Marée noire : au moins 2,3 millions de barils ont été déversés dans le golfe du Mexique

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a estimé ce mardi que le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon a provoqué le déversement de 2,3 à 4,5 millions de barils de pétrole dans les eaux du golfe du Mexique. Ce chiffre n'inclut pas le pétrole récupéré par l'entonnoir de BP.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Entre 2,3 millions et 4,5 millions de barils de pétrole se seraient déversés dans les eaux du golfe du Mexique depuis le 20 avril, date du naufrage de la plateforme Deepwater Horizon, rapporte ce mardi l'Agence Internationale de l'énergie (AIE) dans son rapport mensuel.

Cette quantité représente 365 millions à 715 millions de litres de pétrole tout en sachant que dans ces estimations, l'AIE ne prend pas en compte le pétrole récupéré par l'entonnoir que BP a posé sur la fuite au fond de la mer. Lundi soir, la compagnie pétrolière est parvenue à installer un nouvel entonnoir, plus performant qui devrait totalement stopper la fuite de pétrole.

Soulignant qu'il s'agit de la "plus grande marée noire de l'histoire américaine" l'Agence indique que la catastrophe écologique a notamment pour effet de réduire de 30.000 barils par jour (bj) la production de pétrole du golfe du Mexique. Ce n'est pas tout. Elle pourrait également amputer la production du golfe du Mexique de 100.000 à 300.000 bj d'ici à 2015, en raison de restrictions éventuelles sur les forages en mer.

Le département américain de l'Intérieur a en effet publié lundi un nouveau moratoire sur les forages pétroliers en mer qui restera en vigueur jusqu'au 30 novembre. "(...) Une pause sur les forages en eaux profondes est essentielle et adaptée à la protection des communautés, des côtes, de la faune et de la flore contre les risques que posent aujourd'hui ces forages en eaux profondes", explique le secrétaire à l'Intérieur, Ken Salazar, dans un communiqué.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.