Déficits de l’Agirc–Arrco, va-t-on baisser les pensions des cadres en 2018 ?

 |   |  719  mots
(Crédits : Reuters)
Syndicats et patronat ouvrent mardi une nouvelle négociation sur les retraites complémentaires, avec l'impératif de trouver un accord pour sauver l'Agirc-Arrco d'un naufrage imminent, au risque de devoir diminuer les pensions.

Syndicats et patronat ouvrent mardi une nouvelle négociation sur les retraites complémentaires, avec l'impératif de trouver un accord pour sauver l'Agirc-Arrco d'un naufrage imminent, au risque de devoir diminuer les pensions.

L'équation est simple. Si le patronat et les syndicats, gestionnaires de l'Agirc (cadres) et de l'Arrco (tous les salariés du privé) échouent à élaborer d'ici à fin juin des solutions pour sortir du rouge les deux régimes, auxquels cotisent plus de 18 millions de personnes (12 millions de bénéficiaires), "en 2018, on baisse les pensions des cadres", préviennent des négociateurs.

L'arrivée des générations de l'après-guerre à l'âge de la retraite gonfle les dépenses, tandis que la crise économique avec un fort taux de chômage pèse sur les recettes, en réduisant les rentrées de cotisations sociales.

La pension complémentaire représente près de 60% de la retraite des cadres

Les réserves accumulées par les deux régimes pendant les années fastes fondent rapidement pour éponger les déficits. Au point que si rien n'est fait, celles de l'Agirc pourraient être épuisées en 2018, celles de l'Arrco en 2027.

Or, la pension complémentaire représente approximativement 60% de la retraite totale des cadres, un tiers de celle des non-cadres.

Si le patronat et les syndicats s'accordent depuis des années pour ajuster les paramètres à la situation économique, la tâche s'annonce beaucoup plus ardue cette année au regard des déficits (1,24 milliard pour l'Agirc en 2013, 405 millions pour l'Arrco) et de l'assèchement des réserves.

"L'urgence absolue est de trouver une solution pour l'Agirc", résume Jean-Louis Malys, négociateur CFDT.

"L'objectif n'est pas forcément qu'en 2018 il y ait un déficit zéro dans l'Agirc comme dans l'Arrco. Il faut prendre des mesures qui repoussent le seuil d'épuisement des réserves de l'Agirc autour de 2020-2025. Après il y aura un système de pilotage, de rencontres régulières", complète son homologue de la CFE-CGC, Serge Lavagna.

 Quelles mesures prendre?

Les partenaires sociaux disposent d'une série d'outils aux incidences très diverses.

Compte tenu de la situation des cadres, il leur faut regarder ce qui rapporte le plus, et à court terme. Et les gains les plus importants découlent notamment d'un recul de l'âge de départ, "l'épouvantail" agité par le Medef, selon les termes d'un syndicaliste.

Imposer des décotes temporaires ou définitives aux actifs qui prendraient leur retraite avant un certain âge, qui pourrait être 67 ans, est l'autre principale carte abattue par le Medef.

"Il n'y aura ni mesure d'âge ni décote", rétorque la CGT pour laquelle l'équilibre est à chercher dans des hausses de cotisations de l'Agirc, et dans l'alignement des salaires hommes-femmes. Autant de pistes qui seront balayées par le patronat au motif qu'elles alourdissent le coût du travail.

Entre les deux, du côté syndical, FO, la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC penchent pour un panache de mesures mais avec "des efforts équilibrés".

La CFE-CGC sera notamment obligée de faire des concessions. Si elle veut trouver des alliés pour éviter la fusion des régimes Agirc-Arrco, synonyme "de la disparition petit à petit de la représentation collégiale de cadres", elle devra "regarder toutes les solutions", tout en se fixant, comme les autres syndicats, des lignes rouges.

"Pas question de réduire les droits à la retraite" pour FO

Pour FO, "il n'est pas question que l'on réduise les droits à la retraite", pas plus que de toucher aux bornes d'âge car le sujet relève du régime général, et donc de la loi, et non des partenaires sociaux.

Les pensions de réversion "sont une piste possible, sensible", mais il "n'est pas question de servir de poisson pilote" au régime général, "on attend le rapport Fragonard" sur les retraites et les avantages familiaux, explique Patrick Poizat (CFTC).

Mais "quelles que soient les mesures que l'on retiendra, ça va mécontenter toutes les franges de la population", prédit un négociateur.

Et la pression est d'autant plus grande que "pèse le risque que le gouvernement reprenne la main si nous ne sommes pas capables de trouver un accord", craint-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/06/2015 à 18:01 :
Un abus de confiance , une majoration pour avoir élevé 5 enfants était exonérée d'impôts, elle devient imposable sans que le contribuable soit informé sans que les caisses se manifestent et cerise sur le gâteau vous fait décrocher d'une tranche, voilà la récompense et merci l'UMPS.
a écrit le 15/06/2015 à 22:27 :
Il me parait urgent de faire évoluer certains acquis en ce qui concerne les pensions de reversion.
En effet je trouve inadmissible que nos caisses de retraite,déjà très déficitaires, versent des pensions de reversion à nos épouses (ou époux) desquels nous sommes séparés depuis de longues années,qui bien souvent ont refaits leur vie avec une autre personne,bien évidemment sans légaliser leur union,afin de pouvoir un jour,peut être,profiter d'une partie de la retraite de leur ancien conjoint ,avec lequel elles ou ils n'ont plus aucun contact depuis des années.Les temps ont changé et changent encore.
Il y a un travail de fond à faire à ce niveau et je pense qu'il y aura d'importantes sommes d'argent à récupérer dans un délai assez court.
Réponse de le 28/10/2015 à 2:46 :
Tout à fait raison pour celles qui gardent le nom de femme mariée et ne veulent pas reprendre le nom de naissance (peur de consonance étrangère,donné allégrement pour les divorces à l'amiable J.A.F)pour avoir la réversion du mari qui lui est remarié avec une seconde épouse ce qui le fait devenir bigame forcé vivant et mort (succession administrative)et avec qui elle n'a plus de contact depuis des années mais qui conserve le nom et vive en concubinage depuis des années pour acquérir la pension du 1er mari!
on devrait annuler cette loi qui existe depuis Napoléon et son code civil(J.A.F divorce)!
mais c'est comme le reste il faudra attendre 300ans et les caisses de retraite seront vides!
a écrit le 13/05/2015 à 10:30 :
Le 15 Mai une recherche sur Agirc ne me donnait que cet article de Février. La négociation n'a donc t'elle pas avancé depuis lors?
a écrit le 28/03/2015 à 10:28 :
trop de privilège en France, mauvaise gestion des politiques depuis 40 ans
a écrit le 18/02/2015 à 0:10 :
Pourquoi payer des retraites à des gens qui n'ont jamais cotisé ou qui sont mort ????
a écrit le 17/02/2015 à 14:00 :
arreter de taper sur les retraites pourquoi avoir travailler des carrieres completes
a écrit le 16/02/2015 à 19:21 :
l'Etat donne chaque année plus de sept milliards d'euro aux régimes spéciaux de retraites pour compenser leurs déficits; je propose qu'il leur retire quatre milliards et les donne à l'AGIRC . ainsi on rétablira une justice de traitement des régimes de retraites par l'Etat .
a écrit le 16/02/2015 à 18:32 :
Tout le monde est gentil et bon ...attendons que cela se passe !
Il n'y aucune réactivité en France sur quoi que soit ! Alors attendons que cela se passe !
A bientôt .
a écrit le 16/02/2015 à 16:29 :
ils vont nous régler ça en relançant l'inflation : stagnation des pensions, augmentation de l'inflation entre 3 et 5% par an, augmentation des cotisations et hop ni vu ni connu....
a écrit le 16/02/2015 à 12:39 :
Tout le système est devenu injuste et les privilégiés sont assurément de mauvaise foi (ou au moins autistes). Les politiques qui promettent toujours l’emploi et la « croissance éternelle » sont aussi les pompiers pyromanes de cette société quasi schizophrènique
L’argent et le pouvoir sont là, mais sont souvent répartis suivant des modes clientélistes.
Aucun des responsables politiques n’ose toucher aux privilèges. Privilèges des profiteurs (ou plus précisément des sur-profiteurs financiers, car tout travail mérite un minimum de profit, sinon à quoi bon ?). Mais aussi des fonctionnaires (pas ceux d’en bas qui œuvrent au service de la population, mais ceux issus non pas de « l’école de la réussite » mais de celle de la « hiérarchie dorée ». Ce sont même ces privilégiés là qui heurtent le plus, sonnant comme une trahison, car on s’est presque habitué aux dérives de la finance.
Nos décideurs (terme un peu trop volontarisme dans l’état des choses) effrayés d’un basculement vers l’extrême droite, engendrent la peur et la schizophrènique. Par le déni de la réalité et la profusion de vœux positivistes (comme des mantras). Mais c’est justement cette même peur qui engendre un reflexe « de repli sécuritaire et autoritaire ». Nous voilà bientôt revenus au temps des anciens régimes. Le déclin économique accompagnant le déclin politique et vice versa.
Croyez moi, on ne revivra pas les 30 glorieuses (et encore moins le plein emploi) et c’est d’ailleurs ce qu'une partie de la population a du mal à comprendre. Préférant préserver ses propres revenus, quitte à sacrifier ceux de la collectivité, ou des générations futures.
a écrit le 16/02/2015 à 12:08 :
Il n' y a jamais aucune réforme des retraites dans la fonction publique et ces fameux régimes spéciaux et c' est pour cela que l' on peut affirmer qu' il n' y a pas d' égalité en France entre le privé et le public : " liberté, égalité, fraternité" est un slogan qui ne veut rien dire et qui est mensonger .
a écrit le 16/02/2015 à 11:48 :
Combien coûte à ces caisses l'intégration des retraites de EDF, GDF, la Poste, etc... Sans que les compensations financières aient été calculées correctement ?
a écrit le 16/02/2015 à 11:18 :
Qu'ont-ils fait de tout l'argent prélevé sur les revenus des travailleurs depuis plus de 40 ans???? Une partie est redistribuée aux retraités et récupérée en partie par ces mêmes organismes arrco et agirc qui gèrent des maisons de retraite qui sont très coûteuses..L'autre partie des cotisations retraite a t-elle été investie vers des mauvais placements boursiers???? En tout cas cela représente beaucoup d'argent et l'on peut se poser beaucoup de questions quant à la gestion de nos pensions retraites'
a écrit le 16/02/2015 à 11:04 :
POURQUOI ces retraites complémentaires avec l'accord de Mme Parisot ont accordé aux retraités uns majoration pour enfants en 2011
a écrit le 16/02/2015 à 10:54 :
pour commencer supprimons les multitudes de caisses qui gèrent les retraites complémentaires et qui sont d'une incapacité chronique à vous donner des réponses ,en ce début d'année par exemple 3 coup de téléphone un mail de réclamation pas de réponse pour moi c'est Humanis il font du blé sur notre dos et mettent en péril les retraites complémentaires
Réponse de le 18/02/2015 à 12:34 :
Ah oui ! les "coups de téléphone" ça peut faire mal mal ! Bref, lâchons notre fiel ailleurs que sur des salariés qui font bien leur boulot.Les caisses de retraite embauchent maintenant au SMIC des diplômés pour travailler sur des plateformes téléphoniques et 3 minutes chrono pour régler l'appel client . Vos enfants seraient heureux d'y trouver un travail peut-être un jour! pour se faire du blé sur votre dos ?
a écrit le 16/02/2015 à 8:29 :
Comme d'habitude les cdares ne votent pas socialiste!
a écrit le 16/02/2015 à 5:09 :
Je considérerai comme un vol, si l'on baissait ma retraite, ce calcul est basé sur, ce dans ma vie j'ai payé en cotisation, s"ils" n' sont pas capables de tenir leurs comptes, quelque soit le cas de figure, ce n'est pas mon problème... vas voir les retraites des politiques ....!
Réponse de le 16/02/2015 à 6:50 :
Il y a plein de gens qui se plaignent ici. Il faudrait une centaine de retraités, les mettre en bisbillent pour monitorer ce ui se passe au parlement : profondeur des debats, qui ne vient jamais, la capacité de l instance a travailler sur des question structurelles , qui s endort tout le temps. Trier, reporter, etablir des faits, des dossiers sur chaques deputés et les mettre leurs actions en face de leurs mots.. il faut des faits, fini les hypotheses. Fini les opinions conspirationistes infondés. Le rejet de la société est trop souvent une projection vaniteuse d'7n echec individual pervasif.
Réponse de le 16/02/2015 à 10:12 :
bonjour,

effectivement il serait juste que vous receviez une pension en ligne avec ce que vous avez cotise. L'inverse serait du vol ! Mais dans ce cas.... 5% (grosso modo) de cotisations pendant 30-40 ans ca vous ferait quelques centaines d'euros par mois (corrige de l'inflation etc.).

Les jeunes payent beaucoup aujourd'hui pour assurer votre confort, ce qui est certain c'est que cela ne sera plus possible demain, pour les simples raisons mathematiques exposees plus haut. Pour l'instant on se dirige vers l'arnaque des plus jeunes.

Nous vous remercions beaucoup !

Un djeuns !
a écrit le 15/02/2015 à 23:10 :
Démographie et allongement de l'espérance de vie = retraite par répartition kputt. Le reste c'est des contes de fées.
a écrit le 15/02/2015 à 23:10 :
Démographie et allongement de l'espérance de vie = retraite par répartition kputt. Le reste c'est des contes de fées.
a écrit le 15/02/2015 à 22:02 :
Les vieux d'aujourd'hui sont les jeunes d'hier qui avaient emprunte ce monde a leur enfant. Aujourd'hui les jeunes empruntent le monde a leur future enfants et leur laisseront le fruit de ce qu'ils ont seme. Si l'on peut reprocher aux vieux d'aujourd'hui d'avoir succombe a un modele non durable, on peut reprocher aux jeunes d'aujourd'hui de ne rien faire pour que les choses changent. Et cela va sur le plan individuel. La regle d'or est de mettre de cote 30% de son salaire pour le capital. autrement, si c'est pas possible l individu vit au dessus de ses moyens. Chacun se debrouille mais perso je compterai pas trop sur ces "retraites"
a écrit le 15/02/2015 à 21:15 :
La reforme est simple: une seule caisse de retraite pour tout le monde (privé/fonctionnaires) et redistribution sur la seule base des cotisations. Soit 10% en moins pour les retraités qui m'envoient entre 20 et 30 milliards d’emprunts/an (avec intérêts composés) rien que sur la base de leur retraite non financée...
a écrit le 15/02/2015 à 19:30 :
La piste a privilégié est une baisse des pensions des retraites actuels et futurs. Mais ils vont préfèrer comme toujours reporter le coût des réforme sur les entreprises et les actifs en augmentant les cotisations... Sauf qu ils comprennent pas que les retraités dépendant de la bonne santé de l économie française....
a écrit le 15/02/2015 à 19:27 :
Dans ce système de retraite par répartition, un constat => les retraites des retraité(e)s qui n'ont pas eu d'enfants sont toutes payées par les cotisations actuelles des enfants des retraité(e)s qui les ont élevés....
D'où la proposition suivante qui mettrait un peu de justice dans l'équilibre du financement des retraites => SUPPRIMER PUREMENT ET SIMPLEMENT L'ATTRIBUTION D'UNE RETRAITE PAR RÉPARTITION A TOUS CEUX ET CELLES QUI N'ONT PAS EU D'ENFANTS.
(étudier cependant l'éventualité de l'attribution alors d'un "minimum vieillesse".
SOYONS SOLIDAIRES... que diable...!!!...
Réponse de le 16/02/2015 à 0:57 :
Dans ce cas, je ne vois aucun problème pour l'on supprime également la contribution retraite mais aussi aux allocations familiales des français qui n'ont pas eu d'enfants. Qu'en pensez-vous monsieur le reproducteur?
Réponse de le 16/02/2015 à 5:17 :
Si vous pensez effectivement ce que je pense que vous pensez, alors, - au moins -, vous pourriez NOUS dire " MERCI " ....
Réponse de le 16/02/2015 à 15:41 :
@Moi Je:je pense que le gouvernement y a déja pensé.il est trop tot pour agir compte tenu des réticences.il faudrait aussi forcer les personnes sans enfants a partager leur trop vaste patrimoine immobilier avec des familles nombreuses.une fiscalité plus juste doit permettre d'y arriver
a écrit le 15/02/2015 à 19:27 :
baisser ma retraite ? pas de problème. Je paierai moins d'impot en France et j'irai claquer mon fric en Thailande. L'etat français sera t il vraiment gagnant ?
A toi de voir, camarade CGT
Réponse de le 16/02/2015 à 0:46 :
L'état français aura tout à gagner à ne plus prendre en charge vos soins de santé. Allez donc exploiter la misère thaïlandaise si cela vous chante, monsieur le professeur de vertu...
Réponse de le 16/02/2015 à 11:19 :
ne vous inquietez pas. Je reviendrai en France pour me faire soigner. J'ai toujours ma carte vitale.Tout est prévu. Il suffit d'avoir de bons conseillers fiscaux.
Réponse de le 16/02/2015 à 15:47 :
Le gouvernement doit interdire le versement de retraites aux citoyens domiciliés a l'étranger.Vous choissisez l'étranger ,embrassez ses règles et ne demandez plus rien a la patrie
a écrit le 15/02/2015 à 18:35 :
Il faut comprendre : les actifs ne sont plus assez nombreux pour payer les pensions des inactifs. Il convient donc d'arbitrer.
Pour l'avenir de la nation il faut absolument protéger l'activité économique, et les forces qui la composent, et donc baisser en priorité les pensions, y compris celles des fonctionnaire. Ce qu'aucun gouvernement ne fera bien entendu.
a écrit le 15/02/2015 à 18:24 :
Il y a trop de caisses de retraite. Il faut tout regrouper et il se fera déjà des économies.
Pour que tout le monde puisse vivre décemment, il faut augmenter les petites retraites et instaurer un plafond. La répartition, c'est aussi la solidarité. En contre-partie, et pour ceux qui le demanderait expressément, il faut donner la possibilité aux entreprises, au-delà du montant plafonné de cotisation au système général, de cotiser à une système de retraite par capitalisation.
a écrit le 15/02/2015 à 18:21 :
Il va falloir modifier le mode de financement des retraites : avec un socle unifié de répartition pour tout le monde financé par la TVA (mais une retraite plafonnée insuffisante pour les cadres), et une généralisation de la capitalisation pour les cadres sous forme de complément. D'ores et déjà, il faudrait basculer les jeunes dans ce nouveau mécanisme. Le financement des retraites par répartition par des cotisations sur salaires va imploser; il faut en sortir d'urgence.
a écrit le 15/02/2015 à 18:13 :
LA SOLUTION SERAIS QUE SE SOIT L ETAT QUI FINANCE TOUT LES RETRAITES ?ILS FINANCE BIEN TOUS LES FONCTOINNAIRES. DONT EUX LES ELITES AVEC L ARGENT DU BUJET ? ET TOUT LE MONDE SAIT QUE LEURS RETRAITES EST GRASSEMENT PAYEES AVEC LARGENT DE LA DETTE???
a écrit le 15/02/2015 à 18:06 :
Les pensions vont-elles baisser ? Une chose est sûre, on publie un salaire employé sans sécurité d’emploi en moyenne inférieur aux fonctionnaires, en 2011, 19530 pour 21970 €. Les employés de l’Etat bénéficient de primes familiales en fonction du point que n’ont pas les salariés. On fait des promotions à l’ancienneté, mais les salaires des jeunes sont pénalisés :
Un instituteur premier échelon en 2004, touche 18000 brut en euros 2004. En janvier 15, alors qu’on annonce un gel du point jusqu’en 2017 et que le déficit est annoncé en hausse de 15 milliards, on est à 1579 brut. L’inflation officielle, sans tenir compte de l’augmentation des prix des logements, est de 15,8% entre 2004 et 2014. On attendrait un salaire de 18000+15,8%=21939. Or ce salaire correspond au brut du 7ème échelon. Le premier échelon est selon le point à 341*4,63=1579 soit 18946 brut. Le salaire a donc augmenté depuis 2004 puisqu’il était à 18000 de 5,3%, mais l’inflation est annoncée à 15,8%... on a donc une baisse de salaire de 10% sur le brut, sachant que l’écart brut net augmente. Le net pour un professeur de niveau master est à 1327. On fait dans l'animation et le classement 25ème?
Les salaires ne seraient-ils pas à la baisse, le chômage à la hausse avec le déficit qui enfle et la croissance molle. Mr le boomer ne serait-il pas entrain de vampiriser le niveau de vie des jeunes ? La dévaluation pèse sur le niveau de vie, mais c’est transparent. Ne joue-t-on pas de l’illusionnisme ? On parle d’une construction au niveau plancher sous les 300 000, pourtant la population augmente…
a écrit le 15/02/2015 à 18:02 :
Les 2000 milliards de dettes de la France ont servi a quoi ? A payer toutes les turpitudes de nos politiques et toutes leurs incapacités à gérer le pays , alors si il y a un déficit des régimes agric. Arrco que l'on fasse comme pour les retraites des fonctionnaires , qu'on les paye sur l'emprunt d'état ; de toute manière le problème des retraites et du chômage sera règle par la démographie dans les 20 ans qui viennent
a écrit le 15/02/2015 à 17:36 :
Merci et grand bravo a la Tribune de nous informer objectivement et de nous donner les moyens de nous exprimer ,de nous lire entre nous , car on a pas vraiment d autres moyens .
a écrit le 15/02/2015 à 17:29 :
Cela est SUR dans 3 ans les caisses complementaires seront en faillite.la generation d apres guerre comme nous, comme moi qui a travaillée , cotisée 42 ans au moins ! Vera sa pension diminuer de 20 30 % .on est des priviliégiés ! Alors , une seule régle payante , renégocier tous ses contrats, assurances, banque, forfaits télephone, affut des promo, remises obligat, etc etc, sinon changer !
C est fou comme on devient un tres bon client d un seule coup, mais trop tard !
notre pouvoir d achat remonte d un seul coup , ouf !
a écrit le 15/02/2015 à 16:42 :
N'oubliez pas vous les jeunes que vous êtes de futurs vieux qui plus tard auront besoin de la pension de retraite pour laquelle vous aurez cotisé plein pot comme nous On en reparlera peut-être dans quelques années.
Réponse de le 15/02/2015 à 17:00 :
Les jeunes ont appris très tôt à épargner à cause du chômage de masse que leur ont imposés (cf. démographie) les générations qui les ont précédé. On ne peut pas en dire autant des boomers...
Réponse de le 15/02/2015 à 20:23 :
Sauf que c'est les jeunes qui payent vos retraites et qui devront payer la leur !
a écrit le 15/02/2015 à 16:31 :
Ce pays ne respecte plus ses vieux!Ou sont nos valeurs?Aujourd'hui avec une retraite de moins de 2500 euros on subsiste a peine tellement la vie et les soins sont devenus chers!Et les jeunes voudraient baisser nos pensions,pour un troisième mois de vacances supplémentaire sans doute?
Réponse de le 15/02/2015 à 16:51 :
Ben peut être que si on aligné tous les régimes de retraites ça irait un peu mieux non !!!!
Réponse de le 15/02/2015 à 17:07 :
Les jeunes n'ont que faire de vos vacances, ils souhaitent simplement se loger correctement sans financer l'oisiveté de vieux grincheux qui envient à longueur de temps la vigueur de la jeunesse.
Réponse de le 15/02/2015 à 17:41 :
Vos échanges sont nuls , c'est à pleurer .....
Réponse de le 15/02/2015 à 18:23 :
Cher Michel , ne perdez pas de vue que vous êtes un futur " vieux" !
Réponse de le 15/02/2015 à 18:33 :
non monsieur ,j'ai travaillé sans jamais beneficier d'aucune allocations ,d'aucune aide ,enseignante,ma retraite est calculée sir les 25 dernière année soit 900 eurs et la complémentaire je l'ai cotisée également 42 ans ,aujourd'hui il me faut aider mes enfants mal payés malgré leurs études supérieures,avec une carriére identique un fonctionnaire est mieux rémuné n'a pas cotisé autant et protégé Non tous les vieux ne sont pas à abattre il faut partager équitablement
Réponse de le 15/02/2015 à 18:40 :
Je pense que c'est de l'ironie RATP. Sinon je vous rappel que le salaire médian en France est de seulement 1700e avec 2k5 vous êtes déjà un privilégier.
Réponse de le 15/02/2015 à 18:40 :
toi aussi tu deviendras vieux mais nous ont a commencé a 14 ans pas a 25 ans ou plus ont n"avaient pas les 35 heures et moi j"ai cotisé 184 trimestres pour 1850€de retraite et je ne suis pas le plus a plaindre . retrousse tes manches et bosse petit c-n
Réponse de le 15/02/2015 à 19:32 :
Monsieur le retraité de la SNCF, vous avez beaucoup de chance si vous percevez 2500 Euros en retraite: la grande majorité des actifs ne perçoit pas cela, tout en travaillant et en élevant des enfants. Quand, de plus, on sait que votre caisse de retraite est ultra déficitaire et renflouée par ces même personnes, alors oui, on peut dire que vous avez beaucoup de chance. Alors de grâce, ne vous plaignez pas, aidez les plus jeunes qui n'ont pas votre chance
Réponse de le 15/02/2015 à 19:37 :
@trucker84

Pourquoi j'irai financer ta retraite de vieux c-n après avoir multiplié les chômeurs grâce à ton formidable talent de reproducteur?
a écrit le 15/02/2015 à 15:56 :
Comme d'hab., on tape sur ceux qui ne peuvent pas se défendre. Quel courage!
J'aimerais aussi qu'on s'occupe des régimes spéciaux style EDF ou SNCF et autres qui coutent la peau des fesses pour des professions qui somme toute par rapport à un cadre du BTP par ex (mais il y en a plein d'autres) se la coulent douce question horaires et responsabilité. Mais eux ont un pouvoir de nuisance bien qu'ils soient largement plus privilégiés que la moyenne nationale
a écrit le 15/02/2015 à 15:42 :
De tous ces commentaires émane beaucoup de frustration qui déborde sur la critique du systeme et du prochain. Merci roro de partager une perspective d'antant. Si la vie etait réduit a l'échelle d'une vie , vous vous etes levé a 7 heure du matin, vous marchez 30 minutes pour aller travailler, après votre charge maternelle , pour aller travailler et a 18 heure, le hamster qui courre dans sa roye arrete de travailler, pour rentrer a la maison, et eteindre la lumiere a 22 heure. Il est legitime de dire que vous avez passer 80 %de votre vie a cravacher pour les autres dans un etat de servitude volontaire, pour vous garantir une independence financiere, elle meme geree par un organisme qui , si l on se rapporte aux fait, demontre sa non competence. Son fonctionement en est reduit a un "ponzi scheme". Les vieux, l'avantage que vous avez sur nous les jeunes, c'est la sagesse, c'est qu'au final vous en avez pas besoin de toujours plus d'argent pour vous octroyer des distractions, il y a les petits enfants et la paix interieure d'une vie bien vecu. Pour les jeunes, la meilleure solution est de faire une demande de sortir du systeme de retraite, de s'éduquer et gerer eux meme leur argent. Et pour la france , le socialisme est un joli modele tant bien meme le systeme de redistribution ne signifie pas necessairement "etat providence" qui promulgue l assistanat, et la redistribution ne fonctionne qu avec des controles strictes pour detecter l innequite. Pour l immigration, les charles martel doivent comprendre que nos politiques d antant ont fait le choix d exploiter les resources africaines en echange de politiques d immigration excessives, qui ont modifié significativement le patrimoine genetique du peuple. Ce qu est le peuple de france aujourd hui doit etre accepté. Et le gouvernement doit repenser sa politique d immigration pour conclure le nombre qu il peut gerer en terme d integration.
Réponse de le 15/02/2015 à 17:09 :
j'ai peut être beaucoup trimé dans ma vie, mais au moins je ne dépends de personne
et mes enfants me sont reconnaissants de la vie que je leur ai préparée, et je ne suis pas un poids pour eux... bien au contraire
mais dans un couple on est deux et il suffit que la deuxième personne y mette beaucoup du sien pour que la roue tourne comme il faut et que le travail ne repose pas sur la même personne
c'est du moins ainsi que nous avons géré notre couple....

mais combien de vieux sont dans mon cas, pas délaissés par leurs enfants.....
pas beaucoup quand on lit les faits divers...
a écrit le 15/02/2015 à 15:28 :
c'est une honte, étant veuve et ayant eue un enfant à charge, je me suis retrouvée en ALD après 55 ans, et en retraite d'office à 60 ans. J'ai toujours travaillé depuis mes 16 ans, suis passée cadre en 1990, et donc pénalisée sur tous les tableaux. Mon mari étant décédé à l'age de 38 ans, je ne touche de lui de quoi faire 2 x le plein pendant le mois. Pour moi, comme je suis juste au dessus des 1500 euros, je ne touche aucune pension de la sécu de mon mari. En plus vous savez que notre retraite du privé est imputée de + de 30% pour payer les fonctionnaires. Qui eux touchent pratiquement leurs derniers salaires pour leurs retraites, et de toute façon la retraite de leurs conjoints décédés s'ils travaillaient dans le publique. tandis que pour moi cela représente environ 60% de mes revenus.C'est cela le vrai scandale dans ce pays ou nous avons la répartition des retraites les plus inégalitaires de toute l'Europe. En tant que femmes, vous êtes lésées de toutes parts ( salaire -20% pour travail égal ) bref j'ai élevé mon fils depuis ses 15 ans, payé ses études, mes impôts, mes taxes d'habitations, mes taxes foncières, et en plus mon ALD provient d'une erreur médicale, donc de quoi avoir gros sur le coeur dans ce pays, ou on vous enlève de plus en plus de droits, de retraites, et vous payez de plus en plus cher le chauffage, les charges, les taxes, l'essence,les mutuelles, par contre nos chers élus, députés, sénateurs oh combien inutiles s’empiffrent comme il n'est pas permis. Bref de quoi voter le FN et de faire un sacré ménage dans ce pays, ou tous les politiques trichent,mentent, et toujours la main dans le pot de confiture. Eux ont pour la plupart logement de fonction, cumul salaires + retraites, transports gratuits ou chauffeurs, employés de maison ( ils vivent dans des hôtels particuliers) et avec notre argent se constituent leurs patrimoines. C'est cela le scandale. Ils se couvrent les uns les autres, il suffit de lire des journaux, d'aller sur le net ou médias, car il n'y à pas un seul jour sans scandale. Bref, la France est bouffée par la mafia politico bancaire.... Les journalistes le savent, mais comme ils sont tous de gauche et ils tiennent à leurs trains de vies..... ils sont aussi responsables de cette situation. Nous sommes les grecs N°2;
Réponse de le 15/02/2015 à 16:32 :
"Bref de quoi voter le FN et de faire un sacré ménage dans ce pays"

Croyez vous qu'avec le FN au pouvoir ce sera différent?.
Vous êtes bien naïve.Le désarroi de beaucoup de mes concitoyens est plus que compréhensif, mais il n'est pas une excuse à cette volonté de nuire en faisant appel au FN.
Réponse de le 15/02/2015 à 17:13 :
Si vous n'arrivez pas à vivre avec 1 500 euros par mois, il faudrait songer à la curatelle... pour info le SMIC c'est tout juste 1 100 euros net par mois.
Réponse de le 15/02/2015 à 18:48 :
Justine n'a raconte osa n'importe quoi on ne oreleve pas 30 pour cent de votre retraite complémentaire pour payer celle des fonctionnaires en plus ils ne touchent que 75pour cent de leur derniers salaires et les pensions de réversion sont calculé de la même façon que le prive
Réponse de le 16/02/2015 à 7:53 :
"pour info le SMIC c'est tout juste 1 100 euros net par mois. " : Mais c'est sans taxe foncière... Juste des loyers qui pompent plus de 30% des revenus.
Pensons à nos pauvres retraités à 1500 euros par mois (ouvrier qualifié à 39 heures par mois...).
a écrit le 15/02/2015 à 15:16 :
Ai-je bien lu ? Les retraites des députés , sénateurs et autres baisseraient ...?
J'oubliais ; pour eux les gourmandises , pour nous le fouet - Désopilante cette égalité républicaine
Réponse de le 15/02/2015 à 15:38 :
Il s'agit de la retraite des cadres du privé ... pas de celle des élus
Réponse de le 15/02/2015 à 17:04 :
ils diminueront leurs retraites quand les poules auront des dents
la preuve ils se bagarrent tous pour le poste cela doit donc être super rentable...

une nouvelle petite révolution des esprits remettrait peut être beaucoup de chose à leur place

car nous vivons dans un monde où l'égoîsme est roi...
a écrit le 15/02/2015 à 14:37 :
Baisser les pensions c'est la récession immédiate,le pays n'a pas besoin de cela.Il faut plutot augmenter les cotisations
Réponse de le 15/02/2015 à 14:53 :
Faire cotiser les actifs pour que les inactifs maintiennent leur pouvoir d'achat.
Réponse de le 15/02/2015 à 14:58 :
Faux! Les retraités d'autant plus issus de la fonction publique sont des chômeurs très longue durée dont il est urgent de réduire la rente qui leur est accordée qui n'est plus supportable par des actifs de moins en moins nombreux. Nous commencerons par réduire votre pension retraite puis nous plafonneront sa durée de versement à 15 ans afin de rétablir l'équilibre des régimes. A défaut d'accord sur la solidarité intergénérationnelle, nous privatiserons les régimes de retraites.
Réponse de le 15/02/2015 à 15:26 :
Ce que vous dites est une aberration monsieur... Vous êtes entrain de nous dire que les retraités dépense mieux leur argents ou qu'ils ont plus le droit de le dépenser que ceux qui le gagne réellement !
Les retraités ont moins de besoins que les actifs ... De plus, ils ne contribuent plus à la richesse du pays mais plutôt comme boulet... Je suis pour une baisse des cotisations ... et pourquoi pas des pensions de retraites et aussi repousser l'âge de départ à la retraite pour ceux qui cotiseront moins ! comme ça ça sera plus juste pour tout le monde.
Réponse de le 15/02/2015 à 15:31 :
Augmenter les cotisations, c'est la récession immédiate, le pays n'a pas besoin de cela.
N'oubliez pas que ce sont les actuelles retraités qui en ont largement profiter et qui, par la même occasion, ont aussi entrainer les déficits dans les différentes caisses. Il faudrait peut-être procéder à un rééquilibrage salaires - retraites et arrêter de taper sur l'appareil productif. Dans le cas contraire, la retraite disparaitra à terme. Ca sera reculer pour mieux sauter
Réponse de le 15/02/2015 à 16:21 :
Il ne faut pas oublier que les retraités actuellement, aident leurs enfants qui sont au chômage ou qui ont des bas salaires et leurs petits enfants en études ou sans travail. Il ne leur reste parfois pas grand chose pour eux, même si ils ont effectivement moins de besoin qu'un actif.
Réponse de le 16/02/2015 à 15:45 :
DURAND adit tout haut ce que je n'osais exprimer:coupez les vivres aux retraités et ils ne pourront plus aider leurs enfants financièrement.beaucoup de jeunes sont aujourd'hui inaptes au travail,la cellule familiale les empeche de verser dans la délinquance
a écrit le 15/02/2015 à 14:15 :
et surtout n'oubliez pas que nous avons travaillé plus de 45h souvent par semaine, n'avons
pas eu de RTT
maintenant nous l'avons bien gagné notre retraite
car ne pas oublier non plus qu'il y a beaucoup de personne agées qui meurent avant d'avoir droit à une retraite du fait du travail pénible dans ces années là, et il ne faut pas compter sur une réversion, car si l'épouse a travaillé de son coté (cela a été mon cas j'ai toujours travaillé avec mes 3 enfants justement pour m'octroyer une indépendance financière si mon époux venait à disparaitre, il est décédé à l'age de 72 ans, il a cotisé depuis l'age de 14 ans à 65 ans, faites le calcul, et bien sur pas de réversion
alors réfléchissez à deux fois avant de dire que les vieux pompent les caisses de retraite.. nous l'avons gagnée à la sueur de nos fronts...
Réponse de le 15/02/2015 à 14:34 :
"et surtout n'oubliez pas que nous avons travaillé plus de 45h souvent par semaine, n'avons pas eu de RTT" : Nous, nous travaillons 50 heures payées 35 et n'avons pas à bosser jusqu'à 80 ans pour que vous n'ayez aucun effort à faire avec des pensions de retraite dépassant les revenus des actifs.
"réfléchissez à deux fois avant de dire que les vieux pompent les caisses de retraite.. nous l'avons gagnée à la sueur de nos fronts... " : Oui, c'est comme l'immobilier... Les jeunes qui payent leurs logements 3 fois plus cher doivent se taire.
Réponse de le 15/02/2015 à 15:29 :
Faut croire que vous n'avez pas bien géré vos finances ... Vous auriez pu dépenser moins en voyages et un petit investissement dans la pierre (à votre époque ça ne coutait pas cher ! moins de 10ans de travail pour un bien de qualité) que vous auriez revendu pour passer de paisibles vieux jours à l'abri de ces soucis ! mais vous ... vous cherchez le beurre et l'argent du beurre ... ça ne marche plus comme ça depuis longtemps ...
Réponse de le 15/02/2015 à 15:45 :
A votre époque, il y avait beaucoup de boulot pour une production moindre. Aujourd'hui, on produit bosse certes moins, mais on n'a jamais autant produit. Vous ne pouvez pas comparer votre époque avec notre époque. Aujourd'hui, l'automatisation prend le peu qu'il reste. Pourtant, on nous demande de travailler plus. Alors comment fait-on ? Ha j'oubliais, non seulement il n'y a aura jamais de travail pour tout le monde, mais en plus il faudrait travailler plus pour payer des retraités qui ont la chance de travailler toute leur vie et qui ont produit beaucoup moins de richesses que nous.
Vous voyez, moi aussi je peux dire des âneries...
Arrêtons de faire du conflit intergénérationnel, et soyons rationnel svp! Sinon, nous risquons de tout perdre. Les contextes étaient différents, un point c'est tout. Ne chercher pas la petite bête, pour ne pas dire la bêtise!
a écrit le 15/02/2015 à 13:59 :
Il est temps de penser à la Justice Sociale entre générations : que les vieux arrètent de se goinfrer sur le dos des jeunes. Que les vieux acceptent de laisser quelque chose aux jeunes, qu'ils arrêtent de vider égoistement les caisses de retraite; qu'ils pensent aux jeunes qui paient leurs retraites et qui n'auront peut-être jamais de retraite si les vieux continuent à vider les caisses sans penser aux jeunes générations.
Réponse de le 15/02/2015 à 14:09 :
il n'y a qu'à euthanasier tous les vieux comme cela vous les jeunes vous serrez servi, mais surtout n'oubliez pas que nous avons cotisé pendant de très nombreuses années sans période de chomage et que notre retraite nous l'avons bien gagnée, nous n'avons pas tr
Réponse de le 15/02/2015 à 14:24 :
quand j ai bosssé j ai cotisé plein pot sans jamais me plaindre,et en pensant aux personnes agées qui ont le droit de vivre décemment quand celles ci ont cotisées plus 45 ans et dans la difficultée de l après guerre,il n est pas question que je laisse quelque chose,avec ce que l on as comme retraite c est juste assez pour vivre.de toute façon ce ne sont pas les retraités qui vident les caisses,ce sont ceux qui nous gouvernent
Réponse de le 15/02/2015 à 14:25 :
@ justice sociale
vous n'avez qu'à demander de les faire euthanasier comme cela nous ne videront plus les caisses, seulement n'oubliez pas que nous continuons aussi à cotiser malgré notre retraite
c'est ignoble vos propos... et encore je me retiens...
Réponse de le 15/02/2015 à 17:49 :
"il n est pas question que je laisse quelque chose,avec ce que l on as comme retraite c est juste assez pour vivre" : C'est sur que les cotisants au SMIC larguant plus de 500 euros pour des studios pètent dans la soie!
"ce ne sont pas les retraités qui vident les caisses,ce sont ceux qui nous gouvernent " : Qui vote pour ceux qui subventionnent l'immobilier déjà?
Réponse de le 15/02/2015 à 21:54 :
@papy futu, Quand vous cotisiez pour les personnes âgées vous saviez que - la situation économique de l'époque s'améliorant - vous auriez au final une retraite à la hauteur de ce que cotisiez. Actuellement ce n'est plus le cas et donc l'idée de "cotiser plein pot sans se plaindre" passe plus mal.
a écrit le 15/02/2015 à 13:47 :
y a du fric en France pourquoi diminué
les pensions de nos "politiques"ont elles baissées y a-t-il moins de parlementaire!!!!!
a écrit le 15/02/2015 à 13:37 :
Récemment une action a été décidée unilatéralement par une grande ville pour interdire la circulation des véhicules, après avoir rendu la ville inaccessible et de fait avoir bouté hors de la ville un nombre incroyable d'entreprises. Pour apparemment, 6 mois d'espérance de vie en fin de vie. Depuis 20 ans le prix des cigarettes a été multiplié d'un facteur 20. Pour nous dit-on allonger l'espérance de vie. Aujourd'hui on nous annonce que malgré la saisie de 60 à 80% de la masse salariale dans le privé, les caisses de retraite seront en rupture de paiement dans 3 ans, ce qui veut dire que ceux qui y cotisent encore n'auront jamais rien... J'étais à Chartres vendredi dernier vers 18h30 dans le centre ville devenu piéton, sans doute à grand frais. Pas un chat dans les commerces. Obligé de payer 1,2€ de parking souterrain pour acheter 1 baguette... Comme le dit Michel plus bas, gérer c'est prévoir. Et en politique prévoir, c'est agir pour l'intérêt général. Or l'intérêt général diverge en tout point des desiderata des mini associations qui dictent pourtant toutes les actions menées depuis des décennies par les responsables politiques. Pas besoin de chercher plus loin.
a écrit le 15/02/2015 à 13:35 :
Il faut plafonner les pensions versées comme il faut plafonner les assedics versées !
Réponse de le 15/02/2015 à 15:34 :
pour le régime général c'est déjà le cas.La pension ne peut dépasser 50% du plafond secu.
Si le niveau de pension de la retraite complémentaire des cadres peut atteindre 60% du revenu global retraite, il n'en reste pas moins vrai que comme pour tout les salariés retraités il y a perte de revenu.
Cet écart, hors CSG, paye le maintien des droits en matière d'assurance social.
a écrit le 15/02/2015 à 13:28 :
Combien de temps va t-on continuer à payer des retraites dorées à crédit ? Les jeunes générations remercient les séniors pour leur solidarité !!!
Réponse de le 15/02/2015 à 14:22 :
ma retraite dorée (1450e par mois) je l'ai gagnée grace à 51 ans de cotisations (depuis l'age de 14 ans en apprentissage jusqu'à 65 ans) et je ne regardais pas à me lever de bonne heure pour prendre le premier train avec une marche de 30 minutes avant d'arriver à la gare, on n'avait pas de voiture, déposer les enfants chez la grand mère pour éviter de payer une garde.. et oui aide inter générationnelle... mais maintenant tout le monde vit dans son petit coin sans s'occuper de son voisin...
mais vous les jeunes vous naissez avec un cuiller en or dans la bouche, vous avez tout tout de suite pas besoin de faire des économies,, vous vivez à crédit, et vous vous étonnez de ne pas y arriver...
merci les vieux de réagir à de telles inepties..
Réponse de le 15/02/2015 à 14:36 :
"Les jeunes générations remercient les séniors pour leur solidarité !!! " : Ceux qui vivent au crochet de retraités oui... Les autres, qui subissent en bonus la boulimie de leurs parents sur le logement un peu moins.
Réponse de le 15/02/2015 à 15:04 :
"déposer les enfants chez la grand mère pour éviter de payer une garde.. et oui aide inter générationnelle... mais maintenant tout le monde vit dans son petit coin sans s'occuper de son voisin...": Maintenant, la grand mère habite à 500 km car on doit suivre le boulot là où il est. Vu qu'on arrive dans des zones parasitées par la rente immobilière, on n'a pas la place pour faire des enfants.
"mais vous les jeunes vous naissez avec un cuiller en or dans la bouche, vous avez tout tout de suite pas besoin de faire des économies,, vous vivez à crédit, et vous vous étonnez de ne pas y arriver..." : Vos générations seraient incapables de payer leurs logements aux prix actuels... Quand à la cuillère en or dans la bouche dans la bouche, n'assimilez pas les fils à papa à la jeunesse.
Réponse de le 15/02/2015 à 15:14 :
@roro

Pauvre retraité avec sa "petite" retraite (supérieure au SMIC) de 1450 euros net (probablement sans complémentaire) tout en ayant acquis du parpaing (voir hérité) pour une bouchée de pain (probablement à crédit)... J'ai failli pleurer sur votre histoire personnelle! Au fait combien avez-vous versé dans le pot commun en 51 ans de cotisation (en euros actualisés)? Combien avez-vous consommé dans ce même pot commun depuis le départ de votre chômage très longue durée? La France vous doit probablement une fière chandelle... avec plus de 6 millions de chômeurs au compteur.
Réponse de le 15/02/2015 à 15:41 :
vous oubliez que les retraités ne travaillaient pas 35h !
Réponse de le 15/02/2015 à 15:41 :
vous oubliez que les retraités ne travaillaient pas 35h !
Réponse de le 15/02/2015 à 15:56 :
Vous oubliez que les retraités ont aussi payer leur maison 15 à 20 fois moins cher et n'ont pas connu le chômage de masse;)
En réalité, en 51 ans avec plus de 40H/semaine vous avez certainement produit moins qu'un salarier actuel en 40 ans de services à 35H/Semaine.
Chacun son contexte. Ne comparez pas ce qui est incomparable, vous risquez de vous planter.
Pensez plutôt à un rééquilibrage intergénérationnel en tenant compte de la réalité économique et des technologies actuels (automatisation, informatisation, productivité etc..)
Réponse de le 15/02/2015 à 16:58 :
et non pas de chômage de longue durée ni de période d'arrêt de travail si ce n'est les congés maternité
le pot commun j'y ai contribué et j'y contribue toujours par les cotisations prélevées sur ma retraite et par le paiement de mes impôts
ma retraite est peut être supérieure au Smig (c'est l'ensemble de ma retraite sécu et complémentaire) et si elle avait été calculée selon le régime des fonctionnaires sur les 6 derniers mois de salaires je toucherais plus de 600e par mois de plus, mais c'est cela le privilège des fonctionnaires, pas beaucoup d'années de cotisations et calcul plus intéressant...

de plus on est veuve ce n'est nullement de trop pour couvrir ses besoins, car ils sont identiques à ceux d'un couple...

je trouve que les personnes qui répondent sur ce sujet sont d'un agressivité infernale
oui vous me direz que je n'ai qu'à demander qu'on me pique "comme un animal"" comme cela je laisserais la place à un jeune, mais moi je tiens à la vie et je tiens à profiter de la retraite que j'ai gagnée par mes années de cotisations

et celui que je gêne n'a qu'à se bouger...

de toutes façons tant que les retraites ne seront pas toutes alignées sur le même régime il y aura des problèmes (fonctionnaires et régimes assimilés par rapport au privé)
Réponse de le 15/02/2015 à 17:47 :
"si elle avait été calculée selon le régime des fonctionnaires sur les 6 derniers mois de salaires je toucherais plus de 600e par mois de plus" : L'éternel lancé de patate chaude entre retraité aisés du public et du privé...
Pendant ce temps là, on ne paye pas les heures des aides soignantes et infirmières vu qu'on pique dans les caisses des hôpitaux pour donner plus en pension de retraite qu'il n'en rentre sous forme de cotisation...
"je trouve que les personnes qui répondent sur ce sujet sont d'un agressivité infernale" : Ça vous étonne avec des salaires inférieurs aux pensions de retraité se targuant d'aider leurs enfants avec les cotisations des enfants des autres? Ça vous étonne de ne pas être face à la solidarité quand votre génération se bat pour avoir le droit de se goinfrer sur des biens de première nécessité : Le logement.
Réponse de le 16/02/2015 à 7:56 :
"vous oubliez que les retraités ne travaillaient pas 35h ! " : Vous faites semblant de ne pas voir que nous sommes payés 35 heures. La productivité horaire des français, elle est dans les heures gratuites ("quoi, tu pars déjà?", "faut suivre les évolutions de la technique")
a écrit le 15/02/2015 à 12:56 :
Le plus sage est d'augmenter les recettes en permettant aux entreprises d'embaucher.
Pour cela, il y a plusieurs directions à ne pas oublier :
. Renvoyer dans leur pays tous les immigrés qui ne travaillent pas depuis un certain temps. Et ne pas laisser s'installer grâce aux aides généreuses les étrangers qui n'ont pas de contrat de travail ou ne sont pas des étudiants assidus
. Diminuer le nombre d'élus de moitié pour pouvoir baisser les impôts.
. Libérer le travail ; il est inadmissible d'empêcher quelqu'un qui veut travailler plus de le faire (je ne vote pas FN même si ça me démange parfois).
Les retraités ont cotisé pendant toute leur carrière. Beaucoup d'heures de travail, presque jamais d'arrêt de travail, peu de congés, retraite plus tardive, espérance de vie moindre, ... Et vous voudriez baisser leur pension ! Posez-vous la question de savoir ce que les pouvoirs socialistes ont fait de l'argent des cotisations qui auraient dû être mis en réserve : depuis le temps qu'on savait qu'il fallait s'attendre à un problème avec le déséquilibre de la démographie.
Réponse de le 15/02/2015 à 15:55 :
Discours démago... comme celui du FN ...
Sauf qu'avec votre discours ... I y aura que les jeunes cadres émigrés dynamiques qui seront véritablement renvoyables et renvoyés parce que ce sont les seuls qui n'ont pas la nationalité. Je vous explique dans le détail la composition de cette émigration que vous stigmatisez tant et qui n'est pas pour grand chose si ce n'est en bien dans les déboires dans la France ! :
Catégorie 1:
Les émigrés retraités ... Qu'ils vivent ici ou dans leur pays d'origine. Ils ont cotisé comme vous tous et ils ont droit à leur retraite et ils l'auront quoi que vous fassiez ! la constitution française respecte les droits de l'homme .. et le conseil constitutionnel ne laissera rien passer d'inégalitaire.

Catégorie 2:
Les enfants d'émigrés ... Ces enfants sont de nationalité française ! Certe, pas tout à fait de culture française mais ils n'ont non plus, plus grand chose à avoir avec leur pays d'origine si ce n'est de la jalousie, parfois, de ceux qui y ont grandi et qui réussissent mieux qu'eux !
Cette catégorie est la plus visible en France et la plus problématique (à mon sens) mais là ... Vous n'y pouvez rien ! sur les papiers ils sont aussi français que ceux du front national ... L'idée de déchoir les bi-nationaux de l'une de leurs nationalité réservera de bien mauvaises surprises ... Dans l'hypothèse ou une lois du genre passe tous les étages de la république. Les plus fénéants choisiront la France ... parce qu'en face, leur nationalité d'origine ne leur offre rien d'équivalent et encore moins de plus intéressant ! (je ne parle pas des footbaleurs dont l'Afrique a besoin et qu'elle pompe très facilement de par leur manque d'intégration en France et pour de meilleures opportunités dans cette Afrique).

Catégorie 3:
Jeunes émigrés fortement diplômés.
C'est le système "campus France" qui organise une véritable pompe à matière grise africaine. On prend les meilleurs des meilleurs universités. Déjà formés: ingénieurs très souvent (dans des domaines en forte tension de recrutement en France tel que l'informatique) des agronomes, des chimistes ...
Ces gens là.. La France les recycles en un an ! (formation de Master souvent) Cette formation est la plupart du temps moins qualifiante que leur formation d'origine et donc les oblige à travailler moins cher que les gens formés localement.
Pour résumer: Ces émigrés sont arrivé sur le marché de l'emploi français avec un minimum d'investissement, c'est les meilleurs et ils sont sous-payés et en plus ils servent de goupille de sécurité au marché du travail et aux politiques et à l'opinion publique.
Ces gens là n'ont pas besoin du FN pour être chassés, ils vont se casser tous seuls ... Et c'est déjà le cas vers le Canada pour les maghrébins par exemple... Labas ils y trouvent une terre d'accueil chaleureuse, de meilleures conditions de travail. et une meilleure considération sociale (au Québec, ils ont droit de prendre deux personnes de leur choix sans condition de diplôme ou de ressources pour les invités eux mêmes ... juste que le principal puisse subvenir à leurs besoins ... en plus des aides)
Ces jeunes cadres sont aussi encouragés à se marier (avec des locaux ou depuis leur pays d'origine) et avoir beaucoup d'enfants ... c'est fous les aides qu'il y a dans ce sens. J'encourage tous les gens de cette catégorie à y aller ! .

Catégorie 4:
Les regroupements familiaux et tous les régimes spéciaux.
Même si cette catégorie est souvent stigmatisée et considérée la plus frauduleuse (mariages à blanc ..) Celle-ci n'est qu'une infime minorité et votre déchaînement sur eux, certe, les foutera dehors mais le prix que vous allez payer sera amplement plus important !

Bon courage pour essayer de résoudre les Pbs de la France avec la méthode FN ;-)

Cordialement,
qq de la catégorie 3 :-)
Réponse de le 15/02/2015 à 18:52 :
les retraitées comme vous dites immigrés qui vivent dans leurs pays d'origine vivent très très vieux car étant décédé leurs enfants perçoivent toujours leurs retraites car il est impossible de contrôler car la France ne peut pas avoir les dossiers
a écrit le 15/02/2015 à 12:46 :
ben voilà la retraite à 60 ans en 81 et la Lâcheté des politiques nous ont ruiné.
a écrit le 15/02/2015 à 12:45 :
Les cadres preparent depuis longtemps leur retraite avec de l'immobilier, de l'assurance vie, PERCO, PERP ...
Réponse de le 15/02/2015 à 12:55 :
Et bien à ce moment là, supprimons les cotisation argic/arco et les pensions qui vont avec...
Arrêtez les blagues, les jeunes cadres n'ont pas les moyens vus les prix de l'immobilier.
Réponse de le 15/02/2015 à 13:29 :
Oui, et je pense même à arrêter de cotiser à la caisse des cadres. Il n'y aura plus de cadre (statut cadre !!) dans l'entreprise, donc on va economiser sur les cotisations.
a écrit le 15/02/2015 à 12:45 :
apres 80 ans supression totale couverture sociale ,la france aux jeunes
Réponse de le 15/02/2015 à 15:39 :
oui et pas besoin de couverture sociale pour les jeunes non plus, puisqu'ils sont jeunes !
Réponse de le 15/02/2015 à 17:14 :
donc si je suis votre raisonnement quand vous aurez 80 ans vous demanderez à votre vétérinaire qu'il vous pique comme votre animal pour ne pas être une charge pour la société
merci pour votre lucidité...
a écrit le 15/02/2015 à 12:41 :
le medef qui a 50 ans vous considère comme un senior voudrait imposer une décote pour les cadres qui prennent leur retraite avant 67 ans !!! On rêve. Je pense que ce pays va imploser.
Réponse de le 15/02/2015 à 12:55 :
Ce pays va surtout imploser à cause des privilèges inouïs du secteur public dans ce pays. Il serait ahurissant que les retraites du privé soient diminuées sans que la pareille soit appliquée au secteur public qui est en total faillite depuis bien plus longtemps que le régime du privé. Depuis des années les retraites des fonctionnaires sont payées par la dette sur les marchés internationaux à partir du mois de septembre!
a écrit le 15/02/2015 à 12:31 :
La "solidarité" à la française est une escroquerie. On le constate ! Mais les Français ont subi un tel lavage de cerveau marxiste qu'ils ne le voient pas encore... Le système est fait par les fonctionnaires, pour les fonctionnaires. Les autres se font voler....
Réponse de le 15/02/2015 à 12:44 :
Un système qui engraisse et sur protège la caste du secteur publique en suçant le sang de tout le secteur créateur de richesses. Et ça augmente chaque année: en 2014 on passe à 57.7% de dépenses publiques versus 57.1% en 2013...
a écrit le 15/02/2015 à 12:30 :
Tant que les cumulards de tous bords (hauts fonctionnaire, cadres +++, parlementaires etc) seront aux manettes, ils puiseront jusqu'à l'assèchement du patrimoine commun. Les Proglio et consorts, avides de profits rapides avec les efforts des basses castes, ne se posent plus de questions depuis bien longtemps.
a écrit le 15/02/2015 à 12:18 :
Plutôt que de prendre une complémentaire, chacun se doit d'épargner pour son propre compte. Gérer, c'est prévoir, et tant pis pour la solidarité.
a écrit le 15/02/2015 à 12:13 :
Le plus sage vis à vis des jeunes serait d'accepter de baisser les pensions. On ne peut pas demander aux jeunes de cotiser toujours plus pour supporter le poids des retraites.
Réponse de le 15/02/2015 à 13:53 :
+1.
Les retraités d’aujourd’hui on déjà profiter du pleine emploie lors de leur jeunesse. De l'immobilier pas chére, Et tous sa avec de l'inflation qui permeter de faire "disparaitre" les dettes.
Réponse de le 15/02/2015 à 15:36 :
@au jeune

ils ont aussi profité de l'enseignement de l'ortograffe
Réponse de le 15/02/2015 à 15:44 :
Et du coup, ils avaient même le temps d'apprendre l'orthographe :-D !
Réponse de le 15/02/2015 à 17:07 :
N'oublie pas mon petit que tu es un futur vieux, et que plus tard après avoir travaillé
et cotisé toute ta vie ( si bien sur tu as la chance d'avoir un emploi) tu seras heureux et content de ne pas dépendre de tes enfants,( si tu as le bonheur d'en avoir un jour), ni de l'aide sociale. Certains préfèrent, même en ce moment ,s'endetter et payer une mensualité plus cher qu'un loyer, se priver de restau et de sorties et d'avoir un petit chez soi. Autre chose prends des leçons de français et d'orthographe si tu veux réussir, ça rend service.
Réponse de le 15/02/2015 à 17:57 :
C'est volontaire les fautes ou pas ?
a écrit le 15/02/2015 à 12:07 :
Et on leur pèlera le jonc
Comme au Bailli de Limousin
Qu'on a pendu un beau matin
Qu'on a pendu… avec ses tripes!
Réponse de le 16/04/2015 à 19:41 :
Mort de rire !! çà fait du bien au milieu de tous ces bas de plafond.
a écrit le 15/02/2015 à 11:53 :
on doit payer 100% pour les autres et recevoir une petite retraite avec une grande cotisation. Pourquoi ne pas réduire les cotisations et les remboursements et appliquer une décote sévère dès aujourd'hui. les politiques de droite comme de gauche préfèrent qu'on souffre après leurs retraites et décès.
Réponse de le 15/02/2015 à 12:51 :
Et bien oui, c'est exactement ça, les cotisants d'aujourd'hui, on s'en fout parce que lorsque ça sera leur tour d'être en retraite les syndicats/patronat/politiques de tous bords seront sous terre.
De plus, les retraités votent plus que les actifs, donc c'est impossible pour un politique de baisser le niveau des pensions, on préfère rallonger la durée de cotisation (ce qui compte tenu du fait que rester dans l'emploi au delà de 58 ans est un véritable challenge, reviens au même côté pensions mais passe mieux).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :