Les Français s'attendent à une nouvelle baisse de leur pouvoir d'achat en 2015

 |   |  234  mots
Près d'un français sur cinq (18%) déclare être à découvert tous les mois, contre 15% en 2013.
Près d'un français sur cinq (18%) déclare être à découvert tous les mois, contre 15% en 2013. (Crédits : reuters.com)
D'après une étude CSA-Cofidis, les Français disent avoir constaté une baisse de leur pouvoir d'achat en 2014. Ils anticipent une nouvelle dégradation de celui-ci l'année prochaine. Pour compenser, ils se tournent vers de nouveaux modes de consommation.

Le nouveau baromètre CSA-Cofidis sur les Français et le pouvoir d'achat n'augure rien d'encourageant. 63% d'entre eux considèrent que leur pouvoir d'achat a baissé au cours des 12 derniers mois et ils sont 58% à s'attendre à une nouvelle détérioration de leur pouvoir d'achat dans les 12 prochains mois. Ils estiment qu'il leur manque 464 euros en moyenne pour boucler leur fin de mois et vivre correctement.

Hausse des découverts bancaires

Conséquence: près d'un français sur cinq (18%) déclare être à découvert tous les mois, contre 15% en 2013, dans une précédente étude. Ils sont un sur deux à reconnaître avoir connu un épisode de découvert sur l'année, alors que cette proportion n'était que de 39% l'année dernière. "Cette situation s'observe dans toutes les catégories et montre qu'aucune d'elles n'est désormais à l'abri", précise CSA.

Face à cette situation, piocher dans son épargne reste la solution privilégiée (48%), devant un changement des habitudes de consommation (36%) et le recours à un crédit (7%), souligne l'enquête.

Le marché de l'occasion

Parmi les postes de dépenses qui font les frais des arbitrages des consommateurs, les loisirs (53%) et l'habillement (53%) arrivent en tête. L'alimentation (21%) et l'énergie (17%) sont également citées. Les Français déclarent être de plus en plus nombreux à user de nouveaux modes de consommation comme le marché de l'occasion (68% des Français), ou les vide-greniers (64%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2015 à 14:13 :
ON N'A PAS FIN DE D'AVOIR DES SURPRISES : COMME ALAIN MINC JE PENSE QUE LA DROITE DOIT POUVOIR PERCE EN 2017...
a écrit le 15/09/2014 à 22:03 :
Pour ma part c'est pas compliqué; je suis fonctionnaire et n'est pas changer de travail. En revanche cette année sur ma feuille d’impôts mon salaire était inférieur a l'année dernière. En gros on ne s'attend pas à une baisse elle est déjà là car le coût de la vie n'a pas baissé bien au contraire...
a écrit le 15/09/2014 à 18:05 :
...et de plus en plus, faut pas rêver
a écrit le 15/09/2014 à 14:55 :
On voit bien le régime de bourreau à la caucescu... on tire sur les auto écoles! les jeunes, on augmente la pauvreté! ça c'est du pouvoir d'achat!
On entend dire 60% contre la baisse, à quand une pétition?
a écrit le 15/09/2014 à 14:23 :
On parle pouvoir d'achat et on annonce une baisse de salaire pour les jeunes, voilà l'esclavagisme d'Etat par les boomers... et chauffeur au sénat 6000 euros, c'est un emploi réservé? Il existe des ingénieurs qui gagnent le tiers pour 50h... c'est quoi la justice? Le mérite?
Réponse de le 15/09/2014 à 18:07 :
ne confondez pas "boomers", trop facile, avec CEUX QUI DECIDENT CA, qui FONT LES LOIS à l'encontre de l'Humain ! en l'occurence , ici jeunes, ou plus vieux !
Réponse de le 15/09/2014 à 19:02 :
"CEUX QUI DECIDENT CA" : Trop facile de se cacher derrière quand on vote pour être exonéré d'impôt au titre qu'on a 3 enfants de plus de 50 ans ou qu'on est célibataire... mais veuf. Idem pour les pensions indexées sur l'inflation (qui serait un moindre mal si l'inflation ne profitaient pas aux retraités jouant les pauvres avec leurs petites pensions mais leurs grosses rentes immobilières)...
Les politiciens ne sont que des pantins prenant les décisions favorables pour le plus grand nombre : Nous sommes dans une démocratie universelle, ils n'ont aucune chance d'être élu sinon.
a écrit le 15/09/2014 à 13:50 :
Pour le pouvoir d'achat, le chômage et la pauvreté ne sont jamais traités, ainsi nombreux sont ceux que le régime a empêché d'accéder à la vie active. On nous fabrique des chômeurs à vie... et on a 50% d'abstention!
a écrit le 15/09/2014 à 13:50 :
le socialisme c'est la mutualisation de la médiocrité . On a ce que l' on mérite avec nos syndicats qui vivent de la fonction publique , le chancre de la France .
a écrit le 15/09/2014 à 13:35 :
Revenu gelé depuis 4 ans, un enfant de plus à la fac depuis cette date, impôts qui, entre la multitude de mesurettes fiscales et les mesures anti-familles a plus que doublé, ce qui va entraîner mécaniquement une hausse de la taxe d'habitation. Oui, je m'attends à une nouvelle baisse du pouvoir d'achat. Pendant ce temps là, notre gouvernement multiplie les aventures militaires, va devoir aider les milliers d'agriculteurs ruinés à la suite de la guéguerre des sanctions qu'il a jugé bon de lancer avec la Russie, détruit notre crédibilité dans le domaine des exportations d'armements, un des rares où nous restions un peu performant, met en place une réforme scolaire à 800 millions (c'est son estimation, donc sous-évaluée). On a de quoi s'inquiéter.
a écrit le 15/09/2014 à 13:21 :
Et pendant ce temps là il n'y a jamais autant de milliardaires en France. L'austérité n'est pas pour tout le monde !
Réponse de le 15/09/2014 à 18:10 :
BIZARRE , HEIN? comment se fait-il ?? !
a écrit le 15/09/2014 à 13:18 :
Pour le pouvoir d'achat, peut-on expliquer les employés à 60h au smic, on trouve des avocats, des ingénieurs, des agriculteurs, est-ce juste?
a écrit le 15/09/2014 à 13:06 :
Par ordonnance suite a la baisse de l'inflation ponction exeptionnelle de 6, 68% sur les plans d'epargne logement le 01 11 2014
a écrit le 15/09/2014 à 13:02 :
Ils sont INCOMPÉTENTS pour gérer un budget, piloter une administration, alléger les couts de l'état,
Ils sont COMPÉTENTS pour la magouille, entretenir des réseaux de personnes incapables, parler pour ne rien dire, gérer le temps en ne faisant rien, s'enrichir directement grace à nos impots et taxes.
Réponse de le 15/09/2014 à 18:11 :
Tout à fait ça
a écrit le 15/09/2014 à 13:02 :
Pour la question du pouvoir d'achat, il faut examiner la politique de salaires de l'Etat, des subventions et savoir pourquoi on embauche des ingénieurs au smic selon les témoignages en ligne avec une industrie bas de gamme?
a écrit le 15/09/2014 à 12:45 :
Forcément le pouvoir d'achat baisse, on fait du chômage et de la croissance nulle. C'est un système idiot! Et comment expliquer que des formations sont payantes pour les étudiants et d'autres sont rémunérées, par exemple 1700 à l'éna... c'est juste ça?
a écrit le 15/09/2014 à 12:03 :
Voila ce qu'on peut appeler un pouvoir qui fait les poches de la population: chômage et pouvoir d'achat en baisse! Cela fait d'ailleurs plusieurs ânées... depuis 2007 la consommation baisse et montent les prix administratifs comme les factures. On tire sur les auto-écoles, on oublie que les riches bénéficient de niches défiscalisées. On parle d'une réforme des 35h, c'est pour ceux qui font des mots croisés au travail?
On parle d'une politique d'un million d'emplois, on oublie que les boomers ont des factures avec leur dette et leur désindustrialisation. On oublie les jeunes qui ne peuvent accéder à la vie active après leurs études... voila un régime bourreau!
Il parait que clerc huissier à bac+5 ça gagne 1554 net, prof 1467 brut, professeur de bridge 2100 net, greffier bac+2 1445, poissonnier 2400 net, soldat 1400 net, bibliothécaire 2300 brut, agriculteur à 60h 1650 net, ingénieur 2000 net à 50h, technicien bac+2 1600 brut, agent de voyage 2700 net, taxi 2100 net, boucher 2100 net, ostréiculteur après cap 3200 net, crêpier 2700 net, tabac 3400 net, fleuriste 1700 net...
alors le mérite c'est quoi? On fait dans l'économie des valeurs de mort... on rémunère le vice comme la cigarette et pas les fleurs! On fait dans l'Europe bourreau du genre humain!
Eh les gars, c'est de la balle, l'arnaque sociale entre les riches et les fonctionnaires, les salariés sont esclaves!
Réponse de le 15/09/2014 à 18:15 :
vous n'avez pas encore remarqué que le " MERITE", est mort depuis un moment, celui ci ne paye PLUS! il n'y a plus que la médiocrité, l'hypocrisie, le vol, les fourberies, mensonges...ça, ça paye, il n'y a qu'à prendre pour exemple la caste politique.
a écrit le 15/09/2014 à 12:03 :
Vive le modèle japonnais!
Source Marc Fiorentino chronique du 12 sept.-14
Le Japon préfigure ce qui va nous arriver en Europe.
Une dette abyssale 240% du PIB, une déflation, une croissance zéro, un chômage bas 3.7%, une baisse du yen, une démographie en chute, un PIB par habitant qui augmente, un pays très riche, une hausse de la TVA, pour réduire le déficit.
Finalement : sans démographie pas de croissance, pas de chômage, plus de déficit mais pas d’inflation, moins d’argent pour tous mais plus d’argent pour chacun. Et un vieillissement accéléré de la population.
Si on compare cette situation à celle de la France aujourd’hui, quelles sont les différences ? Un chômage élevé et qui augmente en France, une population qui croît et une TVA qui n’a pas augmenté. Donc il suffit de bloquer toute immigration pour s’aligner sur le Japon et d’augmenter la TVA en France. Et ça peut durer encore quelques décennies avant que le pays ne soit plus constitué que part quelques milliers de centenaires richissimes…
Question polémique : Pour les retraités c’est finalement plus sympa que ce que cherchent à faire tous nos gourous qui ne rêvent que de croissance et d’inflation pour continuer impunément leur gabegie et conserver leurs prébendes tout en euthanasiant les retraités… Non ?
a écrit le 15/09/2014 à 12:02 :
Où est le problème ? "Les ménages français sont aujourd'hui les moins endettés d'Europe. Or, une économie qui ne s'endette pas suffisamment, est une économie qui ne croit pas en l'avenir, qui doute de ses atouts, qui a peur du lendemain. C'est pour cette raison que je souhaite développer le crédit hypothécaire pour les ménages". (Sarkozy 2007)
Réponse de le 15/09/2014 à 13:42 :
Pour s'endetter, il faut avoir de la visibilité. Je l'ai fait, pour acquérir mon logement (primo accédant comme on dit, à 50 ans passés). Mais quand à la suite d'une multitude de mesurettes, votre impôts double, que tout augmente mais que votre revenu est gelé depuis 4 ans, que vous ne savez pas ce qui va vous tomber dessus, sur le prix du gaz et de l'électricité, sur la fiscalité, etc... Vous pouvez même regretter de vous être endetté, même si cette attitude logique au niveau individuel est néfaste au niveau collectif.
a écrit le 15/09/2014 à 10:36 :
Qui ne sait pas ce qu'il faut faire pour redresser l'économie de la France ?
Tout le monde a dit ou formalisé ce que la France de vait faire comme réformes pour relancer son économie. Seul le gouvernement ne veut pas écouter et reste sur ses positions en ruinant le pays. SEUL. Mais pourquoi ces gens là ne veulent pas un pays qui retrouve son "aura" et qui dégage de la valeur ajoutée. Ils n'ont meme pas compris qu'ils pourraient recommencer à faire du social (du vrai) si la France retrouavit une économie saine.
Mais un journaliste récemment n'a t il pas dit en privé (mais cela est connu de tous maintenant) qu'il n'y a avait au gouvernement actuel qu'une personne capable de gérer son ministère c'est Fabius. Les autres continuent à faire de la politique politicienne sans s'occuper réellement de réformes. Attendons encore deux ans qu'ils repoussent toutes les décisions pour leur successeur !! Mais le problème est qu'ils recommenceront à "foutre le bordel via les grèves, qui est leur grande expertise voire la seule"
a écrit le 15/09/2014 à 10:30 :
je fais partie de cette catégorie de "riches" qui gagnent 2 x le salaire moyen. Lorsque j'ai commencé à travailler, avec ce type de salaire on vivait très bien même en région parisienne.
Aujourd'hui, les impôts et taxes directes représentant 25 % (un quart !) de mon salaire mensuel et ayant des doutes quant au financement de ma retraite dans une quinzaine d'années, je vis dans un studio de 30 m2, j'ai remplacé l'esthéticienne par un épilateur made in china, je ne vais plus chez la manucure, j'ai réduit le nombre de visites à la coiffeuse, même lorsque j'ai rendez vous avec un client j'évite le tailleur d'ailleurs j'ai recommencé une activité abandonnée par ma grand mère: je fais mes fringues.
Autant de personnes que j'ai mis au chômage. Et ce n'ai pas fini : au vu des perspectives je sais que je ne resterai pas en France pour ma retraite, trop cher avec un revenus qui diminuera de 50 % à ce moment là.
Réponse de le 15/09/2014 à 17:02 :
L'activité crée l'activité n'est pas une loi de l'économie connue de bons nombre de nos ménargots... on voit un peu des gens qui râlent dans les sondages en ligne, seulement, des professions qui manifestent, seulement, vous n'êtes pas une grande fortune à niches et vous n'avez pas la sécurité d'emploi... vous payez le déficit. Vous signez la pétition pour le déficit?
a écrit le 15/09/2014 à 10:01 :
L'occasion : moins de TVA pour notre cher Etat dépensier !

A quand une taxe sur les achats d'occasion mes chers énarques ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :