"Paris devrait donner le bon exemple en matière budgétaire" (le président de la Bundesbank)

 |   |  481  mots
En France et en Italie, les gouvernements ont reconnu depuis peu la nécessité d'engager des réformes profondes et commencent juste à mettre ces mesures en application. En revanche, si l'Allemagne se porte bien, c'est grâce aux mesures prises au début des années 2000, estime Jens Weidmann. .
En France et en Italie, "les gouvernements ont reconnu depuis peu la nécessité d'engager des réformes profondes et commencent juste à mettre ces mesures en application". En revanche, "si l'Allemagne se porte bien, c'est grâce aux mesures prises au début des années 2000", estime Jens Weidmann. . (Crédits : reuters.com)
Interviewé par Le Monde, le président de la banque centrale allemande, Jens Weidmann, met en garde: "il est vain de chercher à gonfler l'activité économique, à court terme, avec des dépenses publiques".

"La France est un pays économiquement puissant, mais comme le dit lui-même le président Hollande : la France a des défis structurels à relever, elle doit redresser sa compétitivité et réduire le niveau très élevé de ses dépenses publiques".

C'est le bilan sans concessions de la politique économique française dressé mercredi par le président de la Bundesbank, Jens Weidmann. Dans une interview publiée par Le Monde, celui qui est également membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), n'a pas de doute sur la ligne que, dans un contexte de crise persistante dans la zone euro, le gouvernement français doit tenir:

"Paris devrait exercer son leadership en donnant le bon exemple, notamment en matière budgétaire", exhorte-t-il.

Tout en concédant que "le gouvernement français a commencé à le faire, par exemple avec le pacte de responsabilité et solidarité", il insiste:

"Il est important de continuer afin qu'une France renforcée puisse jouer son rôle au sein du moteur franco-allemand".

"Une croissance saine provient de l'innovation et de la compétitivité"

Car si la France n'est peut-être pas "l'homme malade de l'Europe" - expression dont le président de la banque centrale allemande dit se méfier -, Jens Weidmann estime néanmoins que dans des pays tels que "la France et l'Italie, les gouvernements ont reconnu depuis peu la nécessité d'engager des réformes profondes et commencent juste à mettre ces mesures en application".

Or, "une croissance saine provient de l'innovation et de la compétitivité des entreprises ainsi que de la productivité des travailleurs, et c'est ce vers quoi les pays membres doivent tendre", souligne le président de la Bundesbank, pour qui "si l'Allemagne se porte bien, c'est grâce aux mesures prises au début des années 2000".

"Les États particulièrement frappés par la crise et qui ont entrepris les réformes structurelles pour y parvenir profitent aujourd'hui du retour de la croissance". Mais "cela prend du temps et requiert une volonté politique
ferme", observe-t-il.

"La croissance devrait venir de l'intérieur"

S'il est donc "bien entendu essentiel que l'Allemagne prenne des mesures pour
soutenir la croissance", "il est vain de chercher à gonfler l'activité économique, à court terme, avec des dépenses publiques", met en garde Jens Weidmann, se disant "sceptique quant à l'idée que l'on puisse réclamer plus de croissance durable depuis
l'extérieur".

En tentant de s'allier pour réclamer à son pays plus de mesures favorables à la croissance, la France et l'Italie font donc fausse route, selon l'Allemand:

"La croissance devrait venir au contraire de l'intérieur : ce n'est ni aux gouvernements voisins, ni à la Banque centrale européenne (BCE), mais à chaque gouvernement de créer chez lui un environnement favorable à l'innovation des entreprises et à l'emploi".

>> Hollande demande à l'Allemagne "un soutien plus ferme à la croissance"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2014 à 14:40 :
l'allemagne nous rappelle les évidences de gestion. la france a le plus fort taux d'impôts, taxes.. qui tuent massivement l'emploi par la baisse du pouvoir d'achat et la hausse de scharges d'entreprises. tant que nous resterons étouffés d'impôts au niveau record d'europe, il n'y a aucune reprise possible, c'est la débâcle économique qui va se poursuivre. la seule solution est de baisser les dépenses publiques, et ça tombe bien, on a aussi le record, et de dépenses en gaspillages, gabegie... signalé par la cour des comptes...mais les élus refusent de se réformer et de réformer leur électorat que sont les fonctionnaires ....alors il crient contre l'europe, contre les banquiers à qui ils empruntent... pure diversion et destruction du pays
a écrit le 15/08/2014 à 12:49 :
...........autant demander au dernier de classe de réussir son année !!!!!
a écrit le 14/08/2014 à 21:57 :
Cela fait 40 ans que les élites de la France sont incapables de montrer l'exemple, sauf celui de ce qu'il ne faut pas faire ! Les Allemands croient que ça va changer avec les mêmes qui se maintiennent au pouvoir ? Mais ils sont encore plus gravement atteints que les actuelles élites françaises alors !
a écrit le 14/08/2014 à 17:10 :
La France est dans une situation désastreuse et en pleine récession! L'Allemagne compte 5% de chômeurs (contre 11%!!!) et a un budget EN EQUILIBRE. Il n'y a que les personnes ignares, ou de franche mauvaise foi pour prétendre que nous ne sommes pas les derniers de la classe........Et toute la Planète se moque de nous......
Réponse de le 15/08/2014 à 8:21 :
La dette de l'Allemagne représente 80% de son pib, sa consommation est atone, c'est le pays de l'Europe qui rejette le plus de CO2, elle exploite les travailleurs de l'est... qui donne réellement l'exemple?
Réponse de le 15/08/2014 à 16:10 :
Oui nous battons les Allemands en % du PIB puisque nous en sommes à près de 100%. Quant aux travailleurs de l'Est en considérant les situations économiques de leurs pays, ils sont très heureux d'avoir un travail rémunérateur.
a écrit le 14/08/2014 à 11:45 :
l'allemagne est en récession,nous pas!la france devrait envoyer des conseillers économiques a berlin pour les aider a se sortir de leur mauvaise passe!
Réponse de le 15/08/2014 à 2:44 :
Pas étonnant de voir ou nous en sommes quand on lit vos commentaires.
Continuer élu PS, je ne doute pas un seul instant de votre avenir au sein du PS.
a écrit le 14/08/2014 à 10:38 :
article très instructif , le ras le bol allemand des aides aux entreprises , le pacte des 50 milliards via les dettes c'est tentant , mais là cela irrite au plus haut point , déjà que la contribution a toutes ces rentes de situation n'ont jamais , jamais fait baisser durablement le chômage de masse , les allemands eux nous observent en haussant les epaules , lamentable ..
a écrit le 14/08/2014 à 8:04 :
La France est devenue par son administration un erxat de l ex URSS... Ce n'est plus le dictionnaire au service du système mais le système au service du fonctionnaire. Nous payons des impôts pour des administrations qui nous contraignent chaque jour un peux plus.
a écrit le 14/08/2014 à 7:53 :
le modèle économique allemand est déja cliniquement mort mais ils ne le savent pas!toujours plus de consommation,de voitures de produits industriels périssables?impossible,on touche les limites écologiques du système.la france avec son important réseau social et associatif a choisi la voie durable et le bien etre de ses citoyens.les profits immédiats ne sont pas tout dans une société!
Réponse de le 14/08/2014 à 8:57 :
vous me ferez toujours rêver...
Réponse de le 14/08/2014 à 10:49 :
Oui mais sans fric on ne va nulle part.
et pour payer le salaire et les grasses retraites à taux préférentiel de nos élus, il en faut des taxes...et donc il en faut des entreprises et des citoyens qui puissent payer ! CQFD. Franchement quand je lis ce commentaire.....
Réponse de le 14/08/2014 à 17:13 :
C'st la France toute entière qui et moribonde et ses citoyens sinistrés !
a écrit le 14/08/2014 à 0:03 :
Mais même s'il n'y a plus de fric, personne ne veut que la baraque à frites ferme. Personne. À commencer par les français eux mêmes, puis les voisins et aussi les africains. Et question réformes, c'est tous les jours en France. Je prends l'exemple de la boîte de ravioli. Grâce à l'Europe et à l'assemblée nationale, j'ai un tas d'information sur ma boîte de ravioli. Et on me garantit aujourd'hui que le pur bœuf est du bœuf. Ce n'est ni du cheval, ni de l'ours, ni de l'écureuil.
a écrit le 13/08/2014 à 23:39 :
Effectivement le vrai enjeu pour la France se sont les réformes structurelle qui aurait dû se faire depuis bien longtemps. Mais pour cela il faut un courage politique car la vrai question ce n'est pas Mrs hollande et valls c'est la capacité des français à accueillir des réformes. Depuis que je m'intéresse à l'économie à chaque réforme ou l'on demande de faire un effort, pour un meilleur équilibre budgétaire c'est toujours le corporatisme très français qui se montre. A non pas nous les patrons, à non pas nous les chemineaux, à non pas nous les enseignants .... Bref personne ne veut lâcher le morceau.
Il grand temps au delà des discours de revenir au fondement de la république: liberté égalité fraternité et j'ajouterai responsabilité! Mais qui serait élu avec un tel slogan?
C'est ce que bien d'autre pays on compris avant nous et que nous refusons d'en prendre conscience, jusqu'au jour ou nous ne pourrons plus faire autrement et de jour arrivera plus vite qu'on le pense.
Réponse de le 14/08/2014 à 9:32 :
Un seul pays fonctionne encore un peu en Europe, celui qui a la banque Européenne...chez lui, curieux non ? Qui a l'euro fort qui lui va comme un gant à cause de son modèle industriel -fait de grosses bagnoles polluantes qu'Angela va lobbyer à Bruxelles- et son ultra spécialisation en machine outils... , et qui vient nous dire avec cette Europe là de casser nos services publics que nous avons mis 50 ans à construire, au prétexte de je cite "réformer" ! Ca fait deux ans qu'Angela nous emmène bateau en refusant de dévaluer un euro trop fort pour nous, pourquoi rester dans ce foutoir européen tout de Babel des nationalismes qui nous ruine, pour faire plaisir aux US et aux allemands, c'est bien ce que vous voulez... ??? Sortons donc!
Réponse de le 14/08/2014 à 10:22 :
Si nous sortons de l' euro il est clair que nous pourrons encore moins payer notre déficit abyssal sur les marchés à coup d'emprunt non pas à 3% mais 8 ou 10 % ce qui est intenable et entraînerai la faillite quasi immédiate.
C'est justement les allemands aujourd'hui qui tienne l'Europe à bout de bras et qui sont le denier remparts contre l'extrémisme. On peut leurs dire merci. Et les féliciter pour la qualité de leur industrie reconnu dans le monde entier car faite par de très nombreusesPME (créatrices d'emploi et encourageant la redistribution des richesses et non par le social) et non par les grands groupes au contraire de la France.
Je crois qu'il fait savoir regarder la vérité en face, pour avancer et nous n'en sommes pas encore la malheureusement.
Réponse de le 14/08/2014 à 10:43 :
@Vincent mtp Vous gagneriez à lire Vincent BROUSSEAU ex économiste à la BCE à FRANCFORT et qui l'a... quittée pour rejoindre l'UPR... Vous pouvez lire utilement SAPIR et LORDON deux économistes hétérodoxes patentés sur les conséquences de la sortie pour la France de l'Union, agiter des peurs quand elles sont spéculatives et infondées ne sert à rien, vous y gagneriez en crédibilité.. Ce qui manque et c'est une constante dans les débats sur le net pour circonvenir les problèmes des français c'est bien comprendre qu'on leur a fait épouser la cause atlantiste contre leur gré en leur dissimulant les conséquences de cette orientation et cela par un manque de vision globale résultat d'une information biaisée.. La guerre en Ukraine et le rôle larvé joué par l'Otan en est l'illustration patente, la position économique actuelle de notre pays, le résultat délibéré.
a écrit le 13/08/2014 à 22:38 :
l'Allemage a une croissance faible, peu de chomage grace à une démographie catastrophique et donc moins de déficit pour le moment. elle a un taux de pauvreté élevé et commence à donner des ordres aux autres.
a écrit le 13/08/2014 à 19:57 :
a part l'industrie lourde et les voitures,quelles leçons avons nous a recevoir de l'allemagne?mauvaise bouffe,des gouts terribles pour les vetements,une industrie cinématographique a la traine de la notre(nos avons les meilleures comédies et les meilleurs comiques),une classe politique triste a mourir,angela n'a pas le swag quand elle s'habille ou quand elle rentre dormir dans son f3 particulier.bref les allemands ne font pas rever le monde,la france garde son aura
Réponse de le 13/08/2014 à 20:17 :
Vous oubliez une équipe de foot quadruple championne du monde....
Réponse de le 13/08/2014 à 20:27 :
Travail,famille ,patrie cela ne vas pas tarder,grâce aux feneants du PS
Réponse de le 13/08/2014 à 21:16 :
Et qu'est ce qui vous permet de dire que leurs goûts vestimentaires sont terribles? Le look de nos jeunes des banlieues est peut être plus classe? Et Hugo Boss, allemand faut-il le rappeler, c'est à vomir? Quant à la classe politique française, je suis d'accord avec vous, il y a de quoi rigoler tous les jours!
Réponse de le 13/08/2014 à 21:52 :
On dirait que tu n'as jamais mis les pieds en Allemagne, ni même dans un autre pays étrangers lointain.
Réponse de le 14/08/2014 à 8:34 :
@ &lu P.S.

Nous avons les meilleurs comiques dites vous . Bien sûr à vous lire on voit que vous en faites partie comme toute la joyeuse bande gouvernementale aux manettes.
Réponse de le 14/08/2014 à 8:59 :
Nous on a un président en scooter !
Réponse de le 14/08/2014 à 10:43 :
a élu PS , vous me faites rire quand vous comparez le cinema allemand et le cinema français ultra subventionné pour survivre et aux salles presque vide a 90% des sorties de films .. les allemands produisent certes moins mais plus de qualités et en prime ils n'imposent pas le consommateur pour soutenir des artistes exilés fiscalement grâce a la rente ainsi crée .. mais continuez vous etes comique vous meme.
a écrit le 13/08/2014 à 19:24 :
l'UPR avait raison quand ASSELINEAU écrivait que l'Europe aux mains des US est entretenue dans la ...division d'une Europe nationaliste pour laisser la mains aux américains sur tous les sujets de cette Europe, économie -traité euroatlantique imposé et à venir-, politique -voir actualité Ukraine- etc... Le seul parti qui proposait de sortir de cette Europe qui nous échappe, avait raison retenant l'option démocratique de la mise en jeu de l'article 50 du TUE, l'avez-vous entendu? Non, alors, pourquoi geindre...
Réponse de le 13/08/2014 à 19:57 :
ASSELINEAU est extraordinaire de perspicacité dans sa vulgarisation appliquée de "qui est aux manettes de l'Europe, pourquoi ça n'ira jamais et pourquoi on se fait emmancher"...et mon grand père l'eut approuvé qui disait " c'est pas quand on a fait dans sa culotte qu'il faut serrer les fesses". Mon grand père avait toujours raison d'ailleurs il a épousé ma grand mère, une maitresse femme, lucide elle aussi... Je tiens d'eux!!
a écrit le 13/08/2014 à 18:59 :
La réduction des dépenses publiques en commençant par le sommet de l'état, histoire de montrer l'exemple oui elle est indispensable ...Par contre il faut peut être une révolution en France pour commencer sur le sujet!!!
a écrit le 13/08/2014 à 18:41 :
Ils ont raison les allemands on a fait aucune réforme de notre bazar public depuis 25 ans
Heureusement qu ils sont pour nous le rappeler

Hollande et valls attendent la reprise comme les chefs d entreprise qui pleurniche quand ça va mal

Malheureusement quand on change rien rien ne change
Réponse de le 13/08/2014 à 21:06 :
Si quand on ne fait rien dans ce contexte, les choses empirent...
a écrit le 13/08/2014 à 18:30 :
Pas de leçon à recevoir du pays qui asphyxie toutes les nations européennes...
Reprenons vite notre souveraineté nationale !
Réponse de le 13/08/2014 à 19:23 :
Oui et vite maintenant
a écrit le 13/08/2014 à 18:25 :
L'Allemagne donne-t-elle l'exemple avec une dette qui représente 80% du PIB, une dépendance énergétique au gaz et au charbon, des émissions de CO2 énormes, une consommation atone... ? C'est l'hôpital qui se fout de la charité !
a écrit le 13/08/2014 à 18:16 :
Quel donneur de leçons , des pulsions de kapo..
a écrit le 13/08/2014 à 18:16 :
Il a totalement raison. Le taux de prélèvement que nous avons découle à la fois de l'endettement mais surtout du poids de la dépens publique. Nos entreprises sont pénalisées par ce boulet et le pouvoir d'achat des français qui est le moteur principal de notre économie est en berne. Tant la droite que la gauche, par populisme et surtout pour que les députés et sénateurs puissent conserver leurs sièges respectifs, ont fait de la cavalerie. Ces malversations continues nous ont plombé. Le seul moyen est de faire marche arrière, mais que peut-on attendre de partis totalement pourris ? Rien. Que peut-on attendre des extrêmes ? Encore moins que rien sinon le désastre car les "solutions" qu'ils proposent sont encore pires que la situation actuelle. Nous avons donc besoin d'un De Gaulle ou d'un Schroeder dont la seule ambition est la santé économique du pays. Nous en sommes loin avec Hollande et sa troupe de théâtre, qui nous annoncent le retournement de la courbe du chômage pour hier. Grotesques !
Réponse de le 13/08/2014 à 21:48 :
Je suis d accord
J espère que l UMP va nous proposer du neuf
Si Sarko revient avec ces copains genre chatel et ces petites entreprises ( actualités )

on va finir avec le FN et le FMI
a écrit le 13/08/2014 à 18:12 :
Pour l'instant Paris est loin de faire des efforts budgétaires. La dérive des opérations extérieures , la formation professionnelle qui gave les syndicats et promène des cadres en séminaire, le train de vie des élus et le gavage de prime de la haute fonction publique en sont les meilleurs exemples.
a écrit le 13/08/2014 à 17:48 :
La production de Trabant.
Il est en ou Arnaud Montebourg avec la nationalisation de Gandrange ?
L'extraction de charbon doit redevenir une priorité pour le gouvernement. Les pays frères attendent une France forte.
Réponse de le 13/08/2014 à 17:58 :
nationaliser? avec quel argent?
a écrit le 13/08/2014 à 17:45 :
Augmenter le nombre de députés et de sénateurs pour créer davantage de rapports blablablablablabl et multiplier les groupes de travail sur les thèmes d'actualité comme la place des marsupiaux dans la mondialisation ou les enjeux de la guerre en Ukraine face au changement d'habitat des populations de grands singes en Afrique.
Osons multiplier les groupes de travail. La démocratie se doit d'être plus efficace et plus participative comme le dit Karl plus haut.
a écrit le 13/08/2014 à 17:38 :
On devrait déduire les dépenses militaires et humanitaires de la France de son déficit (Mali, Libye, Côte d'Ivoire, Tchad, Afghanistan). L'Allemagne garde ses Euros, ne dépense que dans son intérêt et donne de précieux conseils.
Réponse de le 13/08/2014 à 18:12 :
@Alt
"L'Allemagne garde ses Euros, ne dépense que dans son intérêt et donne de précieux conseils". L'Allemagne est égoïste, profite de l'Europe, quant à ses "précieux" conseils... je ne dirai pas où ils peuvent se les mettre.
Je ne comprends pas qu'un seul Français accepte de tels commentaires allemands. Nous sommes un pays souverain et une telle ingérence est inadmissible. Ils font ce qu'ils veulent chez eux, on fait ce qu'on peut chez nous.
Réponse de le 13/08/2014 à 18:30 :
la prise en compte des dépenses militaires extérieures françaises (OPEX) au tchad, Mali, etc.. ne concernerait que 1 milliard d'euros, alors que l'écart sur notre cible de déficit public 2014 va avoisiner les 20 milliards ; la vraie différence est que l'Allemagne après 10 ans d'effort a réduit la part de dépenses publiques dans le PIB à 46%, alors qu'en France elle n'arrête pas d'augmenter et vient de franchir 57,1%
Réponse de le 13/08/2014 à 22:03 :
@JB38: en somme, c'est chacun sa m...., quoi. Suis assez d'accord avec cette idée, mais alors de quel droit notre capitaine de pédalo se permet de demander de l'aide aux allemands???
Réponse de le 14/08/2014 à 8:28 :
Tout le monde est égoïstes, (surtout les belles âmes universalistes bien hypocrites -type bobos ou intellos ou fonctionnaires, bref..) ce n'est donc pas un argument.

Sinon, de quoi se mêle la RFA ? De l'Euro, ne vous en déplaise..
a écrit le 13/08/2014 à 17:08 :
Un partenaire fiable c'est celui qui sait nous dire la vérité même si elle dérange.Nos amis allemands le font avec une extrême diplomatie et sans doute trop d'indulgence.

Les réactions franchouillardes et ouvertement germanophobes exprimées ci-dessous sont vraiment affligeantes!
Réponse de le 13/08/2014 à 18:06 :
@ La vérité fait mal
L'Allemagne, un partenaire fiable? L'Allemagne un partenaire qui profite de l'Europe, qui phagocytes ses partenaires. L'Allemagne, toujours nationaliste, revancharde veut gagner la guerre économique en Europe. Ce qu'elle n'a pas pu faire avec la guerre conventionnelle. Alors les conseils de cette Allemagne, ils peuvent rester outre-Rhin, nous ne sommes plus sous occupation allemande et le régime n'est plus celui de Vichy. Les franchouillards (les vrais Français)vous saluent bien.
Réponse de le 13/08/2014 à 18:26 :
@Bravo @JB38, l'Allemagne passager clandestin de l'Europe, rien d'autre, fichons le camp avant la ruine..
Réponse de le 14/08/2014 à 8:32 :
" L'Allemagne, toujours nationaliste, revancharde veut gagner la guerre économique en Europe. "

Et ?
A part les débiles, qui voudrait perdre la "guerre économique" ?



" L'Allemagne un partenaire qui profite de l'Europe"

Super, mais dernier déficit de la RFA : 190 millions d'Euros, PAS plus de 80 MILLIARDS comme chez les ploucs de franchouille..
a écrit le 13/08/2014 à 16:50 :
L'Allemagne profite de sa domination économique pour assécher les autres pays européens. Pourquoi les USA, UK, Japon,.. font tourner la machine à billet et pas l'UE ? Justement à cause du président de la Bundesbank.
Réponse de le 13/08/2014 à 19:28 :
TRES BIEN PARLE?A TROP ETRE VERTUEUX ONT VA MAL FINIR? AU PROFIE DE QUI???
a écrit le 13/08/2014 à 16:25 :
Peut-on comparer un coureur de fond avec un coureur de 100m,il demeure vain et stérile de comparer l'Allemagne et la France qui ont des objectifs diamétralement opposés économiquement et politiquement.Il faut pour cela comprendre le Volk allemand,nous nous dissolvons dans des concepts européanismes,atlantistes,mondialisme qui n'ont pas de prise outre Rhin dés lors qu'ils touchent aux fondamentaux de la nation.
Réponse de le 13/08/2014 à 18:29 :
@Kirk Et parce que nos homme politiques ne valent pas un biclou, et oublient commodément depuis toujours de nous dire où va la France alors qu'ils savent que c'est ...cuit, comme les italiens, les espagnols, tirons nous de cette Europe là....
a écrit le 13/08/2014 à 16:12 :
Je ne remets pas en cause seulement Hollande attention! le precedent a un bilan désastreux avec un accroissement de lam dette colossale dont 1\3 est imputable a la crise d après la Cour des comptes. Il faut réagir maintenant sinon on court aux désastres.
Réponse de le 13/08/2014 à 16:51 :
Nous proposons en mesure d'urgence au gouvernement une dexindexation des revenus , prestations sociales (retraite , rsa, assedic, allocations, pension invalidite), ainsi que du patrimoine mobilier et immobilier (montant 13%) augmentation tva a 33% sur equipement electro et voiture, nous traitons aussi avec valls le cadrage des manifs et du droit de greve
Réponse de le 13/08/2014 à 17:50 :
Il faut confisquer 100% des revenus des français, je l'ai toujours dit.
Le bonheur universel n'a pas de prix.
Une TVA à 100%
Une imposition sur le revenu à une seule tranche : 100%
Tout à 100%, c'est une question de solidarité.
a écrit le 13/08/2014 à 15:21 :
Au dela des droles de discours tenus ici, il est évident qu'on attend d'un état qu'il soit efficient (meilleur cout/qualité pour une prestation rendue). Et que dire de nos élites politiques qui ne comprennent rien à l'économie, heureusement que d'autres pays nous rappellent à l'ordre : l'argent ne tombe pas du ciel et il convient de l'utiliser avec discernement. Les allemands nous rappellent simplement que les français devraient d'abord balayer devant leur porte avant de se considérer comme élément moteur de l'Europe.... Quand à l'évasion fiscale, encore une fois, le montant de celle-ci ne permet pas de combler le déficit abyssal : plus de 1900 milliards en 2013.... et l'argent récupéré par le trésor n'est valable qu'une seule fois : on ne récupère pas 80 milliards tous les ans. Donc pas de pouvoir d'achat redistribué, à moins d’être sacrément myope : en 2015 le montant de l'évasion fiscale ne dépassera pas 1 ou 2 milliards, soit rien en comparaison des 2000 milliards. La réforme de l'état est indispensable, n'en déplaise à ceux qui se plaignent des allemands, de l'europe, si vous préférez travailler pour payer un déficit, vous l'expliquerez à vos enfants qui seront au chomage, qui n'auront plus d'éducation valable, ni de soins, et les services publics seront devenus payant
a écrit le 13/08/2014 à 15:18 :
Bon, j'ai été censuré: normal... mais j'ai des excuses, je suis d'une région où on appelait les Allemands autrement et où ils n'ont pas laissé que des bons souvenirs. Alors j'ai un peu de mal avec la façon dont ils nous traitent aujourd'hui... Même si maintenant c'est pas pareil, on est copain et gna-gna-gna gna-gna-gna.. Cependant ça n'empêche pas beaucoup de Français de penser que les Allemands se posent un peu trop en donneurs de leçons. Tout ne va pas bien chez eux non plus et personnellement, j'aimerai qu'il en soit rendu compte, objectivement, plus souvent. Les performances des constructeurs de voitures allemandes, le "miracle" économique allemand, la "rigueur" allemande etc...A force c'est suspect...
Réponse de le 13/08/2014 à 20:10 :
@JB38 Vous le ressentez dans vos tripes mais sachez que c'est voulu, informez-vous ailleurs, Agoravox, Les Crises, Voltaire du Net, aalin BENAJAM, un must, lisez les économistes hétérodoxes, Sapir, Lordon etc ...L'information redescend dans l'arborescence de l'AFP, canalisée, info aux ordres, pas plus, pas moins.. Ca fait longtemps que je ne me prends plus le chou avec l'info mainstream, ensuite perle parmi les perles, il reste ce parti l'UPR, vous semblez le mériter....
Réponse de le 14/08/2014 à 8:38 :
"on appelait les Allemands autrement"

Les frisés ? Les boch ? Les fridolin ? Les doryphore ? Les hun ?
Bon, je suis a court..
a écrit le 13/08/2014 à 15:18 :
Incroyable de lire les commentaires du type "on n'a pas de lecons à recevoir..." L'égo français dans toute sa splendeur. La France est un des moutons noirs de l'Europe, il faut l'admettre, 5 M de chômeurs, une croissance nulle, une dette qui augmente, des dépenses publiques délirantes et absurdes, un manque de logements flagrant, une immigration non controlée...... Les pays en croissance ont raison de nous faire la morale
Réponse de le 13/08/2014 à 15:39 :
en croissance ?? rappelez nous la croissance de l'Allemagne en 2013 ?
celle ci n'est effectivement pas très bien placée pour faire la morale au reste de l'Europe, et est ce constructif et collaboratif ?
Réponse de le 13/08/2014 à 17:42 :
pourtant la croissance allemande bat de l'aile en ce moment, tous les derniers indicateurs prévoit une fin d'année difficile pour l'Allemagne.
Réponse de le 13/08/2014 à 18:18 :
@Bien dit
"Les pays en croissance ont raison de nous faire la morale"....
Toute l'Afrique va donc bientôt nous faire la morale, les pays du golfe, Quatar en tête, autant de pays en croissance et parfaitement démocratique... Ca va pas bien dans la tête? S'il y avait une morale en économie, ça se saurait, le monde serait un tout petit peu différent et les richesses un tout petit mieux réparties...
Réponse de le 13/08/2014 à 20:02 :
La diférence ne s'est pas faite sur la croissance, mais sur la maitrise des dépenses publiques. En fait la croissance de la France a été supérieure à celle de l'Allemagne sur la période entre 2001 et 2013, le PIB a progressé de 38% en valeur en France, contre 30% Outre-Rhin. En outre, les Allemands partaient de plus loin. En 2001, leur déficit public atteignait 3,1% du PIB, contre 1,5% en France à l'époque. Depuis, la situation s'est diamétralement opposée. L'Hexagone affiche un déficit de 4,3% en 2013, tandis que nos voisins sont en léger excédent.Le secteur Public français pompe 57% de la richesse nationale, alors que c'est redescendu à 46% en Allemagne; c'est bien pourquoi ils nous conseillent amicalement de faire quelque chose avec les dépenses publiques
Réponse de le 13/08/2014 à 20:07 :
Je parlais pays en croissance en Europe(surtout All et GB)
Réponse de le 13/08/2014 à 20:27 :
Allemagne = 0,3% de croissance en 2013, c'est Byzance !
a écrit le 13/08/2014 à 14:39 :
Pour résumer ce que j'entends autour de moi:
"Commencent à nous faire vraiment chier les boches"
Réponse de le 13/08/2014 à 14:49 :
C'est sûr, ils mettent le doigt là où ça fait mal... La cigale et la fourmi, vous connaissez?
Réponse de le 13/08/2014 à 14:53 :
peut convaincant
Réponse de le 13/08/2014 à 15:22 :
C'est plutôt les "blaireaux" dans votre genre qui commencent à nous faire chier. Faites fonctionner un peu votre cerveau, arrêter de vous plaindre et retrousser vos manches et ça ira mieux en France. Ce sera plus constructif et efficace que de constamment chercher des coupables aux malheurs de la France.
Réponse de le 13/08/2014 à 15:24 :
@#JB38
Je sais, et je pensais même être censuré.
J'ai d'ailleurs envoyé un autre commentaire dans lequel je dis trouver normal d'être censuré.
NB: Ce qui n'empêche pas que c'est ce que j'entends... et bien pire encore...
Réponse de le 13/08/2014 à 16:24 :
Ce n'est pas très poli car si on connaît bien les allemands ce sont des bosseurs et nous plutôt des profiteurs.
Leur mode de pensée n'est pas le même que le notre, de tous temps ils ont été habitués à obéir ( parfois hélas) et à travailler sans se poser de questions. En France si on a pas tous les avantages exorbitants auxquels "nous avons droit' on ne lève pas le petit doigt. Le résultat est sous nos yeux.
Réponse de le 13/08/2014 à 16:47 :
ce sentiment commence à apparaitre dans les conversations en France. Mais, il est plus fort dans le reste de l'Europe. Au cours de mes différents voyages pour mes affaires, la pensée que beaucoup émettent c'est que l'Allemagne a perdu la guerre mais aujourd'hui ils reprennent leur revanche sur le terrain économique.
Réponse de le 13/08/2014 à 17:53 :
@jb38
Je vois que vous ne connaissez pas les blaireaux qui sont des animaux très intelligents. Les insulter sans les connaître,c'est s'injurier soi-même.
Je suis ensuite assez vieux pour que mes manches soient certainement plus usées que ne le seront jamais les vôtres.
Pour les reste en ce qui concerne les Allemands, je me passe de leurs conseils.
Sur le fond, ils restent nationalistes et revanchards.
Réponse de le 13/08/2014 à 17:56 :
je suis frontalier, travaillant en Allemagne depuis de nombreuses années, et je peux vous rassurer, la plupart d'entre eux nous méprise, sauf quand il s'agit d'exporter chez nous.
Réponse de le 13/08/2014 à 18:27 :
J'ajoute que le succès des Allemands ne repose pas tellement sur leur travail, comme on pourrait le penser, mais sur une prise de risque proche de zéro dans tous les domaines.
Réponse de le 13/08/2014 à 18:34 :
@JB38 17.53 Ils tiennent les rênes parce que les Hollande et Sarkozy sont des atlantistes qui ont vendu la France à l'Europe US en nous promettant tous les jours des lendemains meilleurs, quelle farce, ce n'est plus de circonstance de rester dans cette Europe qui nous ruine et pour suivre en larbin les guerres de l'Otan!!
a écrit le 13/08/2014 à 14:17 :
Les chiffres de la croissance du deuxième trimestre en France et dans l’ensemble de la zone euro, qui seront connus demain, vont certainement confirmer la faiblesse de l’activité économique européenne et ne devraient pas éloigner les inquiétudes sur un possible risque déflationniste. L'embargo russe n'est-il pas venu au meilleur moment pour nous.
a écrit le 13/08/2014 à 14:09 :
Commençons par lutter "véritablement et concrètement" contre l'évasion fiscale tous azimuts (60 à 80 mds € /an). Et notre impôt sur le revenu va s'alléger sévère, ce sera autant de pouvoir d'achat rendus aux français modestes. Qui plus est, le déficit commercial de notre pays pourrait s'annuler du coup !
Mais c'est un sport national pour "nos riches", pas chez les allemands, car trop respectueux des règles ! Là est, aussi, est la différence ...
Réponse de le 13/08/2014 à 14:48 :
Schumacher habite en Suisse.
Réponse de le 13/08/2014 à 15:13 :
@Epicurien
Faut pas rêver, les impôts ne baisseront pas même en cas de fin de l'évasion fiscale. La France est tellement endettée, et on a tellement besoin d'argent ((retraites, fonctionnaires, sécu...) que ca ne changera rien du tout...
Réponse de le 14/08/2014 à 8:40 :
"Commençons par lutter "véritablement et concrètement" contre l'évasion fiscale tous azimuts (60 à 80 mds € /an)."

Vous ne pouvez "lutter" contre des gens qui fuient le pays.. Ca n'a aucun sens..


" ce sera autant de pouvoir d'achat rendus aux français modestes."

"Rendu" ????????
a écrit le 13/08/2014 à 14:03 :
Propos de propagande libérale que ne renierait pas Mr Gattaz.
a écrit le 13/08/2014 à 13:56 :
La croissance Allemande vient principalement d'un parasitisme des économies voisines, profitant des politiques budgétaires expansives de ses voisins pour exporter de façon excessive et prédatrice.

Alors effectivement l'Allemagne est plus compétitive, il serait donc intéressant que le partage des richesses dans ce pays se fasse un peu plus en faveur des salariés.

Mais Weidmann aime cette société version 19ème et souhaite l'imposer à toute l’Europe.

A partir de là, son analyse est pertinente, mais il ignore volontairement cette situation qu'il pose comme un fondement non négociable.

Son Europe ne peut être qu'inégalitaire au service d'une bourgeoisie, et au mépris des droits sociaux.

Il n'est pas élu et se pose au dessus des gouvernements, posture bien dangereuse.

Weidmann uber alles?
Réponse de le 13/08/2014 à 14:29 :
J'abonde.
Au demeurant, dans notre monde "démocratique" que nous essayons de vendre à tous "les bons sauvages", plus personnes ne s'étonne de voir des fonctionnaires faire la leçon à des élus du peuple.
Alors messieurs les dignes représentants de la techno-structure bancaire, on aurait apprécié vos visions prophétiques lors de la crise bancaire de 2008 qui nous maintient dans le marasme actuel !
Comme on dit à certains animaux qui grognent, à la niche !!!
Réponse de le 13/08/2014 à 15:06 :
propagande:
partages tes nombreux droits sociaux avec les indiens et les chinois et ouvre tes yeux
a écrit le 13/08/2014 à 13:52 :
si les français sont humainement et économiquement si pitoyables que les allemands aillent en vacances ailleurs, nous pourrons alors peut-être avoir des places à prix décents
Réponse de le 13/08/2014 à 15:03 :
tu te rends compte de l’aberration de tes propos ? même si ils sont lies un expérience personnelle. La france reste admirée mais pas pour sa politique économique
Réponse de le 13/08/2014 à 15:14 :
quel argument dites donc!
Réponse de le 14/08/2014 à 9:01 :
" La france reste admirée mais pas pour sa politique économique"

AH AH AH AH !! 99% de l'humanité ne sait pas ou se trouve la France sur une carte, et à part dire que "Paris est la Capital de l'Amouuuuur", n'a rien à dire dessus, la France ne jouant aucun rôle dans leur vie..

Faudrait peut être redescendre sur terre et arrêter de croire tous ce que les gens de gauche vous racontent, hum..
a écrit le 13/08/2014 à 13:50 :
On a besoin d un président ayant du courage pour annoncer des mesures difficiles , les français y sont prêts alors il doit faire le job sans penser a 2017
a écrit le 13/08/2014 à 13:49 :
que l'allemange intervienne en cas de meutres de masseset on reparlera des comptes de l'Etat
a écrit le 13/08/2014 à 13:49 :
l'Allemagne est le problème de l'Europe. Elle déstabilise les économies de la zone euro avec ses excédents commerciaux trop importants.
a écrit le 13/08/2014 à 13:44 :
La France - Impôts, taxes, assistanat, immigration galopante. Elle est foutue................. il ne faut plus faire d'études, mais rester au maximum en bas de l'échelle. C'est le """ JACKPOT""" Bingo....ho, ho, ha, ha ha!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 13/08/2014 à 13:39 :
En tout cas les portiques n'ont pas été détruits outre-Rhin... Toute la différence avec la France qui ne fait qu'avancer à reculons. N'en déplaise à ceux qui il y a 100 ans auront crié : tous à Berlin ! Les Socialistes continuent méthodiquement leur oeuvre de sape..
a écrit le 13/08/2014 à 13:37 :
En passant, il est bon se rememorer que la fonction publique allemande est passee a 42h / semaine.
Mais ca n'a aucun relation de cause a effet bien entendu.
Réponse de le 13/08/2014 à 14:02 :
Aucune, effectivement !
Réponse de le 13/08/2014 à 15:05 :
tres bon !
+1
a écrit le 13/08/2014 à 13:34 :
il a raison,il faut réduire la dépense publique:commençons par diminuer de moitié les plus de 200 milliards d'aides aux entreprises,et rendons la moitié aux citoyens français!
Réponse de le 13/08/2014 à 13:47 :
Les entreprises ne demandent rien à condition qu on leur réduise massivement les cotisations sociales patronales, mais pour cela il faut remettre le fameux modèle français qui est en faillite
Réponse de le 13/08/2014 à 14:45 :
Et ensuite nous pourrons taxer cet argent aux citoyen français, pour pas qu'ils ne s'enrichissent sur le dos de l'Etat. La boucle sera bouclée !
Réponse de le 14/08/2014 à 0:52 :
Si vous supprimez les cotisations patronales, alors vous versez cette somme aux salariés, pourquoi croyez vous que le "SMIC" suisse est à 4000.- ? Parce que le suisse de base doit se payer SA prévoyance, SA retraite, SA mutuelle, que c'est une arnaque sans non ... Et qu'en Suisse payez 4000.-/mois une personne c'est pour être caissier chez Migros ou Coop et encore ... Un ingénieur va taper dans 10,000.- /moisvoir plus, c'est ce que paye en France (et même moins) une entreprise pour un ingénieur. Vous acceptez alors de versez les cotisations patronales dans le salaire de vos employés ? Réfléchissez à ce vous écrivez ...
Réponse de le 14/08/2014 à 8:57 :
"200 milliards d'aides aux entreprises"

Qui n'existe que dans votre tête.. L'Etat est totalement ruiné, et serait bien incapable de trouver 200 milliards.. Même pour les banques, on n'a pas dépassé 8 milliards, à rembourser en plus !
a écrit le 13/08/2014 à 13:32 :
En terme de gouvernance (fusion commune et comcom), de democratie (principe de subsidiarite, federalisme), de gouvernance politique (respect du deficit), l'Allemagne a sur la France un guerre d'avance, une fois de plus.
Et les commentaires pretentieux et fanfarons n'y changeront rien.
Réponse de le 13/08/2014 à 14:45 :
ça doit être l'explication au 250 milliards de différence de balance commerciale entre la France et l'Allemagne. MDR
Réponse de le 13/08/2014 à 14:45 :
ça doit être l'explication au 250 milliards de différence de balance commerciale entre la France et l'Allemagne. MDR
a écrit le 13/08/2014 à 13:19 :
je suis d accord avec le president de la Buba mais l Allemagne n'est pas rose non plus
a écrit le 13/08/2014 à 13:15 :
Bien entendu on ne croit pas un mot des inepties de ce personnage. L'Allemagne est en effet le pays de la grosse magouille, il ne peut l'ignorer, caché derrière son discours de banquier central. Nous verrons lors des stress bancaires puis des analyse de sociétés que la cascade des combines est un écheveau inter-minable dans ce pays. L'Allemagne de Merkel sera obligée très vite de compter moins sur ses voisins et plus sur son économie pour assurer sa croissance... sans oublier d'éviter de polluer puisque désormais existent des normes que chacun se doit de respecter.
Réponse de le 13/08/2014 à 13:30 :
Faire la lecon aux Allemands, vous craignez du haut de votre tour d'ivoire. On se demande bien pourquoi Votre Suffisance n'est pas aux affaires, avec elle tout serait regle en 2 secondes, ridicule.
Réponse de le 13/08/2014 à 13:44 :
c'est vrai que les allemands ne nous donne jamais de lecons depuis 2 siècles
Réponse de le 14/08/2014 à 8:53 :
"c'est vrai que les allemands ne nous donne jamais de lecons depuis 2 siècles"

Oui, et faire l'autruche s'est toujours mal terminé pour la France, rappel..
a écrit le 13/08/2014 à 12:35 :
Les français n'ont pas de leçons à recevoir des allemands,ils ont déjà dit en 2005 et 2014 qu'ils ne voulaient pas d'une Europe germanique attention au tsunami de la troisième secousse!
Réponse de le 13/08/2014 à 12:51 :
Merckel se plaint des étrangers qui arrivent par la France !! tiens je croyais qu'elle voulait accueillir de nombreux étrangers ! mais ce seraient pas les Bons ??
a écrit le 13/08/2014 à 12:24 :
On ne peut que saluer les paroles de cet homme. Hollande n'a fait aucun réformes structurelles permettant de relancer le pays et repartir sur de nouvelles bases. Il n'a rien fait tout court. Le Pacte de Responsabilité est évasif. L'Allemagne ne nous aidera pas donc à nous de nous retrousser les manches (même si cela doit coûter à chacun y compris moi). Le temps de réformer ce vieux pays est venu sinon on va vers une explosion de notre "fameux" système social.
Réponse de le 13/08/2014 à 12:44 :
Il a fait plus que 10 ans de pouvoir UMP, si vous étiez honnête vous l'admeteriez sous sourciller.
Je ne vous ferais pas la liste des reformes mises en oeuvre.
Réponse de le 13/08/2014 à 12:50 :
C'est maintenant?
Qui a gonflé démesurément la dette de la France?
Réponse de le 13/08/2014 à 13:32 :
"Il a fait plus que 10 ans de pouvoir UMP", du délire total..!
De quelle réforme parlez vous, de la couleur des voitures du président ???
Depuis Mitterrand, principal artisan de la ruine de la France, aucune réforme "structurelle" n'a été faite. Chirac s'est contenté de dormir sur les ruines de tonton, Sarko, plus de bla bla que de réformes, quant à l'actuel, c'est une erreur de casting qui va nous coûter cher.
Réponse de le 13/08/2014 à 13:36 :
Sarko le nerveux velleitaire est pleinement responsable, plus encore le sont ceux qui ont vote et revotent pour lui. Mais ca ne disculpe pas Hollande qui ne peut pas ignorer le besoin de reforme et ne le fait pas, c'est en cela qu'il est coupable.
Coupable de faire le dos rond, de quemander une obolle de credit au la BCE que ses successeurs rembourseront, au lieu de mettre a la diete ca cleintele electorale : la fonction publique. Et tous ca, au mepris du bien commun de la majorite des Francais.
Réponse de le 13/08/2014 à 13:47 :
pourquoi certains pays ont refusé l'euro mark?
Réponse de le 13/08/2014 à 15:23 :
les faits, rien que les faits : Cice, marché du travail, retraites, transition énergétique, reforme territoriale, pacte de responsabilité, reforme de la justice, financement des entreprises et de l'innovation...
on peut les juger mauvaises mais les reformes sont là, nombreuses, et numériquement plus importantes que sous les précédentes mandatures, le nier est de la pure mauvaise foi ou un aveuglement partisan
Réponse de le 14/08/2014 à 8:51 :
"Qui a gonflé démesurément la dette de la France?"

Nous vivons dans un système socialiste. La dette ? Mais vous croyez que le fric que donne à 60/70% des français l'Etat tombe du ciel ?
a écrit le 13/08/2014 à 12:22 :
C'est bien grâce a ses pays voisins en relative bonne santé que l'Allemagne a pu mettre a profit "ses reformes" qui lui ont permis la réunification et par la suite continuer son petit jeu de parasite pour vivre sur le dos de l'Europe!
Réponse de le 14/08/2014 à 8:49 :
"C'est bien grâce a ses pays voisins en relative bonne santé"

Grotesque : les voisins sont en décadence depuis des décennies et l'Europe est en train de s'effacer de la carte du monde. Il est loin le temps ou la seule GB avait la taille des USA ! Vive le socialisme, donc..
a écrit le 13/08/2014 à 12:17 :
A partir du moment où France, Allemagne, Italie etc partagent la même monnaie la croissance viendra de tous les pays partageant cette même monnaie.
C'est encore une manière pour l'Allemagne de rejeter toutes les responsabilités sur les autres pays. A force de jouer perso et de se poser en donneur de leçons perpétuel, l'Allemagne va finir par lasser tout le monde. L'Allemagne ne doit pas oublier qu'au début des années 2000 c'est elle qui était l'homme malade de l'Europe et que si aujourd'hui elle est en meilleur santé grâce à ses réformes c'est parce que les autres pays européens l'ont accompagnées en menant des politiques favorisant la croissance. Mais dans 5 ans ,10 ans ou en sera l'Allemagne. Tout change très vite en économie !!!!!!
Réponse de le 13/08/2014 à 13:44 :
Rien du tout, les autres pays ont mene des politiques clienteliste a coup de primes, de reduction d'impot ... ce qu'on appele politicardement 'soutenir le pouvoir d'achat'. Et cela a credit, ca n'est rien d'autre qu'hypothequer l'avenir de la generation future qui paiera la dette.
Schroeder a herite d'Allemagne endette par la reunification, la renovation des infrastructure est-allemande, le systeme d'assistanat est-allemand, a impose un big-bang social qui l'ont fait passer pour un social-traitre, aux yeux des ideologues de bas-etage de la gôche. Aujourd'hui l'industrie allemande est competitive malgre un Euro fort et les negociations salariales du moment produisent des hausses de salaire consequentes (+3,+4%) sans compter les interessements sur benefices.
Bizarrement en Alsace, beaucoup cherche a vendre les bien immobilier aux Allemands dont connait le pouvoir d'achat, on tente de faire venir les touristes allemands car il peuvent depenser, allez comprendre....
Réponse de le 13/08/2014 à 13:53 :
"l'Allemagne va finir par lasser tout le monde"
Je souris doucement tellement je ne partage pas cette observation "de posture"

Il est vrai que les p.i.g.s peuvent avoir une opinion négative de l'allemagne. Les résultats sont qu'ils ont entamé des reformes drastiques que la france ne fait qu'effleurer. Je pense très précisément au code du travail et aux régîmes de retraites multiples.

Oui la situation économique des pigs est loin d’être rétablît mais sur le long terme (20 ans) cela va marcher.
Pendant ce temps des espagnoles et italiens trouvent du travail en allemagne et au royaume uni (little madrid a berlin par ex).
Pas idéal c'est sur mais compare avec les indiens ou chinois qui migrent pour travailler. Oui certains européens doivent remettre en cause leur train-train. L’équilibrage des ressources sociales c'est maintenant, lol.

La france, économiquement, lasse déjà beaucoup de monde au niveau européen et mondiale.
A noter que ce n 'est pas incompatible avec son attrait historique continu.
a écrit le 13/08/2014 à 12:15 :
Cadrage serré, le centre de visage au tiers droit du cadre, le regard en haut de l'image, orienté vers le coin bas gauche du cadre, donc opposé au sens de lecture.
Une image parfaite comme dans une pub ou au cinéma.
Mais la peur se lit au fond de son regard!
Réponse de le 13/08/2014 à 21:55 :
qu'il est ce Jens Weidmann
a écrit le 13/08/2014 à 12:14 :
les allemands prennent de plus en plus l'habitude de faire des commentaires sur la politique des autres pays européens.
Réponse de le 13/08/2014 à 12:30 :
Ils ne font pas que des commentaires, il font la politique de l'Europe pour leur gueule.
Réponse de le 13/08/2014 à 15:30 :
Et que devraient-ils faire selon vous? Fermer leur gueule et appliquer sans questions ce Paris leur demande de faire? C’est bien Français comme point de vue ça. Hautain et arrogant.
a écrit le 13/08/2014 à 12:09 :
"La zone euro va mieux" il commence avec un mensonge... la suite est du même tonneau.
a écrit le 13/08/2014 à 12:06 :
encore une claque pour les pieds nickelés hollande, valls et consorts. La risée en Allemagne de l'équipe de bars cassés. OUT .
Réponse de le 13/08/2014 à 12:55 :
De bars cassés.... interessant
a écrit le 13/08/2014 à 12:04 :
Il est complètement irresponsable à cause de lui l'Europe est en train de couler.
Réponse de le 13/08/2014 à 12:42 :
Mais ne soyez pas naïf c'est le but recherché par la grande Allemagne,réveillez vous sinon on va se retrouver comme en 40........
a écrit le 13/08/2014 à 12:00 :
il n'a pas à donner des ordres à la France; Paris devrait sortir de l'euromark.
a écrit le 13/08/2014 à 11:44 :
La France est une Ferrari conduite par des aniers.
Réponse de le 13/08/2014 à 12:01 :
Et l'Allemagne est une charette couduite par des pilotes de course.
Réponse de le 14/08/2014 à 8:43 :
Une ferrari passé de la 4éme à la 9éme place en 30 ans, avec un pouvoir d'achat/niveau de vie qui est de plus en plus pourri (25 ou 35 au monde seulement..)
a écrit le 13/08/2014 à 11:40 :
Alors quand va-t-on enlever le budget Militaire du budget global de la France ? L'Allemagne qui regarde le monde à feu et à sang depuis le petit bout de sa lorgnette sans intervenir et en continuant de commercer tranquillement, ferait bien d'y réfléchir un peu ! C'est scandaleux ce manque de réaction devant tous ces drames humanitaires, elle qui devrait, avec son passé et son histoire, s'insurger et aider...
Réponse de le 13/08/2014 à 12:19 :
L’Allemagne est tout simplement devenue une nation de petit boutiquiers qui ne veut fâcher personne de peur de perdre des clients.
Réponse de le 13/08/2014 à 13:58 :
ridicule, on croit entendre un drone des think-tank de la gauche francaise qui botte en touche sur les reformes nécessaire.
(ndlr: la droite francaise de ferait pas mieux)
Réponse de le 13/08/2014 à 15:33 :
ah les fameuses reformes nécessaire, le délitement de l'État Social vous pouvez le dire, soyez honnête,
on voit ou ça mène l'europe, une politique mortifère qui fonctionne à crédit de toute façons
Réponse de le 14/08/2014 à 8:41 :
"Alors quand va-t-on enlever le budget Militaire du budget global de la France ? "

On pourrait aussi changer le nom "impôt" en "allocation", comme ça, pouf, les gens qui payent seraient heureux et les impôts n'existeraient plus !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :