Les comptes de l'Assurance chômage s'enfoncent dans le rouge

Selon les dernières prévisions de l'Unedic, l'organisme paritaire gestionnaire de l'assurance chômage, les comptes vont continuer de plonger en 2015 avec un "trou" de 4,4 milliards d'euros après 3,9 milliards fin 2014. La dette cumulée se situerait à 25,9 milliards d'euros. Le nombre des demandeurs d'emploi va également continuer d'augmenter.
Jean-Christophe Chanut
Selon les experts de l'Unedic, il y aurait encore 104.000 inscriptions supplémentaires de demandeurs d'emploi en catégorie A en 2015.
Selon les experts de l'Unedic, il y aurait encore 104.000 inscriptions supplémentaires de demandeurs d'emploi en catégorie "A" en 2015. (Crédits : reuters.com)

Pas de miracle à attendre sur le front du chômage en 2015. On s'en doutait, l'Unedic le confirme. L'organisme paritaire, gestionnaire de l'Assurance chômage, vient en effet de publier ses dernières prévisions financières pour l'année. Et ce n'est pas fameux. Ainsi, se basant sur une prévision de croissance de 0,8% en 2015 (consensus des économistes), l'Unedic prévoit une augmentation progressive du déficit de l'assurance-chômage qui passerait de 3,9 milliards d'euros pour 2014 à 4,4 milliards d'euros en 2015. Quant à la dette cumulée du régime, elle passerait de 17,6 milliards d'euros fin 2013 à 21,5 milliards fin 2014 et... 25,9 milliards fin 2015.


23.000 emplois créés en 2015...

Sur le front de l'emploi, l'heure n'est pas non plus à l'euphorie. En raison de la faiblesse de l'activité et des délais habituels d'ajustement de l'emploi à la croissance, l'emploi affilié à l'Assurance chômage devrait poursuivre son recul jusqu'à la fin du 1er trimestre (- 20.000 postes au quatrième trimestre 2014 et encore - 7.000 postes au 1er trimestre 2015). Toutefois, une petite bouffée d'air arriverait au 2e semestre, sous les effets conjoints de la croissance améliorée, de la montée en puissance du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et du pacte de responsabilité (baisse des prélèvements sur les entreprises). Ainsi, au total, sur l'année 2015, 23.000 postes seraient créés, à comparer aux 79.000 destructions intervenues en 2014.

.... insuffisants pour enrayer la hausse du chômage


Pour autant, le chômage au sens du Bureau International du travail (BIT) poursuivra sa progression jusqu'à la fin de 2015, les créations d'emploi n'étant pas suffisantes pour compenser la hausse de la population active. Ainsi, selon les experts de l'Unedic, le taux de chômage devrait encore progresser de 0,3 point pour s'établir fin 2015 à 10,3%. Sur les listes de Pôle emploi, cela se traduirait par... 104.000 inscriptions supplémentaires en catégorie « A » en 2015, après 182.000 en 2014. En catégories « B et C », la hausse serait de 78.000 en 2015, après 97.000 en 2014.
Mais attention, avec l'entrée en application de la nouvelle convention d'assurance chômage dès le 1er juillet 2014 pour certaines mesures et le 1er octobre pour d'autres - les fameux « droits rechargeables » - , la hausse du chômage indemnisé sur 2014 s'explique pour les deux tiers par les effets de cette nouvelle convention et pour un tiers par l'accroissement des inscriptions sur les listes de Pôle emploi.
In fine, en 2015, en lien avec le nombre croissant de demandeurs d'emploi inscrits à  Pôle emploi et avec la poursuite de la montée en charge des effets de la nouvelle convention, le nombre des chômeurs indemnisés par l'Assurance chômage s'accroitrait à nouveau (+90.000) après avoir stagné en 2014.
Les partenaires sociaux (patronat et syndicats) ont rendez-vous en 2016 pour trouver les moyens pour réaliser des économies à l'Assurance chômage, dont le déficit est pris en compte dans les critères de Masstricht pour apprécier le niveau de déficit global des finances publiques de la France.

Jean-Christophe Chanut
Commentaires 46
à écrit le 19/01/2015 à 16:12
Signaler
L’Etat fait 100 000 fonctionnaires et 500 000 chômeurs, il y aurait 200 000 radiations et près de 6 millions de chômeurs, on oublie les ostracisés et la faible taille de la population active. En Allemagne on compte 40 millions d’actifs. L’Etat ne sa...

à écrit le 19/01/2015 à 14:54
Signaler
L'Etat sabote l'économie et fabrique le chômage!

à écrit le 19/01/2015 à 14:54
Signaler
L'Etat assassin augmente le chômage et empêche 60% de diplômés d'accéder à la vie active, on ostracise les citoyens, l'administration assassine nombre de foyers français alors qu'elle paresse en travaillant moins que les autres et il existe des corpo...

à écrit le 19/01/2015 à 14:38
Signaler
Pour l'instant on en est à moins on produit d'automobiles, de logement et de poulet, plus on relance par la pénurie, l'importation et la cherté des prix! Plus y a de fonctionnaires, plus y a de relance et moins y a de retraites et plus y a de chômeu...

à écrit le 17/01/2015 à 16:17
Signaler
Bonjour a tous. Les recettes de l unédic sont de 35 MILLIARDS EUROS environ. Les dépenses de 39 MILLIARDS EUROS environ. Soit on augmente les cotisations de 20 % pour subvenir au besoin de l avenir soit on diminue les indéminités de 20 %. Pas tr...

à écrit le 17/01/2015 à 14:21
Signaler
Et on ne touche pas au régime des intermittents...

à écrit le 17/01/2015 à 11:34
Signaler
Pole Emploi ne peut pas proposer des emplois qui n'existent pas et encore moins des emplois détruits par les patrons voyous CAC40 et du MEDEF qui prennent en otage les Pme en les prenant à la gorge ; Mais in finé, tout ce mal, l'AXE du mal français...

le 17/01/2015 à 13:41
Signaler
Un peu contradictoire : L'axe du mal français, faire vivre le pays au-dessus de ses vrais moyens depuis 20 ans. Les politiques ont cautionnés ...

le 18/01/2015 à 18:15
Signaler
A quoi servent les conseillers de Pôle Emploi dont le nombre a lui aussi augmenté ?

à écrit le 17/01/2015 à 9:36
Signaler
Et si on plafonnait l'assurance chômage a 1 000 €/mois maximum tout en baissant les charges sur les entreprises !

le 17/01/2015 à 11:33
Signaler
votre commentaire est idiot

à écrit le 17/01/2015 à 8:10
Signaler
Nous allons imprimer de l'argent et les déficits seront payés avec ces nouveaux euros pas de souci à se faire pour la France et les autres pays Européens dans des situations comparables...La valeur de l'euro continuera de dégringoler les dettes d'a...

à écrit le 17/01/2015 à 1:47
Signaler
Une idée pour réaliser des économies: supprimer le personnel de l'ex-ANPE du Pôle sans emploi.

à écrit le 16/01/2015 à 22:22
Signaler
Plus y a de cotisations, plus y a de couts, moins y a de compétitivité plus y a de chômage. En gros plus y a de vieux en Europe moins y a d'emplois et d'industrie...

à écrit le 16/01/2015 à 20:29
Signaler
C'est très évident, Rebsamen est d'une inutilité absolue, pour faire des économies, autant supprimer son poste et celui de ses subalternes dans son ministère bon à mettre à la cave.

à écrit le 16/01/2015 à 17:56
Signaler
Un pacte de déclin évidemment.

à écrit le 16/01/2015 à 17:02
Signaler
On vit à crédit depuis 30 ans et c'est de pire en pire. Les réforment ne viennent pas, la génération des 30 glorieuses a tout mis sur le dos de ses enfants (on verra plus tard, on ferra les réformes plus tard, temps que ça dure on profite...). On emp...

à écrit le 16/01/2015 à 16:53
Signaler
Les gens au chômage le sont dans la justice sociale donc ce n'est pas pareil. Dans notre France forte, apaisée, réconciliée, ..blablablablablabl.....de notre gouvernement de combat....blablbalablabalab....la courbe du chômage s'inverser avant fin 20...

à écrit le 16/01/2015 à 16:45
Signaler
effarant j'aimerais bien savoir quels sont les critères financiers en montant pour créer un emploi car vu le déficit prévu pour 2015 et le nombre d'emploi créé grâce à leur intervention POLE EMPLOI est un non sens ou alors cette institution d'état n'...

à écrit le 16/01/2015 à 16:04
Signaler
Après la pause tragique des attentats, on va vite revenir aux réalités économiques. Toujours pas de mesures pour relancer la formation des chômeurs et la baisse des charges. Quid des 30 milliards de la formation professionnelle qui sert plus à financ...

à écrit le 16/01/2015 à 15:34
Signaler
il suffit de remettre tout le monde au travail

le 16/01/2015 à 15:53
Signaler
Bon sang mais c'est bien sur !

le 16/01/2015 à 20:51
Signaler
ben, ouais! mais du taf, y en a pas....!

le 17/01/2015 à 11:16
Signaler
Les chômeurs n'ont qu’a travailler comme ça il n'y aurait plus de chômage. Y z'on qu'a déblayer la neige en hiver. Y z'on qu'a ramasser les feuilles mortes en automne. Voilà la solution !

le 17/01/2015 à 14:09
Signaler
Si il y a du travail, mais il ne plait pas à tout le monde, c'est surtout ça ...

à écrit le 16/01/2015 à 15:00
Signaler
Dans 2 ans plus personne ne pourra payer son loyer mieux vaut vendre maintenant avec un rabais de 30 % que de ne jamais rien recevoir...

à écrit le 16/01/2015 à 14:55
Signaler
on ne peut pas continuer avec tous ces déficits.soit on augmente les cotisations chomage,soit on laisse de la dette a nos enfants

le 16/01/2015 à 15:41
Signaler
MAIS DANS TOUS LES CAS ON SUPPRIME LA MOITIE DES ELUS

à écrit le 16/01/2015 à 14:34
Signaler
pour suivre, bouffée d aire...svp...

le 16/01/2015 à 15:06
Signaler
mais s'il vous plait arretez avec vos problèmes sur l'orthographe. on se demande si vous lisez l'article et donc son contenu ou si vous vous concentrez sur la forme et les choses aussi futiles que l'orthographe... au lieu de raler, écrivez vou...

à écrit le 16/01/2015 à 14:26
Signaler
t MR WALLS veut interdire aux partenaires sociaux de toucheraux prvleges de SES AMIS ELECTEURS LES INTERMIITANTS DU SPECTACLE !!!!!!!!!

le 16/01/2015 à 15:52
Signaler
C'est sur que cet argent serait plus efficace si il servait à vous payer des cours particulier de langue française.

à écrit le 16/01/2015 à 14:18
Signaler
Tous les indicateurs sont au rouge (croissance économique, carnets de commande, consommation). De nombreux commerces ferment et les entreprises réduisent leurs effectifs en France. La meilleure chose à faire est de rejoindre les 3,5 millions de fonct...

à écrit le 16/01/2015 à 14:11
Signaler
tant qu'il y aura ce gouvernement les entreprises vont continuer à se délocaliser, dont augmentation du chômage

le 16/01/2015 à 14:21
Signaler
UMP et PS ont la meme politique économique. On ne voit vraiment aucune différence ! Ils devraient fusionner ces 2 partis; ce serait plus clair pour les Français lors des élections.

le 16/01/2015 à 14:35
Signaler
Il est vrai que les entreprises délocalisent depuis 2 ans seulement... avant ça n'existait pas.

le 16/01/2015 à 15:01
Signaler
Tout à fait vrai, aussi mauvais l'un que l'autre.

à écrit le 16/01/2015 à 13:19
Signaler
Les syndicats salariés et patronaux sont incapables de gérer, il faut arrêter le paritarisme qui n'est plus du parasitisme.

le 16/01/2015 à 14:35
Signaler
Syndicats ou pas, il s'agit de destruction d'emploi, il faut des entreprises qui embauchent, les syndicats on s'en contrefout.

à écrit le 16/01/2015 à 13:12
Signaler
La seule solution c'est de créer de nouveaux emplois dans de nouvelles entreprises. Lorsque des porteurs de projets, créateurs d'emplois et porteurs de fortes exportations, contactent les services de l'Etat, des Régions, des Départements et des Gran...

le 16/01/2015 à 15:10
Signaler
moi j"aimerais bien créer ma boite et donc des emplois, mais 1 tiers de mon salaire est englouti dans mon loyer, pour payer des retraites complementaires et vacances aux maroc de nos chers retraités.. si les loyers étaient moins chers, nous aurions ...

le 16/01/2015 à 15:46
Signaler
Moi ce qui me gêne, c'est pas le loyer mais les impôts en tout genre. Si l'Etat redistribuait moins, je m'en porterai beaucoup mieux.

à écrit le 16/01/2015 à 12:34
Signaler
Au moins on aura du monde pour organiser des marches!!!

à écrit le 16/01/2015 à 12:25
Signaler
Et pour les intermittents, dira-t-on "Coupez !" ?

à écrit le 16/01/2015 à 12:11
Signaler
On attend quoi pour supprimer les régimes spéciaux ! On serait enfin a l'équilibre !

le 16/01/2015 à 20:45
Signaler
On t'en pose des questions ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.