L'Assurance maladie a ses idées pour maîtriser les dépenses de santé

Limiter le recours aux IRM, diminuer la durée des séjours en maternité, mieux dépister le cancer du sein... L'Assurance maladie a des pistes pour améliorer la qualité des soins tout en réduisant les coûts. Elle les détaille dans un rapport qui doit être examiné jeudi par son conseil d'administration.

3 mn

Le rapport se penche notamment sur la prise en charge du cancer du sein, à l'origine de 12.000 décès par an.
Le rapport se penche notamment sur la prise en charge du cancer du sein, à l'origine de 12.000 décès par an. (Crédits : AFP)

Revoir les pratiques et les mauvaises habitudes qui coûtent cher. Dans ce rapport que l'AFP a pu consulter, l'Assurance maladie pointe en particulier "la fréquence très élevée des actes d'IRM des membres inférieurs" qui "pose la question de la pertinence de leurs indications". L'utilisation de l'IRM pour l'exploration des lésions des membres est d'ailleurs "très supérieure" en France par rapport aux pays européens et nord-américains.

Les IRM pointés du doigt

Sur les 3,3 millions d'IRM réalisées en 2013, plus d'un million sont des IRM du membre inférieur. Pour 52% des bénéficiaires, elle n'a pas été précédée d'une radiographie, comme le recommande la HAS (Haute autorité de santé).

"On peut estimer, en première approche, qu'une réduction de 15% du nombre d'IRM des membres inférieurs pourrait être obtenue sans perte de chance pour les patients", estime l'Assurance maladie.

Des séjours à la maternité (trop) longs

Par ailleurs, il existe selon elle, "un potentiel de réduction significative de la durée moyenne de séjour et corrélativement du nombre de lits de maternité". La durée moyenne pour un séjour en maternité en France (4,2 jours) reste élevée par rapport aux autres pays.

Le programme PRADO lancé en 2010, qui permet aux mères de bénéficier d'un accompagnement à domicile à leur sortie, a été progressivement étendu et devrait bénéficier en 2014 à 210.000 femmes. "La mise en place de ce suivi organisé permet d'accompagner dans de bonnes conditions la réduction des durées de séjour".

2,3 milliards d'euros en 2012 contre le cancer du sein

Le rapport se penche également sur la prise en charge du cancer du sein, à l'origine de 12.000 décès par an. Ce cancer a représenté une dépense de 2,3 milliards en 2012 pour l'Assurance maladie, dont un peu plus de la moitié pour les soins hospitaliers.

Or, le taux de participation au dépistage est jugé "insuffisant" et les délais d'accès à la chirurgie trop importants: pourtant, "l'initiation des traitements au-delà de 30 jours a une incidence sur le taux de survie".

Par ailleurs, le potentiel de chirurgie ambulatoire (sans hébergement à l'hôpital) pour ce type de cancer est estimé à 50% à l'horizon 2020 (15% des femmes en ont bénéficié en 2012).

Miser sur la chirurgie ambulatoire

Plus généralement, l'Assurance maladie relève que le taux de chirurgie ambulatoire s'est accru de plus de 10 points en six ans, passant de 32.3% en 2007 à 42,7% en 2013.

"On peut estimer que sur les 5,4 millions de séjours de chirurgie, 10%, soit environ 540.000, pourraient basculer de l'hospitalisation complète à la chirurgie ambulatoire", souligne le rapport.

Dès lors, le taux de chirurgie ambulatoire pourrait atteindre 55% en 2017, selon l'Assurance maladie. Le ministère de la Santé souhaite réaliser un milliard d'économies - sur les 10 milliards prévus d'ici à 2017 pour les dépenses de santé - grâce à des séjours plus courts à l'hôpital.

Un deuxième rapport, plus financier, doit être examiné le 3 juillet par le conseil d'administration, pour aider le gouvernement à préparer le budget de la Sécu qui sera présenté à la rentrée.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 28
à écrit le 27/12/2014 à 23:06
Signaler
l'economie en santé viendra de la diminution de l'hospitalisation et du développement de l'activité ambulatoire mais la loi de la santé va contre les libéraux qui sont avant tout oriente vers cette activité ambulatoire et favorise l'hospitalo-centris...

à écrit le 06/07/2014 à 21:17
Signaler
Arretez nous sommes dans une france à 2 vitesses :une pour les riches qui vivent très bien et l'autre pour les petits et qui souffreent pour les fins de mois ,comme les petits retraités qui non pas d'augmentation et ce depuis 2 ans ,honte à Mr Hollan...

à écrit le 28/06/2014 à 22:06
Signaler
et le sejour des etrangers elles sont trop frequante sans payer

à écrit le 26/06/2014 à 18:19
Signaler
Plus rien ne va plus dans cette France que nous concocte les technocrates! l'état devrait commencer par payer ses dettes à la sécu, après on parlera !

le 27/06/2014 à 6:34
Signaler
Qu'ils commencent aussi a payer comme tous le citoyens plutôt que de se faire soigner gratuitement su les fonds des hôpitaux civils et militaires

à écrit le 26/06/2014 à 17:49
Signaler
Depuis très longtemps, on se trompe de cible. Ce n’est pas la Sécu qui est en cause, c’est son financement. Dans les années 70, elle remboursait tout à 80% et même jusqu’à 100%, sans mutuelle ou presque. Les premières ont été créées pour la chirurgi...

le 26/06/2014 à 18:19
Signaler
On en reviens toujours a la même chose la CMU ....une plaie ,et pas avec le PS que cela va s'arranger ,d'ailleurs la droite en sont temps n'a pas fait grand chose non plus !

à écrit le 26/06/2014 à 14:08
Signaler
Combien de donneurs de leçons ici....qui ne connaissent même pas les vrais chiffres....qui font faire des travaux au black à la maison (ou pour réparer la voiture)...... qui modifient "un peu" les frais réels déclarés aux impôts pour gagner quelques ...

le 26/06/2014 à 16:36
Signaler
Chiche, montrez nous votre grande générosité : payez plus pour les autres et moins pour votre famille. Prenez en charge à 100 % une famille ensuite vous pourrez parler de ce que vous ignorez bien assis à votre bureau et probablement avec un emploi à ...

à écrit le 26/06/2014 à 10:29
Signaler
Pauvres malades , vous mettez en faillite notre système d'assurance maladie ... Le docteur B. va remédier à cette situation de plus en plus catastrophique .

à écrit le 26/06/2014 à 10:26
Signaler
Attaquons nous aux arrêts maladie : 4 jours de carence pour tous (y compris fonctionnaires), dont le 4e jour pris en charge par l'employeur, les 3 autres restant à la charge du malade ! Parallèlement, pas de prise en charge des jours de carence, ni ...

le 26/06/2014 à 12:23
Signaler
Si on suit vos idées pro patronales, de droite, j'espère que vous tomberez malade :)

le 27/06/2014 à 12:48
Signaler
D accord avec vous plus de contrôle des arrêts maladie long et court petit exemple un agent hospitalier ce fait contrôle suite à un arrêt de courte durée le médecin estime. Que cela est un arrêt injustifié !!! Cette personne ne reprend pas le travai...

à écrit le 26/06/2014 à 10:21
Signaler
Commençons par les cures : prévisibles, elles devraient être obligatoirement déduite des congés payés... ca dissuaderait ceux qui visent un 2e mois de congés payés !!

le 26/06/2014 à 10:46
Signaler
vous connaissez beaucoup de personne en arrêt maladie pour faire une cure ?

le 26/06/2014 à 12:07
Signaler
il devrait y avoir plus de contrôles pour les cures , avec des médecins complaisants !

le 26/06/2014 à 17:50
Signaler
+1 les cures sont trop souvent des vacances déguisées gratis!

le 27/12/2014 à 11:24
Signaler
les cures sont des vacances qui coûtent cher surtout lorsque l'on doit partir en été avec ses enfants. La sécu ne rembourse que les soins et une très petite partie des frais de logement et de trajet. De plus cela fait travailler beaucoup de monde. Qu...

à écrit le 26/06/2014 à 10:17
Signaler
Nous aussi on à des idées pour diminué le couts , un filtrage draconiens des frontières! les hôpitaux eux même commence a ce plaindre ...les gangs organisés sont bien connue de tous mais les grands penseurs du PS pré faire serré la vis aux Français ...

à écrit le 26/06/2014 à 9:30
Signaler
Oui à laisser mourir les français, bien entendu ceux du bas. Ça fait longtemps de Flamby y pense.

le 26/06/2014 à 12:48
Signaler
il n'aime PAS les Français !!!

le 28/06/2014 à 22:42
Signaler
quel "bordel" ! Personne ne comprend plus rien à rien...

à écrit le 26/06/2014 à 9:24
Signaler
OUI! l'assurance maladie a ses idées, mais elles ne sont pas les bonnes! diminuer à 3 jours un séjour pour accouchement, et puis quoi encore. ? Quid des hémorragies, des soins aux bébés et à la mère si épisiotomie etc! ensuite il faudra se rendre enc...

le 26/06/2014 à 12:09
Signaler
effectivement l'AME coûte des milliards mais silence il ne fait pas en parler

à écrit le 26/06/2014 à 9:20
Signaler
ET LE CURES THERMALES .VOIR LE NOMBRE DE VOISINS QUI Y PARTENT EN COUPLE tous les ans en guise de vacances selon les medecins 80% de complaisance. pourquoi les ayant droit cmu consomment ils plus de soins que les autres ? les 11 jours paternité pas...

le 26/06/2014 à 9:32
Signaler
Avec vos belles paroles je pense que vous avez détruit votre carte d'assurance maladie , si c'était le cas ça se saurait.

le 26/06/2014 à 15:37
Signaler
elle veut aussi ponctionner les frontaliers mais elle ne recupeera pas autant d'argent qu'elle le pensait: les frontaliers ne gagnent pas les memes salaires que les salaries francais soumis a l'ISF!

le 28/06/2014 à 10:40
Signaler
Erreur, ils contribuent ,eux aussi, au deficit en adherant automatiquement à la CMU en fin d‘activité sans avoir cotisé à la Secu.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.