Encore des bonnes nouvelles aux Etats-Unis avec la consommation

Les dépenses de consommation des ménages américains ont de nouveau augmenté en février de 0,2%, confirmant le rebond enregistré en janvier. De même, l'indice Michigan mesurant la confiance des consommateurs ressort en hausse pour le mois de mars.

2 mn

Après déjà les chiffres encourageants sur l'immobilier ou les commandes de biens durables, les dernières statistiques sur la consommation viennent à leur tour apporter un signal rassurant pour l'économie américaine. Ainsi, les dépenses de consommation des ménages américains ont de nouveau augmenté en février de 0,2% sur un mois, conformément aux attentes des analystes.

Le département du Commerce a même revu en forte hausse la progression enregistrée en janvier après six mois consécutif de baisse, à 1% contre 0,6% selon la première estimation.

Cette embellie sur le front de la consommation est de bon augure pour l'économie des Etats-Unis, surtout quand on sait  que les dépenses de consommation  représentent environ les deux tiers de la croissance du pays.

Les ménages ont même augmenté leurs dépenses alors que leurs revenus baissaient de 0,2%, soit un peu plus que prévu par les analystes. Le revenu disponible enregistre une baisse de 0,4%, la plus forte depuis août 2008.

Pour sa part, le taux d'épargne des ménages (rapporté à leur revenu disponible) a atteint 4,2%. C'est moins que les 4,4% (chiffre révisé) relevés en janvier, mais cela reste à un niveau pratiquement jamais vu depuis une dizaine d'années alors que les Américains sont connus pour peu épargner.

Dans le même sens, l'indice de confiance des consommateurs mesuré par l'Université de Michigan s'est un peu redressé en mars, passant à 57,3 points contre 56,3 en février, une progression supérieure aux attentes. Il avait touché un plus bas depuis 28 ans en novembre dernier à 55,3 points.

De même, l'indice Michigan mesurant les perspectives des consommateurs pour les six prochains mois, qui permet de donner la tendance à venir sur les dépenses de consommation, ressort en hausse à 53,5 points contre 50,5 en février. Attention toutefois à ce que la dégradation du marché de l'emploi ne viennent écourter cette embellie bienvenue.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quel merveilleux pays : un chômage qui explose (sans allocations), des taux de faillite personnelles qui continuent à grimper en flèche, aucune épargne pour des ménages surendettés, mais malgré tout cela l'américain continue à acheter... MAIS commen...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
quand la consommation repart la bourse baisse, et quand l'emploi chute, la bourse remonte, c'est diabolique !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ENCORE DE BONNES NOUVELLES AUX ETATS UNIS ......visiblement nous n'avons pas les memes sources d'informations!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pas de "subprime" au moins?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Chiffres qui viennent encore d'un cabinet verreux ?? N'oublions pas d'ou vient cette crise, hein ??

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.