Compétitivité : la France se renforce, les Etats-Unis régressent

La France gagne une place dans le palmarès annuel du Forum économique mondial (WEF). Les Etats-Unis chutent du deuxième au quatrième rang.
(Crédits : Reuters)

Une Suisse toujours au sommet, une France se renforçant et des Etats-Unis qui s'éloignent un peu plus de leur ancien piédestal. Telles sont les conclusions du palmarès annuel sur la compétitivité réalisé par le Forum économique mondial (WEF). Dans ce classement 2010 paru jeudi et passant au crible 139 pays, la France a gagné une place, se hissant au quinzième rang au détriment de l'Australie. Le WEF salue notamment le système éducatif de l'Hexagone, la qualité de sa main d'?uvre et celle de ses infrastructures.

Un an après avoir cédé à la Suisse la place de numéro un qu'ils occupaient depuis le lancement du rapport en 2004, les Etats-Unis ont chuté de la deuxième à la quatrième place. Le WEF s'inquiète notamment du creusement du déficit fédéral, de la fragilité du système financier américain et cite parmi les "facteurs les plus problématiques pour conduire des affaires" l'accès au financement et "l'inefficience de la bureaucratie gouvernementale".

L'innovation suisse récompensée

Vingt-quatre heures après que Barack Obama a demandé au Congrès 50 milliards de dollars pour rebâtir les réseaux de transport vétustes de la première économie mondiale, les experts du WEF ont dénoncé le sous-investissement dont pâtissent les infrastructures américaines. La Suisse doit pour sa part son rang à sa capacité d'innovation, stimulée par des entreprises dont le groupe pharmaceutique Novartis et le géant de l'agro-alimentaire Nestlé. Les dix premiers pays du palmarès restent les mêmes qu'en 2009 et comptent plusieurs scandinaves (Finlande, Danemark, Suède). L'Allemagne a gagné deux places, se classant au cinquième rang. Même progression pour la Chine qui atteint la 27ème place.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/03/2011 à 14:35
Signaler
On vient de le constater avec la perte par Airbus du contrat du siècle façe à BOEING pour les avions ravitailleurs . Notre balance commerciale est détraquée ,c'est la faute à VOLTAIRE .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.