Statistiques rassurantes pour l'économie américaine

Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis sont reparties à la baisse. Le ministère a recensé 453.000 demandes d'allocations chômage , soit 16.000 de moins que la semaine précédente. Par ailleurs, la croissance de l'économie américaine au deuxième trimestre a été légèrement plus soutenue qu'estimé. Elle a atteint 1,7% contre 1,6% attendu.
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Bonne nouvelle aux Etats-Unis, les statistiques du jour sont rassurantes. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué aux Etats-Unis lors de la semaine au 25 septembre, à 453.000 contre 469.000 la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 460.000 inscriptions au chômage.

Les inscriptions au chômage avaient atteint lors de la deuxième semaine d'août leur plus haut niveau de l'année, repassant la barre des 500.000 pour la première fois depuis novembre 2009. Mais une nette décrue s'est amorcée ensuite.

La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 458.000 contre 464.250 (révisé) la semaine précédente. Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 4,457 millions lors de la semaine au 18 septembre (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 4,540 millions (révisé) la semaine précédente.

La croissance du PIB a été revu à la hausse au deuxième trimestre

La croissance de l'économie américaine au deuxième trimestre a été légèrement plus soutenue qu'estimé jusqu'à présent. Après révision, le produit intérieur brut (PIB), qui mesure l'ensemble des biens et services produits sur le sol américain, affiche une hausse de 1,7% en rythme annualisé, contre 1,6% attendu précédemment. Les économistes anticipaient en moyenne une simple confirmation de ce dernier chiffre, qui avait été révisé en nette baisse par rapport au chiffre initial de 2,4%.

Le PIB américain accuse donc un net ralentissement par rapport à la croissance de 3,7% en rythme annualisé enregistré au premier trimestre. Les indicateurs disponibles pour l'instant augurent toutefois d'une modeste accélération de l'activité au troisième trimestre, qui s'achève ce jeudi.

Sur le trimestre avril-juin, la croissance a été soutenue entre autres par la consommation des ménages, dont la hausse a été révisée à 2,2%, la plus forte enregistrée en trois ans, contre 2,0% estimé auparavant et 1,9% sur les trois premiers mois de l'année. Les stocks des entreprises ont parallèlement augmenté de 68,8 milliards de dollars au deuxième trimestre, contre 63,2 milliards estimé fin août. Cette variation correspond à une contribution à la croissance de 0,82 point de pourcentage. Hors stocks, la croissance ressort à 0,9% contre 1,0% en deuxième estimation.

Indice PMI de Chicago supérieur aux attentes

La croissance de l'activité économique s'est accélérée en septembre dans la région de Chicago, selon l'indice des directeurs d'achats (PMI) de la région publié jeudi. Il ressort à 60,4 en septembre contre 56,7 en août. Il était attendu à 55,9.

Un chiffre supérieur à 50 traduit une expansion de l'activité. La composante des commandes nouvelles ressort à 61,4 contre 55,0 en août et celle de l'emploi à 53,4 contre 55,5.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.