Chute des embauches en intérim à cause du BTP

 |   |  175  mots
L'intérim est un indicateur avancé de l'emploi.
L'intérim est un indicateur avancé de l'emploi. (Crédits : <small>DR</small>)
Les embauches en intérim ont baissé de 2,9% au mois d'octobre, selon le baromètre Prism'emploi. Elles ont notamment chuté de 20% dans le bâtiment.

Alors que les chiffres du chômage sont attendus jeudi 27 novembre, les embauches en intérim pour le mois d'octobre sont en panne. Selon le baromètre mensuel  édité par Prism'emploi (la fédération patronale du secteur de l'intérim), les effectifs intérimaires ont diminué de 2,9% au  mois d'octobre, après un recul de 2% en septembre. Au total, 5.000 emplois ont été perdus dans le travail temporaire depuis le début de l'année.

Chute importante dans le bâtiment

Les embauches d'intérimaires dans le bâtiment ont baissé de 20% pour le seul mois d'octobre dû aux "difficultés du secteur, en panne de chantiers". Pour la première fois depuis 6 mois, l'interim est en baisse dans les transports, de 0,5%. La croissance s'essouffle aussi dans les commerce (+1,8% après 3,3% en septembre) et dans l'industrie (+0,1% en octobre après +0,9% en septembre).

L'intérim est un indicateur avancé de l'emploi qui permet de connaitre 'en temps réel' et d'analyser la situation des effectifs intérimaires et d'identifier les secteurs et les métiers porteurs".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2014 à 6:35 :
est il pris en compte dans le calcul l Intérim Est Europeen contractant avec nos BTP avec cotisation sociales et salaires sur base du pays de résidence ?
a écrit le 26/11/2014 à 23:24 :
On s'en fout ; il y a une majorité d'immigrés payés pas cher pour faire le boulot dans le bâtiment. Bon débarras !!
Réponse de le 27/11/2014 à 2:12 :
y a aussi des français dans le batiment. Et c'est quoi cette xénophobie ? vous voulez que les pays érangers virent tous les français qui vivent à l'étranger ? y en a plein des français qui bossent à londres, au canada, en allemagne, faut les virer aussi ceux là ? la xénophobie est dans les 2 sens hein !
a écrit le 26/11/2014 à 19:19 :
La solution reste pourtant si simple... Supprimer l'obligation des normes 2012 bien trop couteuse actuellement.
a écrit le 26/11/2014 à 14:12 :
Il est clair que les Municipalités vont devoir se serrer la ceinture et arrêter de RE-goudronner tous les 2/3 ANS les terre-pleins sur lesquels jamais aucun véhicule ne roule !
il sera aussi mal vu de créer des jardins luxueux sur les fameux ronds points et d'aménager les ruelles banales en Avenues de Versailles !
Les contribuables vont faire payer cher le luxe inutile et ruineux.
a écrit le 26/11/2014 à 11:24 :
Mais puisqu'on vous dit que le logement est relancé grace à la Loi Dufflot !!
Et pis on vous dit que le gouvernement fait TOUT pour les entreprises avec des pactes de relance, de simplification, de relance, de responsabilité, etc etc etc... qui font rien, mais ça fait quand même de jolis discours !
Ah oui, je vous rappelle aussi que la courbe du chômage est inversée ... il serait temps de nous croire... M'enfin !!!
a écrit le 26/11/2014 à 11:14 :
C'est la spirale infernale ,tous les corps de metiers sont touches car dans une economie ils sont tous imbriques .La chute est vertigineuse et ne s'arretera tant que le pays sera gouverne par des ignorants ,des amateurs porteurs d'une ideologie destructrice .
a écrit le 26/11/2014 à 10:00 :
Les chantiers disparaissent car la confiance est détruite et que Mme Duflot est passée par là. Ces socialistes sont des fléaux de l'humanité et l'ont toujours été.... Leur influence explique le malheur de la France....à 90 %
a écrit le 26/11/2014 à 9:12 :
Quand l'intérim est concurrencé par le "travailleur détaché", il doit lui même détacher ses intérimaires qui ne seront jamais suffisamment compétitif! La France continuera a se noyer tant qu'elle sera dans cet UE!
Réponse de le 26/11/2014 à 10:34 :
Votre argument ne tient pas ! Demandez à l'Allemagne...
a écrit le 26/11/2014 à 8:17 :
rien ne va !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :