Allemagne : la croissance mollit selon l'OCDE

L'OCDE, qui chaque mois établit un "indicateur composite avancé" censé signaler avec six mois d'avance les retournements de conjoncture, a noté qu'en Allemagne, cet indicateur ne cessait de décliner depuis plusieurs mois.
Dans l'ensemble de la zone euro, l'indicateur s'est établi à 101,0 points en juin. Selon l'OCDE, il affiche deux mois consécutifs de recul: -0,04% en juin, -0,02% en mai.
Dans l'ensemble de la zone euro, l'indicateur s'est établi à 101,0 points en juin. Selon l'OCDE, il affiche deux mois consécutifs de recul: -0,04% en juin, -0,02% en mai. (Crédits : reuters.com)

"Inflexion négative" de la croissance. Voilà à quoi l'Allemagne fait désormais face, a estimé l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dans un contexte économique peu dynamique en zone euro.

Un indicateur en baisse depuis plusieurs mois

L'organisation internationale d'études économiques, qui chaque mois établit un "indicateur composite avancé" censé signaler avec six mois d'avance les retournements de conjoncture, a noté qu'en Allemagne, cet indicateur ne cessait de décliner depuis plusieurs mois.

   Lire La "locomotive allemande" de l'Europe plus que jamais à l'arrêt

L'indicateur pour l'Allemagne s'est établi à 100,2 points pour le mois de juin, en baisse de 0,23% sur un mois. Il avait déjà reculé de 0,19% en mai, 0,14% en avril, 0,09% en mars et 0,03% en février.

   Lire La prévision de croissance allemande revue à la baisse pour 2013 et 2014

"Dynamique de croissance stable" en France

Pour la France, l'indicateur composite avancé s'est établi à 100,4 points, en très faible hausse (+0,01%). Il a légèrement progressé depuis le début d'année et l'OCDE estime que le pays connaît une "dynamique de croissance stable".

Dans l'ensemble de la zone euro, l'indicateur s'est établi à 101,0 points en juin. Selon l'OCDE, il affiche deux mois consécutifs de recul: -0,04% en juin, -0,02% en mai.

La zone euro sort d'un deuxième trimestre plus faible que prévu, marqué notamment par un retour en récession de l'Italie. Le chiffre du produit intérieur brut (PIB) de la zone est attendu jeudi, tout comme ceux de ses deux principales économies (France et Allemagne).

"Infléchissement" temporaire pour le Japon

Dans le reste du monde, l'OCDE estime que le Japon connaît lui aussi un "infléchissement" de la croissance, mais juge qu'il sera temporaire, tandis que les États-Unis sont dans une dynamique "stable".

   Lire Le Japon compte sur les femmes et les immigrés pour relancer son économie

Du côté des émergents, le Brésil souffre toujours d'une croissance inférieure à sa tendance de long terme, alors que l'Inde bénéficie au contraire d'une "inflexion positive" de son activité.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 12/08/2014 à 15:23
Signaler
Il est probable que l'Allemagne soit en déflation sur 2014 et que notre pays ait une croissance de 0 ou de 0,1 sur l'année, loin des 0?5 pourtant revisités depuis les 1% prévus. Nos voisins peuvent décaler leur cycle de quelques années mais n'échapp...

à écrit le 12/08/2014 à 11:14
Signaler
l Allemagne a semé l'austérité en Europe et récolte la crise.

à écrit le 12/08/2014 à 9:30
Signaler
Dans le contexte actuel avec les graves crises a l Est il ne faut pas s´attendre à un miracle ! La machine exportatrice allemande devra aussi se serrer la ceinture !

à écrit le 12/08/2014 à 0:25
Signaler
L'Allemagne va mal depuis le fin de l'année dernière, rien à voir avec l'Ukraine. Le pdf lisible sur le site OCDE montre que l'indicateur composite avancé mensuel de l'Allemagne regresse depuis 5 mois: janvier 100,9 > 100,9 > 100,8 > 100,6 > 100,4 ...

à écrit le 12/08/2014 à 0:21
Signaler
L'Allemagne est en fait le moins mauvais élève de la classe européenne mais ce n'est pas un bon élève. Hors zone euro, les autres pays occidentaux vont tourner autour de 2% de croissance en 2014, trois fois plus que nous...

le 12/08/2014 à 0:28
Signaler
Normal, la plupart courent après leur PIB d'avant la crise, pas nous.

à écrit le 12/08/2014 à 0:18
Signaler
L'Allemagne est morte, vive l'Allemagne. La Merkel et sa BCE nous aurons bien gonflé avec leur 3% et leur ""je vous interdit de relancer votre économie"". Sarko, t'es prêt à acceuillir ta grande copine qui sera bientôt au chomage?

le 12/08/2014 à 7:59
Signaler
rassurez vous madame merkel prépare sa sortie vers la retraite et elle pourra se vanter d'avoir réussi là ou d'autres ont echoués alors qu'elle conduisait son pays vers le marasme avec la crise européenne ou elle a un impact très négatif sur son écon...

le 12/08/2014 à 9:45
Signaler
Apprend à écrire français. Tu confonds phrase et paragraphe. C'est illisible et incompréhensible

à écrit le 11/08/2014 à 17:01
Signaler
"l'Inde bénéficie au contraire d'une "inflexion positive" de son activité." Normal, elle vient de refuser un libéralisation de son marché et plus généralement de la mondialisation. Si nous voulons nous aussi avoir en Europe une "inflexion positive",...

à écrit le 11/08/2014 à 16:52
Signaler
Quand les parasites rende exsangue leur hôte, soit ils se trouvent un nouvel hôte, soit ils périssent avec leur hôte

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.