Ed Miliband, nouveau leader du parti travailliste britannique

 |   |  480  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Battant dans un mouchoir de poche son frère aîné David, Ed Miliband, ancien ministre de l'Environnement, devient le chef de l'opposition britannique.

Impossible d?imaginer un "finish" plus dramatique. Après quatre mois de campagne électorale auprès de la base des Travaillistes, Ed Miliband a battu son frère aîné David pour devenir le nouveau leader du parti travailliste. La victoire n?aurait pas pu être plus étroite : 50,6% contre 49,4%.

La différence se sera faite sur les voix des syndicalistes (qui détiennent le tiers des suffrages dans ce scrutin), qui ont majoritairement voté pour Ed Miliband, jugé un peu plus à gauche que son frère. David a, en revanche, remporté une légère majorité parmi les membres du parti et les députés travaillistes, qui représentaient les deux autres collèges électoraux.

A 40 ans, Ed Miliband bat donc sur la corde son frère de 45 ans, dont les ambitions pour diriger le parti travailliste sont clairement affichées depuis trois ans. La bataille fratricide tourne à l?avantage du plus jeune, qui a émergé plus récemment sur le devant de la scène politique britannique. Proche conseiller de Gordon Brown quand ce dernier était chancelier, Ed Miliband n?est député que depuis 2005, et son seul poste de haut niveau a été celui de ministre de l?environnement entre 2007 et 2010. Son volontarisme pendant les négociations de Copenhague lui avait permis de se faire remarquer.

La différence avec son frère, ancien proche de Tony Blair, qui était ministre des affaires étrangères entre 2007 et 2010, s?est faite sur la perception qu?Ed est perçu légèrement plus à gauche. Pour les militants, et surtout les syndicalistes, fatigués par quinze années de "New Labour", c?était important.

Il serait cependant faux d?imaginer qu?Ed Miliband prépare un fort virage à gauche. Dans son premier discours, il a mis l?accent sur l?importance "d?unifier" le parti : "nous tirons un trait derrière cette élection (pour la direction du parti) et nous allons formons une équipe unie". Le nouveau leader de l?opposition britannique va maintenant préciser sa politique lors d?un grand discours prévu mardi lors du congrès du parti travailliste à Manchester. Mais il promet déjà un "changement" : "une nouvelle génération est maintenant en charge. Nous sommes unis dans notre mission pour transformer notre parti, pour qu?une nouvelle fois, nous représentions la majorité des gens qui travaillent dur et respectent les règles, et veulent que la Grande-Bretagne soit moins divisée et plus prospère. Nous avons beaucoup de travail. Le voyage commence aujourd?hui".

Ed Miliband a notamment un très important dossier auquel il devra faire face immédiatement : le gouvernement britannique va présenter le 20 octobre ses coupes budgétaires des cinq prochaines années, sans doute la décision politique la plus importante à court terme. Ed Miliband a tout juste quelques semaines pour trouver le ton juste.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :