Le déficit commercial de la zone euro se creuse en novembre

 |   |  273  mots
La zone euro a enregistré un déficit de son commerce extérieur avec le reste du monde de 7 milliards d'euros en novembre 2008. Pour l'Union européenne dans son entier, le déficit se monte à 23,8 milliards d'euros.

La zone euro (quinze Etats jusqu?en décembre 2008, auxquels s?ajoute la Slovaquie depuis le 1er janvier) a enregistré un déficit de son commerce extérieur avec le reste du monde de 7 milliards d'euros en novembre 2008, selon Eurostat, l'office européen des statistiques.

Le mois précédent, la balance commerciale était excédentaire de 0,5 milliard d'euros (données révisées d?Eurostat). En novembre de l?année précédente, en 2007, la balance commerciale affichait un excédent de 2,3 milliards d?euros.

Les exportations ont diminué de 4,7% en novembre 2008 par rapport à octobre et les importations de 2,5% (données corrigées des variations saisonnières).

Les premières estimations du solde des échanges de l?Union européenne au complet (27 membres) indiquent un déficit de 23,8 milliards d?euros en novembre 2008, contre un déficit de 17,2 milliards en octobre 2008 et 17 milliards en novembre 2007.

Sur la période courant de janvier à octobre 2008, le déficit de l?UE dans le domaine de l?énergie a augmenté (312,3 milliards d?euros contre 215,8 milliards d?euros en janvier-octobre 2007), tandis que l?excédent s?est accru pour les machines et véhicules (131,4 milliards, contre 101,4 milliards en janvier-octobre 2007).

Les échanges de l?UE avec la plupart de ses partenaires ont été orientés à la hausse de janvier à octobre 2008 par rapport à la même période de l?année précédente, à quelques exceptions près, comme les exportations vers les Etats-Unis (-4%) et le Japon (-3%). Les augmentations les plus importantes ont concerné les exportations vers le Brésil (+28%) et la Russie (+24%), et les importations en provenance de Russie (29%) et de Norvège (+27%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce n'est pas bon du tout cette histoire de déficit. La faute en est aux délocalisations qui sont un véritable cancer. Les consommateurs européens doivent sanctionner cette mondialisation abusive qui cherche avant tout à faire des profits monstres dans des pays sans aucune protection sociale. Il est inadmissible que l'Europe achéte à des pays esclavagistes. Nos hommes politiques sont des incapable de surcroît totalement irresponsables
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne pense pas qu'il soit très responsable de publier de telles informations. Car enfin, tous les grands responsables de l'UE et divers autres meneurs d'opinion (économistes, medias...) se relaient jour et nuit pour expliquer que le protectionnisme, c'est très vilain et qu'il peut conduire à de grandes catastrophes, tout instruits qu'ils sont par le grand chambardement des années 30. En publiant de telles informations, on risque fort de déprimer une partie d'entre eux et de les conduire tout droit à prendre quelque repos dans des établissements ad hoc. Or, nous avons un grand besoin de ces idéologues extrêmement compétents pour nous bercer de douces exhortations pendant que le navire sombre. Imaginez sans eux l'irruption d'analyses approfondies (donc inutiles) sur les effets de la rerégulation du commerce international, la prise en compte de critères sociaux (démoniaque) dans l'analyse des effets des délocalisations et de la compétition acharnée par les coûts, des entreprises déboussolées par le maintien de leurs activités en Europe ou même sur des territoires nationaux étriqués, des salariés empâtés comme conséquence de la réduction du stress de ne plus devoir former leurs collègues des pays à bas coûts avant leur licenciement...Le monde serait triste non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :