"Détournements de fonds" au Sénat : quels élus UMP seraient concernés ?

 |   |  417  mots
Mediapart évique des chèques douteux de l'URS signés entre fin 2009 et début 2012 à destination de plusisuer ssénateurs UMP.
Mediapart évique des "chèques douteux de l'URS signés entre fin 2009 et début 2012" à destination de plusisuer ssénateurs UMP. (Crédits : reuters.com)
La justice enquêterait sur de possibles faits "de détournements de fonds publics" et " blanchiment" du groupe UMP au Sénat, selon Mediapart. Le quotidien en ligne a reconstitué une liste d'une dizaine de sénateurs UMP qui feraient partie des destinataires.

Une partie de l'argent du Sénat aurait "fuité sur les comptes personnels de sénateurs UMP", selon le pure player Mediapart. Cela aurait été fait grâce à des "canaux de dérivation que la justice est en train de mettre au jour".

Le journal en ligne, explique que "selon l'un des circuits utlisés, des fonds du groupe UMP sont allés dans le plus grand secret alimenter une association baptisée URS (Union républicaine du Sénat, structure quasi fantoche au service d'anciens giscardiens et centristes)". Cette dernière les aurait "redistribués à certains de ses membres sous forme de chèque ou d'espèces, sans contrepartie connue", explique le site.

Longuet et Gaudin figureraient parmi les destinataires

Mediapart assure avoir reconstitué une partie de la liste des sénateurs qui figureraient parmi les destinataires de "chèques douteux de l'URS signés entre fin 2009 et début 2012", pour un total avancé de "200.000 euros". Chacun aurait touché entre 2000 euros et 27.000 euros:

  • Jean-Claude Gaudin, chef du groupe UMP au Sénat.
  • Gérard Longuet, ancien ministre de la défense du gouvernement Fillon.
  • Jean-Claude Carle, vice-président du Sénat et trésorier du groupe UMP.
  • Hubert Falco, ancien secrétaire d'État sous la présidence Sarkozy et maire de Toulon.
  • René Garrec, membre du Comité de déontologie parlementaire du Sénat.
  • Joël Bourdin, membre de la commission interne chargée de contrôler les comptes du Sénat.
  • Gisèle Gautier, sénatrice 2001 à 2011, ancienne présidente du droit des femmes.
  • Gérard Dériot.
  • Roland du Luart, vice-président de la commission des finances.
  • Ladislas Poniatowski

Mediapart ajoute que "le fondateur et président de l'URS, le sénateur UMP Henri de Raincourt, aurait bénéficié, à un moment donné, d'un virement bancaire de 4 000 euros par mois". Enfin selon les informations du pure player, son collaborateur Michel Talgorn aurait "encaissé 25 000 euros de chèques de l'URS en 2011 et 2012".

Des élus UMP seraient auditionnés par la justice

D'après les informations du média d'Edwy Pleynel, "les principaux élus UMP bénéficiaires devraient être auditionnés d'ici quelques semaines". Et ce, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte, dont Le Parisien révélait en mai certains détails et qui porte sur des possibles faits de "détournements de fonds publics", d'"abus de confiance" et de "blanchiment".

Le quotidien national évoquait alors des soupçons portant sur "près de 400.00 euros ponctionnés dans les caisses du Sénat".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2014 à 17:34 :
mediapart veut sauver le soldat hollande
Réponse de le 17/09/2014 à 12:38 :
Mais bien sur, comme ils ont voulu sauver Hollande avec l'affaire Cazuhac...
Je suis épâté par les gens comme vous, votre partisanerie vous amène à trouver un complot derrière chaque mise en cause de vos champions. Et je suis sur que ces partisans sont une des principales causes de la déliquescence de la politique dans ce pays.
Il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut voir.
a écrit le 16/09/2014 à 16:34 :
et dire, qu'on nous pressure à mort! pendant que ces messieurs s'en donnent à coeur joie! jusqu'à quand, allons nous laisser faire???? !!!!!
a écrit le 16/09/2014 à 16:17 :
la France a fini par selectionner une caste politique non seulement pourrie, mais aussi bénaficiant de l'impunité, et surtout d'une totale incompétence : on ne peut pas en même temps magouiller pour piquer les fonds publics, et s'occuper de son pays.
Réponse de le 16/09/2014 à 19:24 :
réélu par le peuple comme certains maires de grandes villes ou députés.
Alors a qui la faute ?
a écrit le 16/09/2014 à 16:09 :
Ils ne doivent pas être si peu à avoir piquer dans la caisse ! Ces P. qui traquent les "voleurs de " chômeurs et d'assistée", qui demandent des salaires de misère pour le peuple, qui nous étranglent avec les impôts; Tous les jours, c'est un nouveau scoop, ces personnages sont des imposteurs, ils ne sont pas dignes de représenter les français.Tout partis politiques confondus, d'ailleurs.
Réponse de le 16/09/2014 à 16:30 :
oui, c'est une affaire d'égoût, d'asticots grouillants, de putréfaction ! désolé pour l'image, mais c'est tout à fait cela.
a écrit le 16/09/2014 à 15:54 :
il FAUT tout simplement SUPPRIMER le sénat, TOUT ces FAINEANTS nous coutent trop chers.
a écrit le 16/09/2014 à 15:50 :
Le mieux est de supprimer le sénat, un centre gériatrique , qui ne sert à rien.
Une loi arrive au Sénat elle est refusée, elle repasse devant l'assemblée nationale, elle est adoptée. Assez de ces professionnels de la politique, peu importa que cette information soit vrai ou fausse...réduisons nos élus au strict nécessaire.
a écrit le 16/09/2014 à 15:43 :
Encore une affaire qui va faire "pschitt" ,les politiques étant rarement inquiétés,car de toute façon au sénat tout le monde dort mais n'oublie pas d'en "croquer".
a écrit le 16/09/2014 à 15:04 :
Les indemnités non-imposables ne leur suffisent pas, il faut encore qu'ils piochent dans la caisse. Prédateurs sans vergogne des deniers publics.
Réponse de le 16/09/2014 à 16:32 :
indemnités non imposables, toutes sortes d'avantages, etc, etc , en plus, on vole! bravo! les loosers mafieux.
a écrit le 16/09/2014 à 14:31 :
cela va s'arranger ! c'est une tempête dans un verre d'eau .
a écrit le 16/09/2014 à 14:22 :
Ne votons plus, que pour des candidats bénévoles, il y a plein de personnes qui pourraient faire beaucoup mieux.
C'est vrai que l'exercice de la responsabilité est difficile, mais CELA SUFFIT....... la politique ne doit pas être ce à quoi nous assistons.
a écrit le 16/09/2014 à 14:22 :
faut bien rembourser la dette de Sarkosy !!!
a écrit le 16/09/2014 à 14:22 :
Etonné non je dirais même seulement ceux la. nous avons dans notre chère république bannière des politique menteurs magouilleurs et corrompus autant à droite qu'à gauche en passant par les petits partis qui se gavent de l'argent public. le tout est de savoir si la justice est capable de faire un ménage honnête c'est à dire les inexigibilité à vie ou le citoyen doit il s'en occuper en descendant dans la rue et balayer à coups de pieds au cul cette classe pourrie dans SON ensemble.
a écrit le 16/09/2014 à 14:21 :
voilà où passe le fric!! à gerber!
Réponse de le 16/09/2014 à 15:58 :
beaucoup ont encore en mémoire le cadeau de madame la ministre pour le leader de la cgt pour avoir fait voter FH
a écrit le 16/09/2014 à 14:21 :
Difficile à croire qu'ils aient pris de tels risques pour des sommes aussi grotesques... Bravo la manip d'intox des médias de goche!

Et si on fouillait du côté des élus CGT des comités d'entreprise de nos grandes sociétés publiques??
Réponse de le 16/09/2014 à 15:29 :
en effet grotesques...vu les revenus 2000 euros c'est pas grand chose...encore une belle manipulation des média comme il le font avec thevenoud qui paie ses impots en retard depuis 3 ans(il attend que le fisc fasse le calcul et le relance) mais il paie quand même chaque année...et les médias font croire qu'il ne paie pas depuis 3 ans...en fait les plus gros menteur sont les media il semblerait...du moment que ça fait vendre...
a écrit le 16/09/2014 à 14:19 :
"René Garrec, membre du Comité de déontologie parlementaire du Sénat" !!! mouahahah...
a écrit le 16/09/2014 à 14:18 :
Les réflexes de l'UMP sont normaux. Pourquoi en faire un tel débat..?? On les connait, non..??
a écrit le 16/09/2014 à 14:15 :
Tous les politiciens qui doivent être IRRÉPROCHABLES ne doivent plus avoir la possibilité d'avoir un mandat quelque soit la faute commise. Les présidents du Sénat comme de l'Assemblée ne font par travail.Ils doivent suspendre les "suspects" et s'ils sont "lavés de tous soupçons" ils les ré intègrent.
QUE CES MESSIEURS QUI VIVENT UNIQUEMENT DE NOS TAXES ET IMPÔTS ARRÊTENT DE FAIRE LES GAMINS CAR NOUS LES PAYONS POUR QU4ILS S4OCCUPENT DE L4AVENIR DE LA FRANCE ET NON PAS DE LEUR AVENIR A EUX
a écrit le 16/09/2014 à 14:15 :
il faut une amnistie générale des politiques sinon c'est la paralysie de l'état et la porte ouverte aux extrémismes!
Réponse de le 16/09/2014 à 15:49 :
C'est déjà comme cela, avec toutes les affaires que vous avez tous sur le dos , vous n'êtes jamais punis , vous continuez de plus belle , car vous n'en avez jamais assez , la loi dit que vous devriez être inéligibles , elle n'est jamais appliquée pour vous , vous êtes le mal du pays , voilà quel est le problème en réalité.
a écrit le 16/09/2014 à 14:12 :
bien joué françois avant des échéances importantes pour le sénat !
a écrit le 16/09/2014 à 13:52 :
il y a en a autant ds la majorité surement ..................!
Réponse de le 16/09/2014 à 14:17 :
MAIS POUR L'INSTANT PERSONNE NE CHERCHE. LA CELLULE MISE EN PLACE PAR HOLLANDE ATTAQUE TOUS LES AUTRES PARTIS POLITIQUES ET SE PREPARE POUR L'APRES HOLLANDE.
QUEL PAYS POURRI PAR LES POLITIQUES DE TOUT BORD

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :