Les chères retraites de nos politiques. A lire dans La Tribune

 |   |  67  mots
Découvrez notre analyses sur les retraites des députés et sénateurs . Et encore beaucoup d'autres informations sur le crash Rio-Paris et la France qui met la main sur l'Euro 2016. A découvrir ce samedi dans La Tribune.

Pour tous les abonnés de à La Tribune et ceux qui veulent le devenir (accessible aussi sur votre iPhone et sur votre Blackberry au http://bb.latribune.fr), CLIQUEZ ICI pour découvrir nos informations exclusives, nos enquêtes, nos analyses, nos éditoriaux...

- Les chères retraites de nos politiques

- La France met la main sur l'Euro 2016

- Rio-Paris, ce crash qui a changé Air-France

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2010 à 17:59 :
Pour garder les seniors il faut supprimer le capital de départ en retraite extrémement pénalisant pour les entreprises,j'en sais quelque chose. Concernant la pénibilité ,elle n'est pas la même pour un même coprs de métier suivant l'importance de l'entreprise. Maçon dans une grande entreprise internationale et beaucoup moins pénible qu'un maçon chez un artisan
a écrit le 31/05/2010 à 15:57 :
Il est vrai que le débat sur la retraite est focalisé sur le maintien de l'age à 60 ans, alors que tout le monde sait que ce n'est plus possible, mais qu'aucun politique ne dénonce les rentes retraite de reversion à vie sans se soucier de l'évolution des revenus des bénéficiaires.
a écrit le 31/05/2010 à 13:24 :
Je ne savais pas que les pensions de reversion une fois attribuée l'étaient à vie. Cela est injuste et il serait normal qu'elles soient recalculer en fonction des revenus.
a écrit le 31/05/2010 à 13:13 :
Rose a raison. Les pensions de reversion devraient pouvoir etre revues en fonction du changement du revenu du bénéficiaire.
a écrit le 31/05/2010 à 13:07 :
Bien sur qu'il faudra repousser l'age de la retraite à 62 ans mais aussi obliger les entreprises à garder les séniors sous peine de payer de très fortes amendes dans le cas contraire. Les CRAM doivent aussi étudier de plus près les éléments fournis pour le calcul des pensions et se garder la faculté d'y revenir et de controler avec les déclarations de revenus pour les reversions.
a écrit le 31/05/2010 à 12:35 :
Comment se fait il que personne n'aborde le probléme des pensions de reversion, qui ne sont jamais revues et sont attribuées à vie quels que soient les revenus (qui peuvent changer) des bénéficiares, ansi que l'exclusion de certains revenus pour le calcul de ces pensions de reversion
a écrit le 31/05/2010 à 10:20 :
eux aussi doivent participer à l'ajustement des retraites ! étant donné le niveau confortable de leurs pensions, ils doivent concéder 10 pour cent de leurs rentes au nom de la solidarité : ils auront toujours de bonnes rentrées et ne souffriront pas de cela !
a écrit le 31/05/2010 à 5:29 :
les retraites de nos politiques personnes n'en parle meme pas les journalistes ils ont peur que l'ont leur supprimes les avantages fiscaux ils la fermes si c'est faux prouver le mette sur la table tous les avantages des elus maires deputes conseillers gen reg deputes euro ministres anciens ...la sont les economies ..le president o la la .....
a écrit le 30/05/2010 à 10:39 :
Allez courage, il faut reformer tout cela comme dit Sarkozy..
Supprimer toutes les niches fiscales et tous les regimes particuliers.
Tout le monde à 62 ans des demain... jusqu'a 65 dans 5 ans
et augmenter les cotisations retraites qui ne sont pas à la hauteur d'un point des demain. et plus si nécessaire des l'an prochain.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :