Budget 2015 : 21 milliards d'euros de dépenses publiques en moins

 |   |  418  mots
L'État cèdera au moins quatre milliards d'euros d'actifs publics pour réduire la dette de la France en 2015, a déclaré mercredi 1er octobre le ministre des Finances Michel Sapin.
L'État cèdera au moins quatre milliards d'euros d'actifs publics pour réduire la dette de la France en 2015, a déclaré mercredi 1er octobre le ministre des Finances Michel Sapin. (Crédits : Reuters/Stéhane Mahe)
Parmi les mesures annoncées mercredi pour 2015, 21 milliards d'euros de dépenses publiques en moins, des taux de prélèvement stables, une taxe de 2 centimes d'euros par litre ou encore la hausse de la redevance TV.

Pas de surprise pour le projet de budget de l'État 2015 présenté ce mercredi 1er octobre en Conseil des ministres. Les économies importantes et l'apaisement fiscal sont bien prévues dans le projet de loi de finances (PLF). Revue de détails.

  • Effort sur les dépenses publiques de 21 milliards d'euros

Au total, 21 milliards d'économies sont prévues pour 2015, soit un reflux de la dépense publique à 56,1% du PIB en 2015 (contre 56,5 en 2014). Ainsi, 7,7 milliards d'euros d'économies seront imputées à l'État et ses agents. Le ministre des Finances, Michel Sapin, avait avancé le 10 septembre, un chiffre légèrement inférieur: 7 milliards d'euros. Pour le reste, l'effort des collectivités territoriales se chiffrera à 3,7 milliards d'euros, celui de la Sécurité sociale à 9,6 milliards (dont 3,2 milliards pour la seule branche maladie).

En 2016 le gouvernement prévoit de diminuer les dépenses publiques à 55,5% puis à à 54,5% du PIB en 2017. Au total, sur trois ans l'effort devrait se chiffrer à 50 milliards d'euros.

  • Des taux de prélèvement obligatoires stables

Les impôts, taxes et cotisations sociales des ménages et entreprises devraient atteindre 44,6% du Produit intérieur brut (PIB) l'an prochain, après 44,7% cette année et rester quasi stables à 44,5% et 44,4% en 2016 et 2017.

  • Taxe de 2 centimes d'euros sur le diesel

Sous-entendue par Christian Eckert, secrétaire de l'État au budget le 26 septembre, le projet d'augmentation de taxe sur le diesel est confirmé pour 2015. Chaque litre sera taxé 2 centimes d'euros de plus.

  • Redevance TV en hausse de 3 €

Une augmentation de 3 euros en métropole et d'un euro en outre-mer de la "contribution à l'audiovisuel public" est prévue l'an prochain.

La redevance atteindra ainsi 136 euros en métropole et 86 euros dans les départements d'outre-mer en 2015, selon le texte diffusé par le gouvernement, qui précise que cette recette sera en partie affectée à la société TV5 Monde, en remplacement de la subvention actuellement versée.

  • 4 milliards d'euros de cession d'actifs

L'État cèdera au moins quatre milliards d'euros d'actifs publics pour réduire la dette de la France en 2015, a déclaré mercredi 1er octobre le ministre des Finances Michel Sapin.

  • Les prévisions du gouvernement

Le gouvernement attend en France une accélération progressive de la croissance comme de l'inflation.

La croissance, attendue à seulement 0,4% cette année, devrait accélérer à 1% en 2015, 1,7% en 2016, 1,9% en 2017 puis 2% lors des deux années suivantes. L'inflation, dont la faiblesse suscite des inquiétudes dans toute la zone euro, devrait elle passer graduellement de 0,5% en 2014 à 1,8% en 2019, en passant par 0,9% en 2015 (hors tabac).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2014 à 10:13 :
Il faut encore et toujours répéter que la réduction des dépenses publiques telle qu'annoncée depuis plusieurs années n'est que la moindre augmentation "naturelle" de cette même dépense. Donc en aucun cas des économies qui devraient, elles, être de franches coupes sur un total gelé à 0% d'augmentation.
Réponse de le 02/10/2014 à 17:25 :
Oui !
a écrit le 02/10/2014 à 10:02 :
Pourquoi ne pas embaucher au régime général et supprimer tous les régimes spéciaux pour les nouveaux fonctionnaires et assimilés (RATP, SNCF, EDF, etc...) ? Si l'on veut faire des transformations structurelles, c'est peut-être par là qu'il faut commencer. Cela aidera peut-être à diminuer notre dette dans 20 ans !!!
Pourquoi ne pas taxer les entreprises françaises qui font fabriquer à l'étranger et vendent leurs produits chez nous? ne serait-ce pas un moyen de ramener de l'emploi industriel?
a écrit le 02/10/2014 à 9:17 :
Tient, 21 milliards d'économie! Cela correspond a l'obole versée chaque année a l'UE de Bruxelles! On s'endette encore...!
a écrit le 02/10/2014 à 7:49 :
Pas une ne concerne nos politiques et leurs copains loges dans des structures inutiles...
a écrit le 01/10/2014 à 20:42 :
un chiffre balancé mais j'aimerai bien avoir le détail.....comment et où sont faites concrètement les économies ?
le déficit étant proche de 72 milliards d'euros les économies annoncées ne permettent pas d'équilibrer le budget (il manque 51 milliards d'économie et de recette)
a écrit le 01/10/2014 à 18:55 :
Bravo il était temps !
Réponse de le 01/10/2014 à 22:51 :
vous avez de l'humour.....
a écrit le 01/10/2014 à 17:56 :
Aussi crédible que le retournement de la courbe du chômage. Ce nouveau budget basé sur des prévisions de croissance incroyables et fallacieuses est au mieux une ânerie, au pire une escroquerie. Dans les deux cas il faut virer Sapin qui fait de la langue de bois (c'est peu dire). Les groupies l'applaudiront, les autres sont effondrées par tant de stupidité.
a écrit le 01/10/2014 à 17:30 :
le sapin ça grille bien dans un foyer,?????
a écrit le 01/10/2014 à 17:17 :
Sapin et tous les autres ,droite ,gauche ne pense qu a leur profit et c est toujours les plus faible qui paiera!!!!! NOUS DEVRIONS connaitre ce qu ils touche par mois???et toute les magouilles cachées ;certain bizarrement ne paie pas leur impôts voire oubli maie nous on ne peut même pas cachée 1euro au fis que !!!! va falloir que les Français bougent et se réveille Hollande coule la FRANCE !!!!!ALORS COULON LE AVANT LE Désatre!!!
a écrit le 01/10/2014 à 17:06 :
AH nos "hommes d'état" ont fait des sacrifices et diminué leurs salaires ?
Réponse de le 01/10/2014 à 18:08 :
..avantages, et tout, et tout?.. !
a écrit le 01/10/2014 à 15:21 :
A quand un gros coup de rabot sur les revenus des politiques ?
a écrit le 01/10/2014 à 15:04 :
les prévisions de croissance montrent que les plans de Hollande étaient bons.Le chomage baisse t il?oui!la croissance française est elle supérieure a celle de l'allemagne?oui!La dette absolue allemande est elle supérieure a la française?oui!alors qui tire l'europe a votre avis?l'allemagne ou la france?(sans parler de l'aspect militaire)
Réponse de le 01/10/2014 à 16:28 :
Vous avez lu ça où "élu ps" ?? Dans un journal de propagande hollandaise ?

Merci de citer vos sources avant d'avancer des propos tels que ceux-ci !
(à moins que ça ne soit de l'ironie)
Réponse de le 01/10/2014 à 18:02 :
Y-a qu'à faire une recherche sur internet (niveau de ,la dette allemande) et vous aurez la réponse (négative) à votre interrogation.
a écrit le 01/10/2014 à 14:46 :
Les étrangers installés en Italie et en Espagne à qui on supprime les aides sociales viennent actuellement en France. Les médias devraient en parler. Mais silence radio..... Pourquoi?
Réponse de le 01/10/2014 à 16:42 :
figurez vous qu'il y en a des choses que les médias nous cachent!
Réponse de le 02/10/2014 à 10:15 :
Les MEDIAS NE PARLENT PAS DE AME POUR 2015?
les petits de classe moyenne nous payons toujours plein pot!
nous ne pouvons pas nous soigner comme nous pouvons.
plus de la moitié paye pour les autres marre marre
a écrit le 01/10/2014 à 14:35 :
Le choix entre BCE ou banque de France !
Des économies inutiles.Une dette sans fin, on arrive à peine à rembourser les 50 milliards rien que pour les intérêts de la dette en 2014.
Qu'on arrête de nous prendre pour des idiots.La BCE pourrait prêter au état sans intérêt, si on voulait. Pourquoi passer par des intermédiaires pour emprunter de l'argent qu'il fabrique à partir de dette.
On avait la solutions jusqu'en 1973, seule la Banque de France pouvait créer de l'argent en France. Et elle prêtait à l'état sans intérêts et aux banques . L'état n'avait pas besoin d'emprunter auprès des marchés.
Plus d'agence de notation, plus d'intérêts exorbitant .
a écrit le 01/10/2014 à 13:30 :
Il est très fort pour les annonces mais nous sommes toujours dans l'attente du premier centime promis en 2012
Et encore plus de l'inversion de la courbe du chômage
Alors les promesses il y a longtemps que nous ne croyons plus ce gouvernement
a écrit le 01/10/2014 à 13:13 :
vendre des actifs ne s'appelle pas faire des économies
mettre de la csg sur les retraites pour engraisser l'audiovisuel de 3 euros c'est du gaspillage
diminuer la dontation global c'est transferer les impots aux communes

alors de grace MR SAPIN TAISEZ VOUS
a écrit le 01/10/2014 à 12:55 :
Un jour il faudra bien se contenter de vivre avec ce qu'on gagne
Le discours de ce monsieur est le meme servi depuis 40 ans
Triste de voir ce genre d homme a la tête de notre pays
Réponse de le 01/10/2014 à 13:01 :
ben, non! on ne le pourra pas! la vie étant trop chère et n'arretant pas d'augmenter, on ne suis déjà plus.......à moins de vivre dans des cahutes, sans eau, gaz, électricité, avec son potager..alors là, p-être....plus de factures, ça ira bien mieux à ce moment là...
Réponse de le 01/10/2014 à 13:13 :
Les énarques demagos et vaniteux gouvernent en ne pensant qu'à rester au pouvoir !!
a écrit le 01/10/2014 à 12:54 :
N'oubliez pas de budgétiser 500000€ pour moi ... Léonarda ... je reviens ...
Réponse de le 01/10/2014 à 14:58 :
Nous aussi bientot revenir,avec citoyenneté européenne croate et grande famille!Budget 500000 pas assez pour toute famille!
Réponse de le 01/10/2014 à 16:08 :
ça fait un peu cher la passe.
a écrit le 01/10/2014 à 12:53 :
Lorsque l'on constate de plus en plus que la planche à billets ne fonctionne pas ailleurs, pourquoi pas. 2 centimes sur le gazole, pas assez. (vous avez arrêtez de rouler quand le prix était de 1,50 Euros..?? Moi, non)
a écrit le 01/10/2014 à 12:32 :
je comprend que pour faire faire fonctionner un pays il faut de l argent , mais eux c est les rois du prélevement comme ils ne savent pas faire comme disait mélanchon ils augmentes ils augmentes .en fin de compte il servent la droite ,comme la droite n aime pas augmenter les impots c est la gauche qui s ent charge et quand la droite passe elle dit vous voyez ,c est la gauche responsable , et ainsi de suite on trait le francais comme une bonne vache a lait
Réponse de le 01/10/2014 à 13:01 :
Me l'encontre ce rigolo il sait faire quoi ????? Lui que des conneries
a écrit le 01/10/2014 à 12:26 :
Je vois qu'il y a de plus en plus de gens qui ne sont pas contents. Pourtant ça fait des années que je tire la sonnette d'alarme sur la dette de la France parmi mes amis et sur les forums, mais personne n'en avait rien à faire. C'est comme pour le reste : tant que le français n'a pas le nez dans la merde, pas de réaction ! Pourtant chaque année (depuis deux ans ce n'est plus le cas - bizarre ?) vous receviez avec vos impôts le budget de l'état. Depuis 20 ans les budgets font des déficits du minimum de 20% : c'est à dire on dépense 1,2 quand on rentre 1. Avec un summum en 2010 avec un déficit de 55,5% (champion toute catégorie Sarkozy !!!) et je ne parle que de budget, la réalité au final est souvent pire ! Pourtant il y a juste une division à faire : dépense/recette . Par contre, on vous enfume bien en parlant de déficit par rapport au PIB : c'est à dire comparer les dépenses de l'état par rapport à toute la richesse crée en France (entreprises...). De plus, je précise bien que c'est la dette de l'état Français et non de la France !!! Juste pour bien montrer que l'état est très mal géré et que l'on est passé d'un système de gestion à un système parasite (service public à asservissement public) que tous les français vont devoir payer.
Réponse de le 01/10/2014 à 13:03 :
les Français sont TRES , TRES longs à la réaction, à la détente, ceci explique cela, mais vous avez raison
a écrit le 01/10/2014 à 12:25 :
Il faut écraser le millefeuille d'agences blas blas et de centres théâtreux baveux de crème, revendre leurs stocks de mousseux et proposer aux traiteurs ruineux de ce mille feuille d'exporter leurs banquets plutôt que d'intoxiquer l'économie française.
Réponse de le 01/10/2014 à 13:03 :
Pour écrire ces âneries il faut mieux s'abstenir????????
a écrit le 01/10/2014 à 12:16 :
21 milliards d'économie ce qui n'empêchera pas le déficit public de se creuser encore de 80 milliards de plus en 2015 et la dette d'augmenter d'autant pour atteindre 2100 milliards d'euros.
Nous sommes dirigés par des politiciens incapables de réformer sérieusement, qui font des chèques en bois et compromettent l'avenir de nos enfants.
Réponse de le 01/10/2014 à 13:09 :
Ce n'es pas nos dirigeants qui ne savent pas gouverner mais les français qui en veulent toujours plus et aux premières réformes sont dans la rue nous sommes les rois de régimes sociaux stop il faut arrêter tout cela .........
Réponse de le 01/10/2014 à 13:58 :
Non, non... qui peut organiser et décider d'un référendum sur la suppression des régimes spéciaux, à part nos gouvernants ?
a écrit le 01/10/2014 à 12:12 :
Tant que l'on utilisera la monnaie "des autres" nous ne nous sortirons pas de l'endettement! Même si l'on vend tout "nos bijoux de famille"!
Réponse de le 01/10/2014 à 12:58 :
Exactement ! Il n'y a qu'à voir la Grèce : on coupe, on coupe, on coupe et pour quoi ? Pour faire grimper encore et encore et encore la dette jusqu'à des sommets !!

Mais chut ! Il parait que la dette devrait être remboursée... Alors !
Réponse de le 01/10/2014 à 16:10 :
que des coiffeurs en grece ?
a écrit le 01/10/2014 à 11:59 :
Je veux bien qu'on ne tape que sur Sapin, qui est nul, c'est entendu, mais n'oublions oas il n'a été là que 2 ans sur les 10 dernières années. Qu'ont fait les autres ? Qu'a fait Sarkozy, ancien ministre de l'économie et ancien président ? Qu'a fait Fillion très prompt à dénoncer la situation de la dette aujourd'hui mais qui n'a jamais rien dit alors qu'il l'augmentait lui-même de 600 milliards, une paille ? Qu'a fait Raffarin, le candidat raté à la présidence du Sénat ? Tous ces gens, non seulement n'ont rien fait, mais ils se gardent bien de dire ce qu'ils feraient. S'il faut une alternance en 2017, alors que ce soit avec l'UDI ou le Modem, mais pas avec ces donneurs de leçon qui ont ruiné le pays.
Réponse de le 01/10/2014 à 13:43 :
Les leaders de l'UDI et du Modem ont tous participé à des gouvernements précédents. Quant à Bayrou le traitre remis en selle par Jupé, rien que de l'entendre me donne de l'urticaire.
a écrit le 01/10/2014 à 11:54 :
chouette ils n'ont pas augmenté les impots !! pourquoi ne pas supprimer la totalité de la caf ou faire une taxe de 10% en plus sur le salaire, 10cts sur le gazol s'était plus significatif, supprimer le remboursement des médicaments, pas dure de diminuer le déficits.
Réponse de le 01/10/2014 à 13:56 :
nene, l'économie ça ne marche pas comme ça. si vous coupez la CAF, c'est du pouvoir d'achat que vous couper a la population. Population qui achète sa baguette de pain, sa viande, ses habits, qui fait tourner l'économie...avez vous pensez a tous ces commerçants ? comment vont-ils faire pour payer leur impôts et faire rentrer de l'argent dans les caisse de l'état s'ils perdent la moitié de leur client ?

éh oui, ce n'est pas aussi évident qu'on voudrait vous le faire croire....
Réponse de le 01/10/2014 à 13:56 :
nene, l'économie ça ne marche pas comme ça. si vous coupez la CAF, c'est du pouvoir d'achat que vous couper a la population. Population qui achète sa baguette de pain, sa viande, ses habits, qui fait tourner l'économie...avez vous pensez a tous ces commerçants ? comment vont-ils faire pour payer leur impôts et faire rentrer de l'argent dans les caisse de l'état s'ils perdent la moitié de leur client ?

éh oui, ce n'est pas aussi évident qu'on voudrait vous le faire croire....
a écrit le 01/10/2014 à 11:34 :
21 milliards sur 1.050 milliards! Pincez moi Ca me faire marre avec les promesses de ces socialeux qui dépensent l'argent des autres à gogo Dégage vite fait bien fait
a écrit le 01/10/2014 à 11:29 :
Illusion d'optique : l'Etat ne fait pas d'effort budgétaire ... l'Etat fait FAIRE des économies budgétaires aux autres !! .. Notamment à la sécu (charge aux partenaires sociaux de gérer ensuite la pénurie) et aux collectivité locales (on leur rajoute des charges supplémentaires tout en réduisant les dotations !!) Au final, les dépenses directes de l'état sont BIEN en augmenttaion, avec en prime une hausse des taxes (notamment une nouvelle taxe de 2 centimes sur les automobilistes)
a écrit le 01/10/2014 à 11:15 :
Mauvais résultats passés.
Résultats à venir encore plus mauvais.
Mauvais techniciens et ingénieurs = mauvais produits
...
En résumé : que du mauvais avec une dose savante de mensonges et de tromperies.
Réponse de le 01/10/2014 à 11:28 :
c'est la stricte réalité.
a écrit le 01/10/2014 à 11:08 :
Pour l'instant je ne vois que la classe moyenne, laborieuse, qui soit mise à contribution. Il y a là une atteinte grave aux principes qui fondent notre République. L'exemple des aides à la famille, qui ne seront plus "universelles" mais indexées sur le revenu, est très expressif (je ne suis pas favorable à ces aides mais suis atterré de voir l'orientation du gouvernement).
Les économies annoncées n'en sont pas, elles ne changent rien aux déficits structurels et surtout à la dynamique d'appauvrissement du pays.
Les vraies économies, celles qui incidemment changent le projet de développement du pays, doivent être faites sur les postes :
1) AME (Aide Médicale au Étrangers en situation irrégulière)
2) Logements sociaux (Plus de 50% des locataires de ce pays sont en logement social, financé par le contribuable)
3) Accueil des enfants de personnes en situation irrégulière. Près de 10% des enfants scolarisés dans plusieurs départements d'Ile de France
4) Aides sociales diverses (CCAS) qui ne sont plus orientées vers ceux qui ont eu un accident de la vie (Maladie, handicap) mais vers une immigration économique qui perçoit l'essentiel de ces aides
a écrit le 01/10/2014 à 10:59 :
commentpeut on écrire un mensonge pareil
il y a surtout transfert de charges
ex la demie journee ecole charge des communes
garde supplementaire en creche due aux 18 a la charges des communes
dinution dotatio globale impots nouveaux a la charges des communes

par contre des economies voir les reserves parlementaires ,beau scandale pour une republique
les cures thermales de complaisance
cumul emploi grosses retraites
les sous prefectures,un senat ,les comites theodules agences d'etat qui ne servent à rien
a écrit le 01/10/2014 à 10:57 :
Les prévisions du gouvernement.....bof bof, l'avenir confirmera quelles sont encore très (beaucoup trop) optimistes
a écrit le 01/10/2014 à 10:56 :
On a pas encore vu l'once d'un centime d'euro d'économie depuis l'arrivée de FH et c'est insupportable de les entendre parler de réduction des dépenses comme un fait avéré.
En revanche on a bien senti les augmentations des prélèvements sociaux et fiscaux ça c'est une réalité !
Réponse de le 01/10/2014 à 11:24 :
parce que un jour il faut payer l'addition. Les hommes politiques qui ont des prétentions et qui augmentent les prélèvements : il faut être fou non ?
a écrit le 01/10/2014 à 10:50 :
Retour de l'être aimé dans les 24h.
Chasse les mauvais esprits autour de vous.
..
Mondialement connu dans le quartier.
Avec Michel Sapin, la vie devient rose layette.
Réponse de le 01/10/2014 à 11:32 :
c'est romantique...et tendre, ça! ça nous change un peu, merci...
a écrit le 01/10/2014 à 10:41 :
Surtout bloquez toute velléité d'augmentation d'impôt des collectivités locales
Réponse de le 01/10/2014 à 10:55 :
Les impôts locaux vont augmenter considérablement l'an prochain pour compenser la diminution des contributions de l'Etat...
Et, soyez assurés que la "justice sociale" va encore frapper ceux qui travaillent et se lèvent tôt !
a écrit le 01/10/2014 à 10:31 :
Et alors ? + de taxes et d' impôts et réduction des dépenses publiques alors forcément
réduction des déficits ... C' est l' abc mais les français dans tout ça ?
Réponse de le 01/10/2014 à 11:26 :
ils râlent comme d'habitude. Mais au fait ,toutes ces dépenses elles sont au profit de qui ?
Réponse de le 01/10/2014 à 12:18 :
Difficile de ne pas râler quant on se fait racketter une partie de son salaire et étrangler d'impôts.
Qui en profite ? A mons sens, personne ... Puisque tout le monde se fait de plus en plus ceinture.
Réponse de le 01/10/2014 à 12:57 :
personne n'en profite, d'après vous? Ah! bon ? réfléchissez un peu, en hauts lieux, ils ne se privent de rien, eux ! on puiserait dans les caisses, pour ne manquer de rien, serait ce "possible ça "????? oh! quand même.....
a écrit le 01/10/2014 à 10:29 :
Le gouvernement n'a qu'à supprimer les structures parapubliques inutiles et ruineuses :
supprimer les CCI qui ont à leur passif lourd la massive désindustrialisation et la mort des petits commerce
supprimer toutes les agences blas blas banquets nationales, régionales, départementales, agglomérationales
supprimer tous les faux centres de faux experts autoproclamés, BPI innovation ex Oseo ex Anvar inclut dans ces faux experts (tous ces faux centres de faux experts qui changent de nom pour se cacher de leurs turpitudes)
a écrit le 01/10/2014 à 10:07 :
Que du blablabla.....
En attendant on voit que le déficit ne diminue pas, la dette augmente et les impôts prenne l'ascenseur et de nouvelles taxes sont inventé presque quotidiennement.
blablabla....
Réponse de le 01/10/2014 à 10:31 :
Pas d auguementation d impot avait dit flambi
Ce qui veux dire plus de taxe contributions et les impôts locaux qui ne compte pas dans la promesse car bien sur il n'y sont pour rien

Quel bandes de menteurs professionnel
Vivement les elections
Réponse de le 01/10/2014 à 11:34 :
" vivement les élections"...oui, mais dans quel état serons nous?...et nous allons voter pour QUI??? !
a écrit le 01/10/2014 à 10:05 :
Toutes les etudes convergent sur un 1 point: le probleme numero 1 est la sous productivite massive de 'appareil publique (duree effectve du travail plus basse en Europe). Une mesure d'evidence et de bon sens aurait ete de revenir sur le dogme du non remplacement des departs des fonctionaires a la retraite. Ce sujet a ete soigneusement evite car il heurte l'ideologie ultra etatiste de la gauche Francaise depuis la revolution (voir livre de Jean Peyelevade). Le reste c'est du vent!
a écrit le 01/10/2014 à 10:04 :
ca augmente moins vite que prevu, donc c'est une reduction des depenses! faudra y songer en payant son irpp pour voir si le phenomene d'augmentation des impots c'est egalement sur le meme principe ou si c'est reel...
a écrit le 01/10/2014 à 10:03 :
Des Rustines !!! Pour réduire la dépense public il faut taper dans le dur les administrations publiques et territoriales avec ses fonctionnaires y compris les parlementaires avec leurs avantages et privilèges !!! Michel Sapin énarque sans aucune connaissance de la société civile n'est qu'un guignol incapable de prendre des décisions courageuses.
a écrit le 01/10/2014 à 9:53 :
Qui peut croire un seul instant en la volonté du gouvernement de faire baisser la dépense publique? Les prévisions sont systématiquement démenties. Les mesurettes qui permettent d'économiser trois francs six sous ne sont pas sérieuses devant une dette qui se creuse de 100 milliards par an. La France part au tapis..
a écrit le 01/10/2014 à 9:48 :
C'est du vent. Ils ne pourront pas baisser la dépense publique sans provoquer une baisse d'activité et donc plus de déficits. Concernant les impôts, ils vont jouer sur les mots et les régions imposeront plus.
a écrit le 01/10/2014 à 9:46 :
Pipeau... la "baisse des dépenses" est une baisse par rapport à une hausse : dans la réalité, on augmente moins les dépenses que ce qu'on aurait voulu faire (pour un gouvernement socialiste).
Faut être clair ; il n'y a pas de baisse réelle des dépenses, pas plus qu'il n'y a pas d'arrêt dans l'embauche des fonctionnaires.
En continuant ainsi, dans 10 ans on aura une dette qui ne sera pas loin du niveau de la Grèce.
Et il faudra utiliser les mêmes méthodes : baisse de moitié des salaires et des retraites des fonctionnaires... Curieux que ceux-ci ne comprennent pas que la seule façon de les protéger est d'arrêter les embauches, de réorganiser leur fonctionnement et supprimer les régimes spéciaux et autres avantages acquis.
Réponse de le 01/10/2014 à 13:24 :
Tout à fait ! Il ne s'agit pas d'une baisse des dépenses par rapport à la situation 2014 mais d'une baisse par rapport à ce qu'auraient été les dépenses en 2015 si rien n'avait été fait. Quelle entreprise ou quel ménage réagit de la sorte ? Certes tous les Etats font de même. Tant que les dépenses ne baisseront pas vraiment, on sera bien obligé d'avoir plus de recettes et donc plus d'impôts.
a écrit le 01/10/2014 à 9:45 :
Cédons au privé surtout des activités rentables j'espère. Cela fera encore un peu plus à emprunter aux créanciers les années suivantes. A ce propos, on est ou de la gestion des barrages hydroélectriques ? Filons tout au privé. Comme les centrales nucléaires. Des sociétés privés d'excellence (Tepco...) se feront une joie de gérer notre parc et on paiera moins cher. lol

Quant à la sécu et les boucs émissaires du moment, profitez en bien parce que le système agonise. La souche corrézienne d'Ebola a décidé de faire des hôpitaux des centres de coût avec des primes à tout va à la rentabilité. Dans la continuité du gouvernement précédent. Le malade est un coût et un coût qu'il faut éliminer, surtout s'il est cotisant du système.

Une petite taxe sur le diesel pour regagner le coeur des français est annoncé aujourd'hui. ça fait toujours du bien.

Nos guerres en Afrique sont de véritables succès : des dépenses sans objectifs, une guerre sans mort (pays des droits de l'homme oblige), une guerre avec des militaires sous équipés (se paient eux mêmes leur matériel), ...ou est passée l’Europe au fait ?

Les prévisions de Michel ne valent pas mieux que le rouleau de papier toilette premier prix. Il y a aura d'années en années :
- plus de dette
- plus de chômeurs
- plus de taxes
....
- plus de mensonges, ce qui produira : toujours plus de gens dans la rue

2015 sera par contre une belle année électorale. Un stock de couches pour les élus PS et d'autres à la veille des scrutins.
Réponse de le 01/10/2014 à 10:06 :
Oui, il faut rappeler Sarko, il nous en remettra pour au moins 600 milliards de dettes, ou peut être plus, il parait qu'il a fait des progrès !
Réponse de le 01/10/2014 à 11:37 :
qu'il aille plutôt pondre ses conférences, il parait qu'il y a des c...s pour lui filer du pognon pour expliquer ce "qu'il a si bien réussi chez lui " ! faut il vraiment qu'il existe des brêles? ! MDR
Réponse de le 02/10/2014 à 17:17 :
+100 !
a écrit le 01/10/2014 à 9:35 :
Toutes ces mesures ne seront pas tenues, elles sont basées sur des prévisions trop optimistes. Ce sera encore une fois la faute à l'Allemagne, à l'Europe, etc...
a écrit le 01/10/2014 à 9:33 :
S'il vous plait , pas cette photo de l'homme qui rit dans les cimetières...
a écrit le 01/10/2014 à 9:30 :
Comment parler de stabilité fiscale alors que la taxe sur le diesel va augmenter, la dotation aux communes va mécaniquement faire augmenter les impôts locaux, sans oublier que ce scénario est construit sur des prévisions de croissance irréalistes et sur le fait que l'inflation va repartir. Amateurs, ils le sont jusqu'au bout des ongles.
a écrit le 01/10/2014 à 9:25 :
bientôt la cessation de paiement pour le PUBLIQUE ,et une bonne mise sous tutelle BEN C' EST BEN SUR
a écrit le 01/10/2014 à 9:16 :
On se croirait dans le pays de Oui-Oui....
Mais dans un monde qui fonctionne un tant soit peu plus vite que les cerveaux de nos gouvernants, BONNE CHANCE.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :