarts des salaires entre hommes et femmes. Je cherche à obtenir auprès de vous une documentation assez fournie et établir uncontact.

Dans la mesure du possible, je pense installer un mouvement semblable à Kinshasa. Du moins être un réseau du mouvement général que vous présidez.

Salutations respectueuses

Viviane Ngesey.-
a écrit le 06/05/2014 à 17:50 :
1 are
1 hectare
1 gaymard (600 m2)
a écrit le 06/05/2014 à 12:50 :
Voici venu le temps des collabos, je prends note pour me souvenir des noms, je suis certain que le moment venu il y aura moyen de demander des comptes et pas sur le mode germanopratin.
a écrit le 06/05/2014 à 11:18 :
GE a réussi à lui trouver un appartement à sa hauteur comme celui qui coûté des millions au contribuable quand son mari était ministre ?
a écrit le 06/05/2014 à 10:39 :
Son mari fut nomme par Sarkozy pour rentabiliser a font les forets francaise ,plus de 40% de coupes en plus !dont certains chenes centenaire une catastrophe pour la nature tout est bon pour se faire du frics Cette politique est bien sur la meme avec Hollande UMPS oblige.
a écrit le 06/05/2014 à 7:51 :
Si l'info de la vente n'était pas parue la vente d'Alstom a G.E. se serait faite en catimini.
Ils ont en fait voulus faire une offre de Siemens pour paraitre crédible. Et nos ministres qui soi-disant n'étaient pas au courant....Lamentable.
a écrit le 05/05/2014 à 23:41 :
se débarrasser de ce clown d Montebourg !
a écrit le 05/05/2014 à 21:28 :
Elle a ete dans son role, celui de representer GE en France aupres des autorites et du public. Elle est payee pour ca, pas pour s'occuper des ops.
a écrit le 05/05/2014 à 21:24 :
Donc il y a quelques années elle a torpillé la carrière ministérielle de son mari et maintenant elle participe à la vente d'Alstom aux Américains. Que voilà une élite qui veut du bien à la France !
a écrit le 05/05/2014 à 20:54 :
En tant que Président de GE France CG ne détient de réelles responsabilités - au sens de gérer un business - au sein de l'organisation GE .C'est avant tout un poste de représentation, de super relations publiques en quelque sorte. C'est prestigieux sur le papier mais c'est tout.
a écrit le 05/05/2014 à 18:35 :
C'est quoi son role si elle n'a servi rien dans la fusion... Ca sent bon le lobbying tout ca.
Réponse de le 05/05/2014 à 19:31 :
GE s'attend à une retour des sarkozistes au pouvoir.
a écrit le 05/05/2014 à 18:23 :
Son mari Herve gaymard nomme par Sarkozy a la tete des eaux et forets fossoyeur de la foret Francaise 40% de coupe en plus dont des chenes centenaires pour s'en mettre plein les poches
Réponse de le 05/05/2014 à 22:25 :
Ta région ne doit pas être très belle avec 40% de forêt en moins. Dans la lorraine et en particulier dans les Vosges , les jeunes arbres poussent ....
Réponse de le 06/05/2014 à 8:47 :
Et si le personnel de l'ONF ne passait pas son temps à des choses futiles, comme le suivi des cicognes noires, ils pourraient se concentrer sur leur mission première: l'exploitation de la forêt, et faire en sorte de couvrir au moins leurs frais..Pour un exploitant privé, les frais d'administration et de gestion dela forêt, c'est 10% de ce qui rentre dans la caisse, pour l'ONF, plus de 100%...
Réponse de le 06/05/2014 à 9:44 :
Oui avec son mec, elle logeait dans un pauvre appart' HLM de 800 m2

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :