Collectivités locales : stop aux dépenses excessives dit la Cour des comptes

 |   |  446  mots
Didier Migaud, président de la Cour des comptes s'est inquiété de la tendance suivie par les finances locales [qui] s'écarte négativement de la trajectoire prévue« .
Didier Migaud, président de la Cour des comptes s'est inquiété de "la tendance suivie par les finances locales [qui] s'écarte négativement de la trajectoire prévue« . (Crédits : Reuters)
Le tableau est on ne peut plus inquiétant, dans sa globalité comme dans le détail. L'institution demande aux collectivités de mieux maîtriser leurs investissements, dans un rapport publié mardi. L'excédent des dépenses des administrations locales est passé de 3,7 milliards d'euros en 2012 à 9,2 milliards d'euros en 2013.

La Cour des comptes accable les collectivités territoriales. Elles "n'ont pas apporté la contribution attendue à la réduction des déficits publics", juge l''institution dans son rapport annuel sur les finances locales publié mardi 14 octobre. Et de renchérir:

"Les perspectives d'une plus grande maîtrise des dépenses locales, attendue de la baisse des dotations de l'Etat à compter de 2014, sont incertaines."

En 2013, le besoin de financement des collectivités locales "s'est aggravé, passant de 3,7 à 9,2 milliards d'euros, soit 10% de l'ensemble des déficits publics", s'inquiète la Cour. C'est d'autant plus problématique que dans le projet de budget 2015, le gouvernement compte demander un effort d'économie de 3,7 milliards d'euros aux administrations territoriales, via une baisse des dotations.

    Lire >> Les collectivités locales devront se serrer la ceinture en 2015

Une tendance qui s'éloigne de la "trajectoire prévue"

Devant la presse, Didier Migaud, président de la Cour des comptes s'est inquiété de "la tendance suivie par les finances locales [qui] s'écarte négativement de la trajectoire prévue",  mardi 14 octobre. La Cour des comptes rappelle que le déficit des administrations publiques locales est deux fois plus important qu'attendu (0,4 au lieu de 0,2% de la richesse nationale).

Parmi les explications avancées: une masse salariale en progression de 3,1% plus vite que celle de l'État. La Cour relève aussi la croissance élevée des "rémunérations indiciaires (sous l'effet des avancements d'échelon et de grade) et des régimes indemnitaires". Elle s'étonne également de "la progression soutenue des achats de biens et de services". Au total, les dépenses de fonctionnement, toutes collectivités locales confondues, ont atteint 163 milliards d'euros en 2013.

Rationaliser et mutualiser les dépenses

Pour éviter le risque que, pour s'en sortir, les collectivités choisissent "d'augmenter le taux des impôts locaux ou d'obtenir de nouvelles ressources", l'institution dirigée par Didier Migaud propose plusieurs solutions et notamment:

  • Mieux répartir la baisse des dotations de l'État en prêtant attention à "l'ensemble des ressources et charges des collectivités«   et, dans le même sens, "mieux répartir les dotations".
  • Mieux transférer les compétences des communes aux intercommunalités et mutulaliser les services intercommunaux.
  • Une loi pour fixer les objectifs d''évolution des recettes, dépenses et soldes des collectivités.
  • Stabiliser les dépenses du "bloc communal" par des "réductions d'effectifs", une suspension des "mesures de revalorisation indemnitaires, une meilleure maîtrise des déroulés de carrière et un alignement du temps de travail sur la durée légale."
  • Les dépenses des régions doivent être centrées sur les politiques publiques prioritaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2014 à 17:34 :
Depuis une dizaine d'années , on a pu observer les largesses des Présidents de Régions , que je compare a des Ducs ,Comtes,Marquis ,Princes .....Ils ont tous les pouvoirs d'embauche (avec adhésion au PS) décisions d'octroi des marchés publics ...ce qui me permets de penser que des dessous de table circulent . J'en suis convaincu !
Il faut multiplier les commissaires aux comptes aux régions , avec controle des Prefets .
L'Etat et pas le gouvernement doit reprendre les décisions de dépenses .
Les régions sont en poarti responsables de notre déficit .
a écrit le 15/10/2014 à 12:32 :
Réduire les déficits! qui va payer?
Les Français sont de plus en plus pauvres.
Quand aux économies, grosse rigolade!
Avant la communauté de communes dans le village il ya avait 15 employés, depuis il y a toujours 15 employés, et dans la communauté de communes, des gens inutiles et improductifs qui nous coûtent pour rien.
Réponse de le 15/10/2014 à 14:29 :
+1 : sans oublier les immeubles de plusieurs étages que ce sont fait construire les communautés de communes pour abriter des fonctionnaires qui font mine de travailler cachés derrière une montagne de dossiers sur les bureaux.
a écrit le 15/10/2014 à 8:59 :
les économies indolores pour la majorité des français sont nombreuses:
diminution des élus: ministres, sénateurs, députes, conseillés territoriaux,etc...etc..
regroupement des communes, suppression des compétences multiples et des régions...mais ce sera difficile de recaser tout ces hommes politiques qui depuis la direction de syndicats étudiants n'ont rien fait d'autres.
a écrit le 15/10/2014 à 8:25 :
Monsieur Migaud faudrait pas vous oublier en tant que haut fonctionnaire vous bénéficiez comme les fonctionnaires, sénateurs, députés, etc... des privilèges injustifiés qui coûtent chaque année 8 milliards à la société civile. Voilà une bonne économie à faire sur les 21 milliards à trouver pour réduire la dépense publique !!!!
Réponse de le 15/10/2014 à 9:34 :
Rajoutons de M. Migaud Grand pourfendeur des dépenses injustifiées , et de la dette excessive a plombé pour de nombreuses années les comptes de la CU de Grenoble par la souscription d'emprunts structurés à haut effet de levier . Cet homme n'est vraiment pas sérieux. Il devrait être interdit de gestion a vie.
a écrit le 15/10/2014 à 8:06 :
Il a raison
Mais que l'état montre l'exemple
Toujours pas d'économie plus d'impôts plus de taxes plus de privilège pour l'électorat du PS
Toujours faire payer les autres
Évidement le devise du PS c'est pas de ma faute c'est l'autre
a écrit le 15/10/2014 à 7:52 :
A quand un pouvoir de sanction de la cour des comptes...jamais...les politiques ne votent jamais une loi contre eux ou contre leurs privileges
Réponse de le 15/10/2014 à 8:19 :
Donnons un rôle à la Cour des comptes. Mais les gouvernants sont incapables d'appliquer les rapports des comptes a cause des fonctionnaires, politiciens, syndicats, lobby, maires, conseillers régionaux, sénateurs, députés, ...,
a écrit le 15/10/2014 à 7:44 :
J'habite une commune de1500hab. Notre communauté de communes regroupe 20 communes ce qui représente plus de 30 000hab. J'ai fait le calcul: en ramenant à 4 communes (3 est possible) ont économise 350 000€ par an en indemnité( ceci en tenant compte d'une revalorisation pour le maire et adjoints). Et qu'on ne me parle pas de proximité, régulièrement la CC prend une compétence nouvelle et les maires perdent (heureusement!) de leur pouvoir. Arrêtons le bla bla, quand on construit on commence par les fondations!!
a écrit le 15/10/2014 à 7:27 :
A force de refuser de faire des choix et de considérer que l'augmentation des dépenses répond à un besoin toujours "légitime", nos élus augmentent en permanence les prestations des collectivités qu'ils dirigent et nous emmènent tout droit dans le mur. Espérons qu'au moins ils s'écraseront contre lui avec nous...
a écrit le 15/10/2014 à 1:05 :
Après avoir viré les maires PS, il faut virer les présidents de conseils généraux et des conseils régionaux, aux prochaines élections
Au lieu de bien gérer par des économies, ils ajustent leur gabegie par les impôts
C'est scandaleux et cet article vient conforter ce que je pense depuis des années
Quand les français vont 'ils se réveiller???
Réponse de le 15/10/2014 à 5:49 :
Ben je viens de me réveiller et je ne vois rien de changer
a écrit le 14/10/2014 à 19:32 :
IL Y DEVRAIS Y AVOIR DES LOIES OBLIGENT LES NOUVEAUX BARONS LOCAUX A AVOIR UN COTAT DE DEPENSE ET D ENDETTEMENT A NE PAS DEPASSER? SINON LES FRANCAIS NON PAS FINIE DE PAYE DES INPOTS ASTRONOMIQUES???
Réponse de le 14/10/2014 à 20:00 :
Ça ne vous dérange pas que l'état fasse payer les collectivités locales pour ce qu'il payait avant tout en augmentant la part qu'on leur paye? Que les collectivités locales aient augmenté leur part est normal vu qu'ils doivent payer plus de chose en revanche que la part de l'état soit pareil voir plus élevé est totalement anormal. Finalement ceux qui on augmenté leur tarif c'est l'état!

PS: le clavier marche aussi en minuscule.
Réponse de le 15/10/2014 à 7:25 :
par pitié installez un correcteur d'orthographe!!!
a écrit le 14/10/2014 à 19:23 :
Y en a marre des hausses d'impôts locaux !!!
Voleurs locaux!!!
Détournement d'argent public...etc
a écrit le 14/10/2014 à 19:23 :
Y en a marre des es d'impôts locaux !!!
Voleurs locaux!!!
Détournement d'argent public...etc
a écrit le 14/10/2014 à 19:22 :

Demander au Ps d arrêter de dépenser
Autan demander à Depardieu de arrêter de boire
Réponse de le 14/10/2014 à 20:56 :
Depardieu n'est pas immortel alors que le gouvernement lui... Même si on passait a une démocratie, monarchie ou toute autre, il y aurait un gouvernement qui nous pomperait constamment alors que Depardieu quand il mourra ne boira plus...
a écrit le 14/10/2014 à 18:53 :
les socialistes sont des gens malins... vu que la fiscalite locale va exploser, ils sortent leur electorat de la base imposable autant que possible... ca permettra de faire plein d'investissements en local, ' payes par personne' ( un peu comme avec les eurobonds, quoi!!!)
Réponse de le 15/10/2014 à 8:34 :
les élus socialistes et leurs amis, devant les défaites électorales annoncées, sont nombreux actuellement à se faire embaucher par la fonction publique au mépris de ceux qui passent des concours pour en avoir l'accès.
Les français vont devoir payer pour eux encore longtemps: jusqu'à leurs décès
a écrit le 14/10/2014 à 18:45 :
L'impot foncier est passé de 1700€ à 3000€ dans ma commune.
16.000 habitants et 400 employés.
Donnons de l'information aux journalistes pour qu'ils fassent de ce sujet un vrai évènement national voire un scandale national. Les politiques devraient nous rendre des comptes tous les ans (loi à créer) pour savoir s'ils gèrent bien notre pays et jusqu'à la commune, car ils dépensent l'argent des autres sans compter et ainsi nous pourrions voter pour ceux qui savent gérer et non pour des beaux (pas si beaux!) parleurs mensongers
Réponse de le 14/10/2014 à 19:24 :
Vous devez avoir une belle baraque et un gros revenus...
Réponse de le 14/10/2014 à 21:26 :
"Vous devez avoir une belle baraque et un gros revenus..."
Heureusement qu'il y en a des comme ça, sinon qui paierait pour tout ceux qui ne paient pas ? Jalousie aigrie...
Réponse de le 14/10/2014 à 23:54 :
Malheureusement la majorité des electeurs votent pour des gestionnaires dépensiers, quitte à faire payer la note à d'autres comme tot ou tard les créanciers
a écrit le 14/10/2014 à 18:43 :
Il faut CESSER d'appeler investissements de nouveaux centres de dépenses. un investissement DOIT générer de l'argent (intérêt, dividende, ou baisse prévue de dépenses). La puissance publique ne génère que des dépenses, et nullement n'investit pour le futur..
Réponse de le 14/10/2014 à 18:46 :
vous avez entierement raison EDF SNCF Autoroute etc.. pas des investissements. Arretez de "meugler lorsque vous ne comprenez rien. Fatiguant des reactions pareilles
Réponse de le 14/10/2014 à 19:23 :
EDF n'est nullement concerné, ni les sociétés d'autoroute d'ailleurs, privatisées, vous devriez le savoir,...La SNCF est en pertes depuis toujours....
Réponse de le 14/10/2014 à 19:28 :
Tout faux car les entreprises publics ont des actionnaires ... qui sont les Français! Il faut arrêter de nous prendre pour des vaches à lait et payer des primes de charbons pour les conducteurs qui partent en retraite à 50 ans, de payer le train de toute la famille des cheminots... C'est trop facile de faire payer les autres.
Réponse de le 15/10/2014 à 0:00 :
il n'y a pas que les investissements financiers. ..En économie réelle, un investissement est la formation brute de capital fixe c'est à dire possiblement l'achat ou la construction d'un bien d'usage durable profitable ou non
a écrit le 14/10/2014 à 18:38 :
C'est exactement ce qu'il faut faire.
Il est insupportable de voir ces roitelets dépenser sans compter des deniers qui ne sont pas les leurs.
La baisse de la dotation de l'état doit aussi s'accompagner comme vous le proposez d'une loi interdisant l'augmentation des impots locaux.
a écrit le 14/10/2014 à 18:33 :
je roule dans une voiture qui a 7 ans d'age

mais mes eboueurs ont des camions hyper sophistiqués flambant neufs. Et le village est en train d'enterer tous les cables electriques et telephoniques.

Seulement il y a 7 ans les import fonciers etait 1120 euros, maintenant c'est 1940, et 180 euros pour la collecte d'ordure en plus.

Je changerai ma voiture un autre jour...
Réponse de le 14/10/2014 à 19:27 :
Vous pouvez aussi déménager. Dans le centre (la plus grosse nouvelle commune avec les regroupement) vous pouvez venir, vus le regroupement le terrain doit être désertique et pas cher. Par contre malgré ce regroupement étrange, évitez la côte je doute que le prix soit le même que dans le centre!
Réponse de le 14/10/2014 à 19:41 :
ou sinon passe le concours d'éboueur.. t'auras un beau camion..
Réponse de le 15/10/2014 à 0:03 :
Eh oui c'est exactement ce que peu d'elus comprennent et que bcp d'économistes n'admettent pas
a écrit le 14/10/2014 à 18:25 :
Jusqu'à preuve du contraire le maire de ma commune ne cumule pas et s'efforce de faire son travail pour un salaire relativement faible. Vivement que nos gouvernants qui osent d'ailleurs demander ce genre de chose montrent l'exemple en commençant par arrêter le cumule et en continuant par réduire leur tain de vie et donc leur coût a notre société... Toujours a prendre l'argent là où il sert et ou il y en a le moins alors qu'à leur niveau aucun changement... Combien les campagne présidentielles nous coûtent tous les 5 ans? Combien nous coûtent les sénateur membre des assemblés et gouvernement et surtout combien nous coûtent leurs déplacement avec gardes du corps, chauffeurs, secrétaires, conseillers, restaurant, hôtel, avions.... Et ils osent demander aux local de faire un effort?
Réponse de le 15/10/2014 à 6:40 :
Mon maire à moi est tellement bien qu'il pourrait facilement faire le travail pour les communes voisines pour le même prix: ça c'est une vraie source d'économie!
a écrit le 14/10/2014 à 18:23 :
Il est clair que les collectivités locales ont abusé des fonds publics in finé des dettes publiques pour financer des ronds points luxueux transformés en Jardins du Luxembourg et ruelle transformées en Avenues de Versailles, tous plus improductifs les uns que les autres ;
Si toutes ces sommes faramineuses avaient été investies par les collectivités dans les fonds propres productifs d'entreprises innovantes créatrices d'emplois et exportatrices, l'économie de la France serait en meilleure situation.
Réponse de le 14/10/2014 à 19:31 :
Je n'en suis pas sûr. L'état c'est beaucoup décharger de ces dépense sur les collectivités locales et départementales pourtant nos impôts eux n'ont pas diminué (part pour l'état); dans un même temps bon nombre de collectivités locales ont du mal a joindre les deux bouts avec des dépenses supplémentaire. Que leur part augmente n'est pas anormal en revanche que celle de l'état reste la même ne l'ai pas!!!
a écrit le 14/10/2014 à 18:22 :
De toute les Fonction Publique, la Territoriale détient le record des arrêts "maladie". Agréable, quand on est payé aussitôt l'arret. Au 4ème Jour le privé. Les 40 millions d'actifs n'ont malheureusement pas eu la chance ou le piston pour Gagner le concours des privilèges.
Réponse de le 14/10/2014 à 20:06 :
Remboursement au 4ème jour dans le privé ? Pas de chance alors ! J'ai TOUJOURS travaillé dans le privé et je n'ai JAMAIS eu de jour de carence....
Réponse de le 14/10/2014 à 20:44 :
Tout dépent de la convention collective dont vous dépendiez durant votre activité. Admirez celle du textile......
Réponse de le 14/10/2014 à 21:01 :
Vous n'avez qu'a ne pas prendre d'arrêts. En parallèle vous arrêtez les vaccins si votre employeur vous les imposent et quand vous chopperez une grippe vous l'offrirez a tous. Si tous les employez fesait tournez leur entreprise au ralenti durant ces moment là, les dirigeants seraient vite revenu en arrière...
a écrit le 14/10/2014 à 18:13 :
Bientôt les collectivités locale ne dépendront plus de l’État mais de Bruxelles, alors que vient faire la Cours Des Comptes dans cet affaire?
a écrit le 14/10/2014 à 17:58 :
Migaud vous oubliez les privilèges injustifiés des députés, sénateurs, présidents régions... ainsi qu'agents publics, territoriaux, salariés entreprises publiques... QUI COUTENT 8 MILLIARDS AUX CONTRIBUABLES DE LA SOCIÉTÉ CIVILE !
a écrit le 14/10/2014 à 17:37 :
Chez nous les cantonniers sont burocrates .....et nous sommes 23 pour cent a assurer le financement ,moi bac plus six en60 je me pose des questions
a écrit le 14/10/2014 à 17:33 :
les élus de gauche par clientélisme ou pour faire capoter la politique de baisse des dépenses publiques de sarko, ont embaucher à tout va.
Le problème c'est que dans la fonction publique c'est à vie(retraite comprise !)
Réponse de le 14/10/2014 à 19:33 :
Parlez en aux fonctionaires dont les postes ne sont pas renouvelé (en général pas renouvelé = poussé dehors par des conditions de travail pourrit ou des mutations a des postes non désiré...)
a écrit le 14/10/2014 à 17:08 :
Ca m'énerve de voir les maires vouloir absolument un centre bourg le plus beau possible. C'est quoi l'urgence? A part faire de "l'investissement" pour soutenir l'artisanat.
Surtout que le mieux préfère son beau centre bourg à l'ouverture de classe.
Chacun sa définition du mot investissement
a écrit le 14/10/2014 à 17:00 :
et nos ronds points fleuris, que vont-ils devenir?
Réponse de le 14/10/2014 à 19:11 :
arretons d'augmenter les impots locaux elles ont augmenter en 10 ans de 250 pourcent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :