L'idée d'un FMI européen fait son chemin

 |  | 194 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La Commission européenne soutient l'idée d'un fonds monétaire européen, a affirmé le Commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, au Financial Times (FT) Deutschland.

L'idée d'un fonds monétaire européen, lancée après les déboires financiers grecs, fait son chemin. "La Commission est prête à proposer un tel instrument européen qui a le soutien des membres de la zone euro", affirme dans le FT Deutschland Olli Rehn, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, soulignant que les aides garanties par le fonds devraient être "liées à des conditions strictes". "Nous travaillons étroitement sur cette question avec l'Allemagne, la France et d'autres Etats-membres de l'UE", explique-t-il.

Plusieurs responsables politiques européens, dont le président italien, Giorgio Napolitano, et le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, se sont déclarés ouvertement en faveur d'un fonds monétaire européen en conséquence de la crise grecque. "Pour la stabilité de la zone euro, nous avons besoin d'une institution qui dispose des expériences du FMI et de pouvoirs d'intervention analogues", a déclaré dimanche le ministre chrétien-démocrate allemand dans le quotidien Welt am Sonntag.

La Commission européenne a promis en février de présenter "prochainement" des propositions pour mieux coordonner et surveiller les politiques économiques nationales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2010 à 10:57 :
1.l'euro est un acquis
2.Union monétaire sans solidarité budgétaire menace la survie de l'EURO
3.Nécessité d'un fonds de stabilisation conjoncturelle européen pour venir en aide aux pays en difficulté à l'instar du fonds monétaire international(FMI).Une telle structure dont le capital sera réparti au proprata des PIB des pays européens pourra se financer sur le marché financier bénéficiant de la bonne note allemande et Française . Ces capitaux levés à bob marché seront ensuite prêtés à tout pays européen en crise. Ce qui dissuadera les spéculateurs et renforcera l'union monétaire en lui donnant plus de crédibilité.
4.La chute de la Grèce entrainera dans son sillage toute l'Europe ,aucun pays n'est à l'abri d'une crise financière.Voler au secours de la Grèce c'est empêcher la propagation de la crise et renforcer l'Euro.Les peuples européens ont payé trop cher l'euro, ils pardonneront jamais aux politiques qui par leur insouciance risquent transformer le rêve européen en cauchemar!
5.Face à la tragédie grecque ,la comédie européenne doit cesser!Sauvons la grèce pour nous sauver nous même avant le déluge!
ben.francois@yahoo.fr
a écrit le 08/03/2010 à 10:46 :
La naissance de l'Euro est un acquis historique pour tous les peuples d'Europe qui le partagent.Face à la crise actuelle, certains pays de la zone euro ont plus de fragilités que les autres:Grèce,Portugal,Irlande,Italie . Les turbulences monétaires des années 70 (chocs pétroliers)ont retardé le lancement de la monnaie unique,celles de 1992-1993 ont failli détruire le système monétaire européen (l'ancêtre de l'union monétaire).Mais la solidarité franco-allemande a déjoué toutes les stratégies des spéculateurs.La leçon que l'on peut en tirer est la nécessité d'une solid

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :