Chomage : jusqu'à quand ?

 |   |  377  mots
(Crédits : Reuters)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

MonFinancier

Les chiffres du chômage en Octobre sont encore dramatiques. Nouveaux records de hausse. Pendant que les États-Unis, la Grande Bretagne et l'Allemagne eux battent des records de baisse. Mais vous ne verrez pas aujourd'hui de mobilisation. Ni du gouvernement. Ni de la classe politique. Les mesures à prendre sont connues mais personne n'agit. C'est insupportable. Lire l'édito.


DRAMATIQUE
Nouvelle hausse du chômage en France.28400 chômeurs de plus en octobre. 3724000 chômeurs de catégorie A. 5457400 chômeurs toutes catégories. Des chiffres terribles, dramatiques, catastrophiques. Et pourtant toujours pas de sentiment d'urgence dans la classe politique. Si une entreprise traversait une crise équivalente, elle se mobiliserait jour et nuit, sans le moindre repos, pour tenter d'échapper à la faillite. Là, les chiffres tombent et le gouvernement les prend comme une fatalité, et l'opposition a la tête à ses élections internes ou à ses congrès. Pas de grenelle de l'emploi, pas de tentative de coalition gauche droite pour une cause qui doit être nationale.

LE TSUNAMI PÉTROLIER
L'Arabie Saoudite a finalement décidé de mener un combat à mort. Hier elle a empêché l'OPEP de parvenir à un accord de réduction de la production. Les cours du pétrole se sont encore effondrés, baissant de plus de 8% en séance, pour clôturer à plus de 6% de baisse. 

LES CONSÉQUENCES DU CONTRE CHOC PÉTROLIER
sont spectaculaires. Formidable bonus pour les ménages, surtout américains, de pays consommateurs, désastre pour les pays producteurs. L' Arabie Saoudite met l'Iran et la Russie à genoux et provoque un branle bas de combat dans l'industrie du pétrole de schiste aux États-Unis.

LA DÉROUTE DE LA RUSSIE
La Russie va mal. Très mal. Hier le rouble a encore battu un nouveau record de baisse. L'économie russe va entrer en récession, les finances publiques vont être dévastées. Le problème: la secousse russe touche de plein fouet l'Allemagne et l'Europe qui n'avait pas besoin de ça.

LA MEILLEURE DÉFENSE C'EST L'ATTAQUE
Les sociétés d'autoroutes savent qu'elles vont être la cible du gouvernement et qu'elles n'échapperont pas à une surtaxe quelconque. Et elles prennent les...


Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

 MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2014 à 0:43 :
La classe politique est majoritairement composee de fonctionnaires. Ceci explique cela.
a écrit le 11/12/2014 à 10:50 :
Notre chance de mettre fin à la pauvreté: a signé et partagé SVP

https://secure.avaaz.org/fr/petition/our_chance_to_end_poverty/

revenu de base:

https://fr-fr.facebook.com/RevenudeBase
a écrit le 30/11/2014 à 3:54 :
Chaque jour en France près de 2000 chômeurs supplémentaires. En temps de guerre ce serait des cercueils, mais au moins des héros. Entre le déshonneur ou la mort, il apparaît que la France a choisi.
a écrit le 29/11/2014 à 14:44 :
Il faut rappeler que c'est la quantité d'heures de travail payées rapportée à la population en âge de travailler qui est le seul indicateur pertinent. Quand on compte comme "non demandeur" quelqu'un que l'on ne rémunère que quelques heures par semaine les stats sont nettement meilleures. C'est vrai qu'en France on fait plutôt du temps plein et les femmes travaillent autant que les hommes...alors ça laisse peu d'heures de travail aux jeunes et aux vieux.
a écrit le 28/11/2014 à 21:40 :
Gauche et droite appliquant le même programme économique, la coalition est de fait. Mais en échec du fait même de ce programme économique.
a écrit le 28/11/2014 à 19:59 :
Le chomage important est voulu par les riches et le patronat, ça leur permet d'avoir une main d'oeuvre pas cher, flexible, à genoux ! Tout ceci est calculé, et ne changera pas, à moins d'une révolution mondiale qui a commencé avec le printemps arabe et qui continue ...sans limite. D'ailleurs, les riches veulent l'argent ou le chaos, donc, si ça tourne mal pour eux, ils créeront le chaos.
Réponse de le 30/11/2014 à 10:55 :
Chef, au lieu de siffler l’internationale matin midi et soir, monte donc une entreprise et embauche tes congénères Cégétistes…. On écoutera plus attentivement tes recommandations par la suite.
Réponse de le 11/12/2014 à 9:13 :
Bravo !! Bien dit !
a écrit le 28/11/2014 à 19:16 :
Chômage : jusqu'à quand ? Quand on aura la maîtrise de la gestion de notre pays, on n'y verra déjà plus clair... pour l'instant nous restons sous tutelle!
a écrit le 28/11/2014 à 12:46 :
Reste à préciser pour qui c'est autant insupportable. Ls remèdes dits connus ne sont pas appliqués de droite à gauche, donc devraient être douteux. Quant à ceux qui les demandent depuis Bruxelles, ils ont fait tout le boulot puisque des Européens peuvent être payés quelques 2 euros l'heure pour des travaux en France.Et la mondialisation morbleu ? On s'en fout du dumping ?
a écrit le 28/11/2014 à 12:19 :
"Pendant que les États-Unis, la Grande Bretagne et l'Allemagne eux battent des records de baisse. " C'est complètement faux !!! L’art et la manière de bidouiller les chiffres.
a écrit le 28/11/2014 à 12:12 :
Il y aura du chomage tant qu'on ne financera pas les retraites par une taxe sur l'énergie. C'est à prendre ou à laisser.
Réponse de le 28/11/2014 à 19:12 :
Je serai plus favorable pour les dépenses de sécurité sociale que pour la retraite qui peut se faire autrement!
Réponse de le 29/11/2014 à 14:39 :
Il est préférable de financer la retraite par la TVA plutôt que par un prélèvement qui ne sera payé que par les entreprises françaises. La retraite des salariés de chez Renault ou Peugeot doit être payée par la valeur ajoutée des robots de chez Toyota ou par celle des importations de Volkswagen. Ca rendra le financement des retraites moins dépendant de la situation de l’emploi. De toute façon la retraie sera toujours payée par le consommateur puisque c’est un coût de production (salaire différé) donc autant basculer vers la TVA...alors que la santé, la famille ou la solidarité en général peuvent être financées par les revenus non salariaux des ménages.
a écrit le 28/11/2014 à 11:18 :
Pour le chômage, en fait, c'est un jeu de rôles de cours de récré de l'ENA. En premier tenter de faire correspondre le taux de chômage avec le nombre d'emplois de l'Administration d'Etat. Puis de l'Hospitalière. Fait depuis un moment. Puis de la Territoriale. Certains ont tenté de repousser cette limite en augmentant vicieusement le nombre d'emplois de cette Administration par le biais de communauté d'agglo, de métropoles agrandies ou autres super-régions, dernière étape actuellement en cours de réalisation. L'objectif final est de viser l'ensemble des emplois privés en équivalent chômeurs. Encore un peu de travail mais en bonne voie, le taux d'emprunt sur les marchés baissant sans arrêt.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :