La productivité américaine augmente, les inscriptions au chomage baissent

 |   |  345  mots
(Crédits : banniere étoilée)
La productivité , qui mesure la production horaire par salarié, a augmenté de 3,6% par rapport au quatrième trimestre, alors que les analystes s'attendaient à une hausse de 2,5%. les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué aux Etats-Unis lors de la semaine au 1er mai, à 444.000 contre 451.000 la semaine précédente.

Les gains de productivité non agricole ont été supérieurs aux attentes au premier trimestre aux Etats-Unis, selon les chiffres préliminaires publiés jeudi par le département du Travail, qui suggèrent que les entreprises devraient augmenter leurs recrutements pour stimuler leur production.
 

La productivité , qui mesure la production horaire par salarié, a augmenté de 3,6% par rapport au quatrième trimestre, alors que les analystes interrogés par Reuters s'attendaient à une hausse de 2,5%. Les chiffres du quatrième trimestre ont à nouveau été révisés et la hausse de la productivité a finalement été de 6,3% en fin d'année dernière (contre +6,9% annoncé précédemment).
 

Comparée aux trois premiers mois de 2009, la productivité a bondi de 6,3% et affiche son huitième trimestre de hausse d'affilée. La production non agricole a crû à un rythme de 4,4% sur la période janvier-mars 2010, en décélération par rapport aux 7% du quatrième trimestre.
 

Le volume d'heures travaillées a augmenté de 0,8%, soit son rythme le plus élevé depuis le deuxième trimestre 2007.
Le coût unitaire du travail, mesure très surveillée par la Réserve fédérale, a baissé de 1,6% après avoir diminué de 5,6% au quatrième trimestre (révisé de 5,9%). Les analystes s'attendaient à une baisse de 0,7% au premier trimestre. Sur un an, les coûts unitaires du travail ont reculé de 3,7%.

Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué aux Etats-Unis lors de la semaine au 1er mai, à 444.000 contre 451.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 440.000 inscriptions au chômage . Les inscriptions de la semaine au 24 avril ont été révisées en hausse par rapport à une estimation initiale de 448.000.
 

La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 458.500 contre 463.250 (révisé) la semaine précédente. Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 4,594 millions lors de la semaine au 24 avril (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 4,653 millions la semaine précédente.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :