Zone euro : la croissance de l'activité industrielle ralentit en septembre

 |   |  380  mots
Comme attendu par les économistes, la reprise du secteur manufacturier dans la zone euro s'est essoufflée en septembre.

La croissance de l'industrie manufacturière a marqué le pas en septembre dans la zone euro, selon l'indice de confiance des directeurs d'achats (PMI) publiée ce vendredi par la société Markit.

L'indice PMI manufacturier a baissé à 53,7 points, selon la deuxième estimation de l'indice communiquée ce vendredi, après 55,1 points en août. C'est son plus bas niveau depuis huit mois, mais c'est plus élevé que ce qu'anticipait la première estimation (53,6 points). L'indice avait déjà reculé en août.

Le PMI manufacturier reste toutefois, pour le douzième mois d'affilée, au-dessus des 50 points, seuil qui sépare la croissance de la contraction de l'activité.

La croissance ralentit dans tous les autres pays étudiés, sauf en France et en Autriche, indique Markit. Elle s'essoufle en Allemagne, première économie de la zone euro.

L'indice tombe en revanche sous la barre des 50 points, signalant la contractin de l'activité, en Espagne et en Irlande. Il reste aussi sous ce seuil en Grèce.

Un ralentissement attendu

Ce ralentissement de la reprise du secteur "était largement attendu par les fabricants de la zone euro - notamment en Allemagne -", a indiqué Chris Williamson, chef économiste chez Markit.

Mais  "l'intensité de ce ralentissement ainsi que l'étendue de la contraction qui touche désormais la Grèce, l'Irlande et l'Espagne sont particulièrement préoccupantes pour la reprise globale de la zone euro qui, jusqu'à présent, reposait principalement sur l'industrie manufacturière", a-t-il ajouté. Cela " pourrait bien freiner la croissance globale de la zone euro et maintenir pour un temps le taux de chômage à un niveau élevé."

Même scénario outre-Manche

Hors zone euro, en Grande-Bretagne, l'activité dans le secteur manufacturier a également ralenti en septembre, pour afficher son rythme de progression le plus faible depuis dix mois.

L'indice PMI est ainsi revenu à 53,4 points en septembre, contre 53,7 en août (chiffre révisé à la baisse). C'est le plus bas niveau depuis novembre 2009 et,surtout, inférieur aux attentes du marché (53,8 points).

Les commandes à l'export ont baissé pour la première fois en plus d'un an. La production a progressé à son rythme le plus faible depuis septembre 2009. Quant à l'emploi, il se retrouve tout juste au-dessus de la barre des 50 qui sépare l'expansion de la contraction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :