Le gouvernement décide une rallonge de 65.000 contrats aidés supplémentaires pour les jeunes

 |   |  412  mots
François Rebsamen, le ministre du Travail, annonce une rallonge pour favoriser l'emploi des jeunes en 2014
François Rebsamen, le ministre du Travail, annonce une rallonge pour favoriser l'emploi des jeunes en 2014 (Crédits : Reuters)
Le ministre du Travail a annoncé qu'une nouvelle enveloppe de 500 millions d'euros viendrait financer 45.000 emplois d’avenir supplémentaires en 2014. 20.000 contrats d'insertion supplémentaires seront aussi budgétés.

Et une rallonge, une ! Faute, pour l'instant, de reprise réelle de la croissance, le gouvernement est contraint de recourir aux traditionnelles mesures contracycliques en amplifiant les bons vieux instruments de la politique de l'emploi, à savoir les contrats aidés.

Ainsi, en Conseil des ministres, le ministre du Travail François Rebsamen a annoncé que, finalement, ce ne sont pas 50.000 emplois d'avenir qui seront financés en 2014 mais 95.000, soit 45.000 de plus. "Au total, 95.000 emplois d'avenir pourront être conclus en 2014, permettant de prolonger les contrats des jeunes embauchés pour un an et d'embaucher 70.000 nouveaux jeunes en 2014", a même précisé le ministre.

Une rallonge de 500 millions d'euros à un budget initial de 1,3 milliard

Le coût de cette rallonge (25.000 contrats prolongés et 20.000 nouveaux créés) sera de 500 millions d'euros, selon le ministère du Travail. Ce coût s'échelonnera entre 2014 et 2017, puisque les emplois d'avenir, destinés à l'embauche de jeunes pas ou peu diplômés essentiellement dans le secteur non marchand (même si ce contrat est éligible dans certaines branches du secteur concurrentiel) peuvent durer jusqu'à 3 ans. Initialement, dans la loi de finances 2014, il était prévu que 1,3 milliard d'euros soient alloués aux emplois d'avenir.

Fin avril, plus de 534.000 jeunes demandeurs d'emploi de moins de 25 ans sans aucune activité pointaient à Pôle emploi en catégorie « A », soit une très légère progression sur un mois (0,2%), mais une baisse significative de 3,8% sur un an…. Grâce essentiellement à la politique des emplois aidés.

20.000 autres contrats aidés supplémentaires

Mais les emplois d'avenir ne sont pas le seul instrument à la disposition du ministère du Travail, il y a également les autres contrats aidés traditionnels. A cet égard, François Rebsamen a également annoncé une rallonge de 20.000 contrats aidés classiques (contrats uniques d'insertion), pour atteindre 400.000 contrats cette année (350.000 dans le secteur non-marchand et 50.000 dans le secteur marchand), au lieu des 380.000 initialement budgétés. .. Une opération classique en milieu d'année qui a été pratiquée par les gouvernements de gauche comme de droite.

Des mesures certes nécessaires pour tenter d'enrayer le chômage des moins de 25 ans. Mais la vraie cause de la progression du chômage réside dans l'explosion du nombre des demandeurs d'emploi de plus de 50 ans (plus de 11% en un an). Et là, on attend toujours le fameux plan contre le chômage des séniors que François Rebsamen doit présenter à la mi-juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2014 à 11:08 :
bonjour,
au lieu de cela, pourquoi ne pas proposer un chéque de 10kE ou 20kE à l'employeur à la conclusion d'un CDI, si la période d'essai est finie, après une année d'activité. Ainsi, cela aide l'employeur financièrement, cela favorise des recrutements pereins, cela revient moins cher à l'Etat, et cela favorise véritablement le développement de l'économie.
a écrit le 04/06/2014 à 12:00 :
C'est l'histoire d'un type qui possède un restaurant ou personne ne paye l'addition, et qui claironne "regardez mon restaurant cartonne!" L'état paye des gens pour ne plus les voir dans les stats du chomage ... c'est consternant !
a écrit le 04/06/2014 à 11:52 :
Mais pas en France.

Popularité actuelle de François Hollande : 13,8%
Conseils investisseurs : valeur à fuir. Le cours est en chute libre depuis 2 ans. Mauvaise équipe, mauvaise gestion, mauvais projets, dette qui explose....Bientôt retirer de la côte.
a écrit le 04/06/2014 à 11:16 :
Quelle dérision que de nommer "emplois d'avenir" ces emplois qui n'en ont pas !
a écrit le 04/06/2014 à 10:39 :
Et une ânerie de plus de nos socialos: on n'en est plus à une près! le souci, c'est qu'ils les commettent avec nos impôts. Le conseil que je donne à mes enfants: formez-vous, faites des études et fuyez la france. D'autres pays seront mieux utilisés la matière grise.
a écrit le 04/06/2014 à 10:21 :
serait préférable.
Réponse de le 04/06/2014 à 10:44 :
Il n'y en a pas d'emplois, les usines fermes, et aucune de nouvelles. Les formations sont donc bien inutiles.
La formation c'est aux entreprises d'assumer les formations à leurs propres métiers, puisqu'ils se vantent tous d'avoir des entreprises innovantes !
Les formateurs sont souvent plus incultes que les candidats à l'embauche, et les formations en sont d'une tellement grande vacuité, bourrées de poncifs, défonçant des portes ouvertes !
faut arrêter avec cette rhétorique de la formation, cela devient tellement stupide.
a écrit le 04/06/2014 à 10:06 :
Ce "emplois francs" n'ont de "Franc" que le nom. Ils sont réservés aux "nouveaux francais", car on espère éviter leur violence et acheter la paix ethnique.

Du temps de la chute de Rome, c'était déjà pareil : On payait les barbares en leur donnant des terres ou des revenus pour éviter qu'ils ne soient encore plus méchants. On connait la suite.
a écrit le 04/06/2014 à 9:10 :
Encore des emplois drogés et des futures augmentations d'impots pour financer tout ca... bonne vieille recette socialiste!
Seule la croissance peut apporter des emplois, donc Monsieur Hollande au lieu de gribouiller une nouvelle carte des Régions qui fait rigoler tout le monde, oeuvrez pour remettre la France dans le bon sens. Depuis l'étranger, je peux vous assurer que notre image a bien changé...
a écrit le 04/06/2014 à 9:04 :
si on comprend bien au total 400 000 contrats aidés en cours cette année presque tous en secteur non marchands.
Est-il possible à la tribune d'établir un tableau de ce nombre chaque année depuis 10 ou 20 ans pour voir ou on se situe ?
a écrit le 04/06/2014 à 8:45 :
Rectifions les propos du ministre, qui profère comme tous ses collègueses mensonges à perte de journées....en effet, dans les contrats nouveaux 2014, nous retrouvons ceux de 2013 qui avaient été signés non pas pour 3 ans mais pour UNE SEULE ANNEE et qui sont donc prorogés et augmentent artificiellement les statistiques, pour produire des pseudo emplois "non marchands", cad qui ne produisent pas de PIB et à la sortie, les jeunes se retrouveront au chômage car les entreprises n'en voudront pas, CQFD
Réponse de le 04/06/2014 à 9:52 :
et 100000
a écrit le 04/06/2014 à 7:16 :
Que des improductifs quel avenir!!!
Réponse de le 04/06/2014 à 8:21 :
+ 10000
a écrit le 04/06/2014 à 0:43 :
il vient d arriver et voila les vielles idées du passé

il est vraiment pas a la hauteur
aucune idée encore un parachuté du PS

hollande va finir a 1 %
Réponse de le 04/06/2014 à 8:01 :
1% de matière grasse, il a du boulot!
a écrit le 03/06/2014 à 23:28 :
GROSSE DEPENDANCE A LA DROGUIE CHEZ LES SOCIALISTES. Les emplois d'avenir sont les paradis artificiels des socialistes. Rien ne pourra jamais les faire décrocher de cette illusion qu'ils créent de vrais emplois avec l'argent des contribuables. Planant dans les sphères oniriques de la technocratie, ils ne voient pas la réalité pour ce qu'elle est : les emplois d'avenir sont juste une voie de garage pour éponger temporairement les chiffres du chômage des jeunes. Avec cette nouvelle mesure, Rebsamen le roublard vient d'en mettre 65 000 de plus au parking.Il est fier !
a écrit le 03/06/2014 à 23:05 :
C'est dommage, Rebsamen se montre incapable de créer des emplois productifs, indispensables pour rééquilibrer la balance du commerce extérieur.
In finé Rebsamen est bien plus mauvais qu'on l'aurait imaginé, il s'inscrit tellement bien dans l'incompétence et la médiocrité de Valls et Hollande.
Montebourg avait fait un peu illusion au début,
mais lui aussi est incapable de recréer de l'industrie nouvelle à forte valeur ajoutée et exportatrice, il sombre dans le tout venant n'a aucune inspiration, il a une totale incapacité à porter les projet innovant matures.
Bref, la boffitude est de mise dans ce gouvernement Valls.
a écrit le 03/06/2014 à 22:09 :
Si François Rebsamen continue d'être aussi pingre avec l'argent du contribuable, la prochaine fois, le FN fera 30% et le PS 10%.
Donc, d'abord 3 millions d'emplois en France
Et après, on vise le 0 chômeur.
a écrit le 03/06/2014 à 20:12 :
Bon, pourquoi pas, mais et les beaucoup moins jeunes ?
a écrit le 03/06/2014 à 18:35 :
le SMIC et les indelnités de chomage (toutes) et supprimer progressivement les subventions qui entretiennent des situations inacceptables dans le pays. Berf, agissez pour la France pas pour faire des coups !!
Réponse de le 03/06/2014 à 19:03 :
Quelle bonne idée...dommage que ce genre de "bonne" idée finisse toujours par déclencher des guerres civiles.

Couper le pouvoir d'achat des gens, alors que notre croissance est généré a 70% par la consommation des ménages, c'est comme se tirer une balle dans le pied. (ou dans la tête)
Réponse de le 03/06/2014 à 23:55 :
Pour redonner du pouvoir d'achat, il faut cesser de ponctionner le budget de ceux-ci pour financer de pseudo emplois à travers des impôts sans cesse plus nombreux et plus élevés !!!
a écrit le 03/06/2014 à 18:31 :
les aides on en veut pas ... tout simplement diminution des charges !
a écrit le 03/06/2014 à 18:14 :
ahhh au secours encore de l'argent du contribuable pour alimenter un système à bout de souffle. On voit bien qu'ils dépensent l'argent qui ne leur appartiennent pas. Si pour chaque euro mal dépensé on leur arrachait un poil de nez...
Réponse de le 03/06/2014 à 18:29 :
Nous devons gérer nos budgets car nos dettes bancaires nous coutent trés chers. Eux ils s'en foutent puisque ce n'est pas leur argent. Alors c'est la gabegie d'incompétents qui devrait retourner à l'école. La promotion Voltaire confirme que c'est une promotion de nullards

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :