Kerviel sera fixé le 4 septembre sur sa demande de sortie de prison

 |   |  377  mots
Condamné définitivement à cinq ans d'emprisonnement dont trois ferme, Jérôme Kerviel purge sa peine depuis mi-mai à Fleury-Mérogis (Essonne). Il avait obtenu le 1er août son placement sous bracelet mais le parquet d'Evry avait immédiatement fait appel de cette décision d'un juge d'application des peines.
Condamné définitivement à cinq ans d'emprisonnement dont trois ferme, Jérôme Kerviel purge sa peine depuis mi-mai à Fleury-Mérogis (Essonne). Il avait obtenu le 1er août son placement sous bracelet mais le parquet d'Evry avait immédiatement fait appel de cette décision d'un juge d'application des peines. (Crédits : reuters.com)
L'audience de la cour d'appel de Paris s'est tenue à huis clos dans l'après-midi. L'avocat général a requis le maintien en détention de l'ex-trader, selon ses avocats.

La cour d'appel de Paris s'est penchée ce mardi sur une éventuelle libération sous bracelet électronique de Jérôme Kerviel, l'ancien trader de la Société Générale condamné pour avoir causé une perte de 4,9 milliards d'euros à la banque. Ce dernier sera fixé sur son sort le 4 septembre prochain.

L'avocat général a requis sans surprise le maintien en détention de l'ex-trader, ont indiqué à la presse ses avocats à l'issue d'une audience qui s'est tenue à huis clos et en l'absence de l'intéressé.

Bracelet électronique

Condamné définitivement à cinq ans d'emprisonnement dont trois ferme, Jérôme Kerviel purge sa peine depuis mi-mai à Fleury-Mérogis (Essonne). Il avait obtenu le 1er août son placement sous bracelet mais le parquet d'Evry avait immédiatement fait appel de cette décision d'un juge d'application des peines. Cet appel étant suspensif, l'ancien trader est resté en prison.

Son avocat, David Koubbi, avait exprimé "dépit et consternation" après cet appel, soulignant que son client "ne présente strictement aucun danger" et que son dossier "respectait parfaitement les conditions requises".

Jérôme Kerviel a notamment présenté "une promesse d'embauche dans une société respectable", a expliqué Me Koubbi à l'appui de sa demande, en précisant que son client disposait également d'un appartement. Un placement sous bracelet électronique lui permettrait "d'aller travailler et de rentrer à son domicile le soir", avait résumé l'avocat.

Après un périple pédestre ultra-médiatisé en Italie pendant lequel il avait fait planer le doute sur son retour en France, Jérôme Kerviel avait été interpellé à Menton (Alpes-Maritimes) le 18 mai et rapidement transféré à Fleury-Mérogis.

Nouvelle échéance en septembre

La Cour de cassation avait confirmé en mars la condamnation de l'ex-trader à sa peine de prison mais annulé les dommages et intérêts prononcés par la cour d'appel de Paris fin 2012, qui correspondaient à la perte déclarée par la banque, soit 4,91 milliards d'euros.

Ce volet sera rejugé devant la cour d'appel de Versailles à partir de septembre. Jérôme Kerviel et ses soutiens y voient une justification de leurs accusations contre la Société Générale de manque de contrôle et d'encouragement à la prise de risques inconsidérés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2014 à 11:49 :
JEROME JE SUIS TRES HEURUEX POUR TOI QUE TU PUISSES SORTIR DE PRISON????LES BRACELETS SOUS PEU TU POURRAS LES PLACER DANS UN COFFRE FORT A LA SOCIETE GENERALE???TU Ne PAIERAS PAS DE DROITS DE GARDE?????FELICITATION UN ANCIEN DE LA BAQUE ET DE LA BOURSE
a écrit le 27/08/2014 à 9:49 :
Il faut arreter avec cette histoire, il mérite entièrement la prison, il a mis en jeu des milliers d´emplois et le savait pertinemment! La question dans cette affaire est plutot quand ses superieurs et la banque seront jugés! Ses superieurs sont tout aussi coupables davoir fermé les yeux et méritent la meme chose! La banque, une énorme amende! Qu´il arrete de faire son caliméro et que ses camarades soient eux aussi jugés! Point!
Réponse de le 27/08/2014 à 13:30 :
SGE33 JE PENSE QUE VOUS NE FAITES PAS¨PARTIE DE LA SOCIETE GENERALE DE GIRONDE????IL SEMBLE QUE VOUS NE CONNAISSEZ PAS CE METIER DE BOURSIER SINON VOUS POUVEZ M'INTERROGER ?JE ME FERAI UN PLAISIR DE VOUS FAIRE CONNAITRE CE BEAU METIER DE BOURSIER??A TRES BIENTOT DE VOUS LIRE CORDIALEMENT A VOUS
a écrit le 26/08/2014 à 17:57 :
lui, aumoins il n'a pas insulté Taubira ,parce qu'alors là , la justice ne réponds plus de rien
a écrit le 26/08/2014 à 17:40 :
c'est la aussi une blague,il a pas tué, ni attaqué une personne, il n'était pas directeur de banque qui a fait banqueroute, ni responsable de l'amiante, pas plus du sang contaminé ou de la vache folle, donc, il restera en prison
Réponse de le 26/08/2014 à 23:39 :
il faut etre un truan pr ne pas faire de prison
a écrit le 26/08/2014 à 17:07 :
Quand on lit certains commentaires, on comprend que ce n'est rien, de créer des préjudices à nos sociétés qui se chiffrent en milliards, et de jouer au loto le job de 100 000 personnes..Libérez Caliméro!
Réponse de le 27/08/2014 à 7:04 :
La vrai question est de savoir pourquoi il est le seul à payer. Il n'a été que la main, mais oû était la tête ?
a écrit le 26/08/2014 à 16:58 :
Épilogue d'une triste histoire ... ou pas ?

Le cas de ce Monsieur et de ce qu'il a symbolisé restera, à coup sûr, comme l'incarnation de la plus grosse arnaque nationale de ces dernières années.
Non, il ne s'agit pas du montant, en Milliards, des pertes occasionnées !!
Comment peut-on absoudre l'entreprise où aucuns contrôles n'empêchent ce type d'errements ?
Comment un système judicaire, parmi les plus efficaces et les moins corrompus de la planète, arrive à condamner le salarié aussi lourdement, là où, malgré ses égarements, il était aussi une victime d'une organisation et de processus déficients de l'entreprise ?
Au nom de quelle raison d'Etat, au nom de quel intérêt général, absoudre l'entreprise et tout faire porter sur le salarié ?
Encore un mystère pour lequel il faudra attendre quelques décennies avant de connaitre le fin mot de l'histoire.
Ces dernières années, peu de jugements ont été annulés. Mais il y en a eu quelques-uns. La preuve que la Justice n'est pas infaillible.
Réponse de le 26/08/2014 à 17:41 :
+100. Bien résumé. Jéjé est un bouc émissaire.
Quand, je pense au Dr C... et au fils du ministre des affaires étrangères qui se la coule douce; normal ?
Réponse de le 26/08/2014 à 23:41 :
ça n'existe plus
Réponse de le 28/08/2014 à 17:47 :
non c'est honteux mais il n'y a plus de justice DE nos jours -
a écrit le 26/08/2014 à 16:40 :
vous oublié Cahuzac le grand gagnant du maelstrom politique actuel ! qui devrait avoir deux bracelets ...bonne nouvelle pour Jérôme !
a écrit le 26/08/2014 à 15:38 :
Au mois, il ne sera plus a la charge du contribuable, Sarkozy devrait aussi bénéficier du bracelet électronique !
a écrit le 26/08/2014 à 14:08 :
Enfin une bonne nouvelle
a écrit le 26/08/2014 à 10:56 :
A coup de milliards des banques qu'ils dirigent, les dirigeants s'exonèrent de procès et à ce jour n'ont donc jamais été en prison. le trader lui fait une faute professionnelle eux non?
a écrit le 26/08/2014 à 10:54 :
Condamné 3 ans, il n'aura même pas fait 6 mois. La justice est bafouée.
Réponse de le 26/08/2014 à 15:15 :
C'est la banque qui devait être condamnée, et le contribuable devrait encore payer pour le garder en prison ! non le bracelet avec GPS est la solution à cette peine. Système à appliquer plus largement, les prisons sont déjà pleines.
Réponse de le 26/08/2014 à 17:56 :
Vidons les prisons et tout ira mieux ! drole d'idée. Il doit s'acquitter de sa peine , bien legere :5 millions d euro truandés par jour de prison !!!
Réponse de le 26/08/2014 à 20:52 :
il n y a plus de place en prison et la justice est en vacances !!!!
a écrit le 26/08/2014 à 9:17 :
Pourquoi ne pas vouloir qu'il sorte avec un bracelet? Incompréhensible! Ce n'est pas un assassin et ne présente donc aucun danger. On libère des violeurs, des assassins qui dès leur sortie recommence! La justice n'est pas la même pour tout le monde !
Réponse de le 26/08/2014 à 10:25 :
Entièrement d accord d autant que tout le monde sait qu'il n'est pas le seul dans cette affaire
Réponse de le 26/08/2014 à 14:10 :
Tout à fait d'accord : n'encombrons pas les prisons de gens qui ne présentent aucun danger pour autrui.
Réponse de le 28/08/2014 à 17:48 :
+ 1

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :