Découvrez la cuvée 2010 des prix Nobel

 |  | 377 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ce vendredi, le prix Nobel de la paix 2010 a été décerné au dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo. Les jurés ont également rendu leur verdict pour la chimie, la physique, la médecine et la littérature. Pour l'économie, il sera annoncé lundi.

Paix : L'intellectuel et dissident chinois, Liu Xiaobo (54 ans) s'est vu décerner le prix Nobel de la paix 2010. Il est pruge actuellement une peine de 11 ans de prison pour ses convictions démocratiques (il est accusé de "subversion du pouvoir de l'Etat), il est également une figure emblématique du mouvement de la place Tian'anmen. Notant que la Chine était devenue "la deuxième économie mondiale", le président du comité Nobel , Thorbjoern Jagland a estimé que "la puissance impose des responsabilités". L'ONG Human Rights Watch estime que cette récompense est "une victoire pour les droits de l'Homme dans le monde et pour tous les dissidents chinois".

Littérature : L'auteur péruvien Mario Vargas Llosa (74 ans) a reçu le prix Nobel de littérature pour "sa cartographie des structures du pouvoir et ses images aiguisées de la résistance de l'individu, de sa révolte et de son échec".

Chimie : le prix Nobel a été attribué à deux chercheurs japonais et un américain. Ei-ichi Negishi (75 ans) qui enseigne à l'Université Purdue aux Etats-Unis et Akira Suzuki (80 ans) professeur émérite à l'Université de Hokkaido ont été récompensés, ainsi que Richard Heck (79 ans). Ils ont créé un des outils les plus sophistiqués de la chimie ouvrant la voie à des traitements du cancer ou à des produits électroniques et plastiques révolutionnaires.

Physique : les jurés du prix Nobel de physique ont récompensé le néerlandais Andre Geim (51 ans) et le russo-britannique Konstantin Novoselov (36 ans). Les deux savants enseignent à l'Université de Manchester en Grande-Bretagne. Ils ont été récompensés pour avoir découvert, avec un bout de ruban adhésif et un crayon, une forme révolutionnaire du graphite, le graphène (cristal stable à deux dimensions qui pourrait servir dans la conception de transistors ultrarapides ou dans la fabrication d'écrans tactiles). Ils sont également célèbres pour avoir fait léviter une grenouille.

Médecine : Robert Edwards (85 ans) a été récompensé pour ses travaux ayant permis la mise au point de la fécondation in vitro. Les travaux menés par Robert Edwards, aux côtés de Patrick Steptoe, mort en 1988, ont ouvert la voie à la naissance en 1978 du premier "bébé éprouvette".

Economie : le prix sera attribué lundi
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2010 à 7:36 :
Alors, les fossoyeurs de La Tribune, on ne publie pas certaines vérités !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :