Washington prolonge les financements "Talf" face à la crise

La Réserve fédérale a décidé de prolonger le plan Talf jusqu'à mi-2010. Ce programme permet de soutenir la consommation et l'immobilier.

Face à la crise économique qui dure même si la sortie se dessine, le programme américain de financement Talf (term asset backed securities loan facilities) va continuer. La Réserve fédérale vient d?annoncer qu?elle le prolongeait jusqu?à mi-2010 pour stimuler le crédit dans le marché de l?immobilier commercial et la consommation.

Pour les valeurs mobilières adossées à des créances hypothécaires (CMBS) nouvellement émises, le programme est prolongé jusqu?au 30 juin.

Concernant les valeurs mobilières nouvellement émises adossés à des prêts automobiles, à des cartes de crédit, à des prêts étudiants et à des prêts aux PME, ainsi que pour les CMBS existants, le programme Talf est prolongé jusqu?au 31 mai.

La Fed a déclaré que ces secteurs d'activité constituaient un danger particulier pour la reprise économique des Etats-Unis si les emprunteurs qui voient leurs engagements arriver à échéance n'ont d'autre ressource que le défaut de paiement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ce qui est troublant est relativement simple. Mais personne dans le font n'a l'honnêteté intellectuel de le dire. Nul ne sait ou tout ceci va nous mener... Après avoir lu dans le détail les analyses fumeuses, les avis d'experts, les commentaires d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ce qui est troublant est relativement simple. Mais personne dans le font n'a l'honnêteté intellectuel de le dire. Nul ne sait ou tout ceci va nous mener... Après avoir lu dans le détail les analyses fumeuses, les avis d'experts, les commentaires d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
En effet, l'économie US, symbole de la libre entreprise a versé définitivement dans la navigation à vue et tient au bout d'un tuyau de perfusion sans lequel le malade meurt et avec lequel le malade survit mais sans avenir précis, sans projet de socié...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La prolongation du TALF ne doit pas faire oublier son échec puisque les investisseurs censés utiliser ces fonds pour acheter des crédits titrisés ne l'ont pas fait. Les demandes cumulées n'atteignent que USD40Mds contre plusieurs centaines de Mds pro...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.