Etats-Unis : vers la fin du moratoire sur les forages pétroliers

 |   |  389  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Chambre des représentants a adopté une série de mesures destinées à encadrer de manière stricte le secteur des forages en mer. Mais les élus démocrates des États bordant le golfe du Mexique ont obtenu la fin du moratoire décrété par Barack Obama.

Les élus démocrates des États bordant le golfe du Mexique ont obtenu gain de cause vendredi à la Chambre des représentants américaine. Cette dernière s'est en effet prononcée faveur d'un amendement réclamant la fin du moratoire sur les forages pétroliers en mer. Un autre amendement réclamant également la fin de ce moratoire attend déjà d'être étudié au Sénat. Mais les sénateurs ne devraient étudié cette question avant leurs congés, qui débutent vendredi prochain.

L'administration américaine avait imposé le 12 juillet un nouveau moratoire de six mois qui interdit les forages en eaux profondes, en réponse à l'explosion en avril de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, à l'origine de la vaste marée noire dans le golfe du Mexique. Pour être effectif, l'abandon du moratoire, qui court théoriquement jusqu'au 30 novembre, devra encore être soumis à un vote du Sénat puis à l'aval de Barack Obama.

Par ailleurs, la Chambre des représentants a adopté une série de mesures destinées à encadrer de manière stricte le secteur des forages en mer, afin d'éviter toute nouvelle catastrophe à l'image de la marée noire du golfe du Mexique. Le vote sur ce train de mesures, soutenu par le président Barack Obama, s'est soldé par 209 voix pour et 193 voix contre.

Les élus républicains ont fait valoir que de telles initiatives pourraient porter atteinte à la production américaine de pétrole dans le golfe du Mexique, menaçant ainsi l'économie du pays. "Le moratoire de l'administration Obama sur les forages en eaux profondes a déjà coûté des milliers d'emplois et ce projet de loi va continuer à en supprimer d'autres dans le secteur américain de l'énergie", a estimé Pete Sessions, un élu de l'opposition.

Pour les démocrates, le projet de loi est destiné à renforcer la sécurité des employés travaillant sur des plates-formes de forage en mer, mais vise également à protéger l'environnement ainsi que l'économie du golfe du Mexique, en cas de nouvelles catastrophes pétrolières. "Cette loi porte sur la sécurité, sur l'établissement de nouvelles règles de sécurité, notamment pour les ouvriers travaillant sur des plates-formes", estime ainsi la présidente de la Chambre des représentants, la démocrate Nancy Pelosi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :