L'Italie a récupéré 5,6 milliards d'euros en amnistiant les fraudeurs

 |   |  151  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Après avoir été prolongée de trois mois, la grande amnistie décidée par le gouvernement de Berlusconi a pris fin

L' amnistie fiscale décidée par les autorités italiennes a rapporté 5,6 milliards d'euros de recettes à l'Etat, a annoncé mercredi le Trésor italien. Au total, les actifs que les contribuables italiens ont été soucieux de ne plus cacher à l'étranger représentent 104,5 milliards d'euros. 98% de ces actifs ont, depuis, été rapatriés sur le territoire italien.

Les modalités initiales de l' amnistie prévoyait un taux forfaitaire d'imposition de 5% sur les fonds que les contribuables consentaient à déclarer à l'administration fiscale. Cette amnistie qui laissait au départ  trois mois  - de septembre à la fin décembre 2009 - aux fraudeurs pour déclarer leurs actifs a été prolongée jusqu'en avril, avec un taux d'imposition légèrement plus élevé( 6 puis 7%). Près de 9,2 milliards d'euros de fonds cachés sur des comptes à l'étranger ont été déclarés aux autorités italiennes au cours de cette prolongation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :