Le tiers payant sera étendu "à tous les Français" d'ici 2017

 |   |  164  mots
Pour rassurer les médecins frileux, Marisol Touraine a promis une garantie de paiement.
Pour rassurer les médecins frileux, Marisol Touraine a promis une "garantie de paiement". (Crédits : reuters.com)
La ministre de la Santé Marisol Touraine a assuré que la dispense d'avance de frais lors d'une consultation serait généralisée petit à petit en deux ans.

La dispense d'avance de frais (tiers payant) lors d'une consultation dans un cabinet médical sera bien généralisée "à tous les Français" d'ici à 2017, a assuré lundi la ministre de la Santé Marisol Touraine.

Rassurer les médecin frileux

Pour rassurer les médecins, opposés à cette mesure phare de la loi santé, la ministre a en outre promis lors d'une conférence de presse qu'une "garantie de paiement" serait inscrite dans le texte:

"Le paiement pour les feuilles de soins devra être effectué dans un delai de sept jours, si ce délai est dépassé l'assurance maladie devra payer des pénalités au médecin".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2015 à 18:22 :
il va s'en passer des choses en 2017 ,le probleme est que les responsables PS ne seront plus la pour en payer la facture!!
a écrit le 10/03/2015 à 11:02 :
Il faudrait demander à Mme Touraine de nous dire, ce qu'est un "Droit Public " optionnel?
Les prévisions concernant l'adoption des médecins du système ne sont pas réaliste, si on réfère au temps que cela a mis pour que la Carte Vitale soit adopté par la majorité des médecins.
a écrit le 10/03/2015 à 8:04 :
Et le tiers payant pour les impôts c'est pour quand?...lol !
a écrit le 09/03/2015 à 19:25 :
Il y a probablement une erreur de conception au départ : la carte Vitale doit fonctionner vis à vis des professions de santé comme une carte bleue. Le tiers payant ne doit concerner que l'état, le malade et ses assureurs (mutuelles, CNAM). Les professions de santé livrent une prestation et ils doivent être payés dès que cette prestation est fournie c'est tout. La seule question est de savoir si oui ou non l'état fait une avance de trésorerie à l'assuré. Après même quand un système est bien conçu au niveau des principes généraux (ce qui n'est pas forcément le cas ici), il arrive souvent que le projet foire complètement (voir les projets d'ERP d'achat ou de paye de la fonction publique, ou le dossier médical numérique, etc..) et ça ce n'est pas de la politique....Les médecins ont donc raison de se méfier.
a écrit le 09/03/2015 à 19:14 :
Allons y franchement et faisons exploser le déficit de la sécu avec l'assistanat totalement gratuit ! C'est open bar ! Et comme c'est pour 2017, on savonne la planche des successeurs !
a écrit le 09/03/2015 à 19:00 :
La garantie de paiement inscrite dans le texte? Vous y croyez ? Demandez aux entreprises travaillant pour l'état si cet état respecté sa parole de délai de paiement ?
Et combien de temps met la Sécu pour payer ceux qui pratiquent déjà ce tiers-payant: parfois plus d'un an....
a écrit le 09/03/2015 à 18:56 :
Pour 2017! Il se passe quelque chose en 2017 ? Vous faites la liaison ?
a écrit le 09/03/2015 à 16:39 :
Ok , si un tiers veut payer mes impôts à ma place, je suis d'accord.
a écrit le 09/03/2015 à 15:46 :
Les fonctionnaires tueront la médecine française déjà bien atteinte et sous-équipée. Nous aurons la gratuité de soins de misère comme à Cuba. Le socialisme est maladie mortelle.
Réponse de le 09/03/2015 à 19:31 :
Dans le domaine médical les pays ultra libéraux ne sont pas vraiment un modèle : voir les US avec un coût de santé par habitant beaucoup plus élevé que chez nous et une partie très importante de la population qui n'est pas soignée...donc il faut faire très attention. Le modèle à suivre est probablement la Suède (comme souvent).
a écrit le 09/03/2015 à 13:49 :
pour l application immédiate ..le systeme fonctionne tres bien dans les autres pays.tous les patients francais sont pour.. gérons donc mieux la SECU..urgent
Réponse de le 09/03/2015 à 15:29 :
à 23 euros pour gérer 550 mutuelles, je crois qu'il n'y a qu'en France...
RDV dans quelques années lorsque vous aurez votre centre mutualiste de santé , comme votre carrossier agréé par votre assurance...vous comprendrez (un peu tard ) les vrais enjeux de cette réforme.
a écrit le 09/03/2015 à 13:35 :
Il faut déjà mettre en place un truc fonctionnel et complet, ensuite dire qu'il faudra basculer. Mettre les projets en œuvre est parfois compliqué et donc contre productif pour l'utilisateur (voir Louvois, et le système de paie des fonctionnaires). Vouloir n'est pas pouvoir sans douleur.
Pour les saisies de déclarations des revenus, ça s'est mis en place, a été saturé (il fallait choisir des créneaux horaires d'accès), amélioré, puis devenu "banal". On aurait voulu que tout le monde se connecte, ça aurait "explosé" et découragé les contribuables.
Les médecins ne voulaient surtout pas de la carte Vitale au début, comme quoi ils sont visionnaires. Peur-être par crainte de se faire "pister", "contrôler", "sanctionner" ?
Sûr que dès que ça change, il ne faut surtout pas que ça change !! Very french, idead.
Réponse de le 09/03/2015 à 16:02 :
indeed., mais très français en vérité , on comprend aussi...quant a la crainte des médecins...je ne sais pas, je ne le suis pas, mais trouver un généraliste dans certaines régions, relève de la gageure.De là à dire que c'est un effet collatéral du système , peut être. Pour le tiers payant je suis contre, la gratuité n'est pas un bon signal, la solidarité oui, l'assistanat permanent non.
a écrit le 09/03/2015 à 13:06 :
Encore deux ans à les supporter ,çà va être long...
a écrit le 09/03/2015 à 12:28 :
Déclaration pré-électorale typique ...n'importe comment , les professionnels de santé qui ne sont pas d'accord se manifesterons après...! à la réflexion , la démagogie marxo/ socialiste n'a pas de limite dans le temps ... ! mais, attention tout de même ...tout ce qui semble gratuit ...peu devenir souvent très couteux...(proverbe marxiste tibétain )....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :