Plus d'un Français sur deux favorable à la suppression des départements

 |   |  436  mots
La semaine prochaine, François Hollande discutera de la réforme territoriale avec les 14 chefs des partis représentés au Parlement
La semaine prochaine, François Hollande discutera de la réforme territoriale avec les 14 chefs des partis représentés au Parlement (Crédits : reuters.com)
Selon un sondage Ifop pour le "Journal du Dimanche", 55% des Français hors Paris est favorable à la suppression des conseils généraux.

Selon un sondage Ifop pour le "Journal du Dimanche", 55% des Français hors Paris est favorable à la suppression des conseils généraux.

Paris n'est pas concerné par la réforme territoriale que François Hollande et son gouvernement envisagent d'accélérer, la Capitale étant à la fois une ville et un département.

Interrogés sur la possible suppression des conseils généraux, qui fusionneraient avec les régions, 44% des sondés se disent opposés et 1% ne se prononcent pas. 55% y sont favorables. Les cadres et les personnes âgées figurent parmi les catégories les plus favorables. Les classes populaires, un peu moins. "L'approbation est plus forte dans les catégories les plus conscientes du niveau de dette du pays", explique au "JDD", le directeur de l'Ifop, Frédéric Dabi.

Pas de clivage politique

Sur cette question, le sondage n'indique quasiment pas qu'un clivage politique existe. De fait,  61% des sympathisants du PS, 52 % des sympathisants de l'UMP et 48 % de l'électorat FN approuvent une réforme territoriale. La semaine prochaine, François Hollande recevra les 14 chefs des partis représentés au Parlement sur ce sujet. 

Selon ce sondage, 61% des Français ne connaissent pas le nom du président de leur département. Ce pourcentage grimpe à 76% chez les moins de 35 ans.

Ils sont une large majorité à savoir que le conseil général s'occupe de l'entretien des routes départementales et des axes locaux: 88% pensent à juste titre que le conseil général s'en charge, 11% pensent l'inverse. De même sont connues ses compétences en matière de construction et entretien des collèges (86% contre 12%) ainsi qu'en matière d'aide sociale (80% contre 19%).

Edouard Balladur "s'étonne" de la méthode

Interrogé par le JDD, l'ex-Premier ministre UMP, Edouard Balladur, estime que l'idée de supprimer les départements serait "au moins une imprudence". "La méthode m'étonne. Sous le quinquennat précédent, la majorité d'alors avait voté une réforme importante : diminution de moitié du nombre de cantons, élection de conseillers territoriaux pour gérer à la fois départements et régions, fusion de certaines régions, création de grandes métropoles, suppression de la clause de compétence générale, source de gaspillage. Elle était prête à être appliquée. L'une des premières décisions de la nouvelle majorité a été de la supprimer !", regrette-t-il. "Un an plus tard, on la reprend en prétendant aller plus loin, tous les départements étant supprimés, poursuit-il, plaidant pour le retour à une réforme "qui ne nécessiterait pas de révision de la Constitution".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2014 à 10:41 :
55 % des français sont pour, mais dans la seule région où on leur a demandé leur avis par un référendum, la réponse référendaire a été un non massif. Je veux parler de l'Alsace.
Réponse de le 14/05/2014 à 11:56 :
C'est un sondage qui se base sur moins de 1000 personnes avec un écart entre les pour et les contre de 107 personnes... si çà ce sont "les français" : manipulation de l'opinion et des médias grace à des sondages de ce type...
a écrit le 13/05/2014 à 9:50 :
Si c'est le cas il ne faut pas hésiter à faire un référendum sur ce sujet et la démocratie sera respectée au lieu de vouloir violer les français comme ce Président et ce gouvernement ont l'habitude
a écrit le 13/05/2014 à 8:41 :
Exemple type de démagogie: les français ont-ils vraiment les éléments de jugement pour une question aussi complexe pour pouvoir exprimer une opinion fondée?
a écrit le 12/05/2014 à 20:57 :
Va s'y Flamby c'est bon ; va s'y Flamby c'est bon bon bon...
a écrit le 12/05/2014 à 17:43 :
Le chômage augmente... mais il semble plus important de parler de 973 personnes interrogées sur une question qu'ils ne comprennent même pas : la plupart ne savent pas ce que fait leur département.
a écrit le 12/05/2014 à 17:28 :
Après cet article je suis allé constaté sur quoi repose ce sondage : 973 personnes interrogées pour une question qui mérite référendum : en sachant que l'écart est de 11% (55% pour la suppression contre 44% contre) ce qui reprsénte 107 personnes !!!
Réponse de le 12/05/2014 à 17:39 :
C'est vrai q'un écart de 107 personnes sur un résultat est comparable à ce que j'ai connu aux municipales dans ma communes de Trifouillis les oies : où comment manipuler l'opinion et meubler les médias avec 107 pingouins !
a écrit le 12/05/2014 à 17:24 :
Notre démocratie va mal : ce sont les "sondages" et les "rapports d'experts" qui construisent le futur de nos enfants ! C'est stupéfiant de constater celà sur ce sujet de la réforme des collectivité comme sur celui de la famille par exemple. Affligeant !
a écrit le 12/05/2014 à 17:21 :
Si je comprends bien on supprimera les départements en 2016 / 2017 ... Pourquoi organiser alors des élections à ces mêmes dates à l'échelle des départements : elles sont là les économies peut être : supprimer des élus ?! CQFD
a écrit le 12/05/2014 à 17:18 :
Au lieu de relayer le sondage du JDD, il semblerait plus professionnel d'analyser pourquoi on veut supprimer les Départements... et pas les communes ?
On parle de doublon entre les Régions et les Départements, or aucun média ne parle de réalité des faits :
- les Départements s'occupent des routes départementales et les Régions : pas du tout
- les Départements s'occupent des aides sociales (RSA...) et les Régions : pas du tout
- les Départements s'occupent des collèges et les Régions des lycées
- les Départements s'occupent des transports interurbains en bus et les Région des TER
....
Où sont les doublons ? Où seront les économies ? Du bluff pour éviter de parler de la dette de l'Etat ??
a écrit le 12/05/2014 à 17:02 :
On supprime les regions en france mais l'europe va creer les euro regions avec de nouveaux postes lucratifs pour les politiques et de plus l'allemagne va retrouver les territoires des annees 40 tout est bien qui finit bien pour les teutons
a écrit le 12/05/2014 à 16:57 :
Sondage bidon ,par contre les francais ne veulent plus de l'euro une monnaie d'escroc qui les conduisent au chomage et a la ruine
a écrit le 12/05/2014 à 13:49 :
ils ont sondé qui pour obtenir ce résultat ?
Réponse de le 12/05/2014 à 17:34 :
973 personnes... l'écart entre les pour et les contre est de 107 personnes : c'est génial de voir comment 107 personnes sur plus de 66 millions arrivent à fair buzzer les médias !
a écrit le 12/05/2014 à 13:46 :
Moi je propose la suppression du poste de président, qui n'a plus aucune légitimité. Tous des menteurs, des pourris ! Tous des traîtres du peuple !
DEHORS ! ! !
a écrit le 12/05/2014 à 13:44 :
Et si Hollande pouvait nous domicilier sur une adresse email, au lieu d'une adresse physique avec toujours un temps de retard par rapport aux déménagements, et aux changements d'adresse pas bien suivis dans les faits. Ca date de Napoléon ces inepties !
a écrit le 12/05/2014 à 13:40 :
Il n'y a qu'à avoir quatre régions :
Nord-Est
Sud-Est
Nord-Ouest
Sud-Ouest
Réponse de le 12/05/2014 à 20:53 :
Et pourquoi ne pas réunir les 4 que vous citez pour l'appeler France ?
a écrit le 12/05/2014 à 11:54 :
Diviser les régions par 2 : pourquoi pas..
Supprimer les départements : intéressant..
Faire les 2 : une absurdité qui va juste éloigner les centres de décision des administrés !
a écrit le 12/05/2014 à 11:33 :
oui et viré tout ceux qui ne servent a rien
Réponse de le 12/05/2014 à 13:40 :
dont mpqd qui ne sert pas à corriger les fautes de français.
Réponse de le 12/05/2014 à 13:41 :
que signifie mqpd ?
Réponse de le 12/05/2014 à 23:19 :
C'est le pseudo de la personne qui a écrit le poste
a écrit le 12/05/2014 à 11:13 :
Bonne nouvelle!
Il reste à franchir l'opposition prévisible des élus de tous bords.
Ce sera un formidable obstacle à abattre et une source d'importantes économies.Je dirai un bravo à F.Hollande si jamais il réussirait de faire ce qu'il dit. J’espère que cela ne sera un coup de bluff supplémentaire de Hollande pour gagner du temps.
Réponse de le 12/05/2014 à 13:42 :
Hollande ne gagne pas du temps. Deux ans perdus, ce sont deux ans perdus. Et ils ne seront jamais regagnés.
a écrit le 12/05/2014 à 9:55 :
une seule région: la France. Ce serait bien suffisant !
Réponse de le 12/05/2014 à 13:37 :
oui ! Les conseils régionaux ne servent pas à grand chose, à part créer des visites d'entreprise pour leurs présidents de région, qui garnissent ainsi leur porte feuille de cartes de visite, pour donner du boulot à leurs proches au détriment des Français, qui votent pour eux, les bougres.
a écrit le 12/05/2014 à 9:22 :
Combien va coûter la suppression des départements ? Clé de voute de toutes les références, addresses etc. Par contre niveau au dessus, région conseils généraux oui la concentration s'impose.
a écrit le 12/05/2014 à 8:50 :
La régionalisation est une catastrophe couteuse qui induit de l'inégalité entre les français, et qui profite surtout à des petits chefs en mal de reconnaissance. Il faut supprimer les régions en re-centralisant les fonctions qui nécessitent de gros moyens . Pour les départements et autres collectivités il faut limiter les compétences et ne laisser la compétence multiple qu'aux seules communes( quitte à fusionner certaines si elles sont trop petites).
a écrit le 12/05/2014 à 8:48 :
Comme d'habitude la gauche lance un pavé dans la marre sans l'assumer : 2021... Hollande sera loin. Quel malhonnête celui-la.
Réponse de le 12/05/2014 à 9:38 :
Plus de 2 français sur 3 sont favorables à la suppression du socialisme !
Réponse de le 12/05/2014 à 13:09 :
Plus de 2 français sur 3 sont favorables à la suppression du socialisme !
Réponse de le 12/05/2014 à 13:48 :
NON ! Pas "Plus de 2 français sur 3" mais plus de deux sondés sur trois. Ce n'est pas la même chose. Apporter la notion de Français pour ce résultat implique un référendum et pas un sondage malvenu !
a écrit le 12/05/2014 à 8:45 :
Il faudrait peut être tout refondre et prendre les choses dans le bon ordre :
- supprimer par fusion une partie des communes françaises,
- faire un premier niveau avec les communautés de communes,
- faire un 2eme niveau avec des régions agrandies.
Là, on peut supprimer les départements.
a écrit le 12/05/2014 à 6:37 :
C'est bien joli de vouloir supprimer les départements mais c'est comme vouloir supprimer la moitié des élus qui ne servent à rien. Que faire de ces gens là qui ne savent rien faire, qui n'ont jamais gagné un seul euro de leur vie mais qui ont toujours bien vécu sur le dos des actifs ? Des milliers de chômeurs supplémentaires ? Vous trouvez qu'on a pas assez de chômeurs en France pour en rajouter une bonne dose ??
a écrit le 12/05/2014 à 6:24 :
La question est mal posée puisqu'il ne s'agit pas de supprimer les départements, mais les conseils généraux. Tout est fait pour faire le buz et la plupart des commentateurs de LT sont tombés dans le panneau.
a écrit le 11/05/2014 à 22:00 :
"Plus d'un Français sur deux favorable à la suppression des départements" --> un sondé sur deux, pas un français sur deux. Encore un sondage sur combien ? 1024 personnes ?
a écrit le 11/05/2014 à 21:18 :
Et je le déteste encore plus car je viens de faire la déclaration.
Pour tous refiler a ces électeurs cassos et consœurs.
Il est pire que les plus mauvais avant lui!!!
a écrit le 11/05/2014 à 18:37 :
La disparition des départements c'est avouer l’échec de la décentralisation en recentrant les pouvoirs dans de grandes régions sous tutelle de l'UE.
La France mérite d'être "la région" rêver avec une décentralisation départementale bien plus démocratique et au plus prés de nos concitoyens.
a écrit le 11/05/2014 à 17:48 :
Supprimer les départements, modifier les régions c’est supprimer notre identité, nos origines. C’est une folie, je ne crois pas un instant à ce sondage ??? Je crois plus, encore une fois à une manipulation de ce gouvernement passé maitre dans la propagande.
Réponse de le 11/05/2014 à 17:57 :
Il ne faut pas confondre conseil régional et région...de même qu'il ne faut pas confondre conseil général et département. ;o)
Il y a d'une part le folklore et d'autre part l'organisation des services publics dont certains devront toujours être fournis à proximité...Ce qu'on ne dit pas c'est que beaucoup peuvent être fournis maintenant par internet c'est à dire ni régionalement ni localement
Réponse de le 11/05/2014 à 17:58 :
Ne dites pas n'importe quoi. La suppression ne sera que virtuelle puisqu"il n'est question que de supprimer les conseils Généraux. Cela dit, je ne vois pas ce qui vous gènes pour votre identité. Il vous faut des points de repère pour savoir où vous habitez ?
Réponse de le 11/05/2014 à 21:57 :
Oui, bien sûr qu’il me faut des repères, il est important pour moi de savoir d’où je viens où je vais, il m’est donc nécessaire d’avoir des points de repères. Qui peut dire aujourd’hui où nous allons ? Prendre des décisions sans en connaître vraiment les conséquences, tout simplement pour faire plus que ce qui était prévu par le gouvernement précédant, Débile tout simplement débile.
Réponse de le 12/05/2014 à 6:28 :
@heuze50 : C'est quoi les conséquences pour vous ??? Soyez clair...A moins que vous vous rendiez tous les jours au Conseil Général, je ne vois toujours pas où est le problème quant à vos points de repère.
Réponse de le 12/05/2014 à 6:40 :
@heuze50. Au train où vont les choses, bientôt, vos repères, c'est du côté du Maghreb qu'il faudra les chercher.
a écrit le 11/05/2014 à 17:37 :
Désolée, on ne m'a pas demandé mon avis ! Bizarre, en fait, on ne me le demande jamais !
a écrit le 11/05/2014 à 17:05 :
Carrément, on supprime quel départ-et-ment, quel parlément.... c'est rare de voir de telles volontés dans la société pour le contrôle de la dépense et pour des résultats. Qu'on dépense sans résultat, voila qui est tragique. On sent une volonté d'aller de l'avant, et que aussi, c'est une question de valeurs françaises, veut-on la décadence? On travaille pour rien... Et si on commémore 44, alors on peut faire un concours de médailles?
a écrit le 11/05/2014 à 17:05 :
Carrément, on supprime quel départ-et-ment, quel parlément.... c'est rare de voir de telles volontés dans la société pour le contrôle de la dépense et pour des résultats. Qu'on dépense sans résultat, voila qui est tragique. On sent une volonté d'aller de l'avant, et que aussi, c'est une question de valeurs françaises, veut-on la décadence? On travaille pour rien... Et si on commémore 44, alors on peut faire un concours de médailles?
a écrit le 11/05/2014 à 16:23 :
Il faut par tous les moyens supprimer le maximum de postes de fonctionnaires. La France est ruinée en grande partie à cause du trop grand nombre de fonctionnaires inutiles.Après il faudra contrôler les chomeurs et le versement des prestations sociales. Et on arretera ainsi de payer des impôts de folie "pour rien"
Réponse de le 11/05/2014 à 17:53 :
A vous il ne faut pas vous faire payer des impôts mais des redevances pour les services que vous consommez (car certains fonctionnaires produisent des services). Par ailleurs en France on organise un jeu à somme nulle entre personnes physiques : ça s'appelle la solidarité. Comme ça vous comprendrez mieux...
Réponse de le 11/05/2014 à 21:02 :
Je croyais que c'était à cause du RSA, de la CMU, de l'AME, des aides aux entreprises, des allocations familiales, des financements apportées aux associations, de la prime de Noël, de la prime de rentrée scolaire, etc...Bref, de tous ceux qui profitent du système, mais certainement pas de ceux qui travaillent, qui paient des impôts et qui font aussi marcher l'économie. M'aurait on menti ?
a écrit le 11/05/2014 à 16:02 :
supprimer les départements est une nécessité , réorganiser la région en district plus grand que la communauté de commune et supprimer tout le reste et surtout dégraisser au niveau du personnel si non cela servira strictement à rien. Abolition des Préfectures .
Réponse de le 11/05/2014 à 17:40 :
Croyez-vous réellement qu'ils vont se licencier ! Vous rêvez ! Les employés seront répartis dans d'autres services et il y aura toujours une masse salariale importante !
Réponse de le 11/05/2014 à 18:04 :
Ce qui compte ce sont les services rendus aux français. Supprimer des niveaux n'est qu'un des éléments de la rationnalisation, il y a surtout la dématérialisation et la e-administration et enfin la simplification des règles en tous genres...d'ailleurs on aurait aussi bien pu supprimer l'étage régional (c'était plus simple). Après évidemment les coûts ne baisseront qu'en cessant de recruter par redéploiement des fonctionnaires sur les activités utiles non automatisées (suivi des chômeurs par exemple)
a écrit le 11/05/2014 à 15:40 :
On parle de décentralisation en centralisant les pouvoirs quelle hypocrisie! Seul le département est au plus prés, reconstituer une région c'est vouloir faire obstacle a la nation sans améliorer le service aux usagers, c'est la déconstruction ordonné par Bruxelles.
Réponse de le 11/05/2014 à 18:10 :
Il aurait été plus simple en effet de recentraliser les attributions des conseils régionaux et de les supprimer...mais ce qui est sûr c'est que même si on supprime les états majors on ne peut supprimer les tâches non automatisables dont certaines resteront indispensables en proximité...
a écrit le 11/05/2014 à 15:34 :
Dans la même série :
Plus d'un Français sur deux est favorable à l'euro
Plus d'un Français sur deux prêt à se faire géolocaliser
Un Français sur deux veut réduire davantage son budget alimentation
Non, la France n'est pas pour la transformation du territoire en Lander à l’Allemande !
L'idée de la France est encore bien présente, n'en déplaise aux Unionistes !
a écrit le 11/05/2014 à 14:41 :
la propagande ultralibérale pour la suppression des départements a réussi.
Réponse de le 11/05/2014 à 15:40 :
C'est juste un sondage qui le prétend. Qu'ils organisent un référendum et on verra ! Les chiffres on leur fait dire ce qu'on veux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :