Etats-Unis : mauvais indice immobilier, activité dans la région de New York décevante

 |  | 321 mots
Lecture 2 min.
l'indice mesurant le sentiment du marché immobilier a reculé contre toute attente en août, affichant une baisse pour le troisième mois d'affilée. L'activité manufacturière de la région de New York a accéléré en août, selon l'indice Empire State mais est cependant moins bon que les attentes des économistes.

L'indice Empire State, mesurant l'évolution de l'activité manufacturière dans l'Etat de New York, a légèrement progressé en août après avoir accusé une forte baisse au mois précédent, selon la Réserve fédérale régionale. Il s'est établi à 7,10 contre 5,08 en juillet. Les économistes anticipaient un indice à 8.

La composante Emploi affiche une forte hausse et s'établit à 14,29 en août contre 7,94 en juillet, de même que la composante concernant la durée hebdomadaire du travail qui bondit, passant de -9,52 en juillet à 7,14 le mois suivant. L'indice des nouvelles commandes a en revanche reculé à -2,71 et passe ainsi en-dessous de zéro pour la première fois depuis juin 2009. Le sous-indice des conditions d'activité à un horizon de six mois recule également à 35,71, son niveau le plus bas depuis juillet 2009, contre 41,27 au mois de juillet.

Cet indice est l'un des premiers indicateurs mensuels à donner un aperçu de la situation industrielle des Etats-Unis.

Par ailleurs, l'indice mesurant le sentiment du marché immobilier a reculé contre toute attente en août, affichant une baisse pour le troisième mois d'affilée et touchant un plus bas de près d'un an et demi, a annoncé lundi la fédération nationale des constructeurs immobiliers américains (NAHB). L'indice NAHB/Wells Fargo a cédé un point pour revenir à 13, alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse avec une mesure à 15.
 

Il reste donc très en deçà de la barre des 50, ce qui signifie qu'une majorité des professionnels de l'immobilier juge que le marché reste médiocre. L'indice n'a plus été au-dessus de 50 depuis avril 2006.
Le sous-indice des conditions de vente a également reculé d'un point à 14, au plus bas depuis juin 2009, tandis que la composante des anticipations de vente pour les six mois à venir a cédé trois points à 18, au plus bas depuis mars 2009. L'indice mesurant le flux des acheteurs potentiels est resté stable à 10.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :