Attractivité : quels sont les points forts de la France ?

 |   |  423  mots
Le taux de pénétration de l'Internet haut débit donne à la France la deuxième place derrière les Pays-Bas.
Le taux de pénétration de l'Internet haut débit donne à la France la deuxième place derrière les Pays-Bas. (Crédits : Décideurs en région)
Une étude de l'Agence française pour les investissements internationaux dresse le tableau annuel de l'attractivité. L'Hexagone se place sur le podium dans de nombreux classements et parvient même à tirer son épingle du jeu dans des domaines comme la recherche.

Malgré des faiblesses en matière de fiscalité et de coût du travail, la France a des points forts qui attirent les entreprises. L'Hexagone se hisse parmi les pays les plus attractifs notamment en matière de financements publics de la recherche, prix de l'électricité, infrastructures numériques et de transports, selon une étude de l'Agence française pour les investissements internationaux (AFII) publiée lundi 17 novembre.

Tous ces classements relèvent d'années différentes situées entre 2011 et 2013 selon les critères étudiés et se penchent sur 14 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni et la Suède, ainsi que les Etats-Unis et le Japon.

  • Une fiscalité favorisant la recherche

La France occupe ainsi le premier rang pour le financement et les incitations fiscales à la recherche et au développement en pourcentage de son produit intérieur brut, devançant les États-Unis.

Par ailleurs, elle "arrive au 6ème rang mondial pour les dépenses de recherche et développement avec 55 milliards de dollars, derrière les Etats-Unis, la Chine, le Japon, l'Allemagne et la Corée", note l'AFII, qui souligne que "la fiscalité française des dépenses de recherche et développement est la plus avantageuse au monde, grâce au Crédit d'impôt recherche (CIR)".

    | Lire Le crédit impôt recherche bientôt bridé pour les grands groupes ?

  • Bas coût de l'électricité

La France est également numéro un pour le prix de l'électricité, suivie de la Suède. "Avec moins d'une interruption par consommateur par an, la France dispose d'un réseau électrique performant et fiable", commente en outre l'AFII.

     | Lire Augmentation de 2,5% des tarifs d'électricité : 28 millions de foyers concernés

  • D'excellents transports

Ses aéroports arrivent en deuxième place derrière ceux du Royaume-Uni parmi les 15 premiers aérodromes des 28 membres de l'UE et le taux de pénétration de l'Internet haut débit lui donne la deuxième place derrière les Pays-Bas. Le transport ferroviaire de marchandise français est troisième derrière ceux de l'Allemagne et de la Pologne.

  • Des Français productifs au travail

La France est quatrième en termes de productivité horaire du travail et de personnel de recherche et développement effectif pour 1.000 actifs. L'Hexagone se classe par ailleurs au deuxième rang avec son taux de fécondité (1,97 enfant par femme en moyenne en 2013), derrière celui de l'Irlande, champion européen en la matière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2015 à 8:40 :
pour un travail en histoire ont me demandes les points fort et les point faible de la france pouvez vous m'aider svp
a écrit le 18/11/2014 à 17:35 :
Règle de base qui vaut pour l'Etat comme pour soi même: on ne s'auto décerne pas des compliments. C'est aux autres de juger!
a écrit le 18/11/2014 à 16:35 :
Alors, on importe des pauvres mal formés et difficilement intégrables, et on exporte des riches bien formés qui pourraient être utiles à la France
a écrit le 18/11/2014 à 14:38 :
Ne vous réjouissez pas trop vite de ces bonnes nouvelles, le gouvernement n'a plus d'autre solution que de faire appel à la propagande, en effet l'Agence française pour les investissements internationaux est un organisme d'état placé sous la tutelle du ministre de l'économie et des finances.
Réponse de le 18/11/2014 à 17:17 :
On remarque du reste que nous sommes premier pour les niches fiscales, ce qui veut simplement dire que nos prélèvement sont tout simplement trop écrasent (Je vous colle 150% de taxe, puis une niche de 70% et je suis first devant les USA en terme d'exemption fiscal. Mais pas de fiscalité..)

La France sera bientôt un pays sous développé.
Réponse de le 09/03/2015 à 18:44 :
La fiscalité française après optimisation est très favorable aux sociétés et aux super-riches . Le taux nominal ne veut rien dire .
On paye peu d impôts en France mais beaucoup de charges sur les salaires . Il faut élargir l assiette de l'IR , mettre fin aux niches et compenser par une baisse de charges.
a écrit le 18/11/2014 à 13:40 :
Nous sommes les champions pour le prix de l'électricité et pour le chomage. Coincidence ou relation?
a écrit le 18/11/2014 à 12:51 :
L'attractivité de la France est tellement grande que les jeunes qui veulent réussir foutent le camp !
a écrit le 18/11/2014 à 12:20 :
L'herbe est toujours plus verte chez les voisins c'est bien connu !
a écrit le 18/11/2014 à 11:16 :
C'est fou, depuis quelque temps tout le monde se met à écrire que nous vivons au Paradis....Sacrée coïncidence, quand même ! Les pauvres malheureux qui fuient en Angleterre, au Canada ou en Australie ne le savent sans doute pas !
C'est bien, Messieurs les journalistes : vous avez bien répercuté les instructions "d'en haut" !
a écrit le 18/11/2014 à 10:58 :
LA RECHERCHE ATTRACTIVE POURQUOI , C'Est une niche fiscale et des SUBVENTIONS MEME POUR LES ETRANGERS QUAND L'IRLANDE En fait autant avec taxe sur les societes on cri au LOUP ;
a écrit le 18/11/2014 à 10:57 :
La France devient très attractive pour les plus riches et les chômeurs... En revanche pour les travailleurs, elle devient un enfer.
Réponse de le 18/11/2014 à 11:30 :
fait chômeur alors, tu verras si c'est si bien.
Réponse de le 18/11/2014 à 17:18 :
"La France devient très attractive pour les plus riches"

Ca fait longtemps qu'ils ont fuit, les riches...

Il y a 110 Milliardaires à Londre; Et à Paris ?
a écrit le 18/11/2014 à 10:30 :
L'attractivité de la France est issue des plans quinquennaux de l’après guerre donnant encore son impulsion mais, pour pas bien longtemps du fait de sa mise sous-tutelle bruxelloise!
a écrit le 18/11/2014 à 9:53 :
Vrai que tout cela, et c'est bien pour cette raison qu'il ne sert à rien de continuer à "investir" en infrastructures, autoroutes, aéroports et autres rond-point; Les forces de notre économie sont son industrie du luxe, l'industrie du Nucléaire, son agriculture (la première en Europe), et sa jeunesse sortant de nos grandes écoles, brillante et très bien formée. Il ne reste aux politiques de ne pas inventer d'autres contraintes, déjà trop nombreuses pour nos secteurs d'excellence, et de ne pas casser ce qui marche..
Réponse de le 18/11/2014 à 13:00 :
Seulement deuxième agriculture derrière l'Allemagne depuis qq années...
a écrit le 18/11/2014 à 9:18 :
Whoah un article positif. Vite il nous faut des declinologues. Pour ma part je choisirais de mettre en lumiere le 4eme point la productivite, car la place de la France est excellente, mais pourrait encore etre amelioree.
Réponse de le 18/11/2014 à 17:19 :
"La France est quatrième en termes de productivité horaire du travail"


Tripatouillage classique. La productivité total est médiocre..
a écrit le 18/11/2014 à 9:18 :
si tout est si bien alors pourquoi sommes nous si mal en matière d'emploi?
1)trop peu de PMI/ETI, qui sont les vecteurs de la creativité et de la flexibilité
2) des aides trop focalisées sur les grands groupes du cac 40 qui ne pensent qu'a leurs dividendes et à délocaliser et qui sont bien peu creatif
3) enfin maintenant qu'un français reconnu par l'academie nobel, a modelisé cela, trop d'oligopole qui ne pensent qu'a préserver leur rente
Réponse de le 18/11/2014 à 17:20 :
C'est la faute aux méchants, quoi...


Les PME, c'est l'épicier arabe du coin. Sympathique, mais par rapport au Cac40, hem...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :