Jean-Paul Huchon candidat pour la 4e fois

 |   |  691  mots
(Crédits : CR IDF)
Jean-Paul Huchon veut un quatrième mandat à la tête de l’Ile-de-France. Mais les chances du président, élu en 1998, sont relativement faibles : concurrence interne, forte progression du FN, mauvais scores du PS, absence de projet régional… Valérie Pécresse est pour l’instant, la mieux placée

Jean-Paul Huchon (PS) va avoir beaucoup de mal à retrouver son siège en 2016. Trois raisons essentielles à cela. La première est que, pour la première fois, il a une concurrente, Valérie Pécresse (UMP), et qu'il devra, même s'il n'en a aucune envie, l'affronter dans une primaire.

Marie-Pierre de la Gontrie (PS), numéro deux de la région est aussi candidate. Les deux socialistes ont été élus en 1998, les deux ont, depuis, soutenu les mêmes candidats à toutes les présidentielles, les deux ont été strauss-kahniens, les deux ont fait la même politique régionale et les mêmes budgets. Rien ne les différencie vraiment, et il n'est pas sûr que leur éventuel affrontement dans une primaire passionnent les militants, et encore moins les franciliens.

Jean-Christophe Cambadélis (PS) est pour l'instant assez ennuyé de la chose, même s'il pourrait être tenté de donner un coup de pouce à Marie-Pierre de la Gontrie. Comme d'ailleurs Anne Hidalgo et la fédération socialiste parisienne dont la candidate est issue.

Seul le FN peut empêcher une majorité absolue pour l'UMP-UDI-Modem

Seconde raison, la plus importante : théoriquement, la Région est perdue pour la gauche. Lors du dernier scrutin de listes en Ile-de-France, les européennes de 2014, le PS a péniblement dépassé les 14%, soit 8 points de moins qu'en 1998. Juste devant l'UDI /Modem (près de 12%), mais derrière le FN (un peu plus de 17%) et l'UMP à près de 22%.

Les premières estimations pour les régionales de 2015 confirment la gifle annoncée pour le PS même si, à la différence de PACA et de Nord Picardie, le FN, encore donné à 17%, ne serait pas en tête. Mais plus il s'approchera des 20%, plus il va empêcher le bloc UMP/UDI/Modem (près de 34% en cas d'union dès le premier tour) de gouverner : en glanant le tiers ou plus du nombre de conseillers régionaux, le FN peut bloquer (en Ile-de-France comme ailleurs) la plupart des majorités.

Il faut se rappeler que, en 1998, Jean-Paul Huchon n'avait pas la majorité pour diriger la région et qu'il n'a pu le faire qu'avec le refus de la droite (en Ile-de-France) de travailler avec le FN qui avait alors plus de 16% des voix et 36 conseillers. De toute façon, Valérie Pécresse semble bien mieux placée pour diriger la région : même si elle n'a pas la majorité absolue, sa majorité relative sera beaucoup plus élevée que celle des socialistes et des écologistes.

Le projet?

La troisième raison, c'est la question du projet. Ou plutôt de son absence.

Jean-Paul Huchon s'en tient à l'existant et défend la Région telle qu'elle est. Il a eu beaucoup de mal à accepter le Grand Paris de Nicolas Sarkozy, il en a tout autant avec la Métropole que lui impose François Hollande. L'entretien qu'il nous a donné sur le développement économique le montre.

Marie-Pierre de la Gontrie, plus parisienne et plus proche d'Anne Hidalgo, n'a pas la même approche et accepte mieux que les temps changent. Elle avait même d'ailleurs théorisé la chose en publiant il y a un an « La nouvelle Ile-de-France » où elle proposait une redéfinition des frontières et des compétences de la région.  Une vision plus « expansionniste », plus européenne, moins arc-boutée sur l'existant. Reste à savoir si cela peut  lui donner un avantage.

Il y a bien sûr une dernière possibilité, la rue de Solférino n'ayant guère envie d'un combat fratricide de primaire pour calciner les maigres chances de garder la région : une jolie promotion pour l'un des deux. L'hypothèse a souvent été caressée dans les plus hautes sphères de l'Etat. Par exemple lorsqu'il avait été envisagé d'offrir à Cécile Duflot la succession de Jean-Paul Huchon en 2015 en échange de son soutien pour la présidentielle de 2017.

Mais c'était avant... Avant la déroute des élections municipales de 2014, les fâcheries diverses et avant que tous les postes pour les sénatoriales 2014 aient été attribués.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/01/2015 à 10:00 :
Huchon depuis 15 ans n'a fait que profiter des ors de la république sans rien amené à la région ni en transport , stratégie durable , dynamique économique , rien
encore un Hollandais totalement incompétent juste en poste par copinage
NUL élection Sanction
a écrit le 16/01/2015 à 8:06 :
"...Parce que notre régime sert les interets de la masse des citoyens et pas d'une minorité,on lui donne le nom de démocratie..Nous ne sommes pas de ceux qui pensent que les paroles nuisent à l'action.Nous estimons plutot qu'il est dangereux de passer aux actes,avant que la discussion nous ait éclairés sur ce qu'il y a faire.Telle est donc cette cité;pour laquelle ces hommes,qui n'admettaient pas l'idée de la perdre,sont morts en héros,les armes à la main.Elle merite bien que nous tous ici qui leur survivont,nous ne leur refuisions pas notre peine".
discours de Périclès,stratège,en hommage aux premiers soldats-citoyens morts lors d'un conflit qui opposait Athènes à sa rivale Sparte.
a écrit le 16/01/2015 à 7:28 :
Le PS avait voté une limitation à 3 mandats, monsieur Huchon pense que ça ne s'applique pas pour lui ! impensable
a écrit le 16/01/2015 à 7:10 :
A quand une réforme limitant à 2 mandats à vie ?!!
a écrit le 16/01/2015 à 7:07 :
Ca devrait être interdit depuis longtemps ! On n'en peut plus de ces politicards qui verrouillent tout !
a écrit le 15/01/2015 à 17:08 :
Réponse à la question : Non pas de 4° mandat ; mais une bonne baffe aux élections et ouste dehors.
Tant que hollande est là , il n'aura pas de souci en fin de mois , il sera certainement nommé conseillé du président ou au conseil économique et social.
Ensuite, la justice pourra enfin lui demander des comptes....
a écrit le 15/01/2015 à 16:36 :
Et enfin la construction de deux ou trois palaces cinq étoiles afin d'accueillir les belles fortunes lors de l'Exposition universelle de 2025.
La vocation de l'Hotel de la Marine n'est pas seulement patrimoniale par exemple.La transformation d'une partie de ses 22 000 metres carrés en palace mettrait en valeur la place de la Concorde.L'idée n'est pas nouvelle.Mais en ces circonstances tragiques nous avons plus besoin d'une concorde que d'un Patroit Act aux conséquences désastreuses.
a écrit le 15/01/2015 à 16:35 :
Aux élections régionales, on lit un sondage à 500 à droite... on fait la bisque et on compte jusqu'à 5... c'est une mise en quarantaine?
Prépare-t-on sa liste de conseillers généreux?
Plus y a de fonctionnaires, plus y a d'intérimaires et de chômeurs ou bien plus y a d'impôts, plus y a de fonctionnaires et plus y a de relance à la française?
a écrit le 15/01/2015 à 16:29 :
Aux départémentales, y aura-t-il sanction de la politique chômagiste?
Combien de conseillers généreux aurons-nous?
Quel sera le coût de la péréquation, à combien de chômeurs amènera-t-on un emploi fonctionnaire, combien de pré-retraites fera-t-on et combien de chômeurs?
Pour les retraites, aura-t-on une ponction publique pour 1 euros cotisé 3 de pension sur les salariés argic en pré-retraite sans retraite.
A quand le comptage du chômage dans la retraite?
Aurons un dégraissage de 1,5 million comme prescrit par les médecins?
La réforme de l'Etat n'est-elle pas une vue de l'esprit?
Si l'Europe est coupable qu'y faisons-nous? Si l'euro est trop fort, sommes-nous des faibles ou pourquoi avons-nous soudainement fait une politique de franc fort et une désindustrialisation?
Et pourquoi Lisbonne n'est-il pas appliqué, le fameux agenda 2010... sur la compétitivité.
Y aura-t-il une droite molle ou bien folle?
a écrit le 15/01/2015 à 16:21 :
Aura-t-on des fonctionnaires de droite ou bien de gauche?
Notre administration absurde finance des études sur les libellules alors qu'il n'y en a pas? A quand le strate suivant des métropoles et un tunnel sous les Alpes sans trafic routier?

De combien les impôts locaux vont-ils augmenter? Plus tu votes, plus tu payes!
Vive les voeutes pieux!
a écrit le 15/01/2015 à 14:14 :
Je vote à gauche, mais marre de voir toujours les mêmes. 3 mandats c est déjà un de trop, que voudrait il faire d un quatrième mandat? Si il ne l a pas fait avant, c est trop tard. Je ne ferai pas de commentaires désobligeants à l endroit de mme pecresse mais bon un rappel l ile de france ce n est pas Versailles...
a écrit le 15/01/2015 à 12:00 :
"en glanant le tiers ou plus du nombre de conseillers régionaux, le FN peut bloquer (en Ile-de-France comme ailleurs) la plupart des majorités.

Il faut se rappeler que, en 1998, Jean-Paul Huchon n'avait pas la majorité pour diriger la région et qu'il n'a pu le faire qu'avec le refus de la droite (en Ile-de-France) de travailler avec le FN qui avait alors plus de 16% des voix et 36 conseillers. De toute façon, Valérie Pécresse semble bien mieux placée pour diriger la région : même si elle n'a pas la majorité absolue, sa majorité relative sera beaucoup plus élevée que celle des socialistes et des écologistes."


Méconnaissance de la loi électorale qui a changé depuis le fiasco de 1998 :
la liste vainqueur remporte 25 % des sièges (prime majoritaire).
Les majorités relatives sont quasi impossibles (sauf pentagulaire, ce qui est un scénario improbable)
a écrit le 15/01/2015 à 11:41 :
Vous lirez :

"Jean Paul Huchon en bonne position pour un 20ème mandat.
A pratiquement 170 ans, JP Huchon promet un mandat de combat...
Bla-bla-bla... dans la justice sociale, pour une France apaisée....bla-bla-bla...plus forte économiquement."
a écrit le 14/01/2015 à 16:07 :
En matière d'aménagement du territoire,trois projets me tiennent à coeur.Europa City dans le triangle de Gonesse et ses 11500 emplois directs.Le projet CDG Express, " une impérieuse et urgente nécessité" selon les membres éminents du
a écrit le 14/01/2015 à 12:07 :
Ecoute Valérie,si tu bats l'Huchon, eh bien il le fera son baluchon et partira.
a écrit le 14/01/2015 à 11:36 :
Vous avez donné la parole à Jean-Paul Huchon qui a tenu des propos que j'ai trouvé d'une extraordinaire banalité.Il symbolise toute une génération, tout un cycle commencé avec le Congrès d'Epinay et qui se termine dans l'épuisement et l'incapacité de proposer un nouveau challenge.
Il serait souhaitable de laisser Madame Valérie Pécresse s'exprimer sur son projet qu'elle murit depuis une dizaine d'années.
a écrit le 14/01/2015 à 11:12 :
Pecresse, c'est celle que l'on a bien vu dimanche à la marche grâce à son écharpe ? Qu'elle note bien que justement, on a bien vu qu'elle avait mis son écharpe et que l'on saura se souvenir que son paraître est plus important que notre être.
a écrit le 14/01/2015 à 11:10 :
Il faudra un jour leur expliquer que le cumul des mandats successivement et simultanément est une incitation, au mieux, à l'abstentionnisme (moi, aujourd'hui), au pire, au vote extrême (moi, demain si cela continue ainsi). C'est par ailleurs la source de nos maux puisque les élus sont incités non pas à avoir une politique d'avenir mais au contraire à adopter une politique court termiste pour être mieux réelu demain. L'état des cités banlieues, ou du marché immobilier, en sont deux exemples dans des domaines très différents. A bon entendeur...
a écrit le 14/01/2015 à 10:27 :
Individu à virer, comme l'ensemble des candidats postulants de l'UMPS.
a écrit le 14/01/2015 à 8:34 :
Si vous avez des diplômes et pas de travail où un salaire insuffisant, engagez vous en politique regardez leurs revenus, leurs avantages, il n'y a pas photographie...
a écrit le 14/01/2015 à 6:36 :
La soupe est tellement bonne....
Réponse de le 14/01/2015 à 7:13 :
Elle est si bonne qu'il demande à avoir une nouvelle louche !
S'il est élu de nouveau, fera-t-il embaucher une autre personne de sa famille comme il l'a fait pour sa femme en disant au juge qu'il ne savait pas qu'elle travaillait pour une société ayant des contrats avec la région IDF ?
Qui veut du rab ? !
N'oublions pas que la passe navigo est payé par les contribuables ! Pas par Huchon qui joue avec nos impôts.
Combien d'indemnités et d'avantages pour ce poste ? Allez, dites-le nous !
a écrit le 13/01/2015 à 22:25 :
Ils sont tous aussi mauvais ! alors ! ......
a écrit le 13/01/2015 à 22:11 :
Et créer une allocation universelle sans condition de ressources pour tous les êtres vivants, humains d'abord évidemment, puis extraterrestres ensuite.
C'est une question de justice sociale dans notre France apaisée et plus forte économiquement.
a écrit le 13/01/2015 à 21:05 :
Voilà ce qui détruit la démocratrie française, que certains fassent plus de 2 mandats électifs! la nécessité de renouvellement des élus est indispensable maintenant. Hélas le cumul des mandats (la France est le seul pays d'Europe où ce soit possible) et la longévité sur un poste d'élu ont transformé ces gens, moins capables que les gens de la société civile (ingénieurs, ouvriers, employés ...) en vrais tyrans. Le mandat d'élu est devenu un travail bien rémunéré, une source de pouvoir et davantages, la volonté d'exclure les autres. Bref cela explique que des gens peu scrupuleux aient détruit la France en moins de 20 ans ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :