Etats-Unis : hausse de la confiance des consommateurs, stabilisation du marché immobilier

 |   |  280  mots
L'indice de confiance des consommateurs, calculé par le Conference Board, a atteint 52,9 en décembre, après 50,6 le mois précédent. De leur côté, les prix des logements sont restés stables en octobre par rapport à septembre, après cinq mois de hausse, selon l'indice Standard and Poor's/Case-Shiller mesurant les prix dans les vingt plus grandes agglomérations américaines.

La confiance des consommateurs américains a été en hausse pour le deuxième mois de suite en décembre, selon l'indice publié ce mardi par l'institut de conjoncture privé Conference Board. L'indice a grimpé à 52,9, comme attendu par les analystes qui tablaient en moyenne sur 53, après 50,6 en novembre (chiffre révisé).

Cet indice global cache un écart immense entre ses deux composantes. L'indice mesurant la situation actuelle est au plus bas depuis février 1983, à 18,8 contre 21,2 en novembre, tandis que l'indice sur les attentes des consommateurs est au plus haut depuis décembre 2007, à 75,6 contre 70,3 en novembre.
"Un optimisme accru sur les perspectives d'activité et du marché de l'emploi a été le moteur de la hausse de l'indice sur les attentes", a relevé le Conference Board.

"Concernant leurs revenus, en revanche, les consommateurs restent plutôt pessimistes au sujet de leurs perspectives à court terme et cela devrait encore jouer un rôle crucial dans leurs choix de dépenses au début 2010", a ajouté l'institut dans un communiqué.

Par ailleurs, les prix des maisons individuelles sont restés inchangés en octobre alors que les économistes tablaient sur une sixième hausse d'affilée, montre l'indice S&P/Case-Shiller publié ce mardi.

Cet indice, qui mesure les prix dans vingt zones métropolitaines, est resté stable en octobre après avoir progressé de 0,4% en septembre, selon une estimation révisée. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un indice en hausse de 0,2%.

Sur un an, l'indice Case-Shiller affiche une baisse de 7,3% alors que les économistes s'attendaient à un recul de 7,2%.

Les contrats sur indices boursiers américains ont maintenu leurs gains après la publication de la statistique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :