Sociétés d'autoroutes : des profits "inacceptables" selon le secrétaire d'État au Budget

 |   |  312  mots
Christian Eckert appelle ensuite à mettre la pression sur ces sociétés d'autoroute pour renégocier les conditions des concessions.
Christian Eckert appelle ensuite à "mettre la pression" sur ces sociétés d'autoroute pour renégocier les conditions des concessions. (Crédits : reuters.com)
Le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert a appelé dimanche à une "remise en cause" des profits et dividendes versés "inacceptables" des sociétés d'autoroutes.

Les sociétés d'autoroutes deviendraient-elles la cible du gouvernement? Après la ministre de l'Écologie Ségolène Royal qui a, une nouvelle fois, demandé dimanche 12 octobre, sur France Inter, que les sociétés autoroutières "rendent l'argent, pour financer les infrastructures", c'est au tour du secrétaire d'État au Budget Christian Eckert d'appeler à une "remise en cause" de leurs profits, en allant au besoin jusque devant les tribunaux.

Il a ainsi déclaré dimanche 12 octobre lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro:

"Il faut commencer par faire le constat que les profits et les versements de dividendes des sociétés d'autoroutes sont inacceptables, (c'est) en tout cas immoral, faute d'être illégal."

"Mettre la pression" sur les sociétés d'autoroutes

Il appelle ensuite à "mettre la pression" sur ces sociétés pour renégocier les conditions des concessions. Sur ce point, Christian Eckert souligne que l'Autorité de la concurrence, dans son rapport rendu public le 18 septembre, donne des pistes sur ce qui peut être demandé, comme raccourcir la durée des concessions ou obliger les entreprises à faire davantage d'investissements sur le réseau autoroutier.

Michel Sapin "a eu raison de dire que ce n'est pas aussi simple que ça", a jugé le secrétaire d'État au Budget, affirmant que des discussions avaient déjà commencé "il y a quelques semaines" avec les entreprises concernées. Le ministre des Finances Michel Sapin avait pointé la difficulté technique et juridique de modifier les contrats de concessions, toute augmentation de la fiscalité appliquée aux sociétés d'autoroutes devant être compensée.

Le projet de loi de finances pour 2015, présenté le 1er octobre, prévoyait environ 450 millions d'euros de recettes au titre de l'écotaxe qui a été suspendue. L'État lorgne du côté des sociétés d'autoroutes pour trouver de nouvelles recettes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2014 à 6:19 :
Les autoroutes ne sont pas indispensables. Je ne les prends jamais et les RD me suffisent pour mes déplacements. Pourquoi payer en plus pour des autoroutes qui ont déjà été payées plusieurs fois.
Réponse de le 14/10/2014 à 20:51 :
Faites Tours Bourges vous verrez que l'autoroute est bien pratique dans certains cas!
a écrit le 14/10/2014 à 5:35 :
Nous vendons les infrastructures rentables a des privés pour des sommes modiques par calcul politique et copinage puis nous pleurons de voir le résultat. Lamentable
a écrit le 13/10/2014 à 23:37 :
Et si Vinci avait perdu de l'argent en reprenant les autoroutes, l 'Etat serait il venu 10 ans plus tard pour les dedomager ?
Halte a l'hypocrisie !
le contrat finit en 2020, 5 ans ce n'est rien a l'echelle d'un pays...
Si l'Etat pense faire mieux que ces societes en embauchant ou nouvelle flopée de fonctionnaires, qu il attende la fin du contrat...
a écrit le 13/10/2014 à 23:13 :
ces rigolos de fonctionnaire et d'élus qui ont négocié les contrats : qui a trempé le doigt dans le pot de miel ? pas d'enquête pour conflit d'intérêt ? bizarre....corruption ? quoi ? vous avez dis quoi ? corr ? non monsieur ce n'est pas français....
a écrit le 13/10/2014 à 18:34 :
seul les déficit sont acceptables et il est sûr que une fois nationalisées, les autoroutes deviendront mal entretenues avec quelques grêves et en deficit comme la sécurité sociale
Réponse de le 13/10/2014 à 19:12 :
"Une fois nationalisées...". Vous avez bien suivie le dossier vous !
Avant d'être bradée aux amis de Sarko, les sociétés d'autoroute rapportaient beaucoup, mais alors beaucoup d'argent à l'Etat...
Réponse de le 14/10/2014 à 2:22 :
@Réaliste

Cela rapportait certes beaucoup à l'état néanmoins cela n'allégeait en rien notre feuille d'imposition...
a écrit le 13/10/2014 à 18:13 :
Et malgré leur bénéfices les chiottes des autoroutes sont toujours aussi sales, et je ne parle pas de la bouffe !!!!!
Réponse de le 13/10/2014 à 18:24 :
@momo: sauf que tu confounds la gestion de l'autoroute et celle du Courtepaille :-)
Réponse de le 13/10/2014 à 19:03 :
Momo:t'as confondu les toilettes et la cuisine!
a écrit le 13/10/2014 à 16:09 :
J'invite ceux que la nationalisation tentent à essayer la Nationale 4... Si c'est pour entretenir les autoroutes de la même façon, je dis : Non merci !
Réponse de le 13/10/2014 à 18:27 :
Les national sont gérées par les département maintenant et non l état.
Réponse de le 13/10/2014 à 22:29 :
Les Nationales proprement dites (qui ont conservé ce N et la couleur du cartouche Rouge ex:N158 )sont gérées par Les D.I.R (DIRECTION INTERDÉPARTEMENTAL DES ROUTES)qui gèrent aussi les autoroutes non concédées (ex:A84) tutelle du ministère de l'écologie..donc de l'état .A contrario les départementales (exemple:D658) sont gérés par les conseils généraux...qui sont parfois mieux entretenue que les Nationales.
Réponse de le 14/10/2014 à 2:25 :
@Quenelier78

Parce que les collectivités locales représenteraient des ambassades selon vous?
a écrit le 13/10/2014 à 15:05 :
Villepin a vendu les autoroutes pour avoir son moment de "gloire" et présenter un bilan un peu moins déficitaire l'année suivante.
On ne vend ses biens que quand on ne peux plus faire autrement et que l'on a les huissiers à la porte !
Résultat :
- les automobilistes sont volés (les plus modestes en plus, ceux qui vivent loin des centres villes)
- les bénéfices ne viennent plus dans les poches de l'Etat mais dans les paradis fiscaux des actionnaires
Et maintenant ? Bingo -> les autoroutes menacent d'augmenter les tarifs si on les charge du fiasco des bonnets rouges !

Un vrai scandale !
a écrit le 13/10/2014 à 13:58 :
Attention, un contrat est un contrat Messieurs les socialos, autrement c'est Cuba sans le soleil comme dit Macron. On ne fait pas le droit avec des adjectifs subjectifs, comme juste, normal, acceptable ou pas... C'est tout simplement du politique sans référence juridique...
a écrit le 13/10/2014 à 13:47 :
Il me semble que c'est l'Etat qui a privatisé les autoroutes et qui a fixé les conditions.
Réponse de le 14/10/2014 à 2:27 :
Il parait même qu'il en tire un profit sans les inconvénients d'un gestionnaire...
a écrit le 13/10/2014 à 13:31 :
Vive la France et ses modèles économiques...
Pourquoi toujours s'offusquer quant une société framçaise fait des méga profits....au moins ils paient l'impôt sur les sociétés dans notre zoli pays, la France est folle, elle marche sur la tête et continuons à nourrir cela, bientôt fini....
a écrit le 13/10/2014 à 13:14 :
Les premières concessions autoroutières se sont signées sous Pompidou!!!
Cofiroute a plus de 40 ans!
Ce système a permis d'entretenir et développer le réseau français!
Mais je suis d'accord pour dire que, normalement, nos impôts sont (devraient) déjà être destinés à cela!
La solution pour l'éco-taxe est de taxer les poids lourds en transit, aux frontières: eux bénéficient de notre réseau sans contribuer à son entretien.
Ils usent nos routes, saturent les réseaux, créent des accidents, polluent notre air, font une concurrence déloyale à nos transporteurs, envoient nos chauffeurs routiers au chômage par du dumping social, transgressent nos lois, encombrent les aires d'autoroutes, véhiculent des trafics, nécessitent des forces de l'ordre supplémentaires etc ... et font bien attention à ne pas faire le plein en France!
Une taxe de transit ne serait que pure équité et pure justice! Voire salubrité!
Il n'est pas nécessaire de chercher midi à quatorze heures pour inventer des âneries qui pénalisent ce secteur d'activité et notre économie!
a écrit le 13/10/2014 à 13:07 :
Quand on voit l'état des quelques portions d'autoroutes publiques, des "nationales", du périphérique parisien" ou des "départementales", on se dit que l'Etat est vraiment incapable de gérer. Et pourtant, Dieu sait qu'il ne renonce pas à s'endetter et à nous ruiner pour se procurer les moyens de toujours dépenser plus !!!
Réponse de le 13/10/2014 à 13:26 :
Les départementales, comme leur nom l'indique, ne sont pas gérées par l'État mais par les Départements...
a écrit le 13/10/2014 à 12:55 :
et Orange ? Qui a payé les câbles de cuivre ?
a écrit le 13/10/2014 à 12:13 :
sociétés bien gérées. Super bénéfices qui attisent les jalousies ?
Réponse de le 13/10/2014 à 18:25 :
Bien gérer mdr renseigner vous avant d écrire des bêtises. Les 2 premières années ces sociétés se sont endetter pour donner plus de dividende a leur actionnaires et ensuite augmentations des péages pour se rémunérer.
a écrit le 13/10/2014 à 12:05 :
"inacceptables..." mais ça fait cinquante ans que ça dure et enfin quelqu'un le dit tout haut ?? Au fait, qui sont les actionnaires principaux de ces modèles thatcheriens ???
Réponse de le 13/10/2014 à 12:20 :
@babu; ça fait pas 50 ans que ça dure. C'est Bayrou qui était contre la privatisation des autoroutes :-)
Réponse de le 13/10/2014 à 13:05 :
donc si je comprends bien, ça fait 50 ans que vous trouvez normal d'être tondu comme un mouton lors de chaque passage sur une autoroute en France...encore une exception toute française ...
Réponse de le 14/10/2014 à 2:29 :
@babu

C'est bien plus normal d'être tondu pour un réseau autoroutier (péages) correctement entretenu plutôt qu'un réseau secondaire (impôts) délabré...
a écrit le 13/10/2014 à 11:57 :
C'est même le moteur de l'économie !
Ce qui est inadmissible c'est d'avoir des buses comme eckert qui ne sont toujours pas sortis de l'URSS !
Ce qui est immoral c'est d'être fier de soutenir un gouvernement incapable de faire des profits (excédents) .
Dans toute société normale on aurait viré depuis longtemps le CEO flamby et son matador de DG !!
Réponse de le 13/10/2014 à 13:14 :
Bof, qui a investi et construit ? Et par ailleurs, c'st pas parce qu'un monopole est privé qu'il est meilleur...
a écrit le 13/10/2014 à 11:56 :
Il me semble que lorque des entreprises font des bénéfices, l'Etat prend déjà une bonne part du gâteau ! C'est facile de trouver dans les entreprises florissantes des bouc-émissaires à une inaction totale du Gouvernement ! Quand toutes nos entreprises seront déficitaires, l'Etat sera certainement ravi, ainsi que tous les nouveaux chômeurs... Quelle magnifique politique de la décoissance !
a écrit le 13/10/2014 à 11:55 :
Et si on renégocié les salaires et indemnités de nos élus...............
a écrit le 13/10/2014 à 11:55 :
Et si on renégocié les salaires et indemnités de nos élus...............
a écrit le 13/10/2014 à 11:52 :
Ce qui est inacceptable ce sont les dépenses de l'état....incapable de se réformer et qui taxe tout ceux qui bougent, et subventionne ceux qui ne bougent pas
a écrit le 13/10/2014 à 11:49 :
ca devrait revenir dans le giron de l état et aucuns actionnaires cela permettrais de financé tant et tant de projets
Réponse de le 13/10/2014 à 18:26 :
Le salaire d'un élu vous appelez ça "projet"?
a écrit le 13/10/2014 à 11:48 :
Profit "immoral". Voilà encore un socialiste qui se met sur le terrain de la morale. La légalité est le seul critère en démocratie. Sinon on bascule dans la religion voire la tyrannie. De plus, les socialistes sont coupables de tant d'immoralité au sens chrétien, et entretiennent tant d'injustice pour leur profit au moins politique, qu'ils ont un sacré culot de se référer à une morale. C'est quoi un profit "moral" ? Un petit profit de misère surtaxé ? Qu'ils donnent la définition !
a écrit le 13/10/2014 à 11:47 :
TOUS les politiques ont votés la privatisation à l'époque , ce sont tous des bandits car ils ont donné notre bien à tous. Aujourd'hui , je demande juste à VINCI de mettre gratuit le télépéage car payer un abonnement pour payer des trajets , je trouve cela anormal . Quant aux prix , les sociétés devraient faire attention aux hausses car ils abusent .
Réponse de le 13/10/2014 à 11:57 :
Immoralité,
Je crois que tout homme politique, droite, gauche, centre etc. est assez bien placé pour en parler !
a écrit le 13/10/2014 à 11:47 :
j'ai oublié il semble que l'état intervienne dans les propositions d'augmentation des prix....non
a écrit le 13/10/2014 à 11:46 :
un l'état vend mas ses participations... deux si les autoroutes dégagent de beaux bénéfices normalement elles devraient verser 33 % a l'état plus les contributions exceptionnelles que l'on crée par ci par la...;il serait bon de faire la balance...lorsqu'on voit les routes départementales et nationales défoncées on se demande si les autoroutes qui paraissent mieux entretenues sont aussi rapace que l'on le dit....l'état idiot n'avait que pas conceder des prix ridicules ou faire un contrat a géométrie variable ... mais nos énarques sont de mauvais juristes et ne savent pas compter...
a écrit le 13/10/2014 à 11:44 :
Si c'est pour les entretenir comme des Nationales ? Non merci !
a écrit le 13/10/2014 à 11:38 :
Je pense que l'écotaxe pourrait largement se financer sur les sociétés d'autoroute; j'en veux pour preuve la nomination de Alain MINC qui sentant la retraite arriver s'est fait nommer président de la SANEF (salaire confortable)par notre ancien omni-président.
Réponse de le 13/10/2014 à 11:52 :
un livre a été écrit il y a peu de temps sur l état mafieux, on en voie un exemple
a écrit le 13/10/2014 à 11:26 :
des dépenses inacceptables pour les Français ,Mr Eckert vous faites quoi ??? RIEN
a écrit le 13/10/2014 à 11:25 :
La solution : nationalisation forcée comme Renault en 45 !
Réponse de le 13/10/2014 à 11:43 :
Pour nationaliser il faut indemniser. Pour indemniser, il faut des sous. Et des sociétés rentables de nos jours, ça coûte beaucoup, beaucoup de sous. Et l'Etat n'a pas de sous...
Réponse de le 13/10/2014 à 11:50 :
L'état n'a pas les moyens ou alors il peut voler les autoroutes en les confisquant. Pourquoi pas?
a écrit le 13/10/2014 à 11:25 :
Faudrait peut être pas dire n'importe quoi , les autoroutes ont été privatisées sous les gouvernements : Jospin, Raffarin,Villepin sous Chirac et plus globalement l'état a commencé à dilapidé notre capital à partir du gouvernement Chirac sous Mitterrand. Effectivement c'est inacceptable que l'on paie 2 fois la pour même chose, mais on commence à être habitué ! L'écotaxe pour les routes, c'est pas la même chose ! on paie déjà leurs entretiens avec nos impôts. Les cotisations de sécu pour une couverture sociale, nous sommes obligé de payer une complémentaire pour avoir le service et la liste est longue! l'état à les poches percées depuis bien longtemps, mais les politiques de tout bord on quand à eux les poches toujours bien pleine.
a écrit le 13/10/2014 à 11:21 :
La cigale ayant dépensé tout l'été fut fort dépourvu quand la bise est venue.Elle est allée voir les sociétés d'autoroutes qui lui ont dit :Y a rien à prendre ,circulez .
a écrit le 13/10/2014 à 11:17 :
Arrêtons ces gesticulations médiatiques. pour casser ce monopole le gouvernement devrait employer les grands moyens et défier le système judiciaire et et européen or il n'en a pas le courage. Résultat ce sont les consommateurs et les contribuables qui paieront les profits de ces sociétés privées qui sont comme la noblesse de l'ancien régime accrochées à leur privilège. donc seule solution une révolution législative en redonnant le pouvoir au citoyen plutôt que le laisser aux mains des technocrates et des juristes.
a écrit le 13/10/2014 à 11:12 :
En Suisse on circule pour 35.00€ KILOMETRAGES ILLIMITES sur les autoroutes pendant un an.
Essayer de faire la même chose en France, et vous verrez comment les sociétés d'autoroutes se goinfrent sur votre dos.
a écrit le 13/10/2014 à 11:01 :
C'est maintenant qu'il se réveille.. ? Ca fait un moment que c'est inaccesptable. Je ne prends d'ailleurs plus l'autoroute.
a écrit le 13/10/2014 à 11:01 :
Combien a été remunérée la concession ? Faut voir !
a écrit le 13/10/2014 à 11:01 :
Combien a été remunérée la concession ? Faut voir !
a écrit le 13/10/2014 à 11:00 :
Ce bon vieux Eckert a oublié les banques ,total!Ces sociétés font aussi des bénéfices inacceptables,mais chuuuut!
a écrit le 13/10/2014 à 10:52 :
Il ne fallait pas vendre cette mine d'or aux privés...!
Et qu'est ce qu'on dit ?? merci Sarko..!
Réponse de le 13/10/2014 à 11:06 :
Le problème c'est que les mines d'or du privé deviennent des gouffres financiers quand ils sont d'état ! Nos politiques sont des minables.
Réponse de le 13/10/2014 à 11:09 :
@tonton2 je ne suis pas un fan de Sarko mais le coupable c'est Galouzeau de Villepin
a écrit le 13/10/2014 à 10:51 :
C'est caractéristique de la mentalité de la société française : on ne cherche pas à savoir comment faire aussi bien que l'autre, mais on cherche en permanence à contester sa réussite, fut-elle seulement matérielle.
En clair, notre société française promeut la jalousie au lieu de l'émulation... et ce depuis 1789.
Réponse de le 13/10/2014 à 11:11 :
@Figaro L'émulation c'est bien mais il faut qu'il y ait compétition mais en cas de monopole on parle de rente
Réponse de le 13/10/2014 à 11:52 :
Notre devise c'est aussi l'égalité et la fraternité mais trop d'abus engendrent forcément la saine jalousie, c'est humain.
Réponse de le 13/10/2014 à 13:13 :
Et on parle même pas de qui a financé l'investissement, hein...
a écrit le 13/10/2014 à 10:47 :
Qu'on mette les chiffres sur la table avant de désigner des boucs émissaires bien commodes et d'enjoindre aux juges de les condamner, en sous-entendant que ces boucs émissaires ont agi d'une manière irrégulière....A moins qu'il ne s'agisse de faire du juge l'instrument d'une d'une razzia, ou d'une vengeance....
a écrit le 13/10/2014 à 10:47 :
On arrive pas a sortir l ecotaxe du coup on se rabat sur les societes d autoroutes qui ont ete bradees sous villepin et qui notons le ont suivi la politique de tarif de l etat.....du grand art encore!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :