Confirmation de la récession en Belgique

 |  | 248 mots
Lecture 1 min.
Avec un nouveau recul de son produit intérieur brut de 1,7% au premier trimestre 2009, la Belgique est entrée officiellement en récession, selon une deuxième estimation de la Banque nationale de Belgique (BNB) publiée ce mercredi.

La Belgique avait déjà connu une contraction de son économie de 1,7% au quatrième trimestre 2008. Avec ce nouveau recul, à nouveau de 1,7% au premier trimestre 2009, le pays est entré en récession (qui se définit par un recul du PIB pendant deux trimestres consécutifs).

Dans une première estimation, la Banque nationale belge (BNB) tablait sur un recul du PIB de 1,6%. Son gouverneur, Guy Quaden, en dépit de ces mauvais chiffres, a voulu se montrer optimiste. Pour lui, le premier trimestre 2009 a été "le pire" de la récession, les trimestres suivants devraient être "moins négatifs".

C?est dans le secteur de la construction que le recul de l'activité s'est accentué, de 2,5% par rapport au trimestre précédent (contre un recul de 1,5% au quatrième trimestre 2008). C'est le cas aussi dans les services (-1,2% contre -0,9% le trimestre précédent), en revanche, la contraction ralentit dans l'industrie (-3,8% contre -4,3%).

Parmi les dépenses intérieures, les investissements des entreprises connaissent la plus forte détérioration (-3% par rapport au trimestre précédent après -0,5%), et la consommation des ménages recule de 0,5% (après une baisse de 0,6%).

Du côté de la demande extérieure, elle "poursuit sa chute", à "l'image de l'effondrement des échanges internationaux", les exportations accusant une baisse de 10,5%.

L'emploi "aurait diminué par rapport au trimestre précédent, pour la première fois depuis 2003", indique enfin la BNB qui ajoute que ce recul serait limité à 0,2%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :