Mauvais indicateurs économiques pour le Japon

En mai, la production industrielle japonaise a reculé de 0,1% et le taux de chômage a augmenté plus que prévu de 5,2% contre 5,1% en avril. De son côté la consommation des ménages a reculé de 0,7% en mai sur un an.

Batterie de mauvais indicateurs économiques en mai pour la deuxième économie mondiale. La production industrielle japonaise a reculé de 0,1% en mai et les livraisons des entreprises ont diminué de 1,7%, leur plus forte baisse depuis plus d'un an. Cette évolution semble signaler que l'impact du rebond des exportations vers les économies les plus dynamiques d'Asie s'atténue.

Cependant, les stocks des industriels ont parallèlement augmenté de 2%, leur plus forte hausse depuis août 2004. Les industriels interrogés par les services de l'Etat anticipent une légère hausse de leur production en juin et en juillet, ce qui montre que l'activité devrait continuer de soutenir une reprise économique toujours fragile.

"La hausse de la production industrielle va continuer de ralentir mais cela ne signifie pas que l'économie va s'affaiblir ou retomber en récession. Les exportations et l'investissement des entreprises vont soutenir la reprise modérée de l'économie au cours des prochains mois", estime Yoshiki Shinke, économiste du Dai-ichi Life Research Institute.

Les industriels interrogés par le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie prévoient une hausse de 0,4% de leurs livraisons en juin et de 1,0% en juillet. Si la prévision de juin se vérifie, la production industrielle japonaise aura augmenté de 1,9% au deuxième trimestre, a précisé le responsable.

Un tel chiffre traduirait un net ralentissement par rapport à la croissance de 7% du premier trimestre, la plus forte depuis 1953. "La situation ralentit, cela ne fait aucun doute, mais la croissance de la production industrielle reste assez élevée", note toutefois Masamichi Adachi, économiste de JPMorgan Securities à Tokyo. Il a ajouté : "je suis un peu inquiet au sujet des stocks du secteur automobile mais la construction mécanique semble assez bien se porter. On assiste à une transition des biens de consommation durable aux biens durables industriels, ce qui est lié à l'investissement des entreprises."

Parallèlement, le gouvernement a fait état d'une hausse du taux de chômage en mai à 5,2% contre 5,1% en avril. Toutefois, le nombre de postes disponibles rapporté à celui des demandeurs d'emploi a augmenté plus qu'attendu. En mai, l'Archipel a comptabilisé 3,47 millions de chômeurs, selon le ministère des affaires uintérieures dans un communiqué.

De son côté, la consommation moyenne d'un ménage au Japon a baissé plus que prévu de 0,7% en mai sur un an, a annoncé ce mardi le ministère des Affaires intérieures. Pour ce deuxième mois consécutif de repli, les achats d'électroménager et d'ameublement, l'un des principaux moteurs de la consommation portée par des aides gouvernementales, se sont essoufflés, reculant de 9,3% sur un an.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.