Chômage : "je m'attends à un mauvais bilan" (Rebsamen)

 |  | 217 mots
Lecture 1 min.
Le chômage devrait poursuivre sa hausse en 2015 mais à un rythme moins élevé.
Le chômage devrait poursuivre sa hausse en 2015 mais à un rythme moins élevé. (Crédits : reuters.com)
François Rebsamen, le ministre du Travail, a prévenu que les chiffres de 2014 qui seront publiés mardi soir ne seront pas bons. Il estime néanmoins que l'année 2015 sera meilleure que celle écoulée...

"Je m'attends à un mauvais bilan", a lancé, incrédule, François Rebsamen, ministre du Travail, au Journal du Dimanche. Cette mise en garde en dit long sur les attentes du gouvernement quant aux chiffres du chômage qui seront publiés ce mardi soir et qui feront le bilan de l'année 2014.

Niveaux déjà historiques

Même si une bonne surprise devait apparaître au mois de décembre, on sait déjà que l'année 2014 a été funeste pour l'emploi. Ainsi, en novembre, le taux de chômage avait atteint un niveau historique avec 3,49 millions de personnes.

François Rebsamen se veut néanmoins optimiste grâce à la montée en puissance du pacte de responsabilité dont il escompte les premiers effets en 2015. Il se fonde également sur les projections de l'Unedic "moins mauvaises qu'avant". Par "moins mauvaises" il faut comprendre que le gestionnaire de l'assurance chômage anticipe moins de destructions d'emplois qu'auparavant.

Croissance insuffisante

L'Unedic s'attend à 104.000 nouvelles inscriptions cette année contre 182.000 l'année dernière. Autrement dit, le gouvernement est loin de l'inversion de la courbe du chômage. D'ailleurs, les économistes sont à peu près d'accord pour dire que le chômage ne pourra baisser significativement qu'à partir de 1,5% de croissance du PIB. Or le gouvernement espère 1% cette année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2015 à 21:30 :
Il est déjà plus honnête que SAPIN
a écrit le 27/01/2015 à 17:53 :
C'est encore une excellente nouvelle que nous annonce le ministre du chômage... son gouvernement a battu tous les records!
a écrit le 27/01/2015 à 17:23 :
L'effet Charlie est entrain de tomber, maintenant, il faudrait songer à travailler sérieusement et surtout, réellement pour tous les français. Les sondages vont commencer à s'effondrer.
a écrit le 27/01/2015 à 17:12 :
Pôle Emploi réfléchit il lance Chaîne de télévision
a écrit le 27/01/2015 à 16:33 :
Je suis choqué de voir comment les médias traitent le chômage alors que c'est la principale cause de nos soucis : société , économique , attractivité
Une fois de plus ils en parlerons ce soir après les declarations de notre chef des commémorations et puis demain plus rien !!
a écrit le 27/01/2015 à 16:28 :
ils ne pensent qu'aux elections.
Ils ne connaissent pas le chômage.
Ce n'est qu'un mot avec un nombre élevé derrière.

Ils ont raison dans le fond car cela ne les empêche pas d'être régulièrement réélus.
La constitution de la 5ème république a été rédigée il y a bien longtemps, dans une période assez prospère pour le pays
Le contenu serait assez différent si elle était rédigée aujourd'hui.
a écrit le 27/01/2015 à 15:02 :
rien d'étonnant actuellement on pense plutot aux taxes et aux elections à venir !
a écrit le 27/01/2015 à 14:58 :
C'est sur que la politique économique et fiscale suivie ne peux pas amener les investisseurs à prendre des risques
Si on rajoute la politique sociale
Avec les régimes spéciaux et les privilèges nous ne voyons pas de levier positif
a écrit le 27/01/2015 à 14:58 :
Carnets de commande pleins. Merci François!
a écrit le 27/01/2015 à 14:53 :
Cette inefficacité pose quand même la question d'une forme ou une autre de mandat impératif. A résultats nuls, éjection rapide.
a écrit le 27/01/2015 à 14:41 :
l'emploi ne se décrète pas!dans une économie mondialisée il faut attendre l'arrivée d'un cycle de croissance européen.le CICE,les milliards de la BCE et le choc de simplification déboucheront sur une forte reprise,dont les effets apparaitront rapidement(dans les six mois).il n'y a donc pas lieu de s'énerver et de tout rechambouler:le pays a besoin de stabilité!Rebsamen fait bien le job,il ne fait qu'hériter du désastre des 15 dernières années.
Réponse de le 27/01/2015 à 14:51 :
- Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir?
- je ne vois rien que le déclin de l'emploi et le gouvernement qui merdoie...
Réponse de le 27/01/2015 à 17:18 :
Ca fait tout de même plus de six mois que vous nous gavez de votre rengaine. Je pense que vous devez confondre mois et centenaire !!!!!!!!!!!!
a écrit le 27/01/2015 à 14:41 :
Il n'a toujours pas compris que pour que l'économie reparte, il fallait d'abord redonner confiance aux investisseurs ! Et pour cela, commencer par tenir parole... au lieu de dénoncer sans cesse les contrats passés antérieurement...
a écrit le 27/01/2015 à 13:26 :
merci pour le titre c'est un parfait d'exemple d'un oxymore ^_^
Réponse de le 27/01/2015 à 14:47 :
C'est litote ou euphémisme.
a écrit le 27/01/2015 à 13:15 :
Rebsamen à rien du tout, il ne travaille pas, et il ne sait pas ce qui se passe dans son ministère

de facto

ce ministère et ce ministre sont inutiles à la France.
a écrit le 27/01/2015 à 12:59 :
Il constate commente !!
On voit bien qu'il nont rien à proposer sauf du baratin
Rendez vous en mars pour les claques !!

Honte à cette gauche caviar qui n'a rien osé
a écrit le 27/01/2015 à 12:52 :
Certains terroristes avaient occupé des "emplois d'avenir" !
a écrit le 27/01/2015 à 12:45 :
S'appuyer sur les institutions pour de maintenir au pouvoir malgré l’inanité des résulats économiques, financiers, sociaux.. quel est l'intérêt ? prouver que la Gauche n'a plus rien à apporter au pays à part sa litanie sur le social et l'Etat providence.
5 ans de cette politique d'apprentis c'est un bien mauvais départ de notre pays pour le XXIème siècle
a écrit le 27/01/2015 à 12:41 :
Mathématiquement, on peut démontrer que la courbe du chômage s'est inversée en 1h23 et 1h34 du matin le 11 janvier.
Il faut attendre la montée en puissance des contrats de générations, des contrats emplois jeunes, des contrats tremplin emplois, des contrats X, des contrats X, des emplois aidés, des emplois fictifs, ....
Le gouvernement a fait de la lutte contre le chomage sa priorité ....blablablablablabl....élevé au rang de grande cause nationale....la solidarité....blablablablablabl.... dans la justice sociale, dans l'apartheid d'une France apaisée, réconciliée et plus forte économiquement.

Votez pour les forces de gauche en mars prochain.
a écrit le 27/01/2015 à 12:34 :
Tous les mois le même discours, tous les mois une hausse ahurissante du nombre de chomeurs et toujours rien pour réformer ce pays, relancer la machine ... On se demande si les gouvernements successifs ne se complaisent pas dans cette situation. On nous dit que le chômage de masse est un choix politique, de société; qu'attend t'on pour bouger et choisir un autre modèle ?
Réponse de le 27/01/2015 à 14:56 :
Qu'ils s'y complaisent, on n'en sait rien. Qu'ils n'en souffrent pas, ça c'est certain.
a écrit le 27/01/2015 à 12:28 :
Encore un enfonceur de portes ouvertes!
Au royaume des "dirigeants" nuls, incapables de réformer le Pays, de tailler dans ses folles dépenses, ça ne peut qu'être exécrable.
Mais eux sont bien à l'abri, le reste , ils s'en foutent !
a écrit le 27/01/2015 à 12:20 :
Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, syndicats politisés, tous responsables de la situation actuelle du taux de chômage français et de la déroute totale du pays, tous s' en sont mis plein les poches...........et il faudrait encore leur faire confiance, on se fout de qui ??
a écrit le 27/01/2015 à 12:17 :
Pourtant, il devrait la sentir la reprise.
Qu'il fasse un effort.
Tout va mieux. Les côtes de popularité des 2 têtes de l'exécutif remontent.
Encore un attentat et une commémoration et c'est 150% de satisfaits sur l'action du gouvernement. Comme avec Fidel Castro.
a écrit le 27/01/2015 à 12:14 :
et il est content !
a écrit le 27/01/2015 à 12:11 :
l objectif est de gagner du temps conserver nos privilèges nous et notre clientèle
a écrit le 27/01/2015 à 12:07 :
Choc de simplification... Si nos politiques et nos syndicats le voulaient vraiment, demain nous pourrions faire redémarrer l'emploi en France. Nos voisons, avec les mêmes contraintes, s'en sortent mieux. Mais les salariés ne sont pas surprotégés, et le demandeur d'emploi est réellement aidé. Et leur code du travail est ultra light... A quand un peu de courage et d'inventivité? Pourquoi ne pas remplacer ce code du travail si compliqué que finalement personne n'y comprends plus rien, et qui favorise les surcoûts pour les employeurs, qui donc rechignent à employer sauf absolue nécessité, par un simple document de référence intitulé " Devoirs et Droits des Employeurs et des Employés", sur lequel pourrait se baser les juges en cas de litige? Clair, simple et incontestable. Mais pour cela, nous n'avons en France la bonne représentativité, que ce soit des politiques ou des syndicats de tout bord...
Réponse de le 27/01/2015 à 12:27 :
Vous avez raison, mais a voir comment evolue la France, c´est a penser que les Francais aiment la complication et la roublardise: le systeme D quoi!
a écrit le 27/01/2015 à 12:05 :
Dites-nous ce dont vous avez besoin, on vous dira comment vous en passer.
a écrit le 27/01/2015 à 12:03 :
Ceci n'étonne personne. Troupe d'incapables ennemis objectif du peuple et des pauvres avant tout et grand complices de la haute finance en forçant le pays à s'endetter toujours plus. Le socialisme c'est l'inversion des valeurs.
Réponse de le 27/01/2015 à 12:17 :
20% de chômage en Espagne avec la droite conservatrice au pouvoir ..
a écrit le 27/01/2015 à 11:50 :
ET SON ÉQUIPE D'AMATEURS, "JE M'ATTEND A UN TRÈS TRÈS MAUVAIS BILAN" DE QUINQUENNAT !!
a écrit le 27/01/2015 à 11:49 :
Pole Emploi, je pense que tout le monde a des anecdotes sur ce "service" de l'administration qui a pour seul but de donner de l'argent à des personnes soit dans le "vrai besoin" soit que ça "arrange" d’être à Pole Emploi.
En demande d'un stage,j’attends la date pour passer les tests, je passe les tests nécessaires et je m'entend dire qu'il n'y a pas assez de place et qu'il faudra donc attendre l'année prochaine. Et entre temps ??? Voilà encore un exemple de l'administration qui s'en fout puisque les "procédures" sont respectées.
La première fois, lorsque je (français depuis plusieurs générations et blanc) suis arrivé à Pole Emploi, je prend la position habituelle de Pole Emploi, c'est à dire la position d'attente, et je me retrouve entre deux africaines (une noire et une maghrébine) qui me disent que ce n'est pas la place pour un français et que je suis prié de sortir !!!! (verdict)
a écrit le 27/01/2015 à 11:45 :
Mais qu'est-ce qu'on attend pour mettre un grand coup de pied dans Pôle Emploi, qui ne fonctionne pas et pratique la ségrégation envers les "vieux chômeurs" français ! Assignée à résidence, sans emploi, sans perspective de rien, sans RSA, sans aide de quiconque... que puis-je faire pour avoir droit à un emploi ? Manifester, tuer mon prochain ou me suicider avec ce rien au cou ?...Marre !
a écrit le 27/01/2015 à 11:35 :
Quand il n'y aura plus un seul emploi, on ne pourra plus en détruire. C'est Rebsamen qui sera content d'avoir réussi à arrêter la croissance du Chomage !
a écrit le 27/01/2015 à 11:27 :
il y a qq semaines ,sur une radio musicale ,un ancien ministre de droite qui s'exprimait sur les pb économiques du pays , a terminé son intervention en disant ,ce qu'il faut bien dire ,si ns en sommes là aujourd'hui, c'est que la droite , n'a pas fait son travail !!!
Réponse de le 27/01/2015 à 11:55 :
Mais plus personne ne parle de Mitterand qui nous coute encore très très cher avec les augmentations du nombre de fonctionnaires colossaux qu'il a réalisé durant ses deux mandats : la régionalisation de Deferre, l'augmentation du nombre de députés et sénateurs et de leur revenus (plus de 30 % après son élection en Mai 81), la création continuelles de commissions, les 35 heures .... et aujourd’hui'hui nous le payons au travers des taxes et impôts pour payer cette gabegie qui n'a rien apportée à la France si ce n'est un surcout de l'administration.
Réponse de le 27/01/2015 à 14:08 :
Certes la droite n'a pas fait le job (ou si peu), mais comme le dit Bien Gentil, toute cette mouise a été instaurée par 14 ans de mitterandisme. OUI, la droite n'a jamais eu le courage de faire les réformes nécessaires, mais la gauche a enfoncé le clou avec les 35 h et n'a strictement jamais soutenu la droite dans la moindre velléité de réformes... Rajoutons enfin, que le PS aujourd'hui au pouvoir ne fait toujours pas le job. Seules les entreprises privées et les professions libérales sont mises à contribution alors que le fond du problème reste la fonction publique, non seulement pléthorique, mais surtout complètement désorganisée et trop dépensière.
Les politiques actuelles comme celles menées par la BPI ne sont que la continuation d'une économie uniquement basé sur la dépense publique.
Nous en sommes quand même à 57 % du PIB en terme de dépense publique et nos services publics fonctionnent très mal : Éducation, Santé, Sécurité... et je ne parle même pas de Solidarité avec tous ces gens qui dorment dehors. Nous serions dans un État ultra libéral, je comprendrai cet état de fait, mais là ?! C'est incompréhensible.
Réponse de le 28/01/2015 à 20:01 :
C'est étrange d'après mes souvenir c'est Sarkozy qui a instauré les 35 heure et quelques mois après la suppression du lundi de pentecôte et 5 années a cotiser en plus pour avoir droit à la retraite...
Réponse de le 29/01/2015 à 8:11 :
"C'est étrange d'après mes souvenir c'est Sarkozy qui a instauré les 35 heure"
alors toi t'as vraiment rien compris, le gaucho qui jette sur le dos des autres les decisions de son parti. un vrai socialiste quoi. Aubry tu connais!
a écrit le 27/01/2015 à 11:15 :
Seuils sociaux, impossibilité d'interrompre un CDI, code du travail toujours plus épais, contrainte toujours alourdies (compte pénibilité, compte individuel formation,...),...
On connait les freins à l'embauche ! Rebsamen ne fait qu'en rajouter, il ne peut donc que s'attendre à une aggravation du chômage !!
a écrit le 27/01/2015 à 11:15 :
Seuils sociaux, impossibilité d'interrompre un CDI, code du travail toujours plus épais, contrainte toujours alourdies (compte pénibilité, compte individuel formation,...),...
On connait les freins à l'embauche ! Rebsamen ne fait qu'en rajouter, il ne peut donc que s'attendre à une aggravation du chômage !!
a écrit le 27/01/2015 à 11:11 :
Rebsamen s'attend à de mauvais chiffre du chômage ... et continue de dissuader les entrepreneurs de se développer et embaucher, en les menaçant de nouvelles contraintes vis à vis des syndicats !! Pire : ce sont surtout les entreprises de moins de 11 salariés, les rares qui embauchent encore, qui sont les plus visées !!
a écrit le 27/01/2015 à 10:37 :
Le "J'inverserai la courbe du chômage" se retrouvera aux prochaines élections... car le président élu est maintenant plus proche d'un président de la IV République, qui vole de commémoration en commémoration, avec de grands discours flamboyants, que d'un gestionnaire efficace sur les grands enjeux pour lesquels il avait été choisi par ses électeurs.
a écrit le 27/01/2015 à 10:36 :
Ben nous aussi nous savons que le bilan sera mauvais comme d'habitude. Pas une, pas une seule de vos soi-disantes mesures n'est susceptible de faire baisser le chômage.
a écrit le 27/01/2015 à 10:25 :
Franchement, ces politiques sont des rigolos. Il y a encore quelques années, on nous disait que le chômage ne pouvait pas baisser avec moins de 3% de croissance. Après on nous a dit 2,5, puis 2 et maintenant c'est 1, 5. De toute façon vu que l'on atteindra pas ce niveau, on ne pourra pas vérifier. Et puis si par 'malheur' cela arrivait, on nous trouverait bien une explication.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :