20 propositions pour réformer la fonction publique

 |   |  451  mots
Un rapport parlementaire préconise l'introduction d'une rupture conventionnelle du statut des fonctionnaires
Un rapport parlementaire préconise l'introduction d'une rupture conventionnelle du statut des fonctionnaires (Crédits : Reuters)
Un rapport parlementaire préconise d'introduire la rupture conventionnelle du statut des fonctionnaires et de ne pas baisser la dotation de l'Etat aux collectivités territoriales qui auront gelé leurs effectifs.

Étendre aux fonctionnaires la possibilité de rupture conventionnelle du contrat de travail applicable dans le privé. C'est l'une des propositions chocs d'un rapport parlementaire. Dans ce rapport  consacré à la gestion des finances publiques et des ressources humaines, le député radical de gauche (RRDP) Alain Tourret rappelle que le gouvernement entend "réaliser 50 milliards d'euros d'économies en trois ans, dont 21 milliards dès 2015 dans les trois versants de la fonction publique" (Etat, Territoriale et Hospitalière).

Pour y parvenir, l'exécutif a notamment fait le choix de confirmer la stabilisation des effectifs dans la fonction publique d'Etat et de maintenir jusqu'en 2017 le gel du point d'indice qui sert de base au calcul des salaires des quelque 5,4 millions d'agents. Les hôpitaux et collectivités devront aussi "modérer leurs dépenses de fonctionnement, au premier rangs desquelles figure la masse salariale".

Le député entend "dans ce contexte particulièrement contraint", contribuer à la réflexion sur la politique en matière d'effectifs, d'organisation du travail et de rémunération d'ici 2019, alors que des négociations sont en cours pour améliorer la carrière des agents.

Il estime que la fonction publique "ne doit pas servir de variable d'ajustement" budgétaire, mais juge qu'il "est légitime qu'elle contribue à l'effort national de redressement", les rémunérations des agents représentant "près d'un quart des dépenses publiques en France (soit 267,7 milliards d'euros et 23,2% des dépenses publiques en 2012)".

Une rupture conventionnelle pour les fonctionnaires?

Alain Tourret juge qu'"aucune piste de réflexion ne doit être écartée a priori" et formule 20 propositions. Il suggère d'"introduire une possibilité de rupture conventionnelle du statut de fonctionnaire", à l'image de ce qui se fait dans le privé lorsqu'un salarié et son employeur se séparent à l'amiable.

Il propose aussi d'encourager les réductions d'effectifs dans les collectivités par "une modulation de la dotation globale de fonctionnement (DGF)". Ainsi, la baisse des dotations de l'Etat -de 11 milliards d'euros d'ici 2017-, pourrait "ne pas s'imputer sur les collectivités qui auraient gelé ou réduit leurs effectifs par rapport à l'année précédente", tandis qu'elle pèserait "plus lourdement" sur celles "qui n'auraient pas fait d'efforts".

Il juge aussi nécessaire de "lancer une grande campagne de lutte contre l'absentéisme", mal évalué, mais au "coût considérable" et préconise de réintroduire la journée de carence (non indemnisée en cas d'arrêt maladie), supprimée par la gauche.

Le rapport pour avis a été réalisé au nom de la commission des lois dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances 2015. Il doit être présenté vendredi 7 novembre à la commission.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2014 à 20:47 :
Le problème c'est que les fonctionnaires n'ont pas droit au chômage comme dans le privé,
Réponse de le 08/11/2014 à 4:03 :
On commence a prelever les cotisations chomages sur les fonctionnaires 12 mois avant la mise en place de la reforme et ils y auront droit "au chomage".
Réponse de le 08/11/2014 à 4:04 :
Bonne remarque, il faut ameliorer ca. Apres le mariage pour tous, le chomage pour tous.
a écrit le 07/11/2014 à 14:43 :
Ce rapport sera surement enterré comme tous les autres (dont ceux de la Cour des Comptes). Cela touche les fonctionnaires et comme ce sont eux qui gouvernent....
a écrit le 07/11/2014 à 13:51 :
pour reformer la fonction publique il faut supprimer le statut de fonctionnaire à vie ce n'est mais depuis deux ans mm LEBRANCHU N'a rien fait sauf supprimer le jour de carence .elle a aussi dit les alloc on verra plus tard sachant qu'un fonctionnaire pour deux enfants touche + 3 sur son salaire et +8 avec 3 enfants
a écrit le 07/11/2014 à 11:55 :
Soyons pragmatiques. Nous avons beaucoup de fonctionnaires en France ; pourquoi ?
Quelques situations simples de ma vie courante des derniers mois qui expliquent le problème : Je viens d'avoir une petite fille et qu'est ce que j'ai constaté ?
Certains fonctionnaires bossent (maternité, état civil à la mairie...) tout en étant pas payés lourds.
D'un autre côté, la CAF nous demande un formulaire spécifique papier de déclarations de ressources... que l'administration fiscale a déjà (ah mais bien sûr, ça ne s'appelerait pas une déclaration de revenu non ?). Bien entendu, je suppose qu'un agent de la CAF va saisir mon formulaire papier dans un logiciel surement hors d'âge et qu'il va y passer 2 heures.
J'ai besoin d'accéder à la déchetterie. Je fais la demande au service concerné de ma mairie qui me renvoie vers le service concerné de la communauté d'agglomération qui me demande un formulaire papier et me renvoie ma carte plastifiée d'accès... 3 mois et demi après ma demande à la mairie.
J'étudie en ce moment l'ouverture d'un point de vente en franchise. Je me renseigne auprès du service concerné à la mairie pour connaître les acteurs de la location commerciale sur ma ville ; il me renvoie vers le service concerné de la communauté d'agglo qui me dirige vers... google et une recherche internet (merci, je n'avais pas eu l'idée de regarder).
Conclusions, plein de fonctionnaires bossent mais avec un potentiel de productivité monstrueux qui semble... comment dire... inexploité. Pleins de fonctionnaires ne sont là que pour s'auto-alimenter entre eux parce que c'est comme ça que le politique a conçu leur fonctionnement.
Choc de simplification me direz vous ?
Peut être que si nos politiques avaient le courage de faire des réformes concrètes pour simplifier les quelques situations ubuesques que j'ai vécues mais aussi plein d'autres que je n'ai pas encore eu le plaisir d'expérimenter ; de dire qu'un fonctionnaire est au service de l'état et qu'il peut donc être muté de la mairie de tartenpion à la CAF ou à l'hopital si c'est là où ses compétences sont nécessaires et de redistribuer la productivité correspondante aux fonctionnaires, aux gens qui payent des impôts et aux sociétés ; alors peut être nous avons une chance de nous en sortir.
Réponse de le 07/11/2014 à 12:42 :
.. mais c'est sans espoir. Que ce passerait-il si soudain notre fonction publique devenait efficace, aimable, pragmatique, responsable, rapide, competente, connectee, motivee et constamment en amelioration des process et services ? Ben, nous aurions 30 a 40% de fonctionnaires en trop.. En fait la lenteur, l'inefficacite, l'incompetence, l'absenteisme, l'immobilisme, le conservatisme permettent de defendre l'emploi administratif. Il n'y aura pas de reforme. La productivite est l'ennemie de l'emploi administratif.
Réponse de le 07/11/2014 à 13:27 :
Ce qui m'agace, c'est que j'ai déjà expérimenté des services publics efficaces, avec des outils modernes, productifs et même presque sympas... lors de mes 9 mois d'études au Danemark. Ca existe citoyens !
Réponse de le 07/11/2014 à 14:49 :
d'accord avec tout ça, mais vous allez les mettre ou les emplois aidés ?
Réponse de le 07/11/2014 à 16:40 :
Si on veut vraiment faire des emplois aidés pour des personnes avec peu de qualifications à qui une véritable formation serait assurée :
=> hotellerie restauration
=> services à la personne...
Bref des secteurs à la fois en manque de personnel et avec des qualifications peu élevées.
Sinon il y a aussi les associations.
a écrit le 07/11/2014 à 11:38 :
Nous sommes "champions du monde" du nombre de fonctionnaires par tête d'habitants !!!!! COCORICO ???????
a écrit le 07/11/2014 à 10:27 :
Il suffit simplement de supprimer le statut de fonctionnaire, pour le remplacer de facto par celui de CDI, hors missions regaliennes (justice, forces de l'ordre, mission de controle)

==> sans débat possible pour tous fonctionnaires < 50 ans
==> choix pour les autres.
Réponse de le 07/11/2014 à 14:42 :
Et pourquoi les forces de l'ordre vous semblent-elles plus importantes que d'autres professions type santé ou éducation ?
a écrit le 07/11/2014 à 9:18 :
N'importe quoi une fois de plus. Dans ce pays on continue de tirer sur ceux qui se lèvent le matin pour bosser et on refuse de supprimer toutes les aides encourageants les autres à rester chez soi, à toucher de l'argent sans travailler, à se faire soigner gratos mieux que ceux qui bossent !. Le problème est là, on tue la valeur travail et on encourage à vivre des aides. Un coup les coupables sont les fonctionnaires, un coup les médecins, un coup les notaires, un coup des agents hospitaliers.......les gouvernements successifs ne savent qu'opposer les gens qui participent à la vie de la société entre eux et ils refusent toujours de remettre les autres au boulot !. Pauvre France, on continue à tout faire à l'envers !
a écrit le 07/11/2014 à 9:03 :
Encore qui découvre des évidences et des realites
a écrit le 07/11/2014 à 8:16 :
j ai bien l impression en lisant les commentaires que beaucoup aimeraient prendre la place de ces fonctionnaires qui sont devenus les boucs émissaires de cette crise. Je pense que les grands patrons et les hauts fonctionnaires doivent se marrer et ils ont bien raison
Il y a déjà des millions de chomeurs, virons les fonctionnaires et il y en aura encore plus et nous pauvre peuple nous débrouillerons tout seul. Moins de police, on se défendra seul
moins d'infirmiere et de médecins dans les hôpitaux, on se soignera seul, moins d instits et de profs, on se cultivera seuls par contre nos dirigeants auront toujours à leur disposition des soignants, des enseignants et des gardes du corps A vous de voir tout ceux qui voulaient a tout prix supprimer les fonctionnaires.
Réponse de le 07/11/2014 à 9:24 :
Les chômeurs coûtent moins cher que les fonctionnaires...
Réponse de le 07/11/2014 à 9:54 :
Pas ceux la mais ceux qui s’abritent derrière ceux-la, les fonctionnaires parasites,
conseils généraux, municipalités, parlements divers et variés etc...les branlent rien quoi !
Réponse de le 07/11/2014 à 19:00 :
Je suis un fonctionnaire parasite et je suis heureux, mais heureux, il me reste du temps et de l'énergie pour profiter de la vie. Je vois que beaucoup nous envient, quel dommage pour eux de ne pas être un de ces parasites, je comprends leur rancœur.
a écrit le 07/11/2014 à 7:04 :
En lisant les commentaires on comprend qu'il ne faut surtout rien faire.
Qu'il y ait beaucoup plus d'absentéisme c'est aussi normal,, que les parlementaires soit majoritairement fonctionnaires, c'est normal.
Alors continuons ainsi, d'autant que les patrons sont tous des profiteurs dont il faut profiter.
a écrit le 06/11/2014 à 23:44 :
Ah quelle est belle la gauche généreuse et sociale : on croirait des propositions sorties tout droit du FMI !! et ce sinistre sire se prétend radical de gauche ?? je rêve !!
a écrit le 06/11/2014 à 22:56 :
Et la réforme sur le calcul des retraites pour aligner privé-public? Surtout pas touche à ceux qui votent pour nous!!!!!!
a écrit le 06/11/2014 à 22:07 :
Comme d'habitude, des propositions complètements connes et stigmatisantes pour les agents. Du bon gros populisme en somme.
Le seul moyen efficace à terme pour réduire le nombre de fonctionnaires est la modernisation de la fonction publique, la normalisation des des process entre les différentes instances, et une déflation drastique de la paperasse.

Paperasse largement alimentée par les innombrables lois que pondent chaque jour nos chers parlementaires.... qui viennent ensuite nous cracher à la gueule. Pathétique.
Réponse de le 06/11/2014 à 23:12 :
oui et qui va dire qui est compétent ou non dans un systeme hierarchique à outrance et quand les dirigeants ne connaissent rien au travail au quotidien et sont plus des 'gestionnaires politiques' que proche du terrain? A la tête de l'employé?
Sérieusement cela fait 5 ans qu'on ne remplace pas 1 fonctionnaire sur 2 au ministere des finances.. Le travail? il augmente à cause des X reformes et restructurations et bizarrement comment vire-t-on?
Pas aux competences ni aux gros salaires mais ceux qui sont en haut virent simplement ceux qui sont en bas..
Réponse de le 07/11/2014 à 11:39 :
Ce n'est pas 1 fonctionnaire sur sur 2 qui n'est pas remplacé au Ministères des finances depuis 8 ans mais 2 sur 3.
Les services sont exsangues, les contrôles plus que limiter..
La fraude massive a de beaux jours devant elle.
Effectivement ce n'est pas un ministère prioritaire mais il fait rentrer de l'argent quoique de moins en moins.
Sinon, supprimons tous les fonctionnaires de Bercy, comme cela plus d'argent pour personne, tout le monde sera content..
a écrit le 06/11/2014 à 21:59 :
Arrêton l'emploi garantie à vie, et avec ca on pourra virer tous les boulets. J'assume totalement de vouloir dépenser le fric que je gagne et ne pas être assommé de taxe sous prétexte qu'on maintient de la consommation en gardant dans l'administration des types qui nous couterait moins cher en étant au RSA. On se serre tous la ceinture, il n'y a pas de raison de garder des services de parasites payés à lire le journal, alors qu'à coté les fonctionnaires qui bossent pour de vrai sont aussi écrasés de boulot: il faut pouvoir virer les nuls, on s'en portera tous mieux.
Réponse de le 07/11/2014 à 2:52 :
Et après vous râlerez quand le prof de vos enfants ne sera pas remplacé, vous direz que fait la police, aux urgences si par malheur vous en avez besoin là encore vous râlerez, ce qui est désolant sur les forums c'est que c'est toujours les autres qui sont les parasites, mais pour se remettre en question là c'est autre chose.
Réponse de le 09/03/2015 à 10:39 :
Qui a parlé de supprimer les fonctionnaires utiles et/ou qui bossent ? On a dit qu'on voulait virer les boulets. Par exemple, les boulets qui racontent leur vie au téléphone à leur copine au lieu d'acceuillir les gens qui poireautent au guichet depuis 15 minutes et qui, eux, ont autre chose à faire de leur vie qu'attendre qu'une personne daigne faire le travail pour lequel elle est payée entre deux congés maladie. :)
a écrit le 06/11/2014 à 21:29 :
Ça n a pas de sens de confondre la fonction publique d état et l hospitalière qui assurent les fonctions régalienne avec des gens qui bossent et la territorial avec des gens qui ne servent a rien (mairie, conseil généraux, régionaux, intercommunalites, préfecture).
Réponse de le 06/11/2014 à 21:38 :
Oui
Réponse de le 06/11/2014 à 22:06 :
Les personnes qui ramassent vos poubelles, qui entretiennent vos espaces verts, qui enregistrent la naissance de vos enfants, qui servent vos enfants à la cantine, qui surveillent vos enfants à la piscine, qui vous accueillent à la bibliothèque, qui éteignent vos feux de cheminée, etc... sont des fonctionnaires territoriaux.
N'opposez pas les individus, tout le monde a sa place dans la société.
Réponse de le 06/11/2014 à 22:55 :
Oui aussi!
Réponse de le 06/11/2014 à 23:13 :
je pense qu'il pensait plutot aux problemes des interco et aux maillons hierarchiques inutiles
Réponse de le 07/11/2014 à 9:16 :
Préfecture : fonction publique d'Etat. Manqué. Quand on ne sait pas de quoi on parle...
Réponse de le 12/11/2014 à 19:33 :
ceux qui ramassent mes poubelles sont des agents de Véolia ; je ne savais pas qu'ils étaient fonctionnaires ; ceux qui servaient mes enfants à la cantine scolaire étaient des agents de Sodexho ... drôles de fonctionnaires que tout cela !!
a écrit le 06/11/2014 à 21:21 :
J'ai travaillé dans le privé en CDI et je suis devenu fonctionnaire en tant qu'informaticien. Le seul intérêt que j'ai trouvé à passer le concours c'était pas 1 an d'école à 800kms de chez moi.. C'était pas non plus la mutation en île de France mais justement la stabilité de l'emploi (oui pourtant j'étais en cdi..) alors à mon niveau cette annonce est une ânerie de plus..
Pour ceux qui se réjouissent de taper sur les fonctionnaires qu'ils se rassurent. Les suppressions de postes limitent désormais les mutations (comment muter vers un poste supprimé?) et par faute d'effectifs l'administration fait recours au privé.
Le gain financier? Aucun... L'Etat dépense plus en faisant appel à des prestataires dont les coûts sont supérieurs.. Merci les copains grands patrons..
Bref quel est l'intérêt? S'ils brisent l'avantage de la sécurité de l'emploi je pense qu'ils auront désormais sérieusement du mal à recruter et s'ils privatisent que va-t-il se passer? La perte de la maitrise 'métier', la dépendance vis à vis d'une société qui va surement être plus gentille et ne pas en profiter, non?
Réponse de le 06/11/2014 à 21:56 :
Quand l'Etat dépense pour un prestataire du privé, il n'a pas à financer la retraite du fonctionnaire remplacé dans un régime privilégié. Il peut aussi virer le prestataire si c'est nécessaire. En sous traitant ca revient moins cher et il y a plus de souplesse, il n'y a que le bourrage de crane des fonctionnaires pour dire le contraire.
Réponse de le 07/11/2014 à 9:12 :
Pas vraiment, ils passent des marchés et le modifie tous le temps car ils prévoient toujours au plus juste. Du coup ça coute beaucoup plus que de garder ceux qui était en place. Quand a lâcher une entreprise on voit ce que sa donne avec écomouv!!!
Réponse de le 09/03/2015 à 10:44 :
"par faute d'effectifs l'administration fait recours au privé."
Il faudra qu'on m'explique un jour comment, en étant le pays avec le plus de fonctionnaire par habitant, on peut avoir un problème d'effectif.
a écrit le 06/11/2014 à 20:06 :
Ce serait amusant d'entendre la réaction des syndicats de fonctionnaires si la "rupture conventionnelle" était introduite dans le statut des fonctionnaires...
Et puis pour signer une rupture conventionnelle, il faut être deux. Et ceux qui accepteraient de signer sont justement ceux qui sont assez compétent pour retrouver du boulot dans le privé. Est-ce que ce sont ceux dont on veut se séparer ???
Ceux qui ont fait ce rapport n'ont pas une expérience du privé et la façon de dégraisser les effectifs.
Bien sûr, on peut mettre une grosse carotte sous forme d'une grosse prime de départ devant les personnes dont on veut se débarrasser. Mais à la fin, ces ex-fonctionnaires iront pointer au chômage si on ne les fait pas entrer dans une programme d'apprentissage leur permettant de trouver un emploi non public.
Et puis, il faudrait aussi qu'il y ait de la demande de la part des entreprises privées, et pour ça, il faudrait qu'elles ne soient plus écrasées d'impôts et de charges.
Pas facile tout ça... Alors que ce serait tellement plus simple d'arrêter d'en embaucher et de faciliter les mutations entre les différents corps de la fonction publique, pour pouvoir mettre les gens là où il y en a vraiment besoin.
Réponse de le 06/11/2014 à 22:55 :
Rassure-vous incrédule50, un fonctionnaire, même s'il signe une rupture conventionnelle ou je ne sais quoi d'autre... il n'ira JAMAIS toucher des allocations chômages car tout simplement il n'a droit à rien. Comme l'Etat ne cotise pas aux ASSEDIC pour ses agents ; ces derniers n'ont droit à aucun indemnités du jour au lendemain s'ils quittent la fonction publique. Par contre les fonctionnaires, sur leurs bulletins de salaires, sur la part salariale est prélevé le 1 % solidarité. Une contribution solidaire de 1 % du salaire brut aux caisses des ASSEDIC mais en échange d'aucun droit...
Réponse de le 09/03/2015 à 10:46 :
Vous voulez qu'on parle de la cotisation chômage dans le privé ?
Heureusement que les fonctionnaires n'ont aucun droit avec seulement 1% de solidarité, huhuhu.
a écrit le 06/11/2014 à 19:42 :
Rupture conventionnelle ... Lol ça signifie que les 2 parties sont d'accord pour mettre fin au contrat en gros. Eh bien, ils peuvent toujours attendre d'avoir l'accord du fonctionnaire concerné - bonne blague
Réponse de le 06/11/2014 à 21:14 :
Ca dépends combien de temps il faut entre la demande et lorsqu'on quitte l'institution. Aujourd'hui si vous demandez à partir il faut compter 6 mois; alors quand vous postulé dans une entreprise privé, c'est rarement pour une embauche 6 mois plus tard. Du coup les fonctionnaires on peur du départ et de se retrouver au chômage bêtement. Si l'état faisait cet effort; bon nombre de fonctionnaire chercherait un travail et dès qu'il le trouverait quitterait sans problème pour aller travailler le mois d'après dans sa nouvelle entreprise. Mais comme ils l'écrivent il faudrait que ce soit comme dans le privé...
a écrit le 06/11/2014 à 19:42 :
Et la super retraite en or massif des fonctionnaires, c'est quand qu'on l'aligne sur le privé Y COMPRIS POUR CEUX QUI SONT DEJA EN RETRAITE
Réponse de le 06/11/2014 à 20:11 :
quelle super retraite (1052€ : mois) ? faut pas rever tous les fonctionnaires ne sont pas "Haut-fonctionnaire". Renseignez-vous avant de poster des c..........es.
Réponse de le 06/11/2014 à 20:15 :
Ah oui une pension qui fait la moitié du traitement de fin de carrière ca fait rêver, youhou! Vous écrivez sans être renseigné! Mais c'est la crise, il faut bien trouver un bouc émissaire...
Réponse de le 06/11/2014 à 20:19 :
La retraite en or massif des fonctionnaires !!! Décidément toutes les conneries sont prétextes à désigner à la vindicte des boucs émissaires ! Tendons les fonctionnaires, ca fera le bonheur du peuple ! Pauvre France...
Réponse de le 06/11/2014 à 21:17 :
Si on veux aligner les calculs, il va falloir faire de nouveaux impôts. Car contrairement au privé, dans le publique les primes ne servent pas dans le calcul de la retraite... Et si on compare privé/publique, c'est pas ceux du publique qui on la plus grosse retraite. Avant de dire des absurdité, vérifiez comme sont calculer les retraites de tous!
Réponse de le 07/11/2014 à 9:08 :
Histoire que tout le monde y est droit, on devrait remettre un service militaire de 25 ans!!! Comme ca plus de jaloux, par contre dommage pour la société, déjà que 10 mois faisaient perdre leur emploi a certain...
a écrit le 06/11/2014 à 18:45 :
Le cœur de l'électorat socialiste c'est la fonction publique donc ils n'y toucheront jamais sauf après la faillite du pays. Le plus extraordinaire c'est qu'hollande ne fait même plus le plein chez les fonctionnaires quand on voit qu'il n'a plus que 13% d'opinions favorables et que seuls 3% des Français souhaitent qu'il se représente en 2017...
Réponse de le 06/11/2014 à 21:20 :
Les réformes vous appelez ça "pas toucher"? Ceux qui restent n'aspire qu'a partir; ils en on marre et doivent faire leur bouleau, celui de ceux qui partent et en général celui de leur patrons qui comme ils sont toujours autant se cherche des postes et surcharge de travail ceux du bas qui sont toujours moins nombreux!!!
Réponse de le 07/11/2014 à 7:43 :
Le bouleau est un arbre @tartemolle 21:20 - Le boulot c'est du travail. Faites vous la différence ?
Réponse de le 08/11/2014 à 21:04 :
C'est aussi du stress, des emmerdes, de la pression et aucune reconnaissance pour...
a écrit le 06/11/2014 à 18:29 :
Améliorer la conditions des agents de la fonction publique. Il faut rendre public les statuts de la gendarmerie de la police etc........ et on pourra à ce moment là voir qui est le parent pauvre de la fonction publique. Mais c'est comme la PAC pour les agriculteurs :SECRET
Réponse de le 06/11/2014 à 18:36 :
Y' a pas de jours féries pour les vaches !!!!!!!!!!
Réponse de le 06/11/2014 à 19:15 :
les gendarmes sont des militaires
Réponse de le 06/11/2014 à 21:21 :
Sauf qu'en ils choppent un militaire. Ils oublient et les alignent sans aucune retenu en les prenant pour les pires criminels...
a écrit le 06/11/2014 à 18:23 :
De la poudre aux yeux; en fait absolument aucune proposition de réforme de la fonction publique. La pression du privé augmente alors le gouvernement cherche des leurres... sans aucune autre intention que de suggérer des mesures homéopathiques. Rappel: Mitterrand a recruté plus d'un million de fonctionnaires en plus à un coût de 3.5 millions d'euros par tête sur une vie, on voit d'où viennent les 2000 milliards de dette......
Réponse de le 06/11/2014 à 22:03 :
La fonction publique c'est le clientélisme industriel, le cancer de la démocratie, l'emploi à vie est injustifiable c'est un truc d'ancien régime
Réponse de le 07/11/2014 à 9:04 :
Embauchez vous dans ce paradis. Ils ont jamais autant embauché que depuis les reformes; et ils ont jamais autant réduit leurs effectifs. Pour un emploi a vie, il faudra m'expliquer!!! De plus ce cancer dont vous parlez vous en profité aussi par l'APL, la prime pour l'emploi, le PTZ, la prime de naissance... Alors ne crachez pas sur ce que vous avez droit!!!
Réponse de le 07/11/2014 à 10:19 :
Cancer de la démocratie ? Vous vous ridiculisez en plus de vous décridibiliser
a écrit le 06/11/2014 à 18:20 :
Rien de révolutionnaire. Pour la rupture conventionnelle, je me demande bien quel fonctionnaire va accepter de ne plus l'être en période de chômage de masse...
a écrit le 06/11/2014 à 18:18 :
21ieme propositions... en virer 80% !
Réponse de le 06/11/2014 à 18:24 :
80% c'est beaucoup, par contre 50% je dis pas...
Réponse de le 06/11/2014 à 18:40 :
80% c'est beaucoup, par contre 50% je ne dirais pas non...
Réponse de le 06/11/2014 à 18:43 :
Oui c'est que augmenté le chômage est une solution.
Réponse de le 06/11/2014 à 19:11 :
diminuer surtout les emmerdeurs qui ne foutent et ne produisent rien !
Réponse de le 06/11/2014 à 20:50 :
Le rève de l'Etat minimal...
Il existe... au Waziristan, au Mali, en Haïti...
Réponse de le 06/11/2014 à 21:23 :
Votre dé-mission est accepté!..
Réponse de le 06/11/2014 à 21:24 :
les emmerdeurs se sont ceux qui ne comprennent rien et qu'on doit supporter tous les jours!
Réponse de le 07/11/2014 à 9:00 :
Il ne restera plus grand monde... Si on prend un artisan, sa femme sert souvent de secrétaire, et dans ce que vous dites elle ne sert pas a grand chose, car elle ne produit rien; pourtant elle justifie le travail de son mari! Dans les entreprises c'est pareil; il y a beaucoup trop de personnes qui sont nécessaire car la législation est bien trop compliqué. C'est personnes qui ne produisent rien disparaitraient d'elle même si le gouvernement faisait des simplifications et n'imposait pas toujours plus de contraintes absurdes.
a écrit le 06/11/2014 à 18:14 :
Moi je me demande on vire qui car le problème de la fonction publique est qu'il ya plus de monde dans les bureaux que sur le terrain hors le service rendu est nul
pire on crait dans certaine commune des nouveaux postes de petit chefs bref une façon de décourrager les hommes et femmes qui sont sur le terrain qui sont stresser tous le sjours il y a des suicides dans les rangs de la police mais bientôt beaucoup d agent territorial qui sont en grande souffrances et même dans des mairies socialistes
Réponse de le 06/11/2014 à 18:35 :
moi je demande: installez un correcteur d'orthographe et de grammaire...craire n'existe pas créer oui...entre autres... la qualité du message passe par la qualité du langage....les hommes politiques n'utilisent que 200 mots pour être compris de tous...ce n'est pas une raison pour les imiter...on voit où cela nous mène!!!!
Réponse de le 06/11/2014 à 19:55 :
Donc pour vous : fonctionnaire dans un bureau = personne qui ne fait pas grand chose ?? Vision plutôt sommaire je trouve... Il y a des gens sérieux et travailleurs qui ne comptent pas leurs heures dans les bureaux... Et je vous informe que les concours vous sont ouverts ! Ah oui... Cependant s'il y a une épreuve de français... Je ne suis pas certain que vous auriez le niveau au vue de votre dernier message de qualité déplorable !
Réponse de le 06/11/2014 à 20:13 :
Merci Alex75 !!! Moi, j'ai halluciné en lisant cela... :)
Réponse de le 06/11/2014 à 21:26 :
Vous faites bien de le demander. Pour l'instant ceux qui sont viré sont de la masse salarial. Les sous officiers et en dessous. En revanche au dessus ils sont tous sous contrat mais là pas de soucis ils sont tous reconduit... C'est pour ça que si vous avez un dossier a donner a la caf, il ne peut plus être géré rapidement vu qu'il ne reste que le patronat... Bien sûr c'est le même problème chez tous que ce soit la police, les militaires , gendarmes...
Réponse de le 07/11/2014 à 9:23 :
@alex75 - Bonne idée le correcteur d'orthographe. Vous pourrez ainsi vous en servir. Avant de critiquer, vérifiez votre propre orthographe !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :