Plus de 9 cadres Français sur 10 sont tentés par l'expatriation

 |   |  292  mots
La France fait partie des destinations plus attirantes pour 29% des cadres interrogés.
La France fait partie des destinations plus attirantes pour 29% des cadres interrogés. (Crédits : Reuters)
94% des cadres Français sont prêts à partir à l'étranger pour le travail ou ont déjà franchi le pas, selon une étude internationale du Boston Consulting Group en partenariat avec The Network et Cadremploi.

Tenter sa chance à l'étranger lorsqu'on est cadre ? En Europe, les Français "montrent la mobilité la plus élevée", à égalité avec les Néerlandais, selon une étude du Boston Consulting Group, en partenariat avec The Network et Cadremploi, publiée lundi 6 octobre. Ainsi, 94% d'entre eux se déclarent prêts à s'expatrier pour le travail, ou ont déjà franchi le pas.

À l'inverse, moins de la moitié des Russes, Anglais Américains et Allemands, sont tentés par un départ à l'étranger. En Allemagne, "les jeunes sont beaucoup plus conservateurs à l'idée de travailler à l'étranger", ce qui s'explique probablement par le fait que "le pays possède le taux de chômage le plus bas en Europe pour les moins de 25 ans", analyse l'étude.

La France, parmi les destinations préférées des cadres

L'Hexagone fait partie des destinations les plus attirantes pour 29% des cadres interrogés. En effet, la capitale française a la faveur des cadres. À la question "Dans quelles villes envisageriez-vous de travailler à l'étranger?", les répondants placent Paris sur le podium avec 8,9% des suffrages, derrière Londres (16) et New York (12,2).

Toutefois, ce sont les pays anglo-saxons qui dominent le classement des destinations les plus attirantes, avec un "tiercé gagnant" composé des États-Unis (42%), de la Grande-Bretagne (37%) et du Canada (35%). Enfin, 33% sont intéressés par l'Allemagne et 29% par la Suisse, note Jean-Michel Caye, directeur associé de BCG à Paris.

    Lire aussi >> Le salaire moyen annuel à l'embauche d'un jeune cadre s'élève à 28.700 euros

Le cabinet de conseil en stratégie a questionné via Internet plus de 200.000 personnes dans 189 pays différents, entre avril et juin 2014. Le profil-type est une personne diplômée en recherche active d'emploi (59%) ou ouverte à de nouveaux horizons professionnels (37%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/10/2014 à 12:39 :
il n'y a pas que les cadres!!
La France ne sait pas et ne veut pas reconnaitre le mérite (donc l'utilité) de ses travailleurs:bas salaire, aucune motivation, harcellement, tracasserie administrative, "foutage de gueule" à tous les niveaux de la hiérarchie, politique du 'ptit chef"
alors ciao et ça se comprend
a écrit le 07/10/2014 à 4:10 :
Exemple typique du pessimisme français.L'étude montre que les cadres français sont parmi les plus prêts à travailler à l'étranger. On pourrait s'en réjouir en titrant : "Les cadres français parmi les plus mobiles en Europe" ou "Les cadres français veulent une expérience à l'étranger", ou encore "Les cadres français n'ont pas froid aux yeux". La même étude montre en outre que la France, et singulièrement Paris, fait partie des destinations les plus attirantes pour les cadres étrangers (car, évidemment, il n'y a pas que des cadres français qui pourraient partir, il y a aussi des cadres étrangers qui pourraient arriver). On pourrait titrer "La France attire les cadres étrangers" ou "Paris, destination favorite des cadre étrangers". ET BIEN NON! Le titre retenu est : "Plus de 9 cadres Français sur 10 prêts à quitter la France" (quitter, évidemment, ça sent bien la rupture définitive, l'exil, le reniement, le crachat à la gueule).
a écrit le 06/10/2014 à 20:16 :
Y a pas que les cadres qui y pensent!!!
a écrit le 06/10/2014 à 17:05 :
Been... d'après les 9 dixièmes des expats que je connais, ils et elles donneraient 20% de leur salaire pour revenir...
a écrit le 06/10/2014 à 16:19 :
Sondage farfelus qui ne fait que confirmer qu'en France on croit que l'herbe est plus verte chez les autres :-)
Réponse de le 07/10/2014 à 12:42 :
Elle l'est!!...selon l'endroit où l'on s'est expatrié :meilleur salaire, reconnaissance, meilleur emploi du temps, qualité de vie etc, matériel adéquat etc...
a écrit le 06/10/2014 à 14:06 :
Cet article n'est ni fait ni à faire la Tribune. Si je comprends bien, New-york, Londres et Paris sont sur le podium pour une des questions de cet étude, mais pour l'étude complète, Etats-Unis, Grande Bretagne et Canada sont les premiers. C'est ça ? Qui plus est, vous auriez pu préciser dans l'article que ces sondages concernent uniquement les personnes à la recherche d'opportunités professionnelles (cadre chômeurs ou en veille active). C'est précisé en petit ds l'article, mais on ne sait pas vraiment combien de personnes ne veulent pas changer de travail....
a écrit le 06/10/2014 à 13:45 :
9 sur 10 c'est énorme sachant qu'à peine 1 sur 10 parle anglais couramment. C'est cela oui...

Signé : un ancien expatrié (long-terme) aux USA
Réponse de le 06/10/2014 à 17:07 :
Panda : au bout de 15 jours, tu parles rosbif sans problème... Au pire, mieux qu'eux... J'ai testé, fils.
Réponse de le 06/10/2014 à 17:34 :
vous êtes un super doué, vous.
a écrit le 06/10/2014 à 12:26 :
Les cadres !Quels cadres ? Les cadres d'encadrement !Mais tous les pays en forment, rien n'est plus facile, et c'est pas comme former des ingenieurs inventifs de haut niveau qui eux peuvent interresser certains pays !La barriere de la langue ,un cadre français allant travailler en Allemagne et parlant ......quoi d'ailleurs, l'anglais langue universelle et forcer ses subordonnés à faire de meme et ça marcherait !Soyons réaliste ,les cadres français n'ont rien de plus que les cadres des autres pays donc à l'embauche ils serront en dessous des autres !Faut pas rever quand on se dit cadre !sauf bien sur des cadres de trés haut niveau cadre de direction mais dans des filiales ,ou PDG ça se recrute trés bien les PDG comme les sportifs de haut niveau à condition bien sur d'avoir fait ses preuves avant ............
Réponse de le 06/10/2014 à 13:25 :
Si les Français sont si nuls, pourquoi forment-ils la deuxième communauté à la Silicon Valley et à la City ?
Ah, le french bashing... Personne n'est meilleur que les Français pour le pratiquer !
a écrit le 06/10/2014 à 12:20 :
Entre "tenté" et franchir le pas, et entre "travailler à l'étranger" et avoir une expérience professionnelle à l'étranger, il y a une grosse différence. Dans le contexte actuel, ce genre de sondage pourrait être mal interprété. En tout cas, je ne retrouve pas du tout ces 94% de cadre voulant s'expatrier dans ma société (on dit toujours à son boss qu'on est prêt à partir à l'étranger, mais c'est souvent pour lui faire plaisir...).
Pour ma part, je suis aujourd'hui à l'étranger, et content d'y être, mais serait très content de remettre les pieds dans l'hexagone le temps venu...
a écrit le 06/10/2014 à 11:52 :
Un petit rappel à nos gouvernants
Ce sont les personnes plus imposées !
Alors attention.
Arrêtez l'amateurisme et encourager le travail au lieu de l'assistanat
Suppression des privilèges de la fonction publique et autres assimiles
Hauts fonctionnaires et politiques de tout poil
Réponse de le 06/10/2014 à 12:51 :
Nous sommes elus par les francais , idem pour notre president , celui ci declare volontier a notre equipe que les francais pleurnichards vont se faire pendre ailleurs, il ne retient personne , bon vent declare t'il
a écrit le 06/10/2014 à 11:33 :
Je pense qu'il manque un 2 devant 8,9%...
a écrit le 06/10/2014 à 11:22 :
Marre de se faire tondre de toutes les façons possibles. La France est devenue un pays dans lequel le travail est méprisé vu que gagner de l'argent est mal vu. Je ne me reconnais plus dans ces valeurs, donc je partirai, comme tant d'autres.
Réponse de le 06/10/2014 à 12:27 :
si on taxait davantage la rente et si on valorisait le travail cela changerait. Par contre je ne crois pas au chiffre ….. neutre le BCG ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :