Avec la crise, l'innovation se déplace vers la Chine

Lors de la crise, les investissements en recherche & développement ont diminué dans les pays industrialisés, alors que la Chine innove plus que jamais, démontre un rapport de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

L'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), organisme des Nations Unies, communique ce mercredi un rapport sur l'innovation, qui montre que, sous l'effet de la crise, des entreprises dans le monde entieront réduit leurs budgets de recherche et développement (R&D). 

Un pays ne se soumet toutefois pas au marasme ambiant, la Chine, qui a investi massivement dans ce domaine, et qui a déposé davantage de brevets et de marques.

Selon l'OMPI, le nombre de dépôts de brevets des Etats-Unis pour protéger leurs nouvelles inventions est  resté inchangé en 2008 et 2009. Ces dépôts ont reculé de 7,9% en Europe et de 10,8% au Japon l'an dernier. A contrario, en Chine, ils ont augmenté de 18,2% en 2008 et de 8,5% en 2009.

Les dépôts chinois de noms de marques ont en outre bondi de 20,8% l'an dernier alors que ceux des Etats-Unis, de l'Allemagne et du Japon ont respectivement baissé de 11,7%, 7,7% et 7,2%.

"La Chine fait évoluer la chaîne de valeurs et augmente rapidement les exportations reposant sur ses propres innovations, il y a donc inévitablement un nombre toujours croissant des dépôts de brevets", a déclaré Francis Gurry, directeur général de l'OMPI.

Carsten Fink, chef économiste de l'organisation, a estimé que les réserves importantes de liquidités de la Chine lui avaient permis de continuer à financer l'innovation pendant une période marquée par un resserrement du crédit bancaire et une raréfaction du capital-risque. "Il existe (en Chine) des réserves énormes permettant de financer l'investissement intérieur dans la R&D et les projets industriels", a-t-il ajouté.

Tendance de fond favorable aux pays émergents

"Le paysage de l'innovation au lendemain de la crise va continuer de présenter un aspect différent de celui d'il y a dix ans", a estimé Francis Gurry. Selon lui, l'évolution observée durant la récession devrait devenir une tendance de fond favorable aux pays émergents. "Alors que la solidité de la reprise reste incertaine, l'évolution géographique en matière d'innovation devrait continuer de se faire en direction des nouveaux acteurs, en particulier en Asie", a-t-il dit.

D'autres pays émergents ont également cherché à protéger leurs innovations avant la fin de la crise, avec notamment des taux de croissance à deux chiffres en 2008 pour les dépôts de brevets effectués au Belize, au Pérou, en Roumanie et en Turquie.

La crise a toutefois réduit la trésorerie des grands groupes internationaux et accrû l'incertitude, ce qui a pesé sur les dépenses de R&D des entreprises.

General Motors a ainsi réduit son budget R&D de 24,5% entre ses exercices fiscaux 2008 et 2009, tandis que Toyota et Honda ont respectivement coupé leurs dépenses en la matière de 19,8% et 17,7%, selon le rapport de l'OMPI, qui s'appuie sur les rapports annuels des sociétés et les données de la Securities & Exchange Commission (SEC), autorité des marchés financiers américains. De même, Hewlett-Packard a réduit ses dépenses de R&D de 20,4%, Motorola de 22,5%, Caterpillar de 17,8%, Procter & Gamble de 7,6% et Unilever de 3,9%.

Tous les groupes n'ont cependant pas suivi la même tendance. ZTE, deuxième fabricant chinois d'équipements télécoms, et Huawei Technologies, ont respectivement augmenté leur budget R&D de 44,8% et 27,4%, tandis qu'Apple et Microsoft ont relevé leurs dépenses de 20,2% et 10,4% entre 2008 et 2009.

A quand le rebond ?

Selon l'OMPI, l'amélioration de l'accès aux financements depuis la fin de l'année dernière devrait aider à faire remonter doucement les investissements dans l'innovation ainsi que les dépôts de brevets, mais un rebond complet prendra du temps.

"La crise devrait continuer d'avoir des effets sur les dépôts (de brevets) en 2010 et 2011", conclut le rapport.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.