Le gouvernement débloquerait 170 millions d'euros pour les contrats aidés

 |   |  305  mots
On veut accélérer le nombre de nouveaux contrats pour éviter que le stock existant ne se dégrade, a-t-on expliqué de source  gouvernementale, selon le quotidien.
"On veut accélérer le nombre de nouveaux contrats pour éviter que le stock existant ne se dégrade", a-t-on expliqué de source gouvernementale, selon le quotidien. (Crédits : reuters.com)
Cette mesure, rapportée par Les Echos, serait destinée à accélérer le calendrier de lancement de contrats aidés au premier semestre 2015. L'enjeu : maintenir l'emploi des jeunes ces prochains mois.

Le gouvernement va débloquer une enveloppe de 170 millions d'euros pour "avancer le lancement de contrats aidés" d'ici à l'été, affirme le quotidien Les Echos de ce jeudi. Cette enveloppe de 170 millions "sera entièrement consacrée à consolider les contrats aidés. Non pas en prévoyant de nouvelles entrées en plus des 445.000 déjà budgétées pour l'année mais en accélérant le calendrier", et donc en finançant certains contrats sur une durée plus longue que prévu en 2015, explique le journal. 30.000 contrats aidés seraient ainsi concernés.

"Maximiser les chances de résistance de l'emploi des jeunes"

"On veut accélérer le nombre de nouveaux contrats pour éviter que le stock existant ne se dégrade", a-t-on expliqué de source  gouvernementale, selon le quotidien, qui indique que beaucoup d'emplois aidés "arrivent à terme ces prochains mois". Le but : "maximiser les chances que l'emploi des jeunes résiste ou reflue ces prochains mois", assurent Les Echos.

Pourtant, cette mesure serait encore insuffisante aux yeux de certains membres du gouvernement, rapporte le quotidien. Le nombre de bénéficiaires de ce dispositif serait stable à la condition de créer 100.000 contrats supplémentaires sur l'année.

Poursuite de la lutte contre les risques d'expulsion du marché du travail

Les 170 millions d'euros débloqués proviennent d'une enveloppe de 940 millions d'euros, "non prévue dans le budget 2015 et dont la moitié sera consacrée à la lutte contre le terrorisme", précise le journal.

En 2014, le gouvernement a concentré sa politique de l'emploi sur "les plus exposés au risque d'exclusion du marché du travail", rappelait en janvier le ministère du Travail en faisant état notamment de près de 97.000 emplois d'avenir pour les jeunes, près de 310.000 contrats aidés non marchands et 48.000 dans le secteur marchand.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2015 à 18:56 :
Menteurs !
a écrit le 05/03/2015 à 17:31 :
Les fils de fonctionnaires vont être contents,l Etat embauche!
a écrit le 05/03/2015 à 17:03 :
comme par hasard avant les départementales, le voilà qui bouge et s'agite dans tous les sens - ce qu'il n'a pas encore compris lui et ses acolytes du PS, c'est que tout le monde en a ras le bol !!!!
a écrit le 05/03/2015 à 13:01 :
Et le gouvernement fait une nouvelle fois fausse route. La so;ution n'est pas de verser des millions, mais de permettre aux gens de s'épanouir. Ma solution est d'exonérer les TPE d'impôts jusqu'à, disons, 30 000 euros de chiffres d'affaires .. en contrepartie de quoi, les gens concernés ne toucheraient évidemment pas d'allocations diverses et variées :-)
a écrit le 05/03/2015 à 12:27 :
Par Toutatis ou es qu'il trouvent tous se pognons .
a écrit le 05/03/2015 à 11:40 :
Quand on a été bannie par les électeurs en 2012.
Quand le miracle de la démocratie participative tarde à se produire.
Quand votre ex miltiplie les exs.
Quand la bravitude vous abandonne.
...
Finissez ministre de l'écologie et des taxes écologiques
a écrit le 05/03/2015 à 11:38 :
Quand on a été bannie par les électeurs en 2012.
Quand le miracle de la démocratie participative tarde à se produire.
Quand votre ex miltiplie les exs.
Quand la bravitude vous abandonne.
...
Finissez ministre de l'écologie et des taxes écologiques
a écrit le 05/03/2015 à 11:27 :
le chômage bas des records, il faut absolument maquiller les chiffres en urgence de l'emploi des jeunes, pour faire croire à une embelli avant les élections.
sinon c'est l'umpfn qui nous attend: au secours !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :